• Le jardinier paysagiste, voyageur du monde et écrivain Gilles Clément imagine : puisque, après l'incendie qui a détruit la toiture de Notre-Dame, la lumière est enfin entrée dans ce lieu, on pourrait en faire un jardin ! « La dernière aventure de Notre-Dame est un envol du chapeau par la force des flammes. Et brutalement, on y voit clair. Pourrait-on bénéficier de cette offre en ce siècle délicat des gestions de l'énergie ? Alors installons une serre, un jardin et, pourquoi cultivons-y une vigne grimpante pour en tirer un vin de messe unique au monde ! » Dans un texte drôle, roboratif et poétique, Gilles Clément montre avec brio que Notre-Dame-de-Paris est un roman et que l'incendie en est un chapitre. Un édifice en perpétuelle transformation qui bouleverse la notion de patrimoine en lui donnant un statut d'oeuvre changeante. Et aujourd'hui, si un tel projet venait à se réaliser, l'auteur en serait le monde vivant non-humain, un ensemble végétal et animal aux imprévisibles décisions.

  • Édition enrichie (Introduction, notes et chronologie)Sorti du libre élan mystique, le gothique, comme on l'a dit sans le comprendre, est le genre libre. Je dis libre, et non arbitraire. S'il s'en fût tenu au même type, s'il fût resté assujetti par l'harmonie géométrique, il eût péri de langueur. [...] Comment compter nos belles églises au xiiie siècle ? Je voulais du moins parler de Notre-Dame de Paris. Mais quelqu'un a marqué ce monument d'une telle griffe de lion, que personne désormais ne se hasardera d'y toucher. C'est sa chose désormais, c'est son fief, c'est le majorat de Quasimodo. Il a bâti, à côté de la vieille cathédrale, une cathédrale de poésie, aussi ferme que les fondements de l'autre, aussi haute que ses tours. Si je regardais cette église, ce serait comme livre d'histoire, comme le grand registre des destinées de la monarchie. [...] La grande et lourde église, toute fleurdelysée, appartient à l'histoire plus qu'à la religion. Elle a peu d'élan, peu de ce mouvement d'ascension si frappant dans les églises de Strasbourg et de Cologne. Les bandes longitudinales qui coupent Notre-Dame de Paris arrêtent l'élan ; ce sont plutôt les lignes d'un livre. Cela raconte au lieu de prier. [...] Notre-Dame de Paris est l'église de la monarchie ; Notre-Dame de Reims, celle du sacre.
    Jules Michelet, Histoire de France, iv, 8, « Eclaircissements : la Passion comme principe d'art au Moyen Age » (1833).
    Présentation et notes par Jacques Seebacher. 

  • Avec ses 25 millions de visiteurs annuels, Paris fait assurément partie des lieux les plus touristiques au monde. Les Français ne manquent pas de s'y rendre aussi massivement.Un « P'tit doc » sur Paris, c'est l'occasion d'ouvrir les yeux aux petits Parisiens certes, mais aussi et surtout à tous ceux qui viennent visiter la ville.

  • Gaudí est aujourd'hui considéré comme l'un des plus grands architectes de tous les temps. Un livre pour découvrir qui il était, quels édifices il a imaginés et pourquoi il est si célèbre.
    Un "Doc art" pour découvrir et admirer l'originalité, la beauté et la richesse des oeuvres architecturales de l'atypique et génial Antoni Gaudí !

  • L'enfant va faire un fabuleux voyage à travers la France et les départements et territoires d'Outre-mer. Région après région, il découvrira les sites, les paysages, l'habitat, les activités, les fêtes et traditions, les spécialités gastronomiques. L'imagerie de la France est aussi un livre précieux pour voyager avec les enfants. À partir de 6 ans.

  • Écohameaux, écovillages, habitats partagés, groupés ou participatifs....Vous vous intéressez aux modes d'habitat alternatifs ? Vous souhaitez vous engager dans un mode de vie collectif, écologique et solidaire plus respectueux des hommes et de la nature ? Vous aimeriez rejoindre un groupe existant ? monter votre projet ?Ce guide vous offre un aperçu des questions essentielles à vous poser, des difficultés courantes et des solutions concrètes existantes. Grâce au véritable travail d'enquête des auteures, vous y trouverez de multiples et riches témoignages : des personnes aux profils variés, engagées dans toutes sortes de projets, à différents stades d'avancement, dans plusieurs régions, chacun avec ses propres objectifs et contraintes...Vous découvrirez également une mine de conseils et de ressources qui vous aideront à vous lancer.

  • Paris, capitale du XIXe siècle: texte écrit directement en français par W. Benjamin - in Das Passagen-Werk (le livre des Passages), Frankfurt am Main, Suhrkamp Verlag, 1982, pages 60 à 77.
    "Notre enquête se propose de montrer comment les formes de vie nouvelle et les nouvelles créations à base économique et technique que nous devons au siècle dernier entrent dans l'univers d'une fantasmagorie. Ces créations subissent cette "illumination" non pas seulement de manière théorique, par une transposition idéologique, mais bien dans l'immédiateté de la présence sensible. Elles se manifestent en tant que fantasmagories. Quant à la fantasmagorie de la civilisation elle-même, elle a trouvé son champion dans Haussmann, et son expression manifeste dans ses transformations de Paris." WALTER BENJAMIN
    Contenu du livre:
    Introduction
    A. Fourier ou les passages
    B. Grandville ou les expositions universelles
    C. Louis-Philippe ou l'intérieur
    D. Baudelaire ou les rues de Paris
    E. Haussmann ou les barricades
    Conclusion

  • Qu'ont en commun l'anastylose, l'iconoclasme et une cadole?? Les substantifs «?mécénat?», «?propriété?» et «?crowdfunding?» ou encore les adjectifs «?vernaculaire?» et... «?beau?»?? Ce sont, parmi beaucoup d'autres, quelques mots du patrimoine. Cette cadole, bel exemple de propriété vernaculaire, sera restaurée par anastylose, avec l'aide de mécènes iconoclastes et d'un crowdfunding («?financement par la foule?»). Des mots pour définir et décrire le patrimoine reçu des générations qui nous ont précédés, d'autres pour exprimer notre devoir de mémoire et la sauvegarde des objets patrimoniaux qui nous entourent et des messages qu'ils portent. Quelques mots encore pour convaincre de l'importance de cette transmission aux jeunes générations et de son rôle dans l'éducation, dans la vie sociale et dans la vie économique des territoires. Guy Sallavuard en a retenu 100, qu'il décrit avec une plume vive et une conviction forte : le patrimoine est la porte la plus ouverte vers la culture. Sa sauvegarde est l'affaire de tous.

  • Après avoir été pendant longtemps au service de la pratique architecturale, l'histoire de l'architecture est devenue récemment un enjeu dans la légitimation culturelle d'une profession. Cette histoire elle-même, depuis le milieu du XIXe siècle, n'a cessé de gagner en autonomie : problématiques nouvelles, territoires et objets diversifiés posent à l'historien des questions fortes.
    En retraçant l'histoire de l'architecture jusqu'au développement de ses démarches les plus contemporaines, Gérard Monnier nous aide à mieux comprendre les orientations actuelles d'une discipline dont les enjeux esthétiques, mais aussi sociaux et politiques, se révèlent fondamentaux dans notre monde moderne.

  • Penser la ville revient aujourd'hui à se pencher sur les conditions de vie de la majorité des Terriens. C'est décrire et analyser les réalités urbaines. C'est aussi se frotter aux mots des experts, des architectes, des urbanistes ou des élus. De « NIMBY » à « bobo » en passant par « PLU », « équilibre spatial » ou encore « gentrification », l'urbain suscite la création de néologismes et autres acronymes. Ce livre n'entend pas être un simple lexique. Il invite, au gré des mots - « bidonville », « Dubaï », « toilettes publiques », « aéroport » -, à une promenade sur la planète urbaine. Flânant entre réalités présentes et perspectives futures, les auteurs croisent des approches sociologiques, philosophiques, écologiques, juridiques, cinématographiques pour mieux saisir les ressorts de la vie citadine et inventer les territoires urbains de demain.

  • Par le jeu, l'enfant devient acteur de ses apprentissages !Des activités ludiques et pédagogiques pour encourager la curiosité des 6-10 ans et partager avec eux des expériences. Ici pas de leçons magistrales, les savoirs sont intégrés à la vie de tous les jours et permettent de développer naturellement l'envie d'apprendre.Jeux d'histoire : par le biais de véritables aventures, de déguisements et de mises en scène, votre enfant va débuter un travail d'interprétation et de mise en relation des événements historiques majeurs !Jeux de géographie : en réalisant des expériences ou en développant sa créativité, votre enfant est encouragé à découvrir l'extraordinaire diversité du monde, physique et culturel.

  • BnF collection ebooks - "Deux touristes anglais découvrirent, il y a, je crois, une cinquantaine d'années, la vallée de Chamounix, ainsi que l'atteste une inscription taillée sur un quartier de roche à l'entrée de la Mer-de-Glace."BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • 2024 - Les Jeux olympiques n'ont pas eu lieu
    Marc Perelman
    En 2024 auront lieu les Jeux olympiques et paralympiques de Paris, moment de joie, de paix, dans le respect des hommes et de la planète. Marc Perelman déconstruit cette promesse miraculeuse et décrypte l'idéologie autoritaire et cupide qui la sous-tend.
    La France se prépare à accueillir les Jeux olympiques en 2024. Ce sera un été de fête. Et pour qu'il soit réussi, des milliers de travaux ont été engagés, des fonds énormes ont été dédiés. Paris deviendra un parc olympique écoresponsable et les Français seront « tous citoyens du sport ». Même Notre-Dame sera rénovée pour l'occasion.
    Marc Perelman propose à ceux qui sont mal à l'aise avec cette débauche de moyens et d'enthousiasme de ne pas s'arrêter aux effets pervers d'un système devenu gigantesque. Il faut interroger les valeurs qui sont ici à l'oeuvre au-delà des affichages, des valeurs qui sont très dangereuses.
    L'auteur se base sur une lecture approfondie de la charte olympique, des contrats qui lient le CIO à ses partenaires et de nombreux documents officiels, les mettant à l'épreuve des faits de l'organisation de Paris-2024. Non, l'olympisme n'est pas apolitique, n'est pas écologique, ne fait pas oeuvre sociale, n'agit pas pour la santé commune, ne respecte pas les territoires qu'il occupe. Les Jeux n'ont comme horizon que la croissance : plus de licenciés, plus de spectateurs, plus d'argent. Et nous ne sommes pas obligés de leur dérouler le tapis rouge.

  • Après les architectes du Colisée, l'introduction de la peinture à l'huile en Italie, les fontainiers des jardins de Versailles, c'est au peuple des bâtisseurs de cathédrales que Jean Diwo a choisi de rendre hommage.
    Au XIIe siècle, l'abbé Suger, une personnalité rayonnante, décide d'embellir l'abbaye de Saint-Denis, au nord de Paris. En neuf ans, il en fait reconstruire la façade et le chevet. L'ensemble sera considéré comme le tout premier chef-d'oeuvre de l'architecture gothique. Dans la fresque romanesque de Jean Diwo, Pasquier, le premier d'une lignée, est maître d'oeuvre. Il a deux fils qui lui succéderont. Ils ont à la fois un rôle de sculpteur et d'architecte, et sortent de la matière, avec les maîtres de métiers et les compagnons, une célébration de pierre qui dure encore aujourd'hui. Sous l'impulsion de Suger, elle servira de modèle. La France entière se couvrira de cathédrales.
    Tel est le cadre historique du dernier roman de Jean Diwo. Fidèle à sa méthode, il s'intéresse à un corps de métier qui a ses traditions, ses règles, ses secrets, ses techniques ; grâce à cela, un siècle entier se rapproche de nous, vibrant de foi et d'enthousiasme.

    Couverture : Francis Rieth. Crédits : Les chroniques de France ©British Library / AKG Paris - C.Monet, La Cathédrale de Rouen © Dagli Orti

  • Habiter le monde ; espaces, paysages et architectures chez les Hopi d'Arizona et les Lacandons Nouv.

    Comment les humains pensent-ils et aménagent-ils leurs espaces de vie ou, pour mieux dire, comment habitent-ils le monde ? C'est pour répondre à cette question que l'enseignant en architecture Patrick Pérez, disparu en 2019, se fait anthropologue et part à la rencontre de deux sociétés amérindiennes très différentes l'une de l'autre, les Hopi d'Arizona et les Lacandon du Chiapas.
    C'est le fruit de cette (en)quête qui est livré ici, à travers des textes au style élégant et expressif, mus par un même objectif : donner un sens à l'altérité, amener la lectrice ou le lecteur à comprendre ce que sont les Autres, dans toute leur singularité et leur complexité. Une magistrale leçon d'anthropologie.

  • Croquis, plans, détails, éléments du bâti, proportions, circulation, exposition, isolation... Ce petit manuel illustré présente les notions clés de l'architecture ainsi que les savoir-faire et les savoir-être essentiels des grands architectes. D'où vient l'inspiration  ? Quelles bonnes habitudes de travail adopter  ? Comment se conçoit puis se défend un projet convaincant  ? Véritable kit de survie pour le jeune architecte qui apprendra à travailler comme un professionnel et à présenter sans peine ses idées face à un jury ou un client, cet ouvrage permettra également au passionné de découvrir les coulisses et de percer les mystères d'un métier fascinant.

  • L'architecture racontée par un grand architecte.Un grand architecte nous parle à la fois du métier qu'il exerce et des chefs-d'oeuvre que cet art a fait naître depuis l'antiquité. Sujet évidemment si vaste que sa démarche ne peut être que personnelle. Il nous invite donc à une promenade sentimentale et culturelle qui nous entraine sur plusieurs terrains. Celui des aspects concrets de la pratique architecturale, du choix des matériaux, du béton, du bois, des problèmes de lumière et d'éclairage. Dans une perspective plus large, des rapports que l'architecture entretient avec les arts plastiques, la musique, le cinéma, l'artisanat. Mais il évoque surtout les traces qu'elle a laissées autour de nous, en portant son regard non seulement sur l'architecture de son temps, mais sur celles d'hier et d'ailleurs. Changeant volontairement d'échelle et de point de vue, son tour du monde va de l'ambiance de quelques grandes villes à celle de villages reculés aux architectures insolites, de monuments célèbres à de modestes constructions parfois très peu connues mais qui ont mérité d'attirer son attention. Il en vient enfin aux hommes qui ont fait et qui font l'architecture, assumant là encore un point de vue subjectif et en évoquant quelques grandes figures, de Brunelleschi à Le Corbusier, Wright ou Niemeyer qu'il a rencontré ou encore Pei avec qui il a travaillé, mais en y ajoutant des noms beaucoup moins connus qu'il entreprend de nous faire découvrir. Un livre qui parcourt les siècles et les continents et qui se caractérise par la richesse du propos et la diversité du regard.

  • Un guide de référence réactualisé.
    Un guide qui met à disposition des élèves de lycées, des classes de BTS et
    de DUT, des étudiants ingénieurs et architectes, un ensemble d'informations
    sans cesse réactualisées permettant les apprentissages du dessin et de la
    technologie en vue de la réalisation de projets d'ouvrages du bâtiment.Points forts- En s'appuyant sur les normes et les DTU(s) en vigueur, l'ouvrage
    s'articule autour de 5 grands thèmes :
    - les conventions de dessins de tous les corps d'états ;
    - les données technologiques, très largement illustrées, des principaux
    ouvrages du bâtiment ;
    - les éléments de calcul des ouvrages (charges, neige, vent, thermique,
    acoustique) ;
    - les caractéristiques des principaux matériaux de construction (liants,
    isolants, bois, métal...) ;
    - l'aide-mémoire concernant les tracés, les formules et les unités en
    usage dans le bâtiment.
    - Cette nouvelle édition a été complètement refondue sur les thèmes
    suivants :
    - la plomberie ;
    - la réglementation thermique pour tenir compte de la RT2012 ;
    - création de nouveaux chapitres sur les énergies renouvelables, les
    matériaux durables et le dossier BBC ;
    - ces chapitres s'ajoutent au chapitre sur la démarche HQE (Haute Qualité
    Environnementale) et le développement durable qui a été actualisé;
    - enfin une rubrique donne la liste des principaux sites Internet de la
    construction (fabricants, réglementation, fiches descriptives.....).
    - L'ouvrage bénéficie d'une maquette entièrement en couleurs et
    la mise en page rend l'utilisation de l'ouvrage plus aisée.

  • Le design sonore désigne la création sonore appliquée dans tous les domaines où penser le son, l'imaginer, le fabriquer et l'intégrer s'avère nécessaire : industrie, urbanisme/architecture, multimédia, marketing, arts... Ces domaines d'application variés soulèvent des questions et définissent des objectifs que le designer sonore devra maîtriser dans l'exercice de son métier. Comment, à travers la dimension sonore, améliorer la performance, le confort d'utilisation, l'accessibilité d'un objet industriel ou d'une interface homme-machine ? Comment grâce au son faciliter l'usage d'un espace architectural ou urbain complexe ? Comment réfléchir à la place du son et à sa dimension artistique dans des situations aussi différentes que la scène, l'espace public, les transports, la publicité, l'installation d'art plastique ou l'événementiel ? Tels sont quelques-uns des défis que le designer sonore sera amené à relever. Autant de sujets abordés dans cet ouvrage d'introduction au design sonore qui présente ses différents domaines d'application, ainsi qu'une méthodologie complète de conception/production illustrée de nombreux exemples de sons accessibles par QR codes.

  • Barcelone, 1874 : ses mystères, ses conspirations politiques, son architecte surdoué...Après plusieurs années d'exil en Angleterre avec sa famille, Gabriel Camarasa regagne l'Espagne alors consumée par les luttes de pouvoir. Étudiant en architecture à Barcelone, il se lie d'amitié avec un élève un peu plus âgé que lui : Antoni Gaudí. Une personnalité insaisissable, d'une érudition étonnante, et qui a un penchant pour les disciplines ésotériques. Les deux jeunes gens deviennent vite inséparables.
    Mais quand la vie tranquille de Gabriel se voit perturbée par un assassinat - dont on accuse son père, le directeur du journal tapageur Les Nouvelles illustrées -, le jeune homme en vient à douter de tout son entourage. À commencer par Fiona, la femme qu'il aime, et Gaudí. Pourquoi son ami connaît-il si bien les bas-fonds de Barcelone et ses habitants peu recommandables ? Que fait-il la nuit parmi eux ? Et, surtout, que sait-il à propos d'une conspiration qui pourrait bien mener à la destruction de la célèbre basilique Santa Maria del Mar ?
    Daniel Sánchez Pardos signe un thriller historique passionnant qui nous plonge dans le Barcelone bouillonnant de la fin du XIXe siècle et nous fait découvrir celui qui allait devenir l'un des architectes les plus inventifs de tous les temps, Antoni Gaudí. Fascinant.

  • Les records de températures se succèdent d'année en année. Et cette tendance n'est désormais plus de l'ordre de l'exceptionnel  ; les projections climatiques du GIEC confirment une augmentation des vagues de chaleur pour les années à venir, à la fois en intensité et en fréquence. Les villes, qui connaissent déjà des températures élevées via le phénomène d'îlot de chaleur urbain, risquent de devenir invivables pour leurs usagers, avec des problématiques de confort et de santé fortes, appelant de manière urgente des actions en faveur de l'adaptation au changement climatique.
    Des solutions existent pourtant, qui peuvent être mises en place sur le court et le long terme. Matériaux, trames vertes et bleues, architecture bioclimatique ou réseaux de froid urbain, cet ouvrage vise à donner les clés d'action pour les villes et les acteurs privés du territoire souhaitant agir dans le domaine du confort d'été et de la lutte contre les canicules.

  • Comment tracer un trait qui donnera vie à un projet architectural ? Comment concilier les contraintes techniques et esthétiques ? Comment orienter un bâtiment (sans désorienter ses occupants) ? Comment de l'esprit des architectes naissent les plus grands édifices ?Destiné à tous les passionnés d'architecture, ce livre dévoile quelques-uns de ces secrets, des principes esthétiques à l'oeuvre dans la conception d'un bâtiment jusqu'à la gestion de l'espace intérieur, la présentation des plans et maquettes...Architecte aguerri, l'auteur nous livre ses réflexions, ses conseils avisés et ses astuces de pro, illustrés par de nombreux dessins et schémas, références architecturales et citations de personnalités.

  • Conçu à l'origine pour les architectes et les designers, SketchUp est un logiciel de dessin en 3D simple, rapide et intuitif.
    L'objectif de cet ouvrage est d'apprendre par l'exemple : les fonctions essentielles de SketchUp sont expliquées à l'aide d'exemples et d'exercices concrets couvrant une grande variété d'utilisations.
    La quasi-totalité des exercices présentés sont réalisables avec SketchUp Make, la version gratuite.
    Contenu : L'installation et la présentation de SketchUp.Les outils de base de dessin, de construction et de modification.Le placement des matières colorées et texturées.L'utilisation des groupes et des composants.Le géopositionnement et l'orientation du modèle.L'importation de plans CAO (au format DWG) et la production d'images animées.La modélisation étape par étape d'une villa, de l'enveloppe extérieure jusqu'à l'aménagement du jardin et des espaces intérieurs en passant par la création de meubles.



  • Il est enfin admis ouvertement que Le Corbusier était un fasciste bon teint. On tolère ses mensonges et sa mégalomanie. On sourit en le voyant mépriser ses (riches) clients. Un observateur impartial découvrira vite qu'il n'a rien inventé, gommant les auteurs dont il s'est attribué les idées. La seule réelle compétence de Le Corbusier fut la promotion de son image publique au détriment de la qualité de son oeuvre construite - catastrophique. Mais de tout cela on ne tire aucune conséquence, la plupart des critiques refusant de voir le monde cauchemardesque qu'il voulait édifier. Ce qui n'aurait aucune importance si Le Corbusier n'était devenu le modèle pour les architectes de l'après-guerre qui ont couvert la France de barres et tours en béton. Et si, aujourd'hui, ses théories ne faisaient les affaires des bureaucrates de Chine et de Russie.
    Deux types de villes semblent aujourd'hui se distinguer. La plupart des cités comme Amsterdam, Prague ou Paris sont désormais partiellement préservées et destinées à une population privilégiée, tirant une partie de leurs ressources du tourisme international ; la tendance est à la réduction de la surface des chaussées, à la création de rues piétonnes dédiées au commerce de deuxième nécessité et à la "protection" des quartiers anciens. En contrepartie leurs périphéries sont devenues des non-villes. Ailleurs, en Amérique du Nord ou du Sud et singulièrement en Asie, la priorité est donnée à la voiture, l'habitat vertical proliférant de vingt étages est l'unité minimale de base, tandis qu'on se ravitaille dans des centres commerciaux gigantesques situés en périphérie urbaine. Les bidonvilles, bien loin d'être éradiqués, s'accroissent.
    La responsabilité des professionnels de l'aménagement, évidente, n'est pas récente. Les architectes n'ont jamais ressenti la nécessité d'encadrer l'exercice de leur profession par des principes éthiques. Pour promouvoir leur ego, les architectes organisent entre eux des concours de beauté, se remettent réciproquement des prix et des médailles d'or, révélant ainsi leur absence de sens moral.
    Fondé sur l'analyse de la production (bâtie ou théorique) de Le Corbusier, ce livre montre l'imposture du créateur, le caractère totalitaire de ses projets et la misère spatiale qu'il a engendrée, de son vivant jusqu'à aujourd'hui.

empty