• « Une femme, pour être en mesure d'écrire, doit avoir de l'argent et une chambre à elle ; et cela, comme vous allez le voir, ne résout en rien le grand problème de ce qu'est la vraie nature de la femme et la vraie nature de la littérature. »Virginia Woolf interroge dans cet essai incontournable toutes les constructions historiques, économiques et sociales qui, au fil des siècles, ont empêché les femmes d'écrire, de penser et de créer avec la même liberté que les hommes. Avec un regard volontairement impertinent et résolument moderne, elle mène une réflexion remarquable sur « les femmes et la littérature », et nous livre un texte féministe intemporel et nécessaire.Traduction et notes de Sophie Chiari.Préface de Lauren Bastide.

  • L'amour au temps des scélérats Nouv.

    Une histoire d'amour dans un des lieux les plus outragés de la planète par l'intolérance religieuse, la guerre perpétuelle, la tyrannie meurtrière : le Proche-Orient.

    Tout commence quand se présente, à la frontière entre Turquie et Syrie, un étrange candidat au Jihâd, français et converti, du nom de Tammouz. Qui est-il, cet avatar du diable, aimé des chats et fâché avec son Patron ?
    Parti à la recherche de la femme qu'il a follement aimée, il rencontre sur sa route Zayélé, adepte d'une vieille religion minoritaire mais aussi Adams, pilote de drones engagé avec le Kurde Ferhat dans les forces démocratiques syriennes qui se battent contre Daesch ou encore Houda et Yassir, l'apprentie artiste et son amant, tous les deux en fuite... Des personnages authentiques, attachants et surprenants qui, dans une Syrie devenue folle, devront choisir entre conscience et survie.
    Confronté aux violences qui secouent la Syrie, Anouar Benmalek n'a peur de rien et, d'une plume acérée, nous livre, avec L'Amour au temps des scélérats, un grand roman d'amour et d'aventure, intense, efficace, tragique, drôle et universel.
    Mathématicien, auteur d'une quinzaine de livres, plusieurs fois primé, traduit dans une dizaine de langues, le romancier franco-algérien Anouar Benmalek est considéré comme « l'écrivain algérien le plus talentueux depuis Kateb Yacine ». Ses romans ont souvent été violemment attaqués dans le monde arabe par l'islamisme intégriste. Anouar Benmalek vit à Paris.
    La presse en parle
    « Art de visionnaire. » - Le Monde
    « Un Faulkner méditerranéen. » - L'Express
    « Un imaginaire romanesque exceptionnel. » - Le Magazine Littéraire
    « En vrai romancier, impitoyable dans sa relation des faits, plein de compassion envers ses personnages. » - Le Figaro

  • Hôtel Berlin 43 Nouv.

    Hôtel Berlin 43

    Vicki Baum

    Écrit en anglais par l'auteure exilée et scénariste à Hollywood, ce roman est publié en 1943 aux États-Unis, l'auteure le traduit en allemand ensuite et il sera publié en 1947 à Amsterdam puis dans les années 70, cette fois avec des coupes. Il paraît en France dans les années 50 à partir de la version américaine. Notre nouvelle traduction de l'anglais, fidèle au style de l'auteur, lui rend son charme et son ironie.
    1943, dans un palace à Berlin.
    Poussés par le rationnement et les bombardements, tout ce que la ville compte de diplomates, de généraux, d'hommes d'affaires ou de héros du champ de bataille se retrouvent dans ce lieu au luxe suranné, comme dans un ultime refuge. La comédie humaine se poursuit jusqu'à l'absurde, et les dignitaires fatigués cherchent les étoiles qui pourraient continuer d'entretenir leurs rêves de victoire ; au milieu de tous ces hommes brillent Tilli, une femme facile mais désargentée, et Lisa Dorn, égérie du Führer pour qui la foule envahit encore chaque soir le théâtre.
    C'est elle que va rencontrer Martin Richter, l'étudiant révolté, le téméraire opposant au régime, poursuivi par la Gestapo. Guidée par lui, elle va ouvrir les yeux sur la réalité et la barbarie du nazisme, puis l'aider dans sa folle aventure et sa fuite éperdue, jusqu'à succomber à son charme...
    Tandis que les bombes font vaciller les vieux murs, l'étau se resserre autour de cet amour naissant, symbole de liberté en ce lieu où chacun règle ses comptes et s'apprête à acquitter le prix des exactions commises pendant la guerre.
    Roman d'anticipation, le livre raconte avec un réalisme surprenant ce que personne, en Allemagne, n'aurait osé imaginer.

  • Deux artistes de deux pays et deux générations très différentes, Ken Loach et Edouard Louis, échangent sur l'art, le cinéma, la littérature et leur rôle aujourd'hui. Comment l'art peut-il, notamment, poser et repenser la question de la violence de classe ? Comment représenter les classes populaires comme ont tenté de le faire les deux auteurs du présent livre dans leur travail ? Et quel est le rôle de l'art dans un contexte politique mondial où les plus précaires se tournent vers l'extrême-droite ? Comment repenser la gauche pour défaire cette tendance, palpable tant dans la montée du Front National, que dans l'ascension de Trump, ou encore de Bolsonaro ? En confrontant leurs réflexions, et à partir de leurs oeuvres, Loach et Louis tentent de répondre à ces questions.

  • LE GRAND RETOUR DE DON MIGUEL RUIZ !

    Vous êtes sur le point de découvrir que tout ce que vous preniez pour la réalité n'est rien d'autre qu'un rôle que vous avez fort bien appris. Le moment est venu pour vous de devenir l'auteur et le metteur en scène de votre propre vie !
    Don Miguel Ruiz, auteur des Quatre Accords toltèques, revient sur le devant de la scène avec une oeuvre magistrale : un cours sur le mystère de la vie qui provoquera incontestablement en vous une révolution intérieure.
    Saviez-vous que la première habileté que nous acquérons - avant même le langage - est de jouer un rôle ? Nous sommes des interprètes nés et nous passons notre vie à parfaire notre art.
    À travers ce livre, conçu comme de véritables leçons données à l'école des mystères, don Miguel Ruiz explore le théâtre qu'est l'humanité, ainsi que le rôle joué en son sein par chacun de nous. Il nous montre que nous choisissons les rôles que nous jouons selon les situations et les personnes auxquelles nous devons faire face.

    En reconnaissant être devenus des maîtres en la matière, nous avons une chance de modifier notre comportement et d'exploiter nos talents avec lucidité. Mais surtout, nous pouvons choisir de cesser de faire semblant et de cultiver notre authenticité.

  • Mary Reynolds : compagne de duchamp, artiste surréaliste, résistante Nouv.

    Jeune Américaine expatriée en France, Mary Louise Reynolds (1891-1950), entraînée dans le cercle des surréalistes, devient une artiste reconnue à la pointe de l'avant-garde et s'engage dans la Résistance en 1941.

    Veuve de guerre, la belle Mary débarque dans le Paris des années folles qui swingue au son du jazz et ferraille autour de Dada et du surréalisme. Du Dôme à Saint-Germain-des-Près, du Jockey à l'emblématique Boeuf sur le toit, Mary règne sur les nuits de la capitale et se lie avec Henri-Pierre Roché, Constantin Brancusi, Man Ray, Peggy Guggenheim, Jean Cocteau, André Breton et, surtout, le séduisant Marcel Duchamp dont elle s'éprend. Friande d'esthétisme, l'époque la conduit à la reliure d'art et ses réalisations, recherchées par une clientèle exigeante, rivalisent d'audace et d'humour.

    Alors que la France est à la merci des nazis, Mary entre dès mars 1941 dans la Résistance aux côtés de Gabrièle Picabia. Mais le réseau est donné : Mary échappe de peu à la Gestapo et, après une folle épopée, regagne clandestinement les États-Unis. Rentrée à Paris après-guerre, elle dirige une revue d'art, avant de s'éteindre, frappée par la maladie, veillée par Duchamp. Christine Oddo nous restitue dans un style alerte et limpide cette histoire d'amour et d'art.

  • Enchantment of ravens Nouv.

    Isobel est une jeune artiste peintre de grand talent, qui travaille pour des clients bien particuliers : les redoutables faés, des créatures immortelles capables de jeter de terribles sorts. Il y a néanmoins une chose que les faés envient terriblement aux humains : leur Art, car eux-mêmes sont incapables de tracer un trait de plume ou de faire cuire du pain sans tomber en poussière.
    Les tableaux d'Isobel sont très demandés, jusqu'à ce qu'elle reçoive la première commande exceptionnelle d'un membre de la famille royale, Corvus, le prince d'Automne. En peignant son portrait, la jeune femme fait une grave erreur : elle le représente avec dans le regard l'éclat d'un chagrin tel qu'en éprouvent seulement les mortels. En trahissant ainsi ce qui est considéré comme une faiblesse chez les Faés, elle a mis Corvus dans une position difficile, qui pourrait lui coûter la vie.
    Furieux, le prince l'oblige à le suivre jusque dans son royaume pour comparaître devant un tribunal - mais en chemin, ils vont tous deux se retrouver cernés d'ennemis, et contraints de s'en remettre l'un à l'autre pour survivre...
    « Une douce romance, qui ne manque ni d'action ni d'humour » - School Library Journal
    « Une lecture formidable » - RT Book Reviews

  • 1995, Londres.

    Quand Sir James Harrison, un des plus grands acteurs britanniques de sa génération, meurt à l'âge vénérable de 95 ans, il laisse derrière lui une famille dévastée, mais aussi un secret si choquant qu'il pourrait faire trembler la royauté - on parle même d'un enfant caché qui changerait l'ordre de succession...
    Joanna Haslam, une jeune et ambitieuse journaliste, est chargée de couvrir les funérailles du grand acteur. Toute la jet-set mondiale semble s'être donné rendez-vous pour l'événement, mais sous les paillettes et le glamour, Joanna devine quelque chose de sombre. Une intuition confirmée quand elle apprend l'existence d'une lettre que James Harrison aurait laissée et dont le contenu fait l'objet de toutes les convoitises depuis 70 ans. Mais à mesure que Joanna lève le voile sur les mensonges qui entourent ce mystère, elle comprend qu'elle est devenue la cibles de forces cachées dans l'ombre, prêtes à tout pour protéger ce secret...
    La Lettre d'amour interdite est un roman palpitant, plein de secrets, de mensonges et de retournements, comme sait les écrire la grande Lucinda Riley.
    Lucinda Riley est née en Irlande. Après une carrière d'actrice au théâtre, au cinéma et à la télévision, elle écrit son premier roman à 24 ans. Ses livres ont depuis été traduits dans plus de trente langues et se sont vendus à vingt millions d'exemplaires dans le monde entier. Elle figure fréquemment en tête de liste des auteurs best-sellers du New York Times et du Sunday Times. Les cinq premiers tomes de sa série Les Sept soeurs se sont hissés en tête des meilleures ventes dans toute l'Europe.

  • Ces héroïnes qui peuplent mes nuits Nouv.

    Que faire à quarante ans et des poussières, célibataire, sans enfant, quand on se retrouve soudain désoeuvrée ?

    En quête d'un sens à sa vie, Mia lâche tout : son travail, son appartement, son pays, pour partir sur les traces des héroïnes dont les aventures habitent ses nuits. Elle rêve d'Alexandra David-Néel et de son courage, de l'intrépide Karen Blixen, du tour du monde de Nellie Bly.
    Alors, puisant sa force dans leurs parcours, elle nous emmène en Afrique du Sud, en Italie ou au Japon, à la rencontre de femmes qui ont défié le patriarcat et l'ordre établi, et dont les histoires ainsi liées tissent un puissant paysage de sororité.

    Éditrice et correctrice, Mia Kankimäki est passionnée par la culture japonaise depuis des années et enseigne l'ikebana (art traditionnel japonais fondé sur la composition florale). Son premier roman publié en 2015, Things that make one's heart beat faster, a reçu le prix HelMet décerné par les libraires finnois. Ces héroïnes qui peuplent mes nuits est son deuxième ouvrage.

  • Un homme découvre qu'il se retrouve prisonnier d'un scénario de film qu'il connaît par coeur. Arrivera-t-il à en changer l'issue ?

    Milan doit se rendre à l'évidence : tout converge. Les attaques de corbeaux qui frappent Paris, les cours de cinéma qu'il donne sur Hitchcock, la mort de son épouse, Suzanne, dans les mêmes circonstances que celle de l'institutrice des Oiseaux.
    Et cette ressemblance frappante entre Suzanne Pleshette, la comédienne du film, et la femme qu'il aime.
    C'est comme si la fiction avait ouvert une porte sur le monde réel, par laquelle les oiseaux se seraient engouffrés pour semer la terreur.
    Milan doit se rendre à l'évidence, une chance s'offre à lui. Une chance inestimable.
    Son projet est simple, invraisemblable, irrationnel : emprunter ce passage en sens inverse. Entrer dans Les Oiseaux. Puis suivre le scénario pour retrouver Suzanne...
    Après De l'autre côté du lac (Anne Carrière, 2019), Xavier Lapeyroux continue à développer un fantastique littéraire dans la lignée de Bioy Casares et Julio Cortázar.
    Dans les oiseaux est à la fois un roman palpitant et une puissante allégorie de l'homme face au destin.
    Xavier Lapeyroux a 46 ans. Il collabore au Monde diplomatique, rubrique « Littératures du monde ». Dans les oiseaux est son quatrième roman.

  • Passing strange Nouv.

    Passing strange

    Ellen Klages

    San Francisco, 1940. Six femmes, avocate, artiste ou scientifique, choisissent d'assumer librement leurs vies et leur homosexualité dans une société dominée par les hommes.
    Elles essayent de faire plier la ville des brumes par la force de leurs désirs... ou par celle de l'ori-kami.

    Mais en science comme en magie, il y a toujours un prix à payer quand la réalité reprend ses droits.

  • La langue de ma mère Nouv.

    Hospitalisée suite à une attaque cérébrale, Josée, la mère de l'auteur, perd l'usage de la parole.
    Elle souffre d'une aphasie, une perte presque totale de la capacité de s'exprimer. Désormais, elle émet des sons inintelligibles traduisant son désespoir et sa colère d'être incomprise.
    Ancienne bouchère à Saint-Nicolas, comédienne dans une troupe de théâtre amateur, elle était pourtant connue pour son sens de la repartie et son caractère bien trempé.
    La langue était son instrument principal, désormais son seul combat est de lutter pour essayer d'émettre quelques syllabes.

  • L'oeuvre

    Emile Zola

    Édition enrichie (Préface, notes, dossier sur l'oeuvre et bibliographie)Dans aucun autre roman Zola n'a mis autant de lui-même que dans L'Oeuvre. Zola, le critique d'art, ami de Cézanne, fervent défenseur, contre l'art officiel, de Manet, de Monet et de toute l'avant-garde qu'incarne Claude Lantier dans le roman. Zola, l'écrivain naturaliste, rêvant de donner son existence entière « à une oeuvre où l'on tâcherait de mettre les choses, les bêtes, les hommes, l'arche immense ». Zola, l'homme enfin, et les souffrances quotidiennes de la création vues à travers l'insatisfaction permanente et l'angoisse de déchoir d'un peintre génial et d'un romancier travailleur. Roman de la passion de l'art au détriment de la vie et de l'amour, L'Oeuvre met en scène à la fois l'enthousiasme d'une révolution artistique et le drame éternel de l'artiste aux prises avec la création. 

  • Après un long sommeil dans son coin de forêt, le château de Loubet reprend enfin vie. Le temps d'un été, il accueille la création d'un opéra contemporain par de jeunes artistes venus des quatre coins du pays. Aucun d'entre eux ne se doute que derrière son apparence paisible, la demeure dissimule un passé macabre.

  • San Francisco, après l'apocalypse.

    Dans la grande cité californienne, des artistes se sont forgés leur propre société, qui tend vers l'utopie - mais de l'autre côté de la Baie, des militaires s'agitent, décidés à mater ces doux rêveurs. Il va falloir lutter avec ses rêves - et peut-être avec l'aide de la ville elle-même.

  • Un soir de 1929, la prestigieuse école du Bahaus, à Dessau, a donné un bal costumé. C'était avant que les nazis ne dévorent l'Europe, c'était un temps où l'on pouvait encore croire au progrès, à l'Art et au sens de l'Histoire. Pendant ce bal, une jeune femme, Magda, a dansé, bu et aimé.
    Quel rapport avec Josh Shors, animateur à Chicago d'une émission de téléréalité dont le succès tapageur mêle décoration d'intérieur et thérapie familiale ? Quel rapport avec son père, Carl, peintre oublié qui finit sa vie à Saint-Paul-de-Vence, hanté par les fantômes de la guerre de Corée et les mensonges d'une enfance déracinée ? Quel rapport avec Cornelius Gurlitt, cet homme discret chez qui on a découvert en 2012 la plus grande collection d'art spoliée par le IIIe Reich ? Quel rapport avec le marchand d'art Theodor Grenzberg, qui poursuit sa femme, Luise, dans la folle nuit berlinoise ? Quel rapport avec Gropius, Klee, Rothko, Marx, Scriabine, l'obsession de la résilience et Ikea ?

    Un siècle, une famille, l'Art et le temps. Vous êtes invités au Bal mécanique.

    Yannick Grannec vit à Saint-Paul-de-Vence. Le Bal mécanique est son deuxième roman. Son précédent roman La déesse des petites victoires a reçu le Prix des Libraires 2013 et le Prix Fondation Prince Pierre de Monaco 2013. Yannick Grannec a également publié aux éditions Anne Carrière "Les Simples" en 2019.

  • Découvrez tout ce que vous devez savoir sur Kim Taehyung, l'arme secrète du groupe de K-pop BTS !

    Cette biographie non-officielle explore la vie de ce roi de la scène, de ses premières ambitions de saxophoniste à son ascension vers la gloire aux côtés de RM, Jin, Suga, J-hope, Jimin et Jungkook. Comment ce fils de fermiers a-t-il rejoint BTS ? Où en est sa carrière d'acteur ? Que signifie son pseudo V ? Quels sont les passions et les projets de Taehyung pour le futur ?
    Dans ce livre superbement illustré, vous découvrirez toutes les anecdotes que vous ignoriez sur ce jeune homme au style vestimentaire éclatant et sur la manière dont il est devenu l'un des plus grands artistes de notre époque.

    Que Taehyung soit votre bias, ou tout simplement que vous souhaitiez en savoir plus sur les membres de ce groupe qui a conquis le monde, ce livre est fait pour vous !

  • Nos coeurs à l'horizon

    Jojo Moyes

    « Il y avait toujours eu trop de souffrance dans cette demeure, trop de secrets. Son avenir appartenait à d'autres désormais. Son regard se posa sur une photographie de Celia dans une jupe d'un rouge flamboyant assorti aux tapisseries. Elle se souvenait d'un regard qui en savait trop, d'une silhouette toujours sur le point de battre en retraite. »
    Angleterre, années 1950. La vie de la paisible station balnéaire de Merham est bouleversée le jour où des artistes bohèmes s'installent dans la splendide demeure d'Arcadia, au grand dam de la bourgeoisie locale, qui voit d'un mauvais oeil l'arrivée de ces énergumènes aux moeurs étranges.
    Celia et sa soeur y voient quant à elles l'occasion rêvée pour échapper à leur ennui, et elles ne tardent pas à se lier aux nouveaux venus. Mais l'amour va s'en mêler, et la maison sur la plage va bientôt devenir le théâtre d'événements déchirants qui vont provoquer un véritable scandale dans cette petite bourgade provinciale.
    Cinquante ans plus tard, alors que cette somptueuse demeure est sur le point d'être transformée en hôtel de luxe, on y découvre une fresque qui révèle d'incroyables secrets. Il reste peut-être à Merham une personne capable de résoudre cette énigme...

    Ce roman a reçu le prix du Livre Romantique de l'année.

    « Merveilleusement romantique ! » - Company
    « Moyes maîtrise à la perfection ces histoires entrelacées. Sa justesse de ton et la délicatesse de son écriture font de ce roman une lecture irrésistible. » - Publishers Weekly

  • Le guide ultime pour tous les ARMYs !

    BTS : dieux de la Pop offre un regard complet et intime sur le plus grand boys band coréen de tous les temps, BTS. Les fans découvriront des aspects fascinants et des secrets sensationnels sur la genèse du groupe, leurs premiers succès, l'élaboration de leurs chorégraphies toujours plus incroyables, et bien plus encore.
    Les profils détaillés de chaque membre du groupe permettent aux lecteurs de se rapprocher de RM, J-Hope, Suga, Jimin, V, Jin et Jungkook. Agrémenté de belles photos et de quiz, c'est le guide ultime pour les ARMYs et tout nouveau fan de K-Pop.

  • Dans le sillage du mouvement #MeToo, un nouveau langage est apparu, porté par des chanteuses et des chanteurs libérés de toute contrainte.

    Que nous disent ces artistes se jouant des genres pour mener un combat néoféministe qui ne leur interdit pas de viser la tête des hit-parades?
    Christine and the Queens, Angèle, Clara Luciani, Jeanne Added, Sandor, Marie-Flore, Pomme, Aloïse Sauvage,Suzane, Hoshi, Eddy de Pretto, Hubert Lenoir, Pierre Lapointe...
    Tous, dans la francophonie, apportent une nouvelle voix, un nouveau discours, une nouvelle image, une nouvelle façon de considérer les relations sentimentales, tout en rénovant par leurs textes et leurs musiques la chanson française.

    Ils s'expriment ici en totale liberté, avec Juliette Gréco, Brigitte Fontaine, Véronique Sanson, Catherine Ringer, Mylène Farmer, Coeur de Pirate, Soko ou Vanessa Paradis, commentant leurs textes les plus forts, livrant au sujet des rapports amoureux un éclairage original. Se dresse ainsi de la femme - entre Amazone guerrière et grande romantique - un portrait contemporain, à la fois moderne et décomplexé.

    Préfacé par Adeline Dieudonné

  • Attention spoiler

    Olivia Dade

    Et si vous viviez une histoire d'amour... avec votre idole ?

    Acteur d'une série à succès, Marcus n'est pas une star comme les autres. Sous son image de playboy, il a plus d'un secret à cacher. Il se moque des ratés scénaristiques de la série dans laquelle il joue à travers des fanfics qu'il publie sous pseudonyme. Si quelqu'un découvrait son identité, c'en serait fini de sa carrière à Hollywood.
    Amatrice de fanfic et de cosplay, April est bien décidée à assumer ses rondeurs. Quand elle publie en ligne une photo d'elle costumée, sa beauté XXL lui vaut une pluie de commentaires haineux. Marcus joue les chevaliers blancs et l'invite à dîner, sans savoir qu'il a affaire à la jeune femme avec laquelle il échange des messages sur le forum depuis bien longtemps. Leur rencontre fait des étincelles, et la réalité dépasse la fanfiction...
    « Apprêtez-vous à tomber amoureux de cette histoire d'amour qui ne manque ni d'humour ni d'esprit. » - Publishers Weekly
    « Le chemin vers l'acceptation de soi n'est jamais facile, mais Olivia Dade le rend aussi doux et sublime que l'amour qui naît entre Marcus et April... Cet hommage romantique au monde de la fanfiction est un régal ! » -Kirkus
    « Olivia Dade nous entraîne dans les coulisses de la fanfic avec une bonne dose de dérision et d'émotion. Même ceux qui sont étrangers à cet univers tomberont sous le charme de ce délicieux roman » Booklist
    « Personne ne résiste au charme de cette comédie romantique où il est question d'amour, de secrets et de célébrité. » - CNN

  • Les Tortues prennent une toute nouvelle dimension !

    Leo, Raph, Donnie et Mike se téléportent dans la dimension X pour assister au procès de Krang. Mais le règne de terreur du plus cruel des utroms est-il définitivement fini ?
    Dans cet endroit étrange, un visage familier et de nouveaux ennemis mortels attendent les fils de Splinter, tandis qu'ailleurs, c'est tout le Panthéon qui se réunit pour décider du sort du monde... à commencer par celui des mutants !
    « La version définitive des Tortues Ninja. » BFM
    « Si vous ne lisez pas encore Les Tortues Ninja, vous ne vous rendez clairement pas service. » Outright Geekery

  • Aux grands maux, les grands remèdes...

    Raphael et Nobody partent à la recherche d'Alopex, seule et toujours affectée par l'emprise mentale de Kitsune, mais parviendront-ils à lui faire retrouver le chemin de la raison ?
    Pendant ce temps, le gouvernement se lance dans une féroce chasse aux mutants, et les méthodes peu conventionnelles qu'il déploie pour parvenir à ses fins verront Splinter et ses fils traqués comme jamais.
    Aucun mutant n'est à l'abri !
    « Peu importe l'étendue de l'univers TMNT, on peut toujours compter sur Waltz pour rendre une histoire intime et personnelle. » Adventures in Poor Taste
    « Le développement des personnages est une véritable masterclass, et l'artwork est à couper le souffle. » Big Comic Page

  • Le parcours de Ferran Adria, tour à tour cuisinier du célèbre restaurant El Bulli, représentant de l'Espagne à la Dokumenta (foire internationale d'art contemporain) de Kassel en 2007, et actuellement directeur d'un centre de recherche à l'université de Barcelone, est emblématique d'un double processus de dé-définition : de l'art d'une part, des sciences humaines de l'autre.
    Il y a peu de temps encore, les artistes entendaient magnifier le sensible ou exprimer les tréfonds de leur intériorité ; aujourd'hui, beaucoup d'entre eux prétendent faire de la recherche et s'avancent sur les terres de l'histoire, de la sociologie ou de l'anthropologie. Mais qu'est-ce que l'art et la science ont à gagner ou à perdre dans ce type de rapprochement ? Ne faut-il pas craindre une démonétisation des sciences humaines par la revendication d'une autre manière, présentée comme plus légitime, de fabriquer de la connaissance ? N'y a-t-il pas lieu de s'inquiéter de la survie des normes de vérité qui valaient jusqu'ici dans le monde académique ?
    Une généalogie de cet état de confusion permet de comprendre ce qui l'a rendu possible : d'une part le phénomène contemporain de désartification de l'art, et, d'autre part, une certaine atmosphère intellectuelle proclamant l'effacement des frontières du vrai et du faux, du fait et de la fiction, de l'idéologie et du savoir.

empty