Littérature générale

  • Jean-Pierre Aumont : quand on veut parler d'un acteur qui évoque la jeunesse, l'humour, la désinvolture élégante, on pense à Jean-Pierre Aumont, qui joua dans trente pièces, tourna dans cinquante films et fut aussi auteur à succès. On retrouve dans ce livre sa vie pétillante qui, de La machine infernale de Jean Cocteau à La nuit américaine de Truffaut, a fait de lui le partenaire des grandes stars de Hollywood. Mais la vie de Jean-Pierre Aumont n'est pas qu'une route au soleil qui va de succès en succès, de Paris à Hollywood. Il y a des ombres : la guerre que Jean-Pierre Aumont fait glorieusement dans les Forces Françaises Libres ; il en reviendra avec la Légion d'honneur. Il y a surtout la mort tragique de Maria Montez. Mais le travail, l'amitié de Arthur Rubinstein, de Grace Kelly, des Kennedy, permettent à Jean-Pierre Aumont de franchir la passe. Il connaît à nouveau l'éclat joyeux de la vie. Il triomphe à Broadway aux côtés de Vivien Leigh dans Tovarich. Il est cet éternel jeune premier qui raconte ici, dans un récit vif, intelligent, personnel, fourmillant d'anecdotes, une vie de succès, vécue avec humour et simplicité.

  • Que s'est-il précisément passé à Hollywood, en Californie, entre l'arrivée fracassante en 1950 du tandem Elia Kazan-Marlon Brando et les jours présents, où les noms qui nous viennent d'abord à l'idée, à propos de ce monde un peu lointain, un peu magique, sont - parmi beaucoup d'autres - Jane Fonda, Dustin Hoffman, Robert Redford, Paul Newman, Julie Christie ? En quoi les multiples chaînes de télévision des États-Unis ont-elles atteint et secoué les studios jusque-là réservés au seul cinéma, au cours des années 60 ? Hollywood ce n'est pas seulement Hollywood : catalyseur et révélateur inlassable des incidents ou accidents du monde américain, cet univers plus actif et vivant que jamais est devenu aussi une façon de baromètre des variations politiques de l'Amérique entière. « Il suffit d'avoir à l'esprit », dit l'auteur du présent livre, Guy Abitan, journaliste qui connaît assez bien le charme et la cruauté mêlés du domaine du spectacle tant en France qu'aux U.S.A., « le rôle de Brando lors de l'affaire Caryl Chessman, les coups d'éclat de Jane Fonda contre le chancre vietnamien et contre Monsieur Nixon, ou encore les raisons qui ont conduit Robert Redford à refuser le rôle du Lauréat en 67 comme à choisir ceux de Votez McKay en 72 et des Trois Jours du Condor en 75. » L'auteur, à travers douze chapitres et dix-neuf récits, dix-neuf aventures chaque fois personnelles, particulières, s'efforce de restituer ce qu'il appelle volontiers la « deuxième séquence » de Hollywood, celle qui concerne les vingt-cinq dernières années et sur laquelle nous avons peu de données exactes. Il laisse, en fin d'histoire, la parole à Truman Capote et Andy Warhol, qui, dialoguant sur un mode badin, nous font presque « vivre » en Amérique aujourd'hui. Si vous aimez le cinéma, si vous vous intéressez à ce gigantesque pays que sont les États-Unis, il n'est pas impossible que cet ouvrage vous passionne.

  • Bestseller do New York Times e do USA Today


    Um casamento a fingir pode despertar sentimentos muito a sério!

    São poucos os dias em que Holland não arranja uma desculpa para ir à estação de metro onde Calvin costuma estar a tocar guitarra. Há meses que sente uma paixoneta secreta pelo músico de rua, mas nunca teve coragem para lhe dirigir a palavra. Contudo, um incidente na estação de metro acaba por colocar Calvin no seu caminho, e a partir daí nada voltará a ser igual.
    Fascinada pelo talento de Calvin, Holland decide apresentá-lo ao tio Robert, um conceituado diretor artístico da Broadway com um sério problema de elenco para resolver. Depois de uma audição para o espetáculo que tem em cena, Robert convida Calvin para se juntar à companhia. Mas o que parecia ser o sonho de vida de Calvin depressa se transforma na sua maior frustração, pois as circunstâncias em que se encontra a viver nos EUA não lhe permitem aceitar o trabalho.
    Holland tem a solução perfeita: um casamento de conveniência que irá permitir ao músico irlandês obter o visto de que necessita e a ela a oportunidade de o ver diariamente sem sair de casa. O problema é que o que começa por ser uma relação de faz de conta acaba por se transformar em algo muito mais real. Estarão eles preparados para isso?
    «Uma heroína que embarca numa viagem de autodescoberta, um protagonista merecedor do amor de qualquer mulher e, ainda, muitas lágrimas emocionadas e gargalhadas bem sonoras.» - Kirkus Reviews

  • Battling Siki... Dans les années vingt et trente, Ho Chi Minh, Paul Vaillant-Couturier, Hemingway et Henry Miller ont écrit sur lui, exaltant ses prouesses. Plus près de nous, un lieutenant de Che Guevara lui a rendu hommage en prenant " Battling Siki " pour nom de guerre, dans la clandestinité. Un groupe de rock alsacien et un quatuor de blues de Denver ont aussi choisi de se baptiser comme lui. Qui était cet homme et qu'a-t-il fait pour devenir ainsi une sorte d'emblème mystérieux des opprimés, des révoltés, des insoumis ? Ce livre raconte l'histoire de Battling Siki. Un destin magique, ensorcelé. À 7 ou 8 ans, cet enfant du Sénégal est kidnappé par une danseuse hollandaise, qui s'est entichée de lui. Il arrive à Marseille, s'y retrouve bientôt abandonné, commence une carrière précoce de boxeur... puis s'engage pour la Première Guerre mondiale. Il y gagne la croix de guerre et la croix du mérite, retourne sur les rings, où il est opposé au héros du sport français, Georges Carpentier. Il le bat en 1922 et devient champion du monde, à la surprise générale. Mais ce match cause son malheur : pour défendre l'idole nationale, on accuse bientôt Siki d'avoir triché. Les journaux se déchaînent contre cet " Orang-outan ", ce " championzé ", symbole de la dangereuse race noire. Il n'aura d'autre choix que de partir boxer aux États-Unis, où la presse l'attaque encore plus violemment. Cependant, Siki rend coup pour coup. " Vous avez une statue à New York et vous l'appelez Liberté, déclare-t-il publiquement, en 1923. Mais c'est un mensonge. Il n'y a pas de liberté ici - il n'y en a pas ! aucune ! En tout cas pas pour moi. " Provoquant les autorités, il se promène en cape noire sur Broadway, un singe sur l'épaule, comme à Paris il se baladait, deux ans plus tôt, en tenant en laisse des lionceaux. Il se marie avec une Américaine blanche, sans avoir divorcé de sa première épouse, de sorte qu'il est bigame !... Trop de vagues, trop de défis lancés : il est assassiné le 16 décembre 1925, à Harlem, de trois coups de revolver. Il n'a pas trente ans... Dans un texte vif, engagé et très bien documenté, Jean-Marie Bretagne raconte cette vie brève et magnifique, faite de légendes et de combats. La vie d'un homme qui ne se résignait pas à être traité en inférieur, ni aux États-Unis, ni en France. Il l'a payé cher... mais n'a jamais courbé l'échine.

  • Des données essentielles sur les Noirs et leurs cultures. Plus de 1100 articles qui touchent des domaines aussi variés que la littérature, le cinéma, la peinture, le sport, la danse, la mode... mais aussi les mouvements sociaux, la science et, bien sûr, les musiques dans toute leur diversité.

  • Sur la toile de fond de l'Europe menacée par Hitler, trois personnages, un homme et deux femmes, séduisants et désinvoltes, se livrent à une sorte de pas-de-trois en marge de la loi et font courir en vain toutes les polices de France. "Copyright Electre"

empty