• Nouvelle édition du roman culte de Maurice Leblanc à l'occasion de la série Netflix - Saison 1 Partie 2
    Arsène Lupin serait-il mort ? C'est en tout cas ce que tout le monde s'accorde à dire. Sauf Isodore Beautrelet, lycéen surdoué et détective amateur, qui n'y croit pas une seconde. Coïncidence étrange, le document de l'Aiguille creuse disparaît également. Quel mystère ces disparitions cachent-elles ? Arsène aurait-il enfin trouvé un adversaire à sa taille en la personne d'Isodore Beautrelet ?

  • Au coeur d'Esquisses musicales se trouve un personnage paradoxal : un peintre que l'on n'a jamais vu peindre, et dont aucune oeuvre n'a jamais pu être admirée. C'est pourtant à lui que l'on a confié la tâche de décorer les murs de la mairie de Coronel Pringles, une ville d'Argentine. Cet homme est-il vraiment l'artiste qu'il prétend être ? Et plus largement, qu'est-ce qui fait de quelqu'un un artiste ?

    Pour tenter de dissiper son mystère, le narrateur suit le parcours de ce curieux individu. Un chemin où l'on croisera d'autres personnes tout aussi étranges, et rythmé par des événements qui ne le sont pas moins. Jusqu'à, peut-être, trouver l'origine de l'art.
    Avec humour et un sens aigu de l'absurde, César Aira nous livre un singulier portrait d'artiste - un roman partagé entre logique pervertie et réalisme magique.

  • Un narrateur se souvient de ses années d'enfance en Argentine, en plein péronisme. Sur la place de la ville trônait un immense tilleul dont son père utilisait les fleurs pour préparer des infusions. Ce père avait du sang noir. Sa mère, elle était descendante d'Européens. La ville, Coronel Pringles, était parcourue de rumeurs, de tensions politiques. Son paysage se transformait. Et les pauvres, guidés par Eva Perón, aspiraient à faire partie d'une nouvelle classe moyenne.

    Cette enfance, c'est celle de César Aira. Ou peut-être pas : derrière ce qui semble être une autobiographie se cache un texte ludique et émouvant où la fiction et la réalité se confondent. Rien n'est plus faux que la mémoire, nous dit Aira. Et c'est une chance : cela permet de se réinventer. Et donne naissance à des vocations d'écrivain.

  • Cléopâtre

    Maurice Sartre

    Cléopâtre VII Théa Philopator est la plus célèbre des reines de l'Antiquité et l'objet de tous les fantasmes : femme fatale, Égyptienne avide et cruelle, maîtresse et épouse des hommes les plus puissants de Rome... Elle fut en réalité la reine grecque d'un royaume prestigieux, dernier vestige de l'empire d'Alexandre le Grand.
    La tradition, relayée par la littérature ou le cinéma, a imposé une image erronée de Cléopâtre, femme-déesse aux charmes envoûtants qui aurait réussi à contrer les assauts de Rome en séduisant César, s'alliant et se mariant avec Marc Antoine, luttant contre Octave jusqu'à sa défaite lors de la bataille d'Actium, et orchestrant son suicide comme l'acte final d'une tragédie.
    Avec un regard critique, utilisant textes, inscriptions, images et monnaies, Maurice Sartre écarte les mythes, brise les idées reçues et brosse le juste portrait d'une souveraine lucide et volontaire. En pleines guerres civiles romaines, Cléopâtre est consciente des limites de sa puissance mais porte loin ses projets politiques pour rendre à son royaume sa grandeur passée. Un homme d'État, en somme !

  • César règne sur Rome, il est en conflit avec Pompée. La routine. Mais c'est un César un peu bas du front, autocentré, autosatisfait et à l'imagination fertile. En un mot ingérable. Brutus, qui n'en pleut plus que César le prenne pour son fils, décide de mener un complot pour se débarrasser de l'Imperator. Mission apparemment assez simple, mais la bêtise crasse ne sera pas que du côté de César...

  • La conquête de la Gaule (58-51 av. J.-C.) racontée par Jules César. Cette conquête lui donnera la gloire militaire et une armée fidèle (avec laquelle il franchira le Rubicon en 49 et marchera sur Rome, ce qui déclenchera la guerre civile).
    César et Vercingétorix, Gergovie ou Alésia : voici mis en scène les acteurs et les grands épisodes de la guerre des Gaules qui a changé le cours de l'Histoire.
    OEuvre citée dans les programmes d'enseignement des langues et cultures de l'Antiquité (lycée).

  • Fruit d'un travail collectif de plusieurs années faisant intervenir historiens et spécialistes de littérature latine, cette nouvelle traduction des oeuvres complètes de César, unique en son genre, est un tour de force. D'abord parce qu'elle rend à César ce qui est à César écrivain, c'est-à-dire son incomparable prose, élégante, rapide, percutante, qui tient le lecteur en haleine de bout en bout. Ensuite parce qu'elle rend à César ce qui est à César le politique, conquérant génial et «dictateur démocrate» - sans doute l'homme d'État le plus connu de tous les temps - en éclairant de manière simple et savante à la fois les enjeux historiques tacites ou au contraire mis en scène dans le texte. Enfin, parce qu'elle plonge le lecteur dans une période décisive de l'Histoire et qui a aujourd'hui tant à nous dire : l'explosion rapide de la République et le lent effritement des modèles qu'elle avait suscités, la crainte perpétuelle de la chute et de la barbarie, mais aussi de la tyrannie, la soif inextinguible de conquêtes et de renouveau sont autant d'échos que notre édition rend accessibles au lecteur contemporain.

  • Prins

    César Aira

    Un célèbre auteur de romans gothiques décide d'arrêter d'écrire. Lassé de se plier aux exigences du genre et aux lois du marché éditorial, frustré d'y avoir sacrifié ses ambitions littéraires, il amorce un virage radical : sa vie sera désormais consacrée à l'opium. Encore faut-il en trouver. Commence donc pour notre héros une errance dans les rues de Buenos Aires jusqu'à une boutique, l'Antiquité. L'Huissier, un étrange dealer, l'y attend. Et lui ouvre très vite les portes d'une réalité inexplorée...
    Formidable éloge des pouvoirs de la fiction, Prins invite son lecteur à cheminer dans une succession de labyrinthes, d'escaliers secrets, de trompe-l'oeil où la surprise est reine et où s'estompe la frontière entre réalité et rêve. On y retrouve l'humour et la fantaisie légendaires de César Aira, et le regard ironique qu'il porte sur notre monde.

    « César Aira est l'un des trois ou quatre meilleurs écrivains d'aujourd'hui en langue espagnole. » Roberto Bolaño

  • Elle porte un prénom d'ange, chantant, ardent. Pourtant, le destin qui attend Séraphine Louis, née dans une famille pauvre de l'Oise à l'automne 1864, est des plus terre-à-terre. Orpheline, Séraphine entame une vie de domestique, comme celle de Félicie, l'héroïne d'Un coeur simple de Flaubert. De cette terne réalité, il s'agit de s'évader. Séraphine communie avec la nature, Séraphine rêve, Séraphine prie. Et un jour, cédant à un ordre impérieux de la Vierge, Séraphine peint. L'exaltée de Senlis est moquée pour ses toiles chatoyantes où les arbres, les fruits et les fleurs deviennent sensuels ou inquiétants.
    Mais le jour où un collectionneur parisien, Wilhelm Uhde, découvreur de Picasso, de Braque et du Douanier Rousseau, croise la route de la talentueuse femme de ménage, il l'infléchit singulièrement...
    Françoise Cloarec nous conte l'incroyable histoire vraie de Séraphine de Senlis, glissant doucement de la misère à la gloire, de l'originalité à la folie.

  • Comprend 37 illustrations - 41 notes de bas de page - Environ 190 pages au format Ebook. Sommaire interactif avec hyperliens.
    Antoine et Cléopâtre (Antony and Cleopatra) est une pièce de théâtre, classée dans les tragédies historiques de William Shakespeare. La première représentation eut lieu en 1606 ou 1608 et la première publication en 1623.
    La principale source de William Shakespeare est La vie de Marc-Antoine par Plutarque, selon la traduction de Thomas North du texte français d'Amyot. Shakespeare suit de près le récit de Plutarque, n'omettant que la campagne d'Antoine contre les Parthes.
    Cette tragédie est une pièce romaine caractérisée par des changements rapides, aussi bien de lieux géographiques que de registres, alternant entre la sensualité imaginaire d' Alexandrie et l' austérité pragmatique de Rome.
    Beaucoup considèrent que la Cléopâtre de cette pièce est l' un de rôles féminins les plus complexes de l'oeuvre de Shakespeare. Elle alterne entre, d' une part, la vanité et l' orgueil (jusqu' à provoquer le mépris du public) et la grandeur tragique qu' elle partage avec Marc-Antoine. Ces éléments contradictoires ont amené des partis pris très contrastés parmi les jugements critiques de la pièce.

  • On refait l'Histoire !

    Collectif

    • First
    • 8 Octobre 2020

    14 uchronies pour revisiter l'histoire de France !Et si la Bastille n'était pas tombée aux mains des révolutionnaires le 14 juillet 1789 ? Et si Bonaparte avait raté son coup d'État et n'était jamais devenu empereur ? Et si le Débarquement du 6 juin 1944 n'avait été qu'un échec cuisant ?
    L'Histoire semble couler comme un long fleuve tranquille ; " c'est arrivé parce que cela devait arriver ", pense-t-on. Et pourtant, le hasard a souvent bien ou mal fait les choses. Des événements décisifs se sont joués sur un coup de dés. Ainsi, pourquoi n'aurait-il pas pu en être autrement ?
    Dans cet ouvrage entre essai historique et oeuvre romanesque, Claude Quétel et son équipe d'historiens revisitent 14 moments incontournables de l'histoire de France, depuis l'Antiquité avec la bataille d'Alésia, jusqu'à la fin du XXe siècle avec l'échec des accords d'Évian.

  • Ecrit sous la dictée et publié à titre posthume, cet ouvrage est le fruit des dernières réflexions de l'empereur Napoléon Bonaparte en exil à Sainte-Hélène, une analyse avertie d'un chef de guerre par un autre chef de guerre. Entouré de ses derniers fidèles, Napoléon aborde un sujet qu'il connaît depuis l'enfance et maîtrise à la perfection, s'attachant à restituer les combats décisifs de la guerre des Gaules puis de la guerre civile et à les commenter en stratégie éclairé. L'étude comparée des conflits antiques et modernes fait apparaitre l'influence durable du génie césarien auant que les boulversements tactiques liés à l'émergence de l'artillerie, dans une fresque vivante et synthétique de l'art de la guerre romaine.

  • « La République est morte », écrit Cicéron à son ami Atticus près de quinze ans avant que César ne tombe sous les dagues des conjurés. Un siècle. Telle fut la durée de l'agonie de la République romaine qui succomba sous les coups d'ambitieux dictateurs et chefs militaires, avides d'exercer un pouvoir personnel. De 133 avant notre ère, lorsque Tiberius Gracchus fut éliminé après avoir trahi les institutions républicaines, jusqu'à la mort d'Antoine à Alexandrie, vaincu par Octave à l'été 30, un siècle de guerres civiles, de violences et d'affrontements sanglants ont ravagé Rome et l'Italie. Les plus grands généraux, Marius, Sylla, Pompée, César, Antoine, Octave... sont parvenus à faire chuter un régime politique que plusieurs siècles avaient réussi à édifier sous l'égide de la célèbre « vertu romaine » et dans l'affirmation du bien le plus précieux pour les Romains : la liberté. Comme toujours en pareil cas, c'est le peuple romain qui s'en trouva la principale victime. Pourquoi assassiner la liberté ? Comment un engrenage fatal a-t-il conduit des hommes jadis fiers de leur République à renier leurs valeurs fondamentales ? Telles sont les questions que pose l'auteur qui, pour mieux faire revivre ces heures brûlantes, assortit son propos de relations évocatrices comme autant d'ouvertures vivantes sur cette époque tragique. L'observation de ce moment historique pendant lequel se déchaîna une violence qui faillit tout emporter avec elle n'est sans doute pas inutile à la réflexion de ceux qui s'interrogent également sur l'évolution de notre temps.

  • « Alea jacta est ». L'expression est désormais entrée dans le langage courant pour évoquer une décision irrévocable : celle que César prit en 49 av. J. C. lorsque, bravant un ultimatum du Sénat, il franchit en armes le Rubicon. César et Pompée briguaient l'un et l'autre la charge de consul. César aurait dû se présenter dans l'Urbs, en tant que citoyen privé, après avoir congédié ses légions. Mais, César prononçant la phrase fatidique (alea jacta est - les dés sont jetés), il décida de marcher sur Rome. Comment en est-il arrivé à ce coup de force ? Que se passa-t-il pour que finalement Rome capitule ? Quel moment clé le passage du Rubicon représente-t-il dans l'histoire de Rome ?
    Luca Fezzi reconstitue les événements et nous les expose avec souffle et intelligence. Il découvre pour nous les incertitudes de César, ses craintes, ses inquiétudes personnelles, mêlant sans cesse « privé » et « public ». L'auteur offre ainsi une enquête historique inédite et moderne sur l'un des épisodes les plus célèbres de l'histoire de l'Antiquité.

  • Dans une chambre en Suisse, au fond d'un parc depuis longtemps à l'abandon, le Magicien Ténor se meurt. Quels rapports entretient-il avec le Président Hoffmann, juriste et député au parlement de Lausanne ? Que peut-il vouloir léguer à Bouddha l'Éternel ? Comment celui-ci, ruiné et humilié, en est-il venu à cohabiter dans une vallée reculée de l'Inde avec Madame Gohu, la vieille servante d'une dynastie déchue ? Quel intérêt la société Brain Force trouve-t-elle à soutenir financièrement ce Bouddha ? Jean Ball, l'assistant d'Hoffmann, va-t-il découvrir un mystérieux secret en traversant l'océan pour remettre à Bouddha l'enveloppe que le Magicien Ténor lui a destinée ?
    Avec une ironie mordante, Le Testament du Magicien Ténor entraîne le lecteur dans un jeu de pistes échevelé. Au terme de ces péripéties flamboyantes, se dessine, en filigrane, une allégorie subtile et paradoxale de la liberté artistique.

    « S'il y a un écrivain qui échappe aujourd'hui à toutes les classifications, c'est César Aira. [...] César Aira est un excentrique, mais aussi l'un des trois ou quatre meilleurs écrivains d'aujourd'hui en langue espagnole. » Roberto Bolano, Entre parenthèses

  • Tuer le pouvoir

    Olivier Coquard

    • First
    • 11 Avril 2019


    Utopies, passions, complots... L'histoire sanglante des grands assassinats politiques.

    L'assassinat politique est avant tout un acte public, spectaculaire, presque théâtral : que l'on pense à la sauvagerie des chevaliers et sénateurs qui tuèrent Caligula en pleine fête d'Auguste, à la violence extrême des assassins de Thomas Becket au coeur de la cathédrale de Canterbury, ou encore, plus proche de nous, au meurtre de JFK devant une foule immense...
    Pourtant, la plupart des assassinats politiques furent, au fond, des échecs : le changement de régime espéré par les meurtriers n'eut généralement pas lieu, et ces derniers furent rarement honorés pour leur acte homicide.
    Dans cet ouvrage passionnant, l'historien Olivier Coquard revient sur les plus grands complots et actes de folie isolés qui ont, à travers l'histoire, littéralement "tué le pouvoir".

  • Les sept années (54 à 48 av. J.-C.) que couvrent les livres 40 et 41 de l'Histoire romaine de Dion Cassius sont cruciales : l'éclatement du triumvirat qui s'est partagé le pouvoir et l'empire, la puissance grandissante de César auréolé par ses conquêtes gauloises et son affrontement avec l'autre général dévoré d'ambition, Pompée, marquent virtuellement la fin de la République.
    Avec un recul de trois siècles et demi, Dion Cassius, sénateur romain et historien grec, montre, sans prendre parti pour l'un ou pour l'autre des deux adversaires, l'impuissance du Sénat, la faillite des institutions républicaines et la tyrannie naissante des dynastes. Il le fait dans un récit qui privilégie les scènes et dramatise les fureurs et les déchirements qui traversent les citoyens des deux camps emportés dans la même guerre sans merci. La présente traduction est la première en français depuis près de cent cinquante ans.
    Michel Rosellini, agrégé de lettres classiques, est maître de conférences à l'ENS (Lyon).

  • La Rome des Borgia transporte le lecteur dans la capitale de la Renaissance au temps du règne d'Alexandre VI, à l'époque la plus violente et la plus raffinée de cette période. Les crimes des Borgia, leurs incestes, la cantarelle, ce fameux poison qu'ils avaient inventé, constituent le fond de ce récit historique; le pape Alexandre VI, le fratricide César Borgia, duc de Valentinois, le pâle et mélancolique François, duc de Gandie, assassiné par son frère, la belle Lucrèce Borgia, les Cardinaux, les Courtisanes Romaines, les Spadassins, le sultan Gème, sont les principales figures qui revivent dans cet ouvrage; on y trouvera le détail des fêtes, des orgies trop communes à une époque qui malheureusement n'a pas trouvé son Brantôme.
    /> La fin du XVe siècle fut en Italie une époque d'amour violent, d'art plastique incomparable et de luxe effréné. Les maximes de Machiavel y étaient en honneur, et le Valentinois lui servait de modèle pour son « Prince ». Le sens moral manquait aux Borgia, mais non le sens politique ni une certaine grandeur qui retiendra longtemps encore l'at­tention des historiens. L'illustration de leur famille contraste avec les actions qu'on leur reproche au point qu'ils demeureront éternellement le prototype de la famille incestueuse et criminelle, et leurs débauches resteront à jamais le parangon des fêtes luxu­rieuses. Des documents originaux, des portraits inédits en très grand nombre augmentent l'intérêt de cet ouvrage ». (Présentation de l'édition originale de 1913).
    Guillaume Apollinaire signa ce roman historique dû à la collaboration du « plus ancien de ses camarades », René Dalize, écrivain d'origine créole, né à Paris (1879-1917), cofondateur avec Apollinaire de la revue Les Soirées de Paris. Qualifiée à sa sortie d'Histoire romanesque, La Rome des Borgia n'en reste pas moins grâce à sa seconde partie « Appendice : Texte & Documents » un ouvrage historique qui conserve tout son intérêt et méritait cette réédition enfin complète.

  • Mars 54 av. J.-C. Titus Flaminius, riche patricien et avocat, se rend à la réception de Marcus Licinius Crassus, l'homme le plus riche de Rome et l'un des membres, avec César et Pompée, du triumvirat qui dirige le pays. Titus s'est lancé en politique sur les instances de César qui a décidé d'en faire son gendre. Il a l'intention d'adopter Simplicia, la fille d'un de ses officiers mort héroïquement en Gaule et de l'offrir en mariage à Titus. C'est à l'occasion de la réception de Crassus qu'il la lui présente. Intimidée, la jeune fille s'isole, et Titus la voit s'entretenir avec le maître des lieux. Quand Titus la retrouve, elle est très inquiète, mais refuse d'en donner la raison. De retour au domicile conjugal, Simplicia est assassinée. Titus trouve auprès de son corps, une étoffe inconnue, d'une douceur insolite. Son ami Brutus lui propose son aide pour mener l'enquête et ne tarde pas à découvrir qu'il s'agit d'un ruban de soie, très rare à cette époque.
    Parallèlement, Titus se voit invité par Crassus, le triumvir, à défendre Marcus Decimus, un de ses soldats qui doit partir en campagne avec lui contre les Parthes. L'affaire semble tout acquise et, plaidant la légitime défense de son client, Titus emporte le procès. Pour le remercier, Marcus Decimus l'invite chez lui... et le poignarde ! Mais Titus échappe à la mort par miracle. Se remettant avec peine, il est aidé de Brutus pour mener cette double enquête. Ensemble, il découvre que la mort de Simplicia et l'attaque dont il a été victime sont liés : la découverte de la fabrication de la soie semble en être le mobile. Mais pourquoi Marcus Decimus a-t-il tenté de l'assassiner ? Qui est-il vraiment ? Que cherche Crassus en partant en guerre contre les Parthes ?
    Une fois remis de ses blessures, Crassus rejoindra les troupes romaines en lutte contre les Parthes en Mésopotamie, peuple d'Orient qui empêche les Romains de rencontrer les Serres (les Chinois), producteurs de soie. Il mènera l'enquête avec le mystérieux Arsace, sur la route de la Soie et des Amazones.

  • Cléopâtre

    Henri Blaze De Bury

    Cet ebook bénéficie d'une mise en page esthétique optimisée pour la lecture numérique.




    « Misérable est l'amour qui se laisserait mesurer » William Shakespeare -Antoine et Cléopâtre



    Reine d'Égypte, la belle Cléopâtre est l'une des femmes les plus fascinantes du monde antique en raison de sa vie, de sa mort mais surtout de ses amours restés célèbres.


    La biographie de Henri Blaze de Bury décrit avec force sa vie quotidienne aux temps des pharaons mais surtout son amour pour Marc Antoine, amour passionnel qui lui coûta son empire mais qui l'a fit rentrée dans l'Histoire.


    /> Les amoureux de l'Égypte ancienne seront sans nul doute conquis par ce texte de grande qualité.




    EXTRAIT : «


    La vérité de l'histoire est souvent dans le cri d'un poète. Les gros livres ont leur parti-pris, leurs systèmes ; les mémoires mentent ; l'inspiration, il la faut subir. Écrivant, nous sommes de sang-froid : celui qui chante ne se possède plus ; on n'est un lyrique qu'à ce prix. Les vrais inspirés perdent terre, et presque toujours en disent plus qu'ils ne voudraient. Qui ne connaît, ne sait par coeur l'ode d'Horace : Nunc est bibendum, nunc pede libero ! .. Il y a plus que la joie de la victoire dans ces fameuses strophes, il y a le cri de libération ; l'âme de tout un peuple y respire. Un immense danger a menacé Rome : ce danger, les dieux l'ont conjuré ; enfin on va donc revivre. Lisons ces vers comme on les doit lire, en nous reportant au centre des événements : les triomphes inespérés provoquent seuls de tels élans, cette exaltation capiteuse ne saurait être que le contre-coup d'une grande épouvante ; « être furieux, c'est n'avoir plus peur à force d'avoir peur, et dans ces cas-là la colombe frapperait l'épervier du bec » Vous vous dites : Faut-il que ces Romains aient tremblé pour triompher si bruyamment ! et quelle ennemie était donc cette Cléopâtre dont la disparition les soulageait d'un poids si lourd ? »

  • Plutarque

    Plutarque

    Le Classcompilé n° 136 contient les Oeuvres Complètes de Plutarque dans la traduction d'Eugène Talbot et de Victor Bétolaud (1865 et 1870). La reconnaissance optique a été faite spécialement pour cette édition numérique.
    Plutarque (en grec ancien / Ploútarkhos), né à Chéronée en Béotie vers 46 et mort vers 125, est un philosophe, biographe, moraliste, et penseur majeur de la Rome antique. Grec d'origine, il fut un des précurseurs du courant philosophique nommé le néoplatonisme et s'opposa dans ses traités de morale aux courants stoïciens et épicuriens. (Wikip.)
    Mise à jour 03/2021 : Rétablissement du titre du Tome I des oeuvres morales, qui n'apparaisait plus dans la vue NCX
    CONTENU DU VOLUME:
    Les Vies des hommes illustres, T. 1
    /> Les Vies des hommes illustres, T. 2
    Les Vies des hommes illustres, T. 3
    Les Vies des hommes illustres, T. 4
    uvres morales et uvres diverses, T. 1
    uvres morales et uvres diverses, T. 2
    uvres morales et uvres diverses, T. 3
    uvres morales et uvres diverses, T. 4
    uvres morales et uvres diverses, T. 5
    Les livrels de lci-eBooks sont des compilations d'oeuvres appartenant au domaine public : les textes d'un même auteur sont regroupés dans un eBook à la mise en page soignée, pour la plus grande commodité du lecteur. On trouvera le catalogue sur le site de l'éditeur.

  • Aux premiers jours de la République romaine, Caius Martius est patricien et convoite le pouvoir consulaire. Grand combattant, il perd cependant les élections à cause de son mépris pour la plèbe. Condamné à l'exil, Caius revient à la charge avec un nouvel allié... Une oeuvre où se mêlent politique et philosophie pour sceller le destin d'un homme.



    Surnommé le "Barde", William Shakespeare (1564-c.1616) est considéré de par le monde comme l'un des plus grands dramaturges de l'Histoire et l'écrivain le plus important de la littérature anglophone. Son existence est controversée, mais les nombreuses oeuvres qu'il a léguées au monde ont influencé des générations de lecteurs et d'écrivains et continuent, aujourd'hui encore, d'être mises en scène ou adaptées au cinéma. Parmi les plus célèbres, figurent "Roméo et Juliette", "Hamlet", "Othello", "Le Roi Lear" ou encore "Macbeth".

  • Pacte de flamme

    Mary G. Ash

    Automne 54 avant Jésus-Christ. La révolte gronde au sein des tribus gauloises. En possession de la triade sacrée, et devenu le fidèle lieutenant de Vercingétorix, Catuan est de retour de l'île d'Albia. Auréolé d'une réputation d'extraordinaire combattant et de puissant magicien, il est bien décidé à profiter des opportunités que la guerre contre Rome lui offrira, et à se révéler aux yeux de tous comme le Druide Guerrier. Du duel entre Zoé, résolue à le ramener à la vie, et Cassilda, déterminée à l'en empêcher, dépendront sa revanche et l'ultime accomplissement de son destin, deux mille ans plus tard.

  • Pourquoi César accumula, cachés sous la Tour Magne, des Trésors sacrés pillés dans les Temples et Sanctuaires ?
    En 55 av. J.-C, alors que le Village de Montefortis (aux environs de Villefort en Lozère) subit l'occupation romaine, les jeunes Marcos et Clévos sont désignés comme otages des Romains et incorporés dans la légion, destination... le Moyen-Orient.
    Lorsqu'ils reviennent à Montefortis deux années plus tard, ils n'ont qu'une idée en tête : récupérer les Trésors sacrés volés par les Romains lors de pillages de Temples et de Sanctuaires...
    En s'appuyant sur des analyses techniques, scientifiques et militaires ainsi que sur des recherches historiques approfondies, l'auteur nous plonge dans une aventure fascinante, qui nous mène des Cévennes à Jérusalem.

empty