• 1919. La Grande Guerre vient de se terminer en Europe. Après cette parenthèse éprouvante, certains Britanniques espèrent retrouver fortune et grandeur dans les lointains pays de l'Empire, et tout particulièrement en Inde. Ancien de Scotland Yard, le capitaine Wyndham débarque à Calcutta et découvre que la ville possède toutes les qualités requises pour tuer un Britannique: chaleur moite, eau frelatée, insectes pernicieux et surtout, bien plus redoutable, la haine croissante des indigènes envers les colons. Est-ce cette haine qui a conduit à l'assassinat d'un haut fonctionnaire dans une ruelle mal famée, à proximité? d'un bordel? C'est ce que va tenter de découvrir Wyndham, épaulé par un officier indien, le sergent Banerjee. De fumeries d'opium en villas coloniales, du bureau du vice-gouverneur aux wagons d'un train postal, il lui faudra déployer tout son talent de déduction, et avaler quelques couleuvres, avant de réussir à démêler cet imbroglio infernal.

  • Un jour, à Lourdes, en plein hiver, une belle dame apparaît à une petite fille toute simple. À partir de ce jour, la vie de Bernadette est bouleversée. Elle va porter au monde entier le message de la Sainte Vierge.
    Ce message de Lourdes qui touche encore aujourd'hui beaucoup de pèlerins et de malades : changer son coeur pour suivre Jésus.Les grands saints ont consacré leur vie à l'amour de Dieu et des autres. Leur histoire ouvre la grande aventure de la sainteté.Idéal pour les 5-7 ans.

  • Dans Le lumineux destin d'Alexandra David-Néel, j'ai voulu, surtout, respecter le rythme de ce destin galopant. C'est d'ailleurs l'un des secrets de cette vitalité alexandrine qui tient du prodige : Mme David-Néel ne s'est jamais arrêtée. Comment en aurait-elle eu le temps ? Elle s'incarna, en une seule existence, en tant de personnages : anarchiste, bourgeoise, bouddhiste, cantatrice, orientaliste, exploratrice (elle fut la première Parisienne à pénétrer à Lhassa, en 1924), journaliste, écrivain... Comment aurait-elle pu perdre un instant, alors que sa vie, sa vraie vie selon ses plus profonds désirs, ne commença qu'à quarante-trois ans ? Quelle leçon de patience et d'endurance ! Bondissant sans cesse en avant, sans cesse en mouvement, même quand on la croit immobilisée à sa table de travail, celle qui, centenaire, faisait, à l'étonnement de son entourage, renouveler son passeport, n'a consenti à se reposer qu'en consentant à mourir, en 1969. Et encore, rien ne prouve que la mort, pour Alexandra, soit un repos éternel !

  • Kumudini a dix-neuf ans, la grâce d'être bien née, de goûter les arts et de prier les dieux. Elle vit dans la compagnie tendre de son frère aîné, Vipradas, humaniste fort accablé par le souci des dettes insurmontables de la famille. Jusqu'au jour où un mystérieux entremetteur vient demander pour son maître, un riche négociant adoubé par le pouvoir colonial, la main de Kumudini.

    Tout enivrée des légendes sacrées de Krishna, le dieu à la peau de nuit, et de sa bien-aimée Radha, elle y voit un signe du destin et presse son frère dubitatif d'accepter le marché. Mais en unissant sa destinée à celle de Madhusudan, vieil époux aux désirs d'ogre qui règne en despote jusque dans les moindres recoins de sa vaste maisonnée, Kumudini devient l'instrument inespéré et malheureux d'une épouvantable vengeance... Rabindranath Tagore (1861-1941), l'un des plus grands écrivains indiens du xxe siècle, a reçu le prix Nobel de littérature en 1913. Poète, romancier, dramaturge, musicien, acteur, peintre a lutté pour l'indépendance de l'Inde, contre la partition du Bengale, et a soutenu le mouvement de Gandhi. Kumudini paraît pour la première fois en français aux éditions Zulma en 2013.

  • Au milieu des bidonvilles de Calcutta, Mère Teresa est le sourire qui réconforte, les bras qui consolent, les mains qui caressent, le regard qui rend la dignité, les larmes qui compatissent, la lumière de Jésus dans les ténèbres de la misère.
    Elle trouve Dieu dans les plus pauvres, elle les chérit et devient la mère de tous.Les grands témoins de la foi consacrent leur vie à l'amour de Dieu et des autres. Leur histoire est un chemin vers la sainteté.
    Idéal pour les 5-7 ans.

  • Au coeur de la Pologne occupée par les Allemands, les jeunes prennent les armes pour se défendre. L'un d'eux s'y refuse, croyant plus à la force de la prière.
    En réponse à l'appel de Dieu, il devient prêtre au péril de sa vie. Ce jeune homme s'appelle Karol Wojtyla.
    En 1978, il est élu pape et prend le nom de Jean-Paul II. Il va faire trente fois le tour de la Terre pour annoncer l'amour de Dieu.Les grands témoins de la foi consacrent leur vie à l'amour de Dieu et des autres. Leur histoire est un chemin vers la sainteté.
    Idéal pour les 5-7 ans.
    Découvrez vite les livres Mame en format numérique.

  • 1,2 milliard d'habitants, 3 millions de km2, 22 langues officielles... L'Inde provoque un mélange de fascination et de crainte. Ce pays, que l'on présente comme le géant du IIIe millénaire, offre un visage contrasté, oscillant entre extrême pauvreté et puissance émergente, entre tradition et modernité. Ces multiples facettes sont propres à susciter de nombreuses idées reçues : « L'Inde est le pays des maharajahs, des fakirs et des vaches sacrées », « Le Kamasutra est un bréviaire érotique », « Gandhi est le père de la non-violence », « Calcutta est un immense bidonville », « Les castes paralysent la société indienne », « Les Indiens sont les meilleurs informaticiens du monde »...

  • Dernier royaume bouddhiste de l'Himalaya, le Bhoutan est doté d'une forte identité religieuse, sociale et politique, héritée d'une histoire remontant au VIIe siècle. Farouchement attaché à son indépendance, il a su préserver l'originalité de sa culture au prix d'un isolement relatif qui n'a pris fin qu'au tournant des années soixante.

  • Bavière, 1931. Accusé d'un crime qu'il n'a pas commis, le jeune Norvégien Thrun Gärensen est contraint de servir les futurs maîtres de l'Allemagne. Spécialiste des religions païennes, il intègre l'Ahnenerbe, un mystérieux institut contrôlé par les nazis.
    Là, il croit un instant trouver du réconfort auprès d'un séduisant couple d'aristocrates, Laüme et Dalibor Galjero. Loin de le sauver, les Galjero le précipitent au contraire dans un tourbillon vertigineux de dépravation et de sorcellerie.
    Une aide inattendue viendra de Fausta, agent des Alliés, rencontrée à Venise, mais entre Thrun et la rédemption se dressent ses puissants protecteurs, l'ordre noir et ses propres chimères...
    Philippe Cavalier a 39 ans. Diplômé de l'Institut national des langues et civilisations orientales et de littérature comparée, il se passionne depuis toujours pour l'histoire des religions et de la magie.

  • Calcutta, 1936. L'Inde coloniale de Kipling a déjà perdu de sa grandeur. Les nationalistes hindous pactisent avec les services secrets allemands pour chasser les Britanniques.
    Fraîchement débarqué de Londres, David Tewp, jeune officier du MI6, découvre un complot d'une ampleur terrifiante.
    Sur les traces d'une trop belle photographe autrichienne et d'un couple d'aristocrates roumains aux sympathies politiques ambiguës, Tewp plonge dans un univers de ténèbres auquel sa bonne éducation et son rationalisme ne l'avaient en rien préparé.
    Des brasiers funéraires de Calcutta aux palais d'une noblesse décadente, entre jeux d'espions, guerre civile, disparitions d'enfants et rites étranges, la traque des Ogres dû Gange commence.
    Thriller érudit au suspense haletant, Les Ogres du Gange emprunte avec une même maîtrise au roman d'espionnage et à ce romantisme noir qui marque la grande tradition du fantastique européen.

    L'épopée crépusculaire de David Tewp inaugure un cycle en quatre tomes intitulé Le Siècle des chimères.

  • Le mystère de la disparition de La Pérouse et de ses deux cent vingt compagnons, partis de Brest en 1785, durait depuis quarante ans. Du sort de ces marins, et de ces savants qui étaient la fine fleur de la science en cette fin du XVIIIe siècle, on ne savait rien. En 1791, l'Assemblée constituante votait un décret qui attribuait au premier marin français ou étranger qui découvrirait les traces de La Pérouse une récompense de quatre mille francs or. Il advint qu'en 1826, le capitaine marchand Peter Dillon découvrit que les lieux du naufrage des deux navires la Boussole et l'Astrolabe se trouvaient à Vanikoro, une île du Pacifique sud, dans l'archipel des îles Salomon. Les navigations du capitaine Dillon dans le Pacifique sud, où régnait l'anthropophagie, et ses recherches des restes de l'expédition La Pérouse dans l'île alors inconnue de Vanikoro constituent le sujet de ce récit. Le lecteur pourra suivre avec intérêt les péripéties de ce capitaine qui eut une vie dangereuse mais passionnante, il y a deux siècles dans le Grand Océan.

  • « Les naufragés de la Djumna » est un roman d'aventures d'Emilio Salgari publié en 1897 sous le titre original de Il capitano de la Djumna. Ce n'est pas le roman le plus connu de Salgari, auteur notamment des Tigres de Malaisie avec le fameux aventurier Sandokan, mais c'est celui dont nous faisons notre première publication. Et il y en aura d'autres. Nous le devons bien à Salgari. Auteur complètement oublié en France, et inconnu dans le monde anglophone, voici plus de cent ans que ses romans (et il était prolifique...) font rêver des générations d'Italiens (son pays d'origine; il est né à Vérone et mort à Turin), d'Espagnols et de Latino-Américains. Le nombre d'artistes dont il a éveillé l'imagination est sans limites; pour le plaisir, citons en les principaux: Carlos Fuentes, Umberto Eco, Isabel Allende, Jorge Luis Borges, Gabriel Garcia Marquez, Arturo Perez reverte, Mario Vargas Llosa, Paco Ignacio Taibo, Hugo Pratt, Sergio Leone... Salgari n'est ni Jules Verne, ni Dumas, ni Conrad, mais la comparaison est inévitable. Alors découvrez-le en commençant par Les naufragés de la Djumna; le lieu: le Golfe du Bengale; l'action: un navire disparu, un message parvenu par miracle, un bateau lancé au secours des naufragés; des naufragés en proie aux bêtes sauvages, aux indigènes des îles Andaman; deux frères séparés par un message et réunis par l'espoir; des Indiens, des Négritos, des half-cast, des Anglais... Alors, découvrez l'un des écrivains italiens les plus célèbres au monde, et l'un des plus grands romanciers d'aventures dans cet inédit numérique.

  • En cette fin du XXe siècle, où l'on a pu croire au triomphe du matérialisme, les signes d'un puissant renouveau spirituel se font chaque jour plus évidents. S'il prend parfois la forme d'un intégrisme spectaculaire, il se manifeste surtout par le retour aux grandes traditions religieuses - celles d'Occident, aussi bien que celles d'Orient, qui s'enracinent dans nos pays - et par la prise en compte de la dimension spirituelle dans notre vie culturelle et scientifique. Ce livre nous fait découvrir la vie de près de quatre-vingts de ces hommes et femmes d'exception qui, au cours du siècle, se sont engagés sur le chemin de la recherche intérieure, et dont l'influence, souvent méconnue, est incontestable. Ils ont tous, en commun, un rayonnement humain qui témoigne de la plénitude qui les habite, et convainc que l'aventure spirituelle a toujours - et peut-être plus que jamais - un sens aujourd'hui.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Maurice Dekobra fait partie de ces écrivains-voyageurs du siècle dernier qui sillonnèrent la planète et l'Asie plus particulièrement .
    Son périple le conduit de Madras au Sud, à Calcutta à l'Est, puis Bénarès sur la rive sacrée du Gange, le Rajasthan et ses princes aux fastes légendaires, jusqu'aux dures terres arides de l'Afghanistan pour se terminer au royaume alors très fermé du Népal.
    Dekobra mélange avec un art consommé, les réflexions philosophiques et les constatations politiques et sociales que lui révèlent ses rencontres, parfois cocasses, et ses observations de cet immense continent étrange à bien des égards.
    On retrouve dans l'Inde contemporaine de multiples aspects toujours vivants, bien que la population ait plus que triplé en moins de cent ans. Au fil des pages, le voyageur d'aujourd'hui retrouvera sans peine les Indes du siècle passé, malgré la présence omniprésente des nouvelles technologies, un pays où les Sadhus nus et échevelés ont des téléphones portables, où les cyber cafés sont aussi nombreux que les temples...
    Ce livre de Kailash Éditions, réalisé en coopération avec Les Éditions de Londres, est un inédit numérique.

  • Hanoï 1945. Dans sa maison près du Fleuve, Françoise Villedieu se prépare pour le bal du Gouverneur. Sa grâce, sa candeur farouche vont séduire un jeune officier, Jean Riffanesque. C'est la dernière valse, et le début d'un grand amour. Mais la guerre va anéantir cette promesse de bonheur. Françoise, avec les siens, va fuir Hanoï livrée aux Japonais, aux Viêts. Elle va découvrir et affronter l'occupation, la mort de son frère, la longue agonie de son père, les épreuves de l'exil, Saïgon et ses débauches. De la tendresse des beaux jours enfuis il ne reste rien. Seuls comptent l'amour de Jean et le serment de son retour. Chaque jour, à la terrasse de l'Hôtel Continental, la jeune fille attend...

  • Cette bibliographie, conçue comme un instrument de travail, est le complément indispensable de tout enseignement sur l'hindouisme et son anthropologie. Elle se veut un moyen de guider les étudiants d'abord dans le choix des dossiers qu'ils ont à rédiger pour les différents cours de civilisation de l'Inde, puis de les aider à déterminer un sujet pour commencer une recherche. De plus, l'hindouisme a pour caractère propre de déborder largement la religion au sens classique - c'est pourquoi on ne peut vraiment l'appréhender que dans une perspective anthropologique et sociale -, aussi ceux qui sont engagés dans des études sur la société ou l'histoire de l'Inde, voire la politique ou l'économie, trouveront-ils dans cette bibliographie des éléments de base pour mieux pénétrer ces domaines, y compris sur des questions d'actualité étant donné l'importance aujourd'hui du nationalisme hindou dans la politique indienne. La formule de classement thématique, qui inclut non seulement les livres mais également les articles de revues et les chapitres de livres individuels ou collectifs, ainsi que la présentation des ouvrages par ordre chronologique à l'intérieur de chacun des thèmes, permettent de mieux saisir le développement de la recherche sur tel ou tel sujet. De brèves notes introductives s'efforcent de clarifier certains sujets, là où cela a semblé particulièrement nécessaire.

  • L'ouvrage, qui a demandé de très nombreuses années de préparation, couvre la période coloniale dans les comptoirs français de l'Inde.

  • L'ouvrage, qui a demandé de très nombreuses années de préparation, couvre la période coloniale dans les comptoirs français de l'Inde.

  • L'ouvrage, qui a demandé de très nombreuses années de préparation, couvre la période coloniale dans les comptoirs français de l'Inde.

  • Il existe au moins mille et une manières de lire les Mille et Une Nuits... Je préfère celle où les personnages sont des êtres de papier, où le héros a l'épaisseur du rêve et où l'action s'appelle désir. J'aime ces contes merveilleux où les djinns comme une pulsion inattendue surgissent du puits, du plus profond de moi-même et disparaissent sans dire adieu. Mais au-delà de la tension momentanément apaisée, je sais qu'ils reviendront. Leur départ crée un espace merveilleux, un espace de désir... J'aime cette écriture, porteuse de nostalgie et d'instincts, qui ramène à ma mémoire des choses oubliées. Il me faut la supercherie du conte pour m'attacher aux traces des mille et un visages du désir, inscrit dans une parole qui lutte contre la mort. Depuis l'aube des temps Shéhérazade lève nuit après nuit un pan de mon propre mystère pour faire surgir du sens là où nous avons cru qu'il ne pouvait y avoir que divertissement. Du plaisir absolu, Shéhérazade, le conteur, et le conte me conduisent à une sagesse... Le Secret des Mille et Une Nuits tente cette lecture symbolique à travers le conte de Qamar al-Zaman et Budur. Comme si le non-dit du texte, parce qu'il est quelque part interdit, interdisait mes envies, mes aspirations, mes désirs. Dans une société où la femme est à ce point interdite, pourquoi parle-t-on tant d'amour ? Dans une tradition où la femme est avant tout mère, pourquoi est-elle ici amante ? Et si les Mille et Une Nuits étaient l'indomptable revanche du désir et du plaisir sur la loi et l'obéissance ?

  • Dans cette deuxième partie d'une thèse soutenue en 1987, Jacques Weber aborde les années 1852-1870, celles des réformes et des progrès, dans les établissements français d'Inde : réformes sociales, fiscales, foncières, progrès de l'agriculture, etc. Mais il aborde également les questions d'émigration -contrôlée ou non-, l'apogée du commerce maritime, la démographie dans ces territoires, les crises sanitaires...

  • Cette première partie alphabétique présente les ouvrages d'une manière détaillée : adresse bibliographique complète avec indication d'éditeur, présentation de l'ouvrage avec un bref commentaire sur son contenu.

empty