• Brûler le Louvre

    Didier Goupil


    Dans le fond, il n'y a qu'une seule chose que je regrette : ne pas avoir brûlé le Louvre derrière nous.
    Le mot Bleu, on le sait, ne tache pas les doigts. C'est sans doute pour cela que les personnages des nouvelles de ce recueil, qu'ils soient de pure fiction, connus de tous tels Claude Monet et Chaïm Soutine, ou à même de le devenir demain comme Franciam Charlot et Roger Cosme Estève, ont recours à la peinture pour exprimer leur colère, soulager leur peine ou clamer leurs revendications.

    Mais face aux non-dits de la famille, au silence de la société et à l'indifférence des académies, tous finiront par délaisser les pinceaux et se mettront à peindre avec leurs mains, quand ce n'est pas avec leurs poings.


  • Normandie, juin 2018.
    Le SRPJ réclame le commandant Gerfaut, car des meurtres barbares terrorisent Rouen. Aurélie, nièce du divisionnaire Marcelli, a failli en être victime. Sa soeur jumelle, Céline, est responsable de Monet 2018, une exposition composée de vingt tableaux qui seront présentés dans la cathédrale. Enzo Battista, l'as de l'OCBC, est chargé de leur protection.
    Tout va de travers... Les cadavres pleuvent, les journalistes parlent trop et les témoins se font tuer. Alors, quand une menace semble planer sur Céline et qu'elle disparaît brutalement, Gerfaut voit rouge. Si les indices ne donnent rien, c'est qu'il faut explorer le passé en déterrant d'anciens secrets, mais à force de remuer les vieilles légendes, on finit parfois par ouvrir la mauvaise porte et celle qui donne sur l'enfer se trouve souvent là où on ne l'attendait pas...
    Entre le château de Robert-le-Diable et Notre-Dame de Rouen, Gerfaut ne sait plus à quel saint se vouer !

  • Ce livre numérique présente "Octave Mirbeau: Oeuvres Majeures (L'édition intégrale - 268 titres)" avec une table des matières dynamique et détaillée. Notre édition a été spécialement conçue pour votre tablette/liseuse et le texte a été relu et corrigé soigneusement.
    Octave Mirbeau (1848-1917) est un écrivain, critique d'art et journaliste français. Il connaît une célébrité européenne et de grands succès populaires, tout en étant également apprécié et reconnu par les avant-gardes littéraires et artistiques, ce qui n'est pas commun.
    Table des matières:

    Romans La maréchale Le Calvaire L´Abbé Jules Sébastien Roch Dans le ciel Le Jardin des supplices Le Journal d´une femme de chambre Les Vingt et un Jours d´un neurasthénique La 628-E8 (Les feuillets La Mort de Balzac) Dingo Un gentilhomme Pièces de théâtre Les Mauvais bergers Les affaires sont les affaires Farces et moralités Dialogues tristes Contes Lettres de ma chaumière Dans l´antichambre La Vache tachetée Chez l´Illustre écrivain La Pipe de cidre Les Mémoires de mon ami Contes cruels Articles Le Comédien L´Ordure La Grève des électeurs Prélude Sur Franz Servais Les Écrivains, 2 volumes L´Affaire Dreyfus Combats esthétiques Préfaces Préface à Marie-Claire, roman de Marguerite Audoux Préface à Le Livre de Goha le Simple d´Albert Ades et Albert Josipovici Correspondance Lettre à M. Octave Mirbeau, écrit par Léon Tolstoï

  • Grande plaine IV

    Alexandre Bourbaki

    • Alto
    • 24 Mai 2012

    Vérité des vérités, tout est vérité. Amateur d'embrouilles, d'imagination débridée et d'exagérations douteuses, n'ouvre pas ce livre, car tu risques d'être déçu. Tous les événements relatés ici ont été rigoureusement dessinés, documentés et contrevérifiés.
    Malheureux en amour, incompris par la critique, l'imprévisible Alexandre Bourbaki a fait fi des recommandations du pendule de Tryphon et s'est enfoncé à l'est, toujours plus à l'est. Il a extrait de son étrange périple la matière d'un livre plein de savoureuses considérations sur la solitude, les chaises Solair, les bandes de couleurs, la domestication des chiens, l'aménagement du territoire, une sombre histoire d'attentat artistique et le journal quasi intime de son doppelgänger.

  • Giverny, été 1908. Claude Monet se rend aux aurores devant le bassin aux nymphéas qui jouxte sa maison de Giverny, afin de mettre tes dernières touches à son tableau. Mais l'eau de l'étang a pris une teinte rose qu'elle n'avait pas la veille... Inquiet, le peintre s'approche. Et c'est horrifié qu'il découvre, flottant parmi les nénuphars, le corps d'une jeune fille : Ophélia, la fille de son ami japonais, un amateur d'art, venu en visite. Qui a pu commettre un tel acte ? Un rôdeur ? Un des jardiniers chargés de l'entretien du domaine ? Ou bien faut-il chercher du côté dé l'hôtel Baudy, où se sont installés pour l'été de jeunes peintres américains venus à Giverny dans l'espoir de rencontrer le Maître ? Duquel d'entre eux ou des autres pensionnaires Ophélia s'est-elle attiré la haine et le désir de vengeance ? C'est ce que Louis Berflaut, inspecteur de la Sûreté, appelé en renfort dans cette affaire, va tâcher de découvrir. Cette intrigue, subtilement nouée, évoque l'ambiance des romans d'Agatha Christie, dans la peinture d'une société élégante qui fomente en secret des passions de toute nature.

  • Le grand livre des héros

    Collectif

    Un livre qui fait comprendre qu'il faut vraiment de tout pour faire un monde ! Le grand livre des héros raconte l'aventure des hommes et des femmes qui ont changé le cours de l'Histoire et fait avancer l'humanité. Inventeurs révolutionnaires, explorateurs intrépides, artistes visionnaires, humanistes extraordinaires : 100 héros aux vies passionnantes comme des romans.

  • Charles Gleyre, né 1806, mort le 5 mai 1874 à Paris, est un peintre suisse, qui exerça son art à Paris, puis à Rome. En 1834, il voyage pour un long voyage vers la Sicile, la Grèce, l'Égypte et le Soudan, puis au Proche-Orient. Plusieurs de ses tableaux orientalistes sont détruits lors d'un incendie au Caire en 1837.Il est nommé professeur à l'École des beaux-arts de Paris en 1843.. Il formera dans son atelier certains de ceux qui deviendront les peintres impressionnistes, Alfred Sisley, Claude Monet, Frédéric Bazille, James Abbott McNeillWhistler et Auguste Renoir. Ses oeuvres les plus connues sont : Femme turque (DudoNarikos), Smyrne,Étude pour la danse des bacchantes , Trois Fellahs, 1835,La Danse des bacchantes, 1849, Le Déluge, 1856, Les Romains passant sous le joug, 1858, Le Coucher de Sapho, 1867, Le Matin (le Paradis terrestre), 1869-1874, esquisse, Le Retour de l'Enfant prodigue, 1873,Minerve et les Grâces, 1866.

empty