• Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Corot

    Gustave Geffroy

    Si le génie de Corot n'avait été aussi grand, sa modestie aurait pu être un frein à sa renommée. Il nous appartient donc, à nous ses admirateurs, de faire encore mieux connaître l'homme et son oeuvre.
    Cette nouvelle monographie est basée sur un texte de Gustave Geffroy, co-fondateur de l'académie Goncourt. Un texte synthétique, structuré, très agréable à lire que nous avons enrichi de 250 reproductions de tableaux, agrandissables en plein écran, qui permettent d'apprécier pleinement les oeuvres de l'artiste et la richesse de son corpus.
    Au fil de sa lecture, le lecteur accompagnera l'artiste dans ses trois voyages en Italie, dans ses voyages en Suisse et ses périples innombrables en France, dans ses séjours chez ses fidèles amis. Il découvrira les tableaux présentés au Salon et ceux qui constituaient le jardin secret de l'artiste, les portraits de la famille et des amis, les études gardées précieusement jusqu'à sa mort. Un chapitre important est consacré à ses études de figures, longtemps ignorées et qu'on commence seulement à apprécier à leur juste valeur.
    Corot, l'homme, n'est pas oublié et de nombreuses anecdotes lèvent le voile sur une personnalité attachante et discrète. Les tableaux sont mis en lien avec le catalogue raisonné établi par Alfred Robaut. La documentation entièrement mise à jour reflète l'état des connaissances actuelles. Une table des illustrations (avec lien) et la localisation par musée ont été ajoutées à la fin du livre.
    Un diaporama des oeuvres, avec leur nomenclature dans le catalogue raisonné de l'oeuvre peint, permet de contempler facilement en fin d'ouvrage toutes les facettes du talent de l'artiste. Cette édition est donc à la fois un « beau livre » et une monographie de référence pour l'artiste.

    Pour un livre d'art, voici au moins cinq bonnes raisons de préférer un livre numérique au papier :
    o disponibilité permanente où que vous soyez, avec un encombrement minimal,
    o adaptation de la taille des caractères à la vue de chacun,
    o agrandissement des photos pour mise en valeur des détails,
    o création d'une photothèque personnelle avec les photos de l'ebook,
    o constitution d'une bibliothèque « Beaux-Arts » pour un budget très raisonnable.

  • Parce que le musée du Louvre est le plus important du monde, qu'il est facile de se perdre parmi les centaines de peintres et les milliers de peintures qui y sont exposés, nous avons décidé de créer un outil de référence pour une visite réussie.
    Ce deuxième tome couvre la peinture des écoles françaises au musée du Louvre, c'est-à-dire celles qui sont exposées un peu dans l'aile Richelieu et dans toute l'aile Sully. Il a été précédé d'un tome sur la peinture d'Europe du Nord (aile Richelieu) et est suivi d'un tome pour la peinture italienne et espagnole (aile Denon).
    Cet ouvrage est aussi en pratique un cours d'Histoire de France, telle qu'elle a été vue par les peintres choisis par les rois et empereurs qui ont fait la France de 1350 à 1870.
    o Pour que vous soyez acteur de votre visite au musée du Louvre, pour rendre celle-ci plus riche et plus réussie,
    o pour visiter à votre guise en fonction du temps que vous avez et selon l'itinéraire que vous souhaitez,
    o pour éviter de sortir du musée en étant frustré de ne pas avoir vu ce que vous auriez aimé voir,
    emportez vos guides du musée du Louvre sur votre tablette.
    Ils vous permettent de préparer votre visite, il sont vos compagnons en face des tableaux, vous apportent informations et anecdotes, et vous permettent de retour chez vous de prolonger ces moments de plaisir.
    Retrouvez les tableaux de plus de 80 peintres, 600 tableaux évoqués, plus de 460 tableaux illustrés, avec des reproductions agrandissables en plein écran (et plus pour étudier un détail), aucun livre papier ne vous donne une telle richesse d'information.
    Ce guide VisiMuZ vous donne une vision d'ensemble de la peinture des écoles françaises au Louvre. Il est nomade, rapide à télécharger, ne nécessite ensuite aucune connexion.
    Les livres numériques beaux-arts de VisiMuZ sont innovants, complets, simples, pratiques. Nativement numériques, ils profitent pleinement des avantages du support (navigation intuitive, recherche textuelle, police adaptée à la vue du lecteur, annotations, etc.)

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Frédéric Paulhan (1856-1931, et père de Jean Paulhan) est un personnage singulier - peut-être à cause de son bégaiement, de ses origines huguenotes -, au parcours d'autodidacte et libre-penseur, qui laisse une importante oeuvre de philosophie.
    La notion de paysage nous est essentielle et quasi neuve, bouleversée par la fin du monde rural, par le surgissement des mégapoles. Elle traverse le récit et la poésie en même temps que les notions d'espace et de territoire.
    Et c'est l'immense intérêt d'aller en relire la genèse : histoire de la peinture sans sujet.
    Et quand elle prend son essor, au XIXe siècle, c'est en pleine période de révolution urbaine - le destin de Courbet est exemplaire ici. La jonction du paysage et de la ville se fait du côté de Barbizon, et marque en profondeur l'impressionnisme, et ce qui le suivra, l'invention de la peinture moderne.
    Il n'est pas sûr que Paulhan s'en rende compte. Il laisse la photographie de côté, alors qu'elle est décisive, et il revalide contre l'impressionnisme une galaxie de peintres oubliés, impliqués dans un réalisme complexe, chargé parfois de géométrie et concept. Non pas naturalistes, mais qui engagent leur art dans une reconstruction de la nature qui nous la rend visible en tant qu'espace, et nous aide à nous lire, nous-mêmes, dans notre relation au monde ravivée.
    Et c'est un enchantement alors de suivre Paulhan et sa langue, ses reconstructions de tableaux (Ruysdaël, ou le breton Charles Cottet), de réhabiliter les étonnantes silhouettes d'Antoine Chintreuil ou d'Auguste Pointelin, tandis que derrière les solides Corot et Courbet assurent la rythmique - parce qu'il sera beaucoup question aussi de poésie et de musique, dans cet essai qui est pour nous comme un beau voyage dans le temps, un voyage dans l'énigme de la présence.
    Bon voyage vers Rosa Bonheur, Eugène Boudin et Pissarro : génie cependant de Paulhan, il hisse sur piédestal ceux qu'il reconnaît comme artistes décisifs, mais dont lui échappe la portée. Lorsqu'on regarde un paysage urbain, l'aimons-nous de la même façon qu'un paysage naturel ? Et pourquoi aime-t-on représentation d'un paysage naturel ?
    FB

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty