• Maltraité par un beau-père tyrannique, le jeune David Copperfiled est arraché à sa mère et envoyé dans la terrible Pension Salem. Abandonné, exploité, il est sauvé d'une enfance misérable par l'affection de sa tante. Mais bien des épreuves attendant encore David avant qu'il ne parvienne à se construire une vie d'homme et à trouver le bonheur...


  • La Bible, texte fondateur de l'humanité, serait-elle aussi un traité médical ?

    De la prévention des maladies aux vertus des plantes décrites dans le jardin du Cantique des Cantiques, des remèdes bibliques aux régimes alimentaires, on y trouve un grand nombre de connaissances médicales qui étonnent par leur modernité.
    Comment prévenir les maladies ? Comment mieux vivre et augmenter sa longévité ? Quels sont les remèdes décrits dans la Bible ? À partir de sa pratique de médecin et de sa connaissance des écrits de la tradition juive, Ariel Toledano répond à ces questions et nous entraîne dans un véritable voyage au sein du texte biblique. Il nous invite aussi, à travers les portraits inédits de personnages bibliques, à révéler leur rapport à la maladie et à la santé : la naissance d'Ève, la grossesse de Sarah, la génétique selon Jacob, David le roi guérisseur...
    Revenir aux textes de la Bible, ce qui fonde notre civilisation, c'est aussi aller à la découverte du sens de l'humain et de la vie. Un livre passionnant, une formidable aventure médicale, intellectuelle et humaine.

  • Comment le roman conteste-t-il la Loi ? Que devient-il quand disparaît la transcendance ? La modernité occidentale semble liée au refus, voire à la disparition de la Loi entendue comme norme divine, acceptée comme telle, régissant les rapports humains et la vision que les individus ont de leur existence. Mais combien de romans peuvent se comprendre en dehors d'un rapport - souvent ambigu ou paradoxal - à la Loi ? Critique dissolvante ou tentation restauratrice, évanouissement ou dissémination de l'absolu, recherche d'une norme de substitution, confrontation cauchemardesque aux fantômes ou aux avatars monstrueux de la Loi ancienne : en quoi l'écriture romanesque constitue-t-elle une modalité privilégiée de cette enquête sur la Loi (humaine ou divine, religieuse, morale ou politique) ? Ce sont quelques-unes des questions abordées par les études de ce recueil, où se trouvent convoqués, parmi d'autres, Dostoïevski et Hugo, Bernanos et Kafka, Lamed Shapiro, Koestler et Camus, Joyce, Broch, Musil, Dos Passos, sans oublier le roman policier. Le comparatiste Norman David Thau (1959-2005) avait été à l'initiative de cette recherche collective. Il laisse derrière lui un grand livre (Romans de l'impossible identité. Être juif en Europe occidentale [1918-1940], éd. Peter Lang, 2001) et un souvenir impérissable à ses proches, ses amis, ses collègues, ses élèves... Les articles du recueil sont suivis d'une série de témoignages dédiés à sa mémoire.

  • Michelangelo war, genau wie Leonardo, ein universeller Künstler: Maler, Baumeister, Bildhauer und Dichter. Er war der Hauptmeister der italienischen Hochrenaissance und Wegbereiter des Manierismus. Seine Vorliebe galt der als Ausdruck der Leidenschaft angesehenen Skulptur. Nach Landschaften sucht man bei ihm vergeblich. Alles, was den Menschen ausmacht, seine Gefühle, Leidenschaften, seinen Intellekt, wollte Michelangelo durch den nackten Krper zum Ausdruck bringen, den er kaum einmal in einer Ruhestellung, ohne Bewegung zeigte.
    Die Malkunst war für ihn nur ein anderes, leichter zu handhabendes Mittel, um das in künstlerische Worte zu fassen, was seine Seele bewegte. So gestaltete er, der sich selbst in erster Linie als Bildhauer sah, ein Deckengemälde, wie es lyrischer und epischer in der gesamten Geschichte der Malkunst nicht zu finden ist: die Decke der Sixtinischen Kapelle. Über die riesige Fläche von 1000 m² entfaltete er hier seine ganze Genialität. Als er die Arbeit im Auftrag von Papst Klemens VII. (1478 bis 1534) aufnahm, war er gerade mal 34 Jahre alt.
    In seinem letzten Gemälde, dem Jüngsten Gericht an der Wand der Sixtinischen Kapelle, ließ er seinen eigenen Qualen freien Lauf. Was bedeuteten künstlerische Gesetze und Konventionen im Vergleich zu dem Schmerz, der in seinem Inneren tobte und ein Ventil brauchte? Kein Wunder, dass seine Zeitgenossen den Ausdruck terribilità auf seinen Stil anwandten. Seine Figuren entführen uns in Gefilde der Phantasie, die weit über das hinausgehen, was wir normalerweise mit ihrem Namen verbinden.

  • ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !

    Plus qu'une éphéméride, retrouvez la Chronique d'un jour sur toute l'histoire de l'humanité.
    Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l'Histoire.
    Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.

    Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

  • ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !

    Plus qu'une éphéméride, retrouvez la Chronique d'un jour sur toute l'histoire de l'humanité.
    Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l'Histoire.
    Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.

    Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

  • Parce que le musée du Louvre est le plus important du monde, qu'il est facile de se perdre parmi les centaines de peintres et les milliers de peintures qui y sont exposés, nous avons décidé de créer un outil de référence pour une visite réussie.
    Ce deuxième tome couvre la peinture des écoles françaises au musée du Louvre, c'est-à-dire celles qui sont exposées un peu dans l'aile Richelieu et dans toute l'aile Sully. Il a été précédé d'un tome sur la peinture d'Europe du Nord (aile Richelieu) et est suivi d'un tome pour la peinture italienne et espagnole (aile Denon).
    Cet ouvrage est aussi en pratique un cours d'Histoire de France, telle qu'elle a été vue par les peintres choisis par les rois et empereurs qui ont fait la France de 1350 à 1870.
    o Pour que vous soyez acteur de votre visite au musée du Louvre, pour rendre celle-ci plus riche et plus réussie,
    o pour visiter à votre guise en fonction du temps que vous avez et selon l'itinéraire que vous souhaitez,
    o pour éviter de sortir du musée en étant frustré de ne pas avoir vu ce que vous auriez aimé voir,
    emportez vos guides du musée du Louvre sur votre tablette.
    Ils vous permettent de préparer votre visite, il sont vos compagnons en face des tableaux, vous apportent informations et anecdotes, et vous permettent de retour chez vous de prolonger ces moments de plaisir.
    Retrouvez les tableaux de plus de 80 peintres, 600 tableaux évoqués, plus de 460 tableaux illustrés, avec des reproductions agrandissables en plein écran (et plus pour étudier un détail), aucun livre papier ne vous donne une telle richesse d'information.
    Ce guide VisiMuZ vous donne une vision d'ensemble de la peinture des écoles françaises au Louvre. Il est nomade, rapide à télécharger, ne nécessite ensuite aucune connexion.
    Les livres numériques beaux-arts de VisiMuZ sont innovants, complets, simples, pratiques. Nativement numériques, ils profitent pleinement des avantages du support (navigation intuitive, recherche textuelle, police adaptée à la vue du lecteur, annotations, etc.)

  • Depuis tout petit, Anatole attend. C'est ce qu'il fait le mieux, comme une seconde nature. Anatole attend de grandir, d'être libre, de vivre, à tel point qu'il passe à côté de son existence comme on regarde, depuis le quai, les trains traverser la gare. Le jour où il n'a plus rien à attendre, Anatole décide qu'il a suffisamment attendu...
    François Nollet, né en Belgique, réside depuis six ans en Tunisie. Infecté par la fureur d'écrire, il est lauréat de plusieurs concours dont le Concours Gérard de Nerval de la nouvelle et plus récemment du Grand Concours de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Si le genre de la nouvelle le passionne depuis deux ans, François écrit également des romans qu'il espère voir éditer très bientôt.

  • Le nu féminin dans la peinture européenne. Tome 3 Nouv.

    Cet ouvrage est une étude historique du Nu féminin dans la peinture européenne. Le lecteur est convié à un voyage à la fois sérieux et plaisant dans l'histoire de la beauté, inséparable de l'Histoire tout court.

    Un voyage dans le temps et l'idée de la beauté.

    L'esprit de l'ouvrage repose sur deux piliers :
    - le plaisir de regarder. L'un des objectifs est de donner du plaisir à regarder et à admirer ces compositions, ces dessins, ces couleurs, ces modelés. « Le but de l'art, c'est la délectation. » a écrit Nicolas Poussin. Nous avons voulu, contrairement à nos prédécesseurs, plus d'exhaustivité dans l'iconographie. Aussi avons-nous inséré plus de 1350 illustrations (dont 340 dans ce tome 3). L'ouvrage que nous avons ici réalisé correspond ainsi à quelque chose d'inédit.
    - les clés de lecture. Daniel Arasse a écrit : « Que fait un tableau classique ? Il transforme un texte de référence en image [...] On n'apprend rien par une image. » Le plaisir est plus grand lorsqu'à celui de l'émotion se mêle celui de la raison, et nous avons ajouté à cette fin de nombreux commentaires.
    Notre voyage dans les images est aussi un voyage dans les textes et la pensée dominante de chaque époque, et dans la définition de la beauté. Nous avons privilégié pour les chapitres un cheminement chronologique puis géographique. Il ancre les nus par rapport à la personnalité des artistes, leur temps, leur contrée et leur contexte. Quels en étaient les enjeux dans ces sociétés ? Les spécificités des oeuvres sont mieux mises en lumière, de même que les personnalités des créateurs. Que seraient Botticelli sans les Médicis ou Cranach sans Luther ?
    o L'importance du sujet nous a conduit à découpler l'ouvrage en trois tomes, qui comportent au total 10 chapitres :
    1. Aux origines de la représentation du nu
    2. Le nu dans la société du Moyen Âge
    3. Débuts de la Renaissance italienne et flamande
    4. Définir la beauté, de Savonarole et Alexandre VI à Luther et Clément VII
    5. Une parenthèse enchantée en Italie du Nord et en Allemagne
    6. Le Maniérisme (Florence, Fontainebleau, Anvers, Prague)
    7. Le nu catholique et la Contre-Réforme
    8. Le nu au XVIIe en terre protestante
    9. Quand le roi prime sur l'Église au XVIIIe
    10. Après la Révolution
    Notre limite a été celle de la géographie. Cette histoire du nu est circonscrite à notre culture européenne. Les nus de Boucher sont les descendants directs de ceux de Rubens et Titien, mais ils n'ont rien en commun avec les déesses de l'Asie, et ne partagent pas avec elles les mythes de Danaé ou de Léda. Une autre limite est celle de la technique artistique. Malgré quelques détours du côté du dessin, de l'enluminure ou de la sculpture, nous avons concentré l'étude sur la peinture. Le sujet serait sinon devenu trop vaste. Ce tome 3 comprend les chapitres 9 et 10.

  • La figure de David, prophète et roi, pécheur et pénitent, aède et psalmiste, est une figure complexe et même ambiguë, particulièrement emblématique des tensions et des croisements fertiles entre les champs du profane et du sacré, du politique et du religieux. Les lettres et les arts de la Renaissance donnent ainsi à voir et à entendre l'audace pugnace et soumise du berger devenu champion de son peuple et du mercenaire ayant reçu l'onction divine, l'inconvenance révérencieuse du roi dansant devant l'arche d'alliance et la faiblesse adultère et meurtrière dans laquelle le jette l'oubli de ses devoirs civils et religieux. Et, dans les poèmes, les tragédies et les romans, les gravures et les peintures, les pièces de musique, une foule de figures qui lui disputent souvent le premier plan, de Saül à Bethsabée en passant par Jonathan. Ces représentations littéraires et artistiques font écho à la pensée politico-théologique qui se forge dans le contexte européen de l'affirmation des Etats régionaux et nationaux, des guerres d'Italie qui voient s'affronter les nouvelles grandes puissances et des guerres de Religion qui opposent souverains et peuples catholiques et protestants. Cette pensée, multiple dans ses développements, à la fois dissèque la singularité exemplaire du parcours politique et du cheminement spirituel de David et cherche le sens de sa destinée, au-delà de la galerie médiévale des preux, dans la lignée des juges et rois fondateurs de la monarchie d'Israël.

empty