• En France, la politique n'a pas forcément bonne presse. C'est que sa vraie finalité est souvent méconnue : elle est un moyen de servir la personne et le bien commun. Les dérives qui apparaissent dans l'exercice du pouvoir ternissent son image et éloignent les citoyens d'un engagement au service de la vie collective. Pour l'Église spécifiquement, la politique est une façon de pratiquer la charité, coeur de notre foi chrétienne. Tout en restant vigilante sur le respect des valeurs démocratiques, l'Église invite les croyants à oser entrer en politique. Elle leur donne des repères aussi bien évangéliques que sociaux.
    Le chrétien qui s'interroge sur un tel engagement doit d'abord prendre conscience des images qu'il a de la politique : sans un effort de réhabilitation de l'action politique, ses motivations ne seront pas bien ajustées. Son discernement doit aussi prendre en considération les différentes attitudes possibles (la passivité, la colère, l'indignation...), cerner les pièges qui menacent l'engagement (l'idéologie, le goût du pouvoir...) et s'appuyer sur des critères objectifs solides (par exemple la priorité aux pauvres et à la sauvegarde de la planète ou le sens de la loi).
    Au coeur de l'actualité, avec pédagogie et grande clarté, Pierre de Charentenay conduit pas à pas le lecteur de la vision d'un monde politique abîmé et vain à la perspective d'une participation active à la conduite des affaires publiques, dans un esprit d'amour du prochain. Il lui propose des temps de réflexion au long des chapitres de cet ouvrage afin de mûrir son discernement.

  • La famille, dans ses multiples facettes, fait l'objet d'une attention toute particulière de la part de l'Église. La publication d'Amoris Laetitia et le récent synode sur la famille en témoignent. Dans ce sillage, la spiritualité d'Ignace de Loyola apporte une contribution à la fois contemplative et concrète, en ce qu'elle est attentive, depuis sa fondation, au mystère de l'Incarnation. Comment bien vivre en famille ? L'objectif de ce livre est de prendre appui sur la spiritualité ignatienne pour aider à faire grandir les relations familiales et les membres de la famille spirituellement et humainement. Les intuitions de saint Ignace, appliquées à la vie de famille, se révèlent extrêmement fécondes : que ce soit dans la prière, l'écoute, la relecture de vie ou l'aide au discernement pour la prise de décision. Cet ouvrage se fonde sur l'expérience vécue par de nombreuses familles au cours de haltes spirituelles ignatiennes. Il n'est pas un manuel de savoir-vivre, ni un catéchisme sur la famille, mais il propose des exercices à pratiquer en famille ou personnellement, permettant au lecteur de prendre conscience des enjeux spirituels inhérents à la vie familiale, pour elle-même et pour le service de nos frères et soeurs du monde.

  • Israël n'a cessé de relire son passé et c'est au coeur de cette relecture qu'est née son espérance messianique. Jésus a invité les disciples d'Emmaüs à relire avec lui sa vie et sa mort dans l'histoire d'Israël pour qu'elles y prennent sens et signification. C'est donc une longue tradition qui nous invite à trouver dans la lecture de la vie une voie de progrès spirituel. Aussi trouvera-t-on, dans cet ouvrage un ensemble de textes de spiritualité autour de la mémoire et de son rôle dans la rencontre du Dieu vivant. Il n'y a pas de vie chrétienne sans racines bibliques profondes. Dans la joie même et la ferveur de la rencontre, l'Esprit ramène au mémorial, comme à Emmaüs. Il n'y a pas non plus de progrès spirituel en dehors de la durée assumée, du passé relu et unifié dans l'accueil de l'avenir. Jésus dans sa mission sait d'où il vient et où il va. C'est dans cette conscience que son présent devient l'aujourd'hui du Père. À l'inverse, l'histoire et l'expérience nous offrent bien des exemples de générosités anarchiques qui peuvent prendre, ici ou là, les couleurs de l'Évangile, mais ne construisent pas le Royaume de Dieu. Pour bâtir sur le roc, il faut accepter de s'asseoir et prendre humblement conscience des forces et des faiblesses qui nous habitent en nous disposant à l'action de l'Esprit. C'est tout cet effort de lucidité spirituelle qui est évoqué dans ces pages pour y découvrir un chemin vers Dieu. Il passe par des méthodes : prière d'Alliance, révision de vie... Elles peuvent paraître austères et contraignantes ; à qui les assume avec persévérance et souplesse, elles se révéleront libératrices. Loin de nous refermer sur une épuisante recherche de perfection, elles nous ouvriront aux joies de l'action de grâces et de la louange.

  • Une parabole est une énigme posée à l'intelligence spirituelle du lecteur : que signifie-t-elle ? Quels déplacements spirituels fait-elle opérer ? Parmi les paraboles de l'Evangile, l'une des plus connues est celle des talents, au chapitre 25 de Matthieu. On croit facilement comprendre sa pointe : mettre en valeur les dons reçus de Dieu et ne pas les enterrer. Bruno Régent montre, avec le ... talent qu'on lui connaît, que cette conclusion courante est bien en-deçà des multiples interprétations possibles de son sens. Déjà la traduction du grec au français en est une. Puis, au fur et à mesure du texte, l'auteur propose des options et des glissements de sens ; chaque verset découvre des horizons inattendus. Finalement, c'est au lecteur lui-même de décider, pour sa vie, du sens de l'énigme. Il est aidé pour cela, après le commentaire du texte, par le développement des thématiques principales de la parabole, puis par l'éclairage qu'elle apporte à d'autres passages de l'Evangile selon saint Matthieu. En annexe, les échos des Pères de l'Eglise enrichissent la réflexion.

  • Par son oeuvre, dont Christus garde une trace précieuse, Maurice Bellet demeure un passeur de vie au service d'une foi qui respire.
    Il entraîne le lecteur dans une marche frayant un chemin de liberté. Dans ses lignes jaillit à nouveau de l'Evangile une Parole vive et féconde. Si Maurice Bellet a fait partie de l'équipe de rédaction de Christus pendant vingt ans (1965-1985), c'est une vie entière qu'il a consacrée à l'écriture, à la lecture ainsi qu'à l'écoute. Jusqu'à sa mort, il a accueilli avec bienveillance celles et ceux qui venaient lui apporter leurs souffrances ; son accueil était comme "la prise de terre" de cet homme à la foi et à la bonté profondes.
    Avec la même attention, il prêtait l'oreille aussi bien à "la voix de fin silence" murmurée dans la parole de Dieu qu'aux personnes qui venaient le trouver. Fort de ces deux "écoutes", il a tracé pendant un demi-siècle un chemin inédit dont témoigne ce hors-série de Christus.

  • Cet ouvrage est né d'une pratique quotidienne de formation au discernement. L'auteur travaille depuis des années en Afrique, mais ces pages ont aidé bien des personnes sur d'autres continents. Elles permettent de commencer un chemin d'intériorité, d'écouter ce qui se passe en nous. Elles creusent une ouverture et l'Esprit peut alors se mettre au travail. Il ne s'agit en aucun cas de recettes à appliquer les yeux fermés, mais d'expériences qui font toucher du doigt que Dieu est à l'oeuvre en chaque vie et qu'il appelle à être libre en aimant la simplicité et la clarté. Ce livret propose un chemin qui fait rencontrer sa propre vie pour l'ordonner, une voie qui mène à Dieu et à la rencontre de toute personne. C'est un souffle qui donne envie d'être vivant.


  • Le thème de l'accueil des migrants se fait de plus en plus pressant au coeur de l'actualité depuis quelques années et malheureusement, dans un monde où les conflits, les guerres et la misère continuent de sévir, le sujet est loin de pouvoir se refermer. La question est délicate, car elle dérange notre conscience, mais aussi l'identité nationale, les privilèges économiques comme le bien-être des pays accueillants. Même parmi les Catholiques, des voix s'élèvent pour limiter l'engagement chrétien dans l'accueil de l'étranger : le pape François « n'en fait-il pas trop » ? Benoît XVI n'était-il pas à juste titre plus prudent en la matière ?


    Geneviève Médevielle répondre souhaite dans ce livre à ces deux questions essentielles : au sein d'une communauté qui partage la même foi et la même spiritualité, que dire des manières plurielles d'envisager le positionnement éthique à l'égard de l'accueil du migrant ? Et quelle cohérence François, qui n'a de cesse de rappeler et pratiquer l'impératif de l'Evangile (« J'étais un étranger et vous m'avez recueilli », Mt 25, 35) présente-t-il avec le discours de l'Eglise en matière d'immigration ?


    Son analyse tient en trois temps : quelles peuvent être les raisons de ces désaccords entre chrétiens ? Le salut offert par Dieu à tous ne se fonde-t-il pas sur la mémoire biblique de la migration ? Enfin la marque propre du pape François dans ce domaine est-elle si singulière ? L'auteur complète son propos par des critères de discernement pour que le lecteur lui-même parvienne à se situer face au questionnement des migrants.


    Gageons qu'il se laissera toucher et déplacer, aussi bien par l'exposé éclairant de Geneviève Médevielle que par le témoignage en prologue de Maurice Joyeux, s.j., écrit depuis l'île de Lesbos, plaque tournante des migrations actuelles en Méditerranée.

  • S'accorder au dessein de Dieu. Voilà bien l'objectif affiché par saint Ignace de Loyola dans ses Exercices spirituels. Ce livret offre à « celui qui donne » les Exercices les moyens d'accompagner le parcours et l'expérience de « celui qui les reçoit ». En complément du parcours spirituel proposé sur les quatre semaines, saint Ignace a ajouté toute une série de règles variées, destinées à aider le retraitant et son accompagnateur dans le discernement à effectuer. Elles concernent aussi bien la manière de reconnaître les divers mouvements spirituels intérieurs, les « motions » selon le vocabulaire ignatien, que le rapport à la nourriture, la façon de donner l'aumône ou encore l'appartenance à l'Église, s'ancrant dans le concret de la vie. Après avoir explicité les différentes motions, Jean-Marie Carrière se livre à une analyse fine et exhaustive de l'ensemble des règles prônées par saint Ignace, articulées de manière précise aux Exercices. Au fil de cette étude se dégage la nécessité de « sortir de soi », autrement dit de se libérer de ses « attachements désordonnés », pour construire son humanité dans une vie d'union à Dieu. Si chaque lecteur peut se laisser instruire par l'expérience de saint Ignace et les éclaircissements détaillés de l'auteur, les accompagnateurs spirituels tireront tout particulièrement profit de cet ouvrage dans leur mission de « conduire toujours plus vers Dieu, en qui nous pouvons atteindre la vraie liberté » (Evangelii gaudium n° 170).

  • « La rigidité et la mollesse sont des défauts ; ils s'opposent l'un à l'autre et trahissent les maladies de l'âme. La rigueur et la souplesse sont des qualités ; elles vont de pair et révèlent une liberté en bonne santé ». Avec des mots précis et dans une concision étonnante, Edouard O'Neill pointe l'essentiel avec toute l'acuité du regard et de l'oreille, avec la bienveillance et le soutien de l'accompagnateur qu'il est de nombreuses personnes depuis longtemps. Les petits détails sont importants, car ils révèlent ce qui se joue d'important au plus profond de chacun. Et la finesse du vocabulaire employé par Edouard O'Neill permet de saisir les nuances des différentes situations. Pas des nuances intellectuelles ou exégétiques, mais des précisions qui conduisent à des ajustements d'attitudes, lesquelles au fil des jours vous changent une vie, avec les remises en cause concrètes auxquelles elles vous conduisent. Pas de grand ou gros mot, mais des éclairages qui balisent une ligne de crête sur laquelle se tenir pour mener de façon pratique une vie à la suite du Christ. Pas à la force du poignet, mais en mettant en oeuvre avec tout son coeur liberté, mémoire, intelligence et volonté. Tout en légèreté, mais sans planer.

  • Une manière de dire Dieu, un chemin pour aller à Dieu et une famille spirituelle. C'est ainsi que JC Dhôtel, jésuite, définit une spiritualité, dans cet ouvrage écrit à l'occasion du cinquième centenaire de la naissance d'Ignace de Loyola. Alors, comment l'expérience d'un homme né à la fin du XVe siècle peut-elle nous aideer à dire Dieu et à aller vers Dieu au XXIe siècle ? En partant des écrits de saint Ignace, l'auteur trace les lignes de force de la spiritualité ignatienne: une spiritualité résolument moderne qui rassemble encore aujourd'hui aux quatre coins du monde des hommes et des femmes, laïcs et religieux, désireux de "chercher et trouver Dieu dans la disposition de leur vie".

  • Voir le Christ vivant en toute lueur d'humanité ? Voir, chez un homme, une femme, un enfant, quelque chose de la lumière divine qui l'habite ? Voir que le Christ, ressuscité pour toujours, est actif pour toujours chez les humains ?
    Cela n'a rien de spontané... Mais ce regard peut être donné au coeur qui, avec foi, le demande : « Fais-moi devenir guetteur d'humanité. »
    On peut si tristement passer près de l'autre sans voir sa beauté...

  • Mener sa vie selon l'Esprit (Editions Vie chrétienne n°204) ne cesse de connaître un grand succès depuis sa parution en 1977. Jean Gouvernaire nous y apprend comment discerner, parmi les « diverses motions qui se produisent dans l'âme », les courants qui nous mènent vers Dieu de ceux qui nous emportent à la dérive. Ce sont là finement expliquées les règles dites de première Semaine des Exercices Spirituels d'Ignace de Loyola. Le présent livre est le complément, le tome 2, que Jean Gouvernaire a écrit quelques années plus tard en 1990 : c'est le commentaire des règles de discernement dites de seconde Semaine des Exercices qu'Ignace propose pour un discernement plus subtil. En effet, même dans les courants porteurs peuvent se glisser un tourbillon trompeur ou un faux calme. Il s'agit alors d'affiner son discernement et d'aiguiser sa vie spirituelle, pour distinguer à coup sûr la brise de l'Esprit Saint. A l'aide d'explications claires et d'exemples choisis, Jean Gouvernaire nous conduit pas à pas dans l'exploration de notre ressenti spirituel pour une vie entièrement accordée à Dieu, que ce soit dans les grandes décisions comme dans la vie de tous les jours. Le propos est complété par la présentation de trois textes de grands spirituels, qui font écho, chacun à leur manière, aux intuitions ignatiennes décryptées par l'auteur. Avec la disponibilité retrouvée des deux tomes, on peut de nouveau aller jusqu'au bout du cheminement auquel nous invitent les observations profondes et délicates d'Ignace.

  • Nombreux sont les chrétiens, vivant déjà une vie spirituelle personnelle, qui souhaitent trouver davantage Dieu dans leur vie quotidienne. Certes dans l'ordre spirituel, Dieu seul est le maître. Il s'agit donc de libérer une démarche qui permettra de mieux lire les mouvements de l'Esprit avec des découvertes personnelles à faire. L'objectif de ce petit livre est d'aider les accompagnateurs à proposer quelques repères sur lesquels pourra s'appuyer un cheminement plus lucide et plus ferme. Il peut aussi aider ceux qui, ayant dépassé le stade des premiers pas, sont habités par le désir d'une plus grande intelligence de leur expérience. Les trois premiers chapitres nous disent comment Dieu précède et rejoint l'homme dans sa quête spirituelle ; les trois suivants donnent quelques clés pour relire nos vies, les ajuster au désir de Dieu et préparer l'avenir à la lumière de la Parole et de l'Esprit. Le parcours est clair, pédagogique et nourrissant : clair par une structure identique pour chaque chapitre, qui facilite la lecture ; pédagogique par la progression du cheminement ; nourrissant par le choix des textes cités, dignes de figurer dans une anthologie de la spiritualité. Ils s'inscrivent autant dans l'histoire de la tradition que dans le monde contemporain.

  • Appelés ? Nous le sommes tous. Tant d'appels nous sollicitent, dérangent, orientent nos projets, nous écartelant souvent entre de multiples possibilités. Dans ce tumulte, Dieu est parfois perçu comme un intrus. Pourtant, loin d'aliéner sa liberté, le désir de Dieu entre avec un infini respect dans le désir humain, épousant de l'intérieur sa quête de vérité. Il s'agit, par une alliance féconde avec lui, d'inventer réellement la vie. Vivre est une réponse d'amour. Élaborer des projets en dialogue avec Dieu nécessite du recul : quels moyens privilégier ? Quels repères trouver quand on doit choisir et se décider ? Ce livre propose un véritable chemin de discernement. Comme Moïse a fait un détour pour voir l'étrange broussaille d'où sortait la voix qui l'appelait, l'auteur nous entraîne à faire le détour des Écritures. Étonnant « buisson ardent » en vérité que cette permanente mise en dialogue de notre vie quotidienne avec la révélation évangélique de Jésus en son humanité : le Fils aimé du Père met à jour notre désir le plus profond ; il nous dévoile le secret de la vraie liberté et la source du vrai bonheur. Dans son Esprit, l'Église tout entière est « appelante ».

  • Les décisions, petites ou grandes, sont le tissu de chacune de nos journées. Ces décisions, la spiritualité ignatienne nous permet de les fonder sur une expérience éprouvée de discernement spirituel. Ignace - cet homme épris de liberté - a consigné son expérience dans les Exercices spirituels. Là, il nous invite à faire nos choix en nous libérant de tout attachement désordonné. De façon pédagogique, Jacques Fédry retrace l'itinéraire d'Ignace : un enchaînement de décisions prises à l'écoute de Dieu. De là, l'auteur dégage douze points de repère pour une libre décision. Ces repères condensent l'essentiel de la dynamique des Exercices et de la tradition ignatienne. Le lecteur est constamment invité à les confronter à son expérience personnelle pour en tirer profit.

  • Revue christus N.258

    Revue Christus

    • Ser
    • 26 Avril 2018

    Le discernement n'est pas d'abord une démarche intellectuelle, une technique éprouvée ou même l'application de valeurs morales. Dans la dynamique d'une vie orientée par l'Evangile et dans l'esprit des Exercices spirituels d'Ignace de Loyola, il s'agit de repérer les mouvements intérieurs qui surgissent en nous pour distinguer ceux qui sont signes d'un surcroît de vie, de ceux qui apportent avec eux le découragement et la paralysie intérieurs.
    Discerner, c'est faire le tri dans les aspirations ou les résistances que suscite en nous un choix. Il nous faut pour cela libérer nos facultés d'analyse des attachements mal placés qui peuvent les altérer, car c'est en désirant vraiment la décision qui viendra que nous accomplissons ce que la foi chrétienne appelle la volonté de Dieu.

  • Décider de vivre ? Comme si nous faisions quotidiennement de mener notre existence à travers notre statut notre environnement familial ou professionnel ! Et pourtant... Cette vie nous l'avons reçue à l'origine, nous avons acquis des autres des savoir-faire, passeports indispensables pour l'existence. Nous nous débrouillons dans domaines multiples et nos compétences sont garantes d'une vie que chacun de nous a pu appeler « sa » vie : capacité d'autonomie au milieu des autres, et en même temps de cette aptitude à agir comme eux et avec eux. Mais il suffit parfois d'un événement, d'une période difficile, pour renverser ce fragile équilibre. Nous savons « faire », nous savons « agir », mais est-ce que nous savons « vivre » ? Dans cet ouvrage qui s'adresse à un large public, l'auteur propose un parcours, confrontant notre manière d'exister et la manière d'exister de Jésus. Une invitation à nous mettre en route et à choisir la Vie par une décision qui s'origine dans l'amour.

  • Nous cherchons la présence de Dieu et c'est plutôt son absence que nous ressentons. Voici le paradoxe de notre foi en un Dieu révélé et caché. Si la présence de Dieu se goûte parfois, elle est le fruit d'une patiente mise à disposition de soi dans la prière. La spiritualité ignatienne vise à aider toute personne à trouver Dieu en elle-même, et surtout dans ses rencontres, car la seule présence tangible de Dieu est celle de l'amour : là où sont les hommes, Dieu est présent.

  • "Quittant tout, ils le suivirent" (Mt 4,20)
    Pour les premiers apôtres du Christ comme pour les plus grands saints de notre temps, il a fallu un jour choisir et laisser le vieil homme pour trouver le bonheur à la suite du plus beau des enfants des hommes.
    L'auteur, fort de son expérience de plusieurs années comme prédicateur de retraites de discernements de vocations, propose un cheminement identique avec des points de méditation précis permettant de percevoir quel est l'appel de Dieu sur nos vies.
    Pour cette "retraite", Abraham, Simon-Pierre, Matthieu, Marie-Madeleine, le jeune homme riche, seront nos guides. Dans des démarches différentes, ils ont chacun à coeur d'être des ouvriers de la moisson du Seigneur.

  • « S'il est vrai que les déserts extérieurs se multiplient dans notre monde parce que les déserts intérieurs sont devenus très grands, la crise écologique est un appel à une conversion intérieure », dit le pape François dans sa lettre encyclique Laudato si' publiée en 2015.
    Ce livre propose un parcours fondé sur les Exercices spirituels d'Ignace de Loyola afin d'avancer dans cette conversion nécessaire dans le monde d'aujourd'hui. Il peut servir de guide pour une retraite de huit jours, ou bien pour nourrir la vie spirituelle quotidienne dans la vie courante, ou encore pour toute animation spirituelle sur l'écologie. La juste place par rapport à Dieu, nos péchés quant au respect de la Création, l'espérance face à l'impasse environnementale, voilà quelques-uns des huit thèmes abordés, avec, pour chacun, un exposé et des propositions de passages bibliques à méditer, un choix d'extraits de Laudato si' ainsi que divers textes à lire.

  • Revue Christus

    Collectif

    • Ser
    • 27 Mars 2019

    Pour beaucoup, la paroisse est le seul lieu communautaire où s'exprime consciemment la vocation personnelle à la suite du Christ et où se cherche l'indispensable nourriture spirituelle. Accueillir ce qui se vit de bon et entendre ce qui s'invente en paroisse, sans omettre les difficultés, voilà l'objectif de ce numéro. Dans nos communautés paroissiales, le besoin se fait pressant de trouver un soutien à la vie intérieure et au service des frères car la paroisse est un don fait à quelques-uns pour le bien de tous les autres.

empty