• Dans le New York des années cinquante, le détective Schlomo Silberstein est contraint, pour trouver du travail, de cacher ses origines et de prendre un faux nom. Rebaptisé Daniel Hummer, il est engagé par le District Atorney pour aider la Police dans une curieuse affaire de cambriolage manqué dans une synagogue.
    Flanqué de l'Inspecteur Donovan, policier raciste avec lequel les relations sont plutôt tendues, mais aussi de Schultz, vieux mafieux juif à la retraite, Hummer découvre qu'une collection impressionnante d'objets religieux juifs a été dérobée sans qu'aucune plainte n'aie jamais été déposée...
    Première enquête choc de Schlomo Silberstein, le détective privé à l'humour grinçant et à la baffe facile. Un vrai régal !

  • Ni les dérives criminelles des entreprises de construction Grégoire et fils Inc., ni Ramone- le narcotrafiquant, prince du crime des bidonvilles de Caracas- n'ont eu raison de Jean Royer,
    Sergent détective au Service de police de la ville de Montréal (la liberté), de David Egan, procureur criminel (l'égalité) et du Dr Raphael Simard (la fraternité).
    Mais l'embrocheur, le pervers absolu qui se dévoile progressivement au fil des trois investigations de l'inséparable trio a réussi à troubler l'esprit de Jean Royer, l'enquêteur-star. Dès lors, l'errance de la machine à tuer pourrait-être sans fin dans un Québec inédit. Sa capacité d'adaptation le protège. Mais l'épilogue de la trilogie des enquêtes de Jean Royer nous montre comment Le labyrinthe des mirages va le perdre, comment Karim Khoury, si semblable à Jean Royer, lui, va réussir après deux décennies d'échecs de la police.
    L'un des écrivains francophones le plus novateur a créé un univers, cruel et poétique, d'une profonde humanité. Il nous révèle qu'un secret est à découvrir au-delà des horreurs commises. Pour les arrêter ?
    ÉPILOGUE DE LA TRILOGIE

  • Alterez-moi

    François Thomas


    Léon Mallar est un jeune adulte solitaire. Rêveur invétéré à l'imagination débordante, il évite autant que possible les dialogues avec ses pairs humains. Au chômage depuis la fin de ses études universitaires, il passe ses journées à ne rien faire, enfermé dans son petit appartement. Lorsqu'une voisine requiert son aide pour une simple « mission apothicaire », Léon accepte (à contrecoeur), et mal lui en prend. Une visite à la pharmacie n'aura jamais tourné si mal !

  • Extrait : " Un flic. Le môme, un flic. Nan, mais tu mords l´affront, lecteur ? À cet instant, Tonton repassait en boucle son adage fétiche, rappelant que les conneries, on les paie toujours, dans cette vie ou la suivante. Il avait déjà eu quelques doutes, en observant son équipe à l´oeuvre. Il avait fini par admettre que son précédent tour de manège s´était forcément vu émailler de conneries plus grosses que lui et qu´on lui présentait l´addition dans cette existence. Mais là, non ! Le Vieux s´était gouré dans la note, avait croisé les numéros de table. Tonton payait l´addition de la chambre d´à côté. Celle où un goret avait vidé le minibar, s´était abonné pour la nuit à toutes les chaînes câblées. Ou bien, on lui faisait un prix de gros, un à-valoir sur ses sorties de route suivantes, peut-être ? L´humeur du Boss lui avait coulé dans les pompes et le pedigree de son flic de fils, rapidement survolé par sa mère, avait fini de l´achever. Au dire de sa môman, l´Antoine était un flic d´élite, un pur et dur, qui depuis son plus jeune âge avait manifesté les symptômes d´une carrière naissante de représentant de l´ordre. Tonton venait de recevoir un choc à double détente dont il ne se remettait pas. Il avait un fils flic, soit, mais non content d´être flic, le marmot avait décidé de coffrer son daron..." - Je ne veux pas t'en dévoiler trop sur cette histoire, mais j'en sais assez long pour te dire que le plus rebelle des deux n'est pas celui qu'on croit et que le roi de la truande est bien décidé à rappeler au fiston qu'à la maison, c'est Tonton qui commande ! Entre un fils policier et un père truand, les retrouvailles seront musclées !
    Humour, action et suspens, Tonton & sa bande sont de retour ! UN LIVRE À DECOUVRIR EN URGENCE !

  • L'oratio

    Henault Philippe

    Le commissaire Jack Monroe n'aurait pas dû envoyer dans le « mur » cette pauvre serveuse du restaurant de poissons, le Tahiti Plage. Il en avait honte !
    La journée était belle, jusqu'au moment où il reçut un appel téléphonique. Il ne se doutait pas qu'il allait plonger dans les affres maudites des ténèbres le précipitant vers des angoisses ancestrales et célestes.

  • Oeil pour oeil

    Georges Vierne

    « Je vous trouverai, et je vous tuerai ! OEil pour oeil, dent pour dent ! »
    Eté 2016, la France est en ébullition en raison de l'organisation du Championnat d'Europe de football. À la suite des récents attentats terroristes, les services de police sont sur les dents. À Nîmes, un homme est retrouvé déchiqueté, attaché à un poteau au milieu d'un terrain de foot. Peu de temps après, une femme est assassinée dans une rue de la ville. Le capitaine Miguel Richard de la section du SRPJ de Nîmes est chargé de mener à bien ces deux enquêtes. Miguel est un personnage quelque peu atypique dans sa fonction, mais un des meilleurs flics de France, sinon le meilleur, avec une équipe à son image. Tant mieux, car il n'est pas au bout de ses peines.

  • Toujours à Londres après leurs exploits lors de l'arrestation du gangster international Keminoff, les membres de l'Agence WALTON s'apprêtent à reprendre le bateau pour l'Amérique quand le boss, Teddy WALTON, est contacté au téléphone par l'assistant de l'éminent professeur anglais Belding qui, paniqué, bredouille « Ils vont nous tuer ! », avant que la communication soit coupée.
    Intrigué, Teddy WALTON se rend chez le scientifique afin d'analyser la situation. Il est reçu avec réticence par un infirmier qui l'amène auprès de Belding. Celui-ci annonce à son visiteur que son collaborateur a sombré dans une douce folie suite au surmenage...
    Si plus rien ne s'oppose au retour des détectives à New York, Teddy WALTON, titillé par son sixième sens et la curieuse emprise que le garde-malade semblait avoir sur Belding, décide de rester et de pousser plus loin, son investigation...

  • Le directeur d'une compagnie d'assurances sur la vie fait appel à l'Agence WALTON pour enquêter sur une curieuse recrudescence de morts naturelles au sein de ses clients les plus fortunés.
    Teddy WALTON est rapidement persuadé qu'il a affaire à une bande organisée de criminels qui loue ses funèbres services à des personnes désireuses de se débarrasser d'un proche dont ils sont les bénéficiaires afin de toucher le pactole.
    Mais les soupçons ne suffisant pas, pour trouver des preuves et démasquer les membres du gang des « meurtres à forfait », le détective va devoir infiltrer les bas-fonds de la ville avec tous les risques que l'opération comporte...

  • Il y avait trois mois que Mr Brown obsédait les collaborateurs de Teddy WALTON. Trois mois qu'il se moquait de la police, qu'il affolait les reporters, qu'il tuait, qu'il volait, trois mois enfin, qu'un matin, le cadavre sanglant de la petite Nora Field avait été trouvé sur les quais de l'East River.
    Lors du kidnapping de Nora Field, le bandit avait fait paraître dans un journal une annonce pour réclamer une rançon au père. Elle était signée « Mr Brown ».
    Après avoir touché l'argent, l'assassin avait purement et simplement supprimé la fillette.
    Fou de douleur, persuadé que la police officielle n'arrêterait jamais Mr Brown, Field s'était adressé à Teddy WALTON.
    Le détective s'apprête à mettre un terme à la carrière du criminel, car il sait où celui-ci va bientôt frapper...

  • Condé

    Jérémy Bouquin

    • Ska
    • 29 Octobre 2020

    Un flic à la gueule cassée enquête sur des crimes en marge de la Grande boucherie...
    Un poste arrière, un cabanon en bois, une barre qui traverse une route défoncée.
    Les civils doivent passer par là pour se faire enregistrer. Fouille obligatoire : son sac, ses fringues, il sort tout. On n'entre pas sur un champ de bataille comme dans un grand magasin !
    Au loin gronde un souffle sourd, on canarde.
    Le sergent tousse gras. « Les gaz moutarde », qu'il explique :
    - Vous venez pour quoi ? il demande au gaillard défiguré face à lui.
    - Police...
    Le militaire rend les papiers officiels, lève la barrière.
    - Ah ! c'est vous... [...]


    Un texte stupéfiant et implacablement évocateur d'un malheur universel pris sur le vif.
    Jérémy Bouquin, on le connait, c'est un style unique en forme de série d'uppercuts qui, ici, se marie parfaitement avec le sujet. La noirceur de la Grande Guerre trouve une évocation originale à la hauteur de la trace laissée dans l'inconscient collectif.

  • La Danse des Cafards

    Gildas Girodeau

    • Ska
    • 23 Novembre 2020

    Paul Féder, sa goélette, son équipage et ses amours : aventures au rendez-vous quand les nuisibles se pointent...
    Le thonier fonçait à pleine vitesse dans la nuit noire, au moins dix-sept noeuds, la mer semblait calme. Pourtant, une imperceptible houle commençait à l'agiter, menaçante respiration de la tempête approchant par le nord. En cette fin mai la lune n'était qu'un mince croissant que l'on apercevait encore vers l'ouest, entre les nuages. Le jour ne tarderait plus maintenant. Dans la timonerie éclairée par la lueur orange des instruments de bord, José sentait une boule d'angoisse durcir peu à peu dans son ventre. Décidemment ce commandement ne lui plaisait pas. Il ne l'avait accepté que contraint par la misère où il se trouvait, la crise de la surpêche du thon l'ayant privé d'embarquement. Cette année-là, tous les navires sous pavillon français étaient restés à quai, ayant largement dépassé les quotas fixés par l'Europe. Enfin, c'est ce qu'ils avaient dit, car José n'y comprenait plus rien à ces histoires de quotas. Les espagnols, eux, pouvaient encore pêcher un peu et certains bateaux passés sous pavillon Libyen continuaient tranquillement à travailler sans limite. Ils faisaient fortune avec les navires usines japonais, pendant qu'eux cherchaient désespérément à s'embarquer, même sur une « estrasse » !


    Réédité aux Editions du Horsain sous le titre La danse des Cafards ce roman appartient à la Suite Catalane. Un polar mais pas que. Une réflexion sur la fameuse Françafrique qu'à tort l'on croit morte. Ce roman a reçu le Prix Delta Noir 2015.
    (Edition papier chez Horsain, distribution Pollen)

  • Fuir une nouvelle fois, ou choisir de se reconstruire.


    Mila Davis a vu sa vie voler en éclat lorsque son petit ami l'a laissée gisante sur le sol, les os brisés. Alors elle s'est enfuie à des milliers de kilomètres de chez elle, sans jamais se retourner.

    À Columbus, en Géorgie, la vie semble paisible et pleine de promesses. Si ce n'est cette base militaire qui lui rappelle tout ce qu'elle a abandonné. Le coffee shop où elle travaille semble être le repère de tous les soldats. Y compris celui de Mason Cooper.

    Mason et ses questions sur ce passé qu'elle cherche à oublier. Mason et son entêtement à la pousser dans ses retranchements. Mason et son sourire en coin, sa détermination et son regard intense auquel rien n'échappe.

    Mila devra rapidement faire un choix. Mais en sera-t-elle seulement capable ?

  • Paris,
    Le commissaire Alexander,un jeune policier presque la quarantaine,accompagné de son co-équipier le lieutenant Victorien,répond à une demande d'assistance, et va très vite se retrouver sur un double homicide.
    Il découvre une cène d'horreur ,d'une cruauté la plus macabre et monstrueuse,dans un appartement ou tout a été ravagé comme après le passage d'un ouragan.
    Suite a cette découverte, il va très vite se retrouver confronté à des phénomènes paranormaux;un ennemi sournois,qui peut se transformer,manipuler les gens, et même se rendre invisible, en a maintenant après lui.
    Il devra le combattre sans connaitre son visage , ce qui rendra son enquête plus difficile et plus compliquée, mais surtout plus dangereuse ,car sa vie dépend de ses résultats.
    Puis une rencontre avec le prêtre Georges lui apprend qu'il a la délicate mission de sauver une jeune fille des griffes d'une entité diabolique; mais dès lors,il va être confronté à celle-ci,qui vient le visiter dans ses rêves, toutes les nuits, arborant un sourire glacial et voulant l'entrainer dans le monde des ténèbres.
    Il va donc s'atteler à la dure tâche de soustraire cette jeune fille des crochets de cette essence malfaisante,dont il ignore tout.
    Une enquête menée tambour battant, de Paris jusqu'à Chatearoux, et qui vous fera découvrir un autre monde ,celui des ténèbres.
    Va-t-il retrouver et sauver celle qu'il a juré de secourir?

  • L'inspecteur Jacques Sorai est en poste dans un commissariat d'arrondissement parisien. Grâce au départ en vacances de son chef, il se trouve promu à la direction de l'établissement. À lui de prouver sa valeur devant les difficultés qui apparaissent comme par enchantement dans sa vie bien rangée.

  • Dieu est mort

    Damien Ruzé

    Une tueuse d´enfant expose en temps réel ses faits et gestes, un flic - au passé déchiré et aux méthodes surannées - mène l´enquête.


    ` Il est malade ton chien ou quoi !?´ Bingo. Quelle phrase ! Quelle putain de phrase ! Marcher vers l´animal qui tente de re décoller avant de choir à nouveau, groggy, camé, réacteurs coupés. Plus la force d´aboyer. "On", puis "off". Plus d´énergie. D´électricité. S´agenouiller près du bestiau et l´inspecter. Entendre la fillette en route vers moi, petits pas froissant l´herbe. Fermez les yeux. Deux secondes. Compter. Un, un, deux, deux. Relever la tête. Last call. Scanner le paysage. Tout le paysage. Le disséquer. Pas de blip sur le radar. Personne. Un miracle. La dernière touche. Humer le parfum du jeune corps femelle qui pose un genou à terre et prend dans ses mains la grosse gueule aux yeux révulsés. Action. Paume à l´arrière du crâne. Doux contact des cheveux couleur paille. Bouton de rose des lèvres qui articule un "Que..." interrompu et angoissé. Avorté. Canule. Geste vif. Précis. Professionnel. Vaporisation savamment calibrée. Un seul pschittt suffit. Effet instantané. L´organisme qui se fige. Pupilles à la retourne.

    Bras de Morphée. Charger l´enfant endormie sur l´épaule comme un gibier. Reculer sans précipitation jusqu´à l´orée. Bruit des ronces griffant mes jeans, comme une fermeture éclair que l´on zipperait. Réfugiée à l´abri de la canopée, pivoter et descendre à fond de train le goulet dévalant jusqu´au Range en se retenant de hurler.


    Damien Ruzé vient de publier son premier roman « Fin d´Amérique » chez Krakoen. Ska a déjà publié une nouvelle « Hauts-Lieux », voici « Dieu est mort ». Une descente au coeur du mal. Un récit terrifiant au style halluciné. Un grand texte noir, un auteur à suivre.

  • La chance aux chansons

    Eric Kyrn

    Le capitaine Siclieri, chargé de surveiller un terroriste corse se retrouve impliqué dans un trafic international en compagnie de son adjoint le sergent Sorai suite à une mutation disciplinaire. On retrouve les deux héros de : Les morts ne renoncent jamais dans une variante parisienne tout aussi tumultueuse et pleine de piquant.

  • Sniper au ventre

    José Noce

    Les nettoyeurs de salopards poursuivent leur mission de salubrité publique. Série Sniper UNE PETITE CICATRICE prolongeait son oeil gauche. Une autre plus profonde se cachait sous une frange noire découpée en pointe. Une troisième en zigzag finissait de donner à ses sourires un je ne sais quoi d´inquiétant et de sensuellement morbide.

    Leur voisinage n´était pas dû au hasard.

    Ils avaient fréquenté naguère les mêmes aventures, et opéré de concert dans les mêmes coups portés contre tout type de profiteurs sur la planète bleue.






    Faut-il que cet homme pacifique, en la personne de José Noce, soit pétri de colère sourde à l´égard de certaines situations politiques ou écologiques pour qu´il veuille, par acteurs de fiction interposés, tirer dans le gros tas des salauds qui salissent la planète et ruinent l´espoir d´y voir prospérer les générations futures !

empty