Littérature générale

  • Macbeth

    William Shakespeare

    Trois sorcières ont prédit à Macbeth qu´il deviendrait roi d´Écosse. Pour que son destin se réalise, il assassine le souverain en place ; mais parce qu´il a tué, il devra tuer encore et les morts ne le laisseront pas en paix. Sa femme, lady Macbeth, qui a armé son bras, paiera de sa raison son ambition monstrueuse. Récit tragique de la soif du pouvoir et de la folie des hommes, Macbeth, créée pour la première fois en 1606, est « la vision la plus mûre et la plus profonde du Mal chez Shakespeare ». « La vie n´est qu´un fantôme errant, un pauvre comédien qui se pavane et s´agite durant son heure sur la scène et qu´ensuite on n´entend plus ; c´est une histoire dite par un idiot, pleine de fracas et de furie, et qui ne signifie rien. » Traduction de François-Victor Hugo

  • L'écart

    Amy Liptrot

    Grande, fine, intrépide et avide de passion, elle vacille, tel un petit navire dans la tempête, elle hésite entre deux destins : se laisser emporter vers le sud, vers ce Londres qui brille, dans la nuit violente qui fait oublier le jour où l'on est trop seul, où tout est trop cher, où le travail manque.
    Ou se fracasser contre les falaises de l'île natale, dans cet archipel des Orcades battu des vents dont la vie rude lui semble vide et lui fait peur.
    Elle l'ignore encore mais il existe une troisième voie : écouter résonner l'appel qui la hante, qui vient toucher cette part d'elle assoiffée de grand large, de grand air, de grande beauté. Non pas rester mais revenir. Choisir.
    Troquer la bouteille assassine contre une thermos de café fort, troquer l'observation narquoise et éperdue de la faune des nuits de fêtes tristes pour la contemplation des étoiles et des nuages, et l'inventaire des derniers spécimens de râle des genêts, un oiseau nocturne comme elle, menacé comme elle, farouche comme elle.
    Sa voie s'appelle l'Écart. C'est l'humble nom d'une bande côtière où les animaux sauvages et domestiques peuvent se côtoyer loin des regards, où folâtrent des elfes ivres d'embruns.
    C'est le nom fier de son premier roman.

  • 1745. Agent de Charles Stuart qui entreprend la reconquête du trône anglais, le jeune Alastair Maclean croise les destinées de Midwinter, curieux seigneur des marges anglaises ; de la belle Claudia Norreys et de son traître et veule époux ; de Nicholas Kyd, bon vivant ambigu ; et de l'absurde et sagace Samuel Johnson, qui deviendra son fidèle ami. Dans une sauvage Angleterre magnifiée par l'hiver, Alastair achèvera, dans la douleur, une éducation sentimentale et guerrière des plus mélancoliques. Ce roman historique haut en couleurs et en rebondissements, inédit en France, rappelle le génie narratif de ce grand auteur britannique qu'est John Buchan. Il est mené tambour battant, à bride abattue et enthousiasmera ceux qui aiment que l'Histoire soit magnifiée par une belle écriture.

    John Buchan (1875-1940) Écossais, homme d'état, Gouverneur général du Canada, fut d'abord responsable de l'Intelligence Service puis Ministre de l'information. Avant tout c'est un écrivain prolifique et célébré de romans d'aventures, historiques, fantastiques et d'espionnage et éditeur chez Nelson. On lui doit des livres majeurs régulièrement redécouverts qui ont enchanté la jeunesse de plusieurs générations : Salut aux coureurs d'aventures, Les 39 marches, La Centrale d'énergie, Le manteau vert

  • À l´aéroport de Gatwick, cinq copines se retrouvent pour prendre le premier vol à bas prix qui s´offre à elles. Manda, Kay, Chell, Kylah, Fionnula, les adolescentes écossaises des Sopranos ont grandi, sinon mûri. Les chemins se sont séparés mais l´amitié reste intacte, aussi flambante et houleuse que par le passé. Étudiantes ou employées depuis peu, elles ont décidé de se retrouver pour un séjour de rêve à Magalluf, Rome ou Las Vegas. Dans leurs bagages : bikinis, préservatifs et fers à lisser. Mais quitter Gatwick s´avère complexe et onéreux. Dès lors que Manda perd son passeport, péripéties et rebondissements s´enchaînent sur fond de beuveries, mises au point et considérations philosophiques, le tout exacerbé par l´arrivée de la belle, jeune et riche Ava, une copine de fac de Finn aux moeurs anglaises exotiques. À mesure que se déroule ce récit frénétique, les six filles se révèlent tour à tour touchantes, ingénieuses et horrifiantes jusqu´à l´ultime coup de théâtre qui confère au roman un parfum de huis-clos.

  • Mille-feuilles littéraire, conçu comme un assemblage de papiers retrouvés, de notes et de notices, La grande musique retrace lhistoire de John Sutherland, qui a passé sa vie dans le nord des Highlands écossaises. Un matin, il senfuit de la grande « maison grise » familiale, avec sa petite-fille. Pourquoi un tel acte ? Cest au fil dun récit polyphonique que lon en découvre les raisons, qui senracinent dans une histoire familiale mouvementée. Un récit qui emprunte le rythme de la grande musique écossaise traditionnelle, la Piobaireachd entièrement jouée à la cornemuse, caractérisée par son développement en mouvements successifs.

    « La grande musique est un paysage à part entière ; une uvre cousue de fragments, rassemblés sur une journée, amassés de manière à jeter leur lumière sur les territoires antérieurs, environnants et à venir Envoûtant et puissant. » DBC Pierre « La Grande Musique cherche à donner une voix à la sombre solitude des Highlands écossais en forgeant une prose qui se veut léquivalent de la plus noble forme de la musique traditionnelle de cornemuse Une réussite remarquable. » Gabriel Josipovici « Il est ardu décrire sur la musique [mais] le résultat est un chef-duvre. Gunn résout le problème en écrivant non pas sur la musique mais, par une étrange et méticuleuse magie, dans la musique. [] Je ne connais pas de livre qui soit aussi original, enchanteur et enchanté. » The Independent

  • Harkness

    Antonio Pereira

    • Bookelis
    • 11 Décembre 2018

    Ce 11 juillet 2016, John Harkness n'imagine pas où il a mis les pieds. De passage à Paris, cet Écossais pense avoir pris place dans une salle de cinéma. Quand une vague de chansons déferle sur lui, le ramenant quarante ans en arrière... de Glasgow aux Highlands.

    Un « rock-movie » effréné qui nous embarque dans une course-poursuite avec son passé, jusqu'à la collision frontale avec ses convictions et la vérité. Comment a-t-il pu oublier cette nuit-là ?

  • Retrouvons Samantha, notre psy préférée, pour de nouvelles aventures.
    Son périple nous entraine à la découverte du folklore finlandais et des légendes bretonnes et écossaises. Mêlant comme à son habitude, histoire, amour, humour et magie, elle nous conte les tribulations délirantes de ses patients.
    Embarquons à bord de son bolide et partons ensemble sur la route des confidences.

empty