• Il est admis que 1984 et La Ferme des animaux d'Orwell permettent de penser les dictatures du XXe siècle. Je pose l'hypothèse qu'ils permettent également de concevoir les dictatures de toujours.
    Comment instaurer aujourd'hui une dictature d'un type nouveau ?

    J'ai pour ce faire dégagé sept pistes : détruire la liberté ; appauvrir la langue ; abolir la vérité ; supprimer l'histoire ; nier la nature ; propager la haine ; aspirer à l'Empire. Chacun de ces temps est composé de moments particuliers.
    Pour détruire la liberté, il faut : assurer une surveillance perpétuelle ; ruiner la vie personnelle ; supprimer la solitude ; se réjouir des fêtes obligatoires ; uniformiser l'opinion ; dénoncer le crime par la pensée.
    Pour appauvrir la langue, il faut : pratiquer une langue nouvelle ; utiliser le double langage ; détruire des mots ; oraliser la langue ; parler une langue unique ; supprimer les classiques.
    Pour abolir la vérité, il faut : enseigner l'idéologie ; instrumentaliser la presse ; propager de fausses nouvelles ; produire le réel.
    Pour supprimer l'histoire, il faut : effacer le passé ; réécrire l'histoire ; inventer la mémoire ; détruire les livres ; industrialiser la littérature.
    Pour nier la nature, il faut : détruire la pulsion de vie ; organiser la frustration sexuelle ; hygiéniser la vie ; procréer médicalement.
    Pour propager la haine, il faut : se créer un ennemi ; fomenter des guerres ; psychiatriser la pensée critique ; achever le dernier homme.
    Pour aspirer à l'Empire, il faut : formater les enfants ; administrer l'opposition ; gouverner avec les élites ; asservir grâce au progrès ; dissimuler le pouvoir.
    Qui dira que nous n'y sommes pas ?

    M.O.

  • Edition enrichie (Introduction, notes, commentaires, chronologie et bibliographie)Avec Les Fleurs du Mal commence la poésie moderne : le lyrisme subjectif s'efface devant cette « impersonnalité volontaire » que Baudelaire a lui-même postulée ; la nature et ses retours cycliques cèdent la place au décor urbain et à ses changements marqués par l'Histoire, et il arrive que le poète accède au beau par l'expérience de la laideur. Quant au mal affiché dès le titre du recueil, s'il nous apporte la preuve que l'art ici se dénoue de la morale, il n'en préserve pas moins la profonde spiritualité des poèmes.
    D'où la stupeur que Baudelaire put ressentir quand le Tribunal de la Seine condamna la première édition de 1857 pour « outrage à la morale publique et aux bonnes moeurs » et l'obligea à retrancher six pièces du volume - donc à remettre en cause la structure du recueil qu'il avait si précisément concertée. En 1861, la seconde édition fut augmentée de trente-cinq pièces, puis Baudelaire continua d'écrire pour son livre d'autres poèmes encore. Mais après la censure, c'est la mort qui vint l'empêcher de donner aux Fleurs du Mal la forme définitive qu'il souhaitait - et que nous ne connaîtrons jamais.

  • C'est en 1770 que Georg Kempf, l'ancêtre du narrateur, décide de quitter le sud de l'Allemagne pour la Transylvanie où la terre est grasse et fertile. Comme d'autres miséreux, il a été convaincu par un messager de l'impératrice Marie-Thérèse d'aller peupler ce territoire délaissé de l'Empire austro-hongrois. Un siècle et demi passe, et la famille Kempf jouit d'une situation confortable dans cette région de Croatie nommée Slavonie, lorsque Hitler appelle les Volksdeutsche, les Allemands de «l'extérieur», à rejoindre la Waffen-SS. Georg Kempf, dernier du nom, vit le sort dramatique d'un de ces «volontaires-forcés». Au moment où l'armée allemande essuie ses dernières défaites a? l'Est, il s'enfuit dans la forêt polonaise. Au bout d'un périple douloureux, où il assiste aux sanglants affrontements des armées et à l'extermination des Juifs, il rejoint les maquisards soviéto-polonais. Georg parvient à passer entre les mailles du filet et à rejoindre sa terre natale dans une Yougoslavie en pleine révolution, sans pour autant oublier le chemin parcouru qui pèsera sur sa vie, sur celle de la camarade Vera et de l'enfant né de leur union, le narrateur. Et sur cette région des Balkans, talon d'Achille de l'Europe.

  • 2000 pages de dossiers classés secret défense, jamais relevés par l'État français.
    Entre 1966 et 1996, la France a procédé à 193 essais nucléaires en Polynésie. Le dernier sous la présidence de Jacques Chirac. En trente ans, le programme a laissé des traces : dans la société polynésienne, dans les corps de ses habitants et de nombreux vétérans, dans l'environnement de ce territoire vaste comme l'Europe. Grâce à l'exploitation de 2 000 pages d'archives déclassifiées, de centaines d'heures de calculs et des dizaines de témoignages, ce livre présente le résultat d'une enquête de plus de deux ans sur cette expérience collective, traumatique et encore taboue.
    Fruit d'une collaboration inédite entre un scientifique expert du nucléaire, un journaliste du média d'investigation Disclose et Interprt, un collectif d'architectes spécialisés dans l'analyse criminalistique, ce travail met au jour ce qui a longtemps été caché au public : les conséquences sanitaires et environnementales des essais nucléaires français dans le Pacifique.

  • En Italie, durant l'été, Lotta rencontre Domenico dans un cours de théâtre. Son coeur s'embrase, mais Domenico, impliqué dans une action militante, doit fuir. À Londres, Ellie rêve d'une autre vie, loin, très loin de sa famille recomposée et de l'insistance des garçons. À Marseille, l'Ours écrit des morceaux de rap pour s'échapper de sa cité, quand un de ses amis meurt à la suite d'un contrôle policier. Partout, il suffirait d'une étincelle pour que tout flambe.

  • Adelphe

    Isabelle Flaten

    À la sortie de la guerre, les hommes sont rares, ou en mauvais état... C'est le temps des révolutions, de l'Europe, et des femmes... des femmes conscientes de leur pouvoir, qui s'émancipent de leurs foyers, tirent les ficelles, et se réapproprient leur destin.
    Le jour où Gabrielle Thomas, dans sa paisible bourgade, tend à Adelphe le pasteur un exemplaire de Nêne, prix Goncourt de l'année, que chacun lit et annote à son tour, la vie des personnages bascule, les lois divines et terrestres sont menacées.
    Gabrielle d'abord, la trop honnête paroissienne ; Blanche, la bonne qui mène son maître par le bout du nez ; puis Adelphe, pasteur débonnaire que ce tourbillon de femmes revendicatrices empêche de dormir : puis ses femmes, puis son fils, puis....

    Chacun fait revivre à sa manière la partition du livre, en tentant d'en changer la fin.

  • Au large de la Patagonie une baleine blanche est chargée de protéger les morts mapuches puis, lorsque la fin des temps sera venue, de guider toutes les âmes au-delà de l'horizon. Tout est prévu et écrit dans le temps des mythologies.
    Cependant l'homme vit dans un monde où tout bouge et, au XIXe siècle, la chasse à la baleine se développe. La baleine blanche va devoir défendre son monde immobile contre ces prédateurs, en particulier le baleinier Essex du capitaine Achab.
    Elle va livrer une guerre sans merci aux baleiniers et devenir un grand mythe de la littérature.
    Luis Sepúlveda nous raconte cette histoire du point de vue de la baleine blanche qui nous explique comment elle vit et s'intègre dans l'ordre du monde, ce qu'elle découvre des hommes, sa mission secrète, puis sa guerre et les mystères qu'elle protège. Enfin, c'est la mer qui nous parle.
    Un texte beau et fort, avec un souffle épique. Du grand Sepúlveda.
    Les images superbes de Joëlle Jolivet magnifient cette histoire.
    Luis Sepúlveda est en 1949 à Ovalle, dans le nord du Chili. Étudiant, il est emprisonné sous le régime de Pinochet pendant deux ans et demi. Libéré puis exilé, il voyage à travers l'Amérique latine et fonde des groupes de théâtre en Équateur, au Pérou et en Colombie. En 1978 il participe à une recherche de l'unesco sur "l'impact de la colonisation sur les populations amazoniennes" et passe un an chez les Indiens Shuars qu'il mettra en scène dans Le vieux qui lisait des romans d'amour.
    Après avoir vécu à Hambourg et à Paris, il s'installe en 1996 à Gijón, dans le nord de l'Espagne, où il fonde le Salon du livre ibéro-américain. Il écrit des chroniques pour plusieurs journaux italiens.
    Auteur de nombreux romans, chroniques, récits, nouvelles et fables pour enfants, il a reçu plusieurs prix pour son oeuvre. Il est publié dans 52 pays. Le vieux qui lisait des romans d'amour (1992), son premier roman traduit en français, connaît un succès planétaire, de même que L'Histoire d'une mouette et du chat qui lui apprit à voler (1996) - cinq millions d'exemplaires !

  • Issue de grandes dynasties viennoises et anglaises au cosmopolitisme vertigineux, Antonia est mariée à un nanti de Palerme. Soumise et contrainte à l'oisiveté, mais lucide, elle rend compte dans son journal de ses journées-lignes et du profond malaise qu'elle éprouve. Suite au décès de sa grand-mère, Antonia reçoit quantité de boîtes contenants lettres, carnets et photographies. En dépouillant ces archives, elle reconstruit le puzzle du passé familial et de son identité intime, puisant dans cette quête, deux ans durant, la force nécessaire pour échapper à sa condition.

    Roman d'une émancipation féminine dans les années 1960, Antonia est rythmé de photographies tirées des archives familiales de Gabriella Zalapì. Comme chez Sebald, elles amplifient la puissante capacité d'évocation du texte.

    /> Gabriella Zalapì est artiste plasticienne, d'origines anglaise, italienne et suisse. Née à Milan, elle a également vécu à Genève et New York. Aujourd'hui elle habite et travaille à Paris. Antonia est son premier roman.

  • Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le nord de l'Italie

    Un guide tout en couleurs, pour découvrir le nord de l'Italie : la Lombardie, la Ligurie, la Vénétie, le Piémont, le Frioul-Vénétie Julienne, les Dolomites et l'Émilie-Romagne, en passant par Milan et les lacs.
    Des photos illustrant les sites les plus spectaculaires et les curiosités de chaque région : la Riviera italienne en Ligurie, le Grand Canal de Venise, les petits villages des Cinque Terre près de Gêne, les sommets spectaculaires des Alpes, les villas et palais des lacs italiens (lac Majeur, lacs d'Orta et d'Iseo, lacs de Côme et de Garde), les sentiers du parc national du Grand Paradis.
    Un chapitre consacré à la cuisine du Nord de l'Italie, peut-être la plus riche du pays : la truffe et autres délices du Piémont, le parmesan ou les pâtes à la bolognaise de l'Émilie-Romagne, le risotto de Lombardie, le prosecco de Vénétie...
    Le design et la mode, emblèmes de Milan, capitale du Nord et poumon économique de l'Italie.
    Tout sur les trésors culturels et architecturaux de la région : Venise, Giotto à Padoue, Vérone, La Cène de Léonard de Vinci à Milan, les résidences royales de la maison de Savoie autour de Turin.
    Un chapitre très complet sur les activités de plein air.

  • "L'Europe en crise doit apprendre à dépasser ses démons qui la menacent. Car il existe une barbarie européenne spécifique qui entretient une relation complexe, à la fois antagoniste et complémentaire, de la culture européenne, qui, elle, au contraire est un foyer d'idées émancipatrices." Edgar Morin

    Edgar Morin est un sociologue et philosophe français né en 1921. Il est l'auteur de nombreux ouvrages.

  • Qu'est-ce que le cante jondo ? García Lorca, infatigable passeur de l'Andalousie profonde, tâche d'y répondre dans une conférence mémorable. La siguiriya gitane constitue le modèle fondamental du cante jondo, qui désigne les plus ancestrales chansons du répertoire andalou.

    La force lumineuse du propos de García Lorca tient dans sa capacité à ne pas voir dans le cante jondo une curiosité folklorique mais bien une authentique manifestation de la plus pure poésie : une poésie anonyme et populaire, forgée au fil des siècles. L'Andalousie se révèle un véritable magma lyrique, où les vers des poètes espagnols bouillonnent dans le même creuset que les poètes persans et arabes.

    García Lorca réussit ainsi le tour de force de proposer une véritable leçon d'histoire, de musique, et de poésie.

    Né en Andalousie en 1899, Federico García Lorca est sans conteste le plus grand poète espagnol contemporain. Il étudie le Droit et les Lettres à l'université de Grenade. Installé à Madrid, il côtoie Dalí, Buñuel... Il ne devient célèbre qu'en 1927, avec la publication des Complaintes gitanes. Il rejoint Grenade au début de la guerre civile. Bien qu'exempt de toute action politique, il est fusillé, probablement à cause de ses critiques envers les gardes civils de Franco.

  • Scènes de la nature Nouv.

    Pionnier, Audubon l'était d'abord au sens strict : à 18 ans, ce Nantais part pour les États-Unis vivre de chasses et de cueillettes. Là, dans ces grands espaces américains encore vierges, il prend la décision de recenser et de peindre tous les oiseaux. Nouveauté pour l'époque : il les représente dans leur environnement. Ses scènes d'oiseaux dans la nature ne doivent pourtant pas nous faire oublier ces autres Scènes de la nature, où Audubon nous raconte la vie d'aventures qu'il mène, une vie faite d'épreuves, mais aussi et surtout de liberté, dans une nature sauvage, immense et belle. Marais de pins, prairies, ouragans... Audubon se révèle, dans ce recueil de récits et d'anecdotes, un grand écrivain de nature writing, peintre des paysages menacés par le progrès. « Quand je vois, écrit-il, le trop-plein de la population de l'Europe s'acharnant avec nous à la destruction de ces malheureuses forêts [...] ; et quand je me dis que, pour tous ces changements si extraordinaires, il a suffi de la courte période d'une vingtaine d'années ; alors, malgré moi, je m'arrête, saisi d'étonnement »...   Présentation par Henri Gourdin  

  • Buczacz est une petite ville de Galicie (aujourd'hui en Ukraine). Pendant plus de 400 ans, des communautés diverses y ont vécu plus ou moins ensemble ; jusqu'à la Deuxième Guerre mondiale, qui a vu la disparition de toute sa population juive. En se concentrant sur ce seul lieu, étudié depuis l'avant-Première Guerre mondiale, Omer Bartov reconstitue une évolution polarisée par l'avènement des nationalismes polonais et ukrainien, et la lutte entre les deux communautés, tandis que l'antisémitisme s'accroît. À partir d'archives récoltées pendant plus de 20 ans, d'une documentation considérable, de journaux intimes, de rapports politiques, milliers d'archives rarement analysées jusqu'à aujourd'hui, il retrace le chemin précis qui a mené à la Shoah.
    Il renouvelle en profondeur notre regard sur les ressorts sociaux et intimes de la destruction des Juifs d'Europe.
    Omer Bartov est professeur d'histoire européenne à Brown University (États-Unis). Il est l'auteur de plusieurs livres importants, dont un seul, jusque-là, a été traduit en français (L'Armée d'Hitler, Hachette, 1999). Anatomie d'un génocide a été célébré par Jan Gross, Tom Segev, Christopher Browning, Saul Friedlander, Philip Sands...

  • L'Europe face à l'Islam ; histoire de deux civilisations, VIIe-XXe siècle Nouv.

    Qu'est-ce que la civilisation musulmane et ses valeurs ? En quoi peut-on les comparer à l'héritage européen ? Quels réflexes mentaux l'histoire de l'Islam a-t-elle enracinés chez ses fidèles ? Sont-ils en contradiction profonde avec l'esprit de « l'homme européen » ? Celui-ci existe-t-il d'ailleurs au-delà des slogans politiques ?

    Une incompréhension culturelle autant que religieuse semble imprégner les rapports entre l'Europe et le monde musulman, qui seraient incompatibles et hostiles. Pourtant, il existe entre eux de nombreux parallèles - mystiques, éthiques ou philosophiques -, souvent méconnus. À travers l'histoire croisée de l'Europe et de l'Islam, puisant dans les grands textes religieux, littéraires et politiques qui ont construit les deux civilisations, Olivier Hanne peint le tableau de la naissance et de la croissance de deux sentiments d'appartenance, montre leurs antagonismes profonds, tout en soulignant ce qu'ils ont pu avoir en commun dans le passé, afin de préparer l'avenir.

  • Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir Rome
    Un guide spécialement conçu pour les voyages en profondeur, tout en couleurs et illustré par de nombreuses photos.
    Le Colisée, le Museo e Galleria Borghese, le Vatican, le Panthéon, le forum, les musées du Capitole, la piazza Navona... Les principaux musées et monuments décrits dans le détail : plans et illustrations, infos pratiques, histoire et contexte des oeuvres, points forts, anecdotes...
    Des itinéraires sur 4 jours et des promenades commentées.
    Une couverture exhaustive des quartiers de la ville et un chapitre consacré aux excursions dans les alentours, pour compléter son séjour : Ostia Antica, Tivoli, Orvieto, les Collini Romani, Cerveteri et Tarquinia.
    Un focus sur la cuisine romaine et une sélection étendue d'adresses de restaurants et bars.
    Une couverture approfondie des aspects culturels les plus intéressants d'un voyage à Rome, et des sections ciblées sur les arts, l'architecture, les voyages en famille, le shopping, l'histoire...

  • Édition enrichie de Michel Delon. Les Tahitiennes sont fières de montrer leur gorge, d'exciter les désirs, de provoquer les hommes à l'amour. Elles s'offrent sans fausse pudeur aux marins européens qui débarquent d'un long périple. Dans les marges du récit que Bougainville a donné de son voyage, Diderot imagine une société en paix avec la nature, en accord avec elle-même. Mais l'arrivée des Européens avec leurs maladies physiques et surtout morales ne signifie-t-elle pas la fin de cette vie heureuse ? Entre l'information fournie par Bougainville et l'invention, Diderot fait dialoguer deux mondes, mais il fait surtout dialoguer l'Europe avec elle-même. Il nous force à nous interroger sur notre morale sexuelle, sur nos principes de vie, sur le colonialisme sous toutes ses formes. Il nous invite à rêver avec lui à un paradis d'amours impudiques et innocentes. La petite île polynésienne ne représente-t-elle pas la résistance à toutes les normalisations ?

  • Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable au Portugal
    Un livre désormais tout en couleurs, pour plus de clarté et de lisibilité.
    Une sélection très pratique d'itinéraires pour découvrir le meilleur du Portugal, la nouvelle destination incontournable en Europe, quel que soit le temps ou le budget disponible.
    Un grand choix de logements et d'options de restauration dans tout le pays.
    Une grande variété d'excursions et de circuits ainsi qu'une carte présentant une couverture étendue des parcours moins connus, pour aider les voyageurs à sortir des sentiers battus.
    Une présentation détaillée d'une large palette d'activités de plein air.
    Une section particulièrement complète pour découvrir ou redécouvrir la riche gastronomie portugaise, et un itinéraire de dégustation des vins de Porto, à consommer avec modération !
    Des cartes claires ainsi qu'une couverture exhaustive des moyens de transport pour être autonome dans ses déplacements.

  • Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir la Catalogne, Valence et Murcie
    Un guide tout en couleurs qui couvre la côte orientale de l'Espagne : les Pyrénées catalanes, Barcelone, la Costa Brava, Valence, la Costa Blanca et la Murcie.
    Un aperçu en photos des meilleures expériences d'un voyage au coeur de la Catalogne : la Sagrada Familia, les maisons blanches de Cadaqués, la dynamique Valence, la vieille ville de Gérone, la riche gastronomie locale, la randonnée dans les Pyrénées catalanes...
    Un chapitre sur Barcelone très complet, avec des focus sur la Rambla, le musée Picasso, Montjuïc, la Sagrada Familia.
    Une grande variété d'excursions ainsi qu'une sélection très pratique d'itinéraires.
    Une section spéciale pour organiser un voyage avec ses enfants.
    Un chapitre entier dédié à la cuisine.
    Un chapitre consacré aux activités en plein air, avec un focus sur la randonnée (parcs naturels...), mais aussi canyoning, vélo, deltaplane, escalade, planche à voile...
    Des sections ciblées pour aller au coeur de la culture locale : la cuisine et le vin, l'architecture, la littérature, la peinture...

  • Après avoir bourlingué dans les festivals de théâtre d'Europe avec sa femme junkie et leurs deux enfants, Mour décide de rentrer en Bohême. Nous sommes en 2015 et le rejet des étrangers grandit partout. Après de nombreuses péripéties, dont un détour par la guerre du Donbass où Mour récupère Gérard Depardieu, la famille s'installe sur les rives de la Sázava, au sud-est de Prague.
    Mour est alors accusé d'avoir assassiné son beau-père. Il échappe à la justice et s'embarque dans un road trip à travers la région avec ses deux fils. À pied, en voiture et en bateau, ils rencontrent toutes sortes de personnages : gitans, prostituées, prêteurs sur gages, ivrognes, voyous... Le voyage culminera dans un grand finale réunissant un mariage, un bordel, la police tchèque et un tank russe.
    Bienvenue dans le Far East ! Dans ce roman très contemporain, alternant scènes grotesques, descriptions poétiques, dialogues drôles et enlevés, chacun vit selon ses propres lois. Sur un rythme trépidant, transgressant les tabous, Topol aborde les grands thèmes d'aujourd'hui : la religion, la famille, la survie au quotidien, le populisme et la menace russe.
    Né à Prague en 1962, Jáchym Topol est l'un des animateurs de l'underground tchèque. Auteur de chansons pour les groupes rock « Les chiens soldats » et « Route nationale », il a été le cofondateur des éditions Congestion cérébrale et de l'importante revue clandestine Revolver. Après avoir publié plusieurs recueils de poèmes en samizdat, il obtient un succès considérable avec des romans nourris de références autobiographiques : Ange Exit (1999) et Missions nocturnes (2002), traduits chez Laffont, Zone cirque et L'Atelier du diable, chez Noir sur Blanc.

  • Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir Londres
    Une nouvelle édition tout en couleurs avec beaucoup de photos.
    Un guide spécialement conçu pour les voyages en profondeur, avec un maximum d'informations pour pouvoir organiser un séjour en fonction de ses intérêts, du temps et du budget disponible.
    Des plans et des illustrations en 3D présentent en détail les sites emblématiques de la capitale anglaise, comme la Tour de Londres ou les bords de la Tamise.
    Pour les visiteurs réguliers, une liste des nouveautés à explorer.
    Des adresses classées par genre et par catégorie pour trouver les meilleurs restaurants indiens, les pubs les plus conviviaux ou encore les friperies les plus trendies.
    Une carte détachable de la ville comportant un plan du métro et des bus, un plan du centre et un index détaillé.

  • La traversée

    Pajtim Statovci

    Alors que l'Albanie bascule dans le chaos, Bujar, adolescent solitaire, décide de suivre l'audacieux Agim, son seul ami, sur la route de l'exil. Ensemble, ils quittent le pays pour rejoindre l'Italie.
    C'est le début d'un long voyage, mais aussi d'une odyssée intérieure, une quête d'identité poignante. En repoussant chaque fois un peu plus les frontières du monde, les deux garçons se frottent à cette question lancinante : comment se sentir chez soi - à l'étranger comme dans son propre corps ?
    Deuxième roman du prodige finnois Pajtim Statovci, La Traversée puise dans le folklore albanais, le récit de voyage et les grands romans d'apprentissage pour nous livrer, dans une prose enivrante, une fiction juste et brûlante d'actualité.
    Pajtim Statovci naît au Kosovo en 1990 et émigre deux ans plus tard en Finlande avec sa famille. Professeur de littérature comparée à l'université d'Helsinki, il est l'auteur de trois romans. La Traversée est son deuxième ouvrage à être publié en français, après Mon chat Yugoslavia (Denoël, 2017). Il a remporté le prestigieux Helsinki Writer of the Year Award en 2019.

  • Claire, fille de paysans du Cantal, est née dans un monde qui disparaît. Son père le dit et le répète depuis son enfance : ils sont les derniers. Très tôt, elle comprend que le salut viendra des études et des livres et s'engage dans ce travail avec énergie et acharnement. Elle doit être la meilleure. Grâce à la bourse obtenue, elle monte à Paris, étudie en Sorbonne et découvre un univers inconnu. Elle n'oubliera rien du pays premier, et apprendra la ville où elle fera sa vie. Les Pays raconte ces années de passage.

  • Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le sud de l'Italie
    Un guide tout en couleurs, avec de nombreuses photos et cartes.
    Une couverture géographique exhaustive de l'Italie du sud, dans ce guide qui couvre la région de Naples et la Campanie, la Calabre, la Basilicate, les Pouilles et la Sicile.
    Un aperçu en photos des sites incontournables et des meilleures expériences sur place : Pompéi, Naples, les temples d'Agrigente, Capri, l'architecture unique des trulli d'Alberobello, les îles Eoliennes, l'Etna, la côte amalfitaine...
    Des sélections thématiques autour de l'architecture baroque, des trésors archéologiques ou des plus belles plages de la région.
    Un chapitre avec toutes les informations pour organiser un voyage avec ses enfants.
    Des suggestions d'itinéraires pour découvrir l'Italie du sud selon le temps dont on dispose (de 9 jours à 4 semaines).
    Des cartes nombreuses et claires ainsi qu'une couverture complète des moyens de transport pour être autonome dans ses déplacements.
    Un chapitre " Cuisine " pour découvrir la riche gastronomie locale.
    Les villes les plus célèbres mais aussi des suggestions de circuit pour sortir des sentiers battus et connaître le sud profond et rural de l'Italie.
    Une section sur la réalité contemporaine de l'Italie du Sud et un dossier sur la mafia.

  • Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir Dublin
    Un guide tout en couleurs, truffé de photos et ultrapratique
    Une présentation approfondie des principaux sites de la capitale irlandaise : le Trinity College et sa remarquable bibliothèque, les deux cathédrales, le National Museum of Ireland et ses trésors archéologiques, les oeuvres de la National Gallery...
    Des itinéraires à pied pour découvrir au fil de balades les principaux quartiers de la ville.
    Toutes les clés pour comprendre le Dublin des Dublinois : la musique, la bière, le sport, les accents...
    Des centaines d'adresses pour trouver un bon restaurant ou un pub dans lequel déguster une Guinness, un hôtel ou une boutique quel que soit son budget.
    Un chapitre fouillé pour comprendre l'histoire complexe de Dublin et de l'Irlande. Des pages consacrée à l'incroyable vie culturelle de la ville, qui a donné naissance à 4 prix Nobel de littérature (Yeats, Shaw, Beckett et Heaney), et s'est vu sublimée par James Joyce.
    Des excursions vers les principaux sites et villes des environs : la nécropole préhistorique de Brú na Bóinne, les vestiges du monastère de Glendalough, Howth, les jardins de Powerscourt Estate, les châteaux de Castletown House et Dalkey.

empty