• 25 000 hommes, femmes, enfants meurent chaque jour de faim ou de malnutrition à travers le monde. Aucun fléau, aucune épidémie, aucune guerre n'a jamais, dans toute l'histoire de l'humanité, exigé un tel tribut. Et pourtant, la nourriture ne manque pas : la planète ploie sous l'effet de la surproduction alimentaire et le négoce va bon train.Comment documenter ce paradoxe sans tomber dans la vaine accumulation statistique ? C'est la question qu'explore Martin Caparrós en partant à la rencontre de ceux qui ont faim, mais aussi de ceux qui s'enrichissent et gaspillent à force d'être repus. Leurs histoires sont là, rendues avec empathie et perspicacité par l'auteur. Fouillant sans relâche les mécanismes qui privent les uns de ce processus essentiel, manger, alors que les autres meurent d'ingurgiter à l'excès, le texte livre une réflexion éclairante sur la faim dans le monde et ses enjeux, du Niger au Bangladesh, du Soudan à Madagascar, des États-Unis à l'Argentine, de l'Inde à l'Espagne.Un état des lieux implacable et nécessaire.

  • Cette insoutenable réalité soulève aux quatre coins de la planète compassion et indignation sans pour autant que la communauté internationale n'intervienne autrement que par des actions ponctuelles.

    François Guillaume ne se contente pas de dénoncer le scandale de la faim et du sous-développement ; il propose pour le Tiers-monde un plan capable de réduire la fracture Nord-Sud ; un plan qu'il a établi et approfondi en relation avec les dirigeants des pays riches et pauvres et avec les acteurs de terrain. Rejetant l'assistanat qui démotive les populations défavorisées et restreint leur liberté, dénonçant les utopies qui apaisent les consciences, son projet mobilise toutes les instances internationales et tire son essence de l'indispensable coordination des politiques agricoles, commerciales et monétaires. En intégrant les réalités locales et en visant la pérennité des actions entreprises, le plan Guillaume pour vaincre la faim répond au désespoir de populations pour lesquelles l'exode est aujourd'hui la seule espérance.

    Les droits d'auteur de ce livre sont directement reversés à l'association "Le plan Guillaume", qui lutte activement contre la faim depuis 20 ans.

  • L´anorexie et la boulimie sont deux comportements situés à des pôles opposés d´une même activité, celle qui consiste à s´alimenter : l´un de ces comportements, l´anorexie est caractérisé par une volonté inflexible de ne pas se nourrir même lorsqu´il y a sensation de faim, tandis que l´autre, la boulimie, se solde par un besoin irrépressible de manger, indépendamment de la sensation de faim...

  •  This vivid chronicle of an upcountry district in the heart of Siam  is told through the rise of Ruen, an aspiring timber trader  who leads a small community of farmers in its fight against nature  and against man at the turn of the last century (1890-1909).  Epidemics, fires, floods, famine and banditry  forge a common will to survive and prosper despite all odds.  Children are born and die. Families flee and return.  Under the lure of money, simple men break their words,  until they know better. Freedom and friendship  are the guiding principles in Ruen's fighting world.  He marries Sutjai, beds her best friend Jampa,  and worships Lamiat, the wife of his worst enemy.  This epic social fresco and ode to human endeavour  and wilfulness, written in lush, swift prose,  will take you through a wide sweep of emotions.

  • Maufrais, jeune homme idéaliste part en Guyane pour créer un nouveau passage vers le Brésil. Fleuve, rivière, marche... d'abord accompagné, puis seul. Seul, pas tout à fait. Il y a son chien Boby et les habitants de la jungle. La jungle hostile, sauvage, humide qui le ronge progressivement. Il note tout sur ses carnets. Sa famille, ses espoirs, Dieu... et la faim quotidienne; faim d'une autre vie et faim d'un steack bien saignant... Entrez dans cet univers, cultivez votre jardin.

  • Le monde tel que nous le connaissons disparait peu à peu, les équilibres naturels s'effondrent et les chiffres sont indiscutables : 4 milliards de personnes vivront dans un pays sous stress hydrique en 2025, 840 millions de personnes en situation de faim chronique à l'horizon 2030, la population dans les pays pauvres devrait passer de 5,3 milliards à 7,8 milliards d'habitants d'ici à 2050, 250 millions de réfugiés climatiques envisagés d'ici à 2050 et le GIEC prévoit une augmentation de la température globale de 5°C d'ici à 2100 avec des conséquences catastrophiques et existentielles pour l'humanité. Alors que les rapports de l'époque annonçaient déjà le pire, rien n'a été entrepris au début de ce siècle, pour conjurer ces prévisions. Réchauffement climatique, acidification et hausse du niveau des océans, pollution endémique, explosion démographique, raréfaction des ressources naturelles et énergétiques combinés avec une réduction des productions agricoles, tous ces facteurs vont s'amplifier avec une consommation globale qui va s'emballer et des ressources naturelles, qui vont s'épuiser de plus en plus rapidement. La population mondiale semble peser de plus en plus lourdement sur les ressources naturelles de la planète. Nous serons près de 10 milliards d'habitants dans le monde en 2050. Cela implique de mettre en oeuvre des mesures immédiates pour réduire les inégalités et pouvoir subvenir aux besoins vitaux de l'ensemble de la population mondiale. Au-delà des chiffres ou des projections, l'objectif des États est d'accéder ou de se maintenir aux premières loges des instances de régulation de la géopolitique mondiale. Comment interpréter l'évolution de la population mondiale, le réchauffement climatique et la dégradation de l'environnement ? Quelles seront les clés géopolitiques, les enjeux stratégiques des États et les conséquences sur la planète ? Tous ces facteurs de tensions sont intimement liés à l'accès aux ressources naturelles, à l'énergie, à la démographie et à l'environnement. Mais, l'incapacité de penser le monde de manière systémique, l'aveuglement de certains gouvernants à occulter ces problématiques risquent de nous conduire, d'ici 2050, à de grandes catastrophes planétaires.

  • Lycéenne le jour, garde du corps la nuit : la combinaison explosive pour cumuler les problèmes.

    Suite à l´assassinat d´Alistard Vorlock, les rues de Toronto sont plus dangereuses que jamais. Desmond, le sorcier qui cherche par tous les moyens à me mettre dans son lit, serait peut-être en mesure de désamorcer le conflit. Sauf que ce dernier préfère me poursuivre de ses avances pendant que la situation s´envenime. J´aurais presque envie de laisser la tueuse qui a débarqué en ville lui faire la peau, s´il ne m´avait pas engagée pour le protéger. Surtout que l´assassin en question se révèle être sa propre soeur...

    Remarquez, la poisse n´est pas en reste lorsque je suis Samantha. Tandis que mon identité humaine essaie d´apprivoiser l´amitié de Nathan, des sorcières pas très recommandables s´intéressent au garçon d´un peu trop près à mon goût.

    Avec deux vies pour une seule âme, être un cavalier de l´apocalypse n´a décidément rien d´une sinécure.

  •  Deux corps pour une seule âme. Impossible selon vous ?





    C'est pourtant le fardeau que j'endure suite à la malédiction lancée par un sorcier. Tout ça parce que j'ai eu le cran de refuser ses avances. Pour la peine, je l'ai tué, mais en attendant quelle plaie ! La nuit, je suis Famine, l´un des quatre cavaliers de l´apocalypse, et ex-meurtrière qui s´est reconvertie dans la profession de garde du corps. Et lorsque vient le jour, je me trouve coincée avec l´identité de Samantha, une lycéenne des plus ordinaires.


    Comme si je n´avais pas déjà suffisamment d´ennuis avec deux vies à mener de front, la Cour des sorciers de Toronto vient de me confier la protection de son lord. Il faut dire que certains de ses dissidents se sont mis en tête de le supprimer. Cette fois-ci, je n'ai pas le droit à l'erreur, même si mon côté humain a choisi le mauvais moment pour s'enticher d'un étrange garçon, le genre craquant, mais véritable nid à problèmes...


    Je vous le dis : pas facile de gérer deux existences à la fois !

     

empty