L'Atalante

  • Dans une dimension lointaine et passablement farfelue, un monde se balade à dos de quatre éléphants, eux-mêmes juchés sur la carapace de la Grande Tortue... Oui, c´est le Disque-monde... Les habitants de la cité d´Ankh-Morpork croyaient avoir tout vu. Et Deuxfleurs avait l´air tellement inoffensif, bonhomme chétif, fidèlement escorté par un Bagage de bois magique déambulant sur une myriade de petites jambes. Tellement inoffensif que le Patricien avait chargé le calamiteux sorcier Rincevent de sa sécurité dans la cité quadrillée par la Guilde des Voleurs et celle des Assassins ; mission périlleuse et qui devait les conduire loin : dans une caverne de dragons ; peut-être jusqu´au rebord du Disque. Car Deuxfleurs était d´une espèce plus redoutable qu´on ne l´imaginait : c´était un touriste... À la lumière de l´octarine, la huitième couleur, celle de la magie, découvrez l´univers fantastique et cocasse de Terry Pratchett.

  • Kra

    John Crowley


    Une corneille seule n'est pas une corneille.

    Une corneille ne tue jamais une autre corneille.
    Dans un futur proche ravagé par la pollution, un vieil homme nous raconte qu'une Corneille nommée Dar Duchesne - la première de tous les temps à avoir porté un nom - lui a raconté ses nombreuses vies et morts au pays de Kra...

  • Un trouble malaise s'est emparé du Causse. Les chouettes et les renards le perçoivent, et Tiphaine Patraque aussi à travers ses chaussures. Un vieil ennemi rassemble ses forces. Or, comme le dit la kelda des Nac mac Feegle, « le vwale est fragile entre les mondes et se daekire facilmaet. C'est un temps de déclins et de recommencements, ...

  • L'Enjomineur T.1 ; 1792

    Pierre Bordage

    « Ta qu'as appris à lire, Milo, te pourrais trouver bérède meu qu'un failli travail de commis. » Emile ne l'entend pas ainsi ; lui qu'on dit l'enfant d'une fée, élevé par un prêtre ouvert aux idées nouvelles, s'engage comme saisonnier dans une ferme de la plaine de Luçon. Nous sommes en 1792. Dans le bocage vendéen ulcéré par la Constitution civile du clergé, agité par une aristocratie crispée sur ses privilèges, la révolte couve... Cornuaud, lui, rentre au pays. Deux ans qu'il s'est embarqué sur un négrier. La Guinée, le Bénin, puis Saint-Domingue. Retour à « la Fosse » auprès d'une pègre nantaise qui s'investit désormais dans le club révolutionnaire Saint-Vincent. Les temps ont changé. Lui aussi, d'ailleurs. Une sorcière vaudoun l'a enjominé pour avoir violé une captive africaine... À Paris, la rue est en ébullition. Mais derrière les affrontements oeuvre une société secrète, la secte de Mithra, dont les maîtres demeurent dans l'ombre. La trilogie de L'enjomineur s'inscrit entre Paris, Nantes et la Vendée, de 1792 à 1794. Au roman historique se mêle la fantasy, à l'engrenage des événements la quête et le combat contre les forces du mal.

  • L'Enjomineur T.2 ; 1793

    Pierre Bordage

    « L'esprit du mal s'est levé sur la terre. Je suis venue te confier la dague façonnée par les hommes des temps oubliés. Elle seule a le pouvoir de le tuer. » Ainsi lui disait la fée Mélusine, surgie des eaux dans un étier des marais de Vendée. Mais Émile a failli, il erre, misérable, dans le bocage. Et l'histoire avance à grands pas... Janvier 1793. La Convention s'apprête à condamner Louis Capet, ci-devant roi de France. À Paris, les passions se déchaînent; montagnards et girondins s'affrontent ; L'ennemi est aux frontières. En Vendée, dans l'Ouest, la révolte gronde. Toujours possédé par la sorcière africaine, Cornuaud, lui, croupit dans la prison de la Conciergerie. Jusqu'au jour où la libération lui est offerte en échange d'un emploi d'espion. Ainsi se mêlent, dans l'ècheveau des forces qui pétrissent la Révolution, l'histoire et la fantasy la plus noire. Car la terreur qui point n'est-elle pas le fruit d'une conspiration tramée dans le ventre ténébreux de la capitale par le Père des Pères, le mystérieux grand prêtre de Mithra... s'il est cet esprit du mal que le monde invisible a chargé Émile de combattre ?

  • L'Enjomineur T.3 ; 1794

    Pierre Bordage

    Prisonnier dans la cage d´or de Mithra, égaré dans le labyrinthe de l´haoma, l´élixir de la mémoire et de l´immortalité, fasciné par les yeux jaunes du Père des Pères sous la cagoule, Émile ne sait plus : est-il bien l´enfant d´une fée ? Est-il l´Atar de la fin des temps, le roi des rois dont l´avènement approche, puisque Terreur et Révolution ne sont qu´une étape d´un projet séculaire ? Que reste-t-il alors des filles des eaux et de la mission à lui confiée par Mélusine ? « L´esprit du mal change en haine la souffrance des hommes, il les dresse les uns contre les autres. » Dans l´Ouest la guerre civile fait rage. Tantôt Bleu, tantôt combattant de l´armée catholique et royale, Cornuaud, lui, traverse à grands pas fougueux la Vendée en flammes, toujours possédé par la sorcière africaine, et regagne Nantes où Carrier fait de la Loire la « baignoire nationale » de la répression. Pierre Bordage clôt ici magistralement sa fantasy des années noires de la Révolution, dans le feu et le sang. Mais aussi « dans les chemins creux étroits veillés par les genêts touffus », dans « ce pays obscur et grave de son enfance ». En fin de compte, l´enjomineur est ce pays.

  • « Vous auriez de très jolis pieds si vous en preniez soin, dit la vierge Bethan. - Ch´est bien aimable à toi, répondit Cohen le Barbare. Mais des pédicures j´en rencontre pas chouvent dans ma profechion. » Octogénaire, borgne, chauve, édenté, Cohen, le plus grand héros de tous les temps réussira-t-il à tirer Deuxfleurs et Rincevent des griffes de leurs poursuivants ? Car une étoile rouge menace de percuter le Disque-monde, dont la survie repose sur le sorcier calamiteux : dans son esprit brumeux se tapit le Huitième Sortilège... Avec une distribution prestigieuse dans les seconds rôles : le Bagage, l´In-Octavo, Herrena la Harpie, Kwartz le troll, Trymon l´enchanteur maléfique et, naturellement LA Mort. Une aventure fantastique sans précédent. Ou peut-être une gigantesque fumisterie, plus encore que La Huitième Couleur.

  • 25 juillet 806 Deuxième jour de traque. Depuis le départ du château, la pluie n'a pas cessé de tomber. Je profite d'une roche en surplomb pour abriter le journal et écrire ce premier compte-rendu. Arrivés sur les alpages, nous avons suivi la crête pour trouver des indices. Rien ne nous avait préparés à ce que nous avons trouvé là. Un autre campement avait été édifié à cinquante pas à vol d'oiseau du premier et tout indique qu'alors que nous pensions notre retard considérable, ses occupants s'en étaient allés quelques heures auparavant.
    Entrez dans l´univers des 7 royaumes où sévit l´inquisition, et découvrez le secret de l´origine du sang bleu.
    Un événement en fantasy française. Un premier roman, un coup de maître.
     

  • Le sang des 7 rois T.6 Nouv.

    Le sang des 7 rois T.6

    Régis Goddyn

    Dans le monde des 7 royaumes, les légendes connues de tous parlent des sept rois au rang bleu qui conquirent le monde, vécurent mille ans et engendrèrent une descendance qui donna la noblesse et l'armée.

  • « La terre est avec moi, frère, dit Ta-Kumsaw. Je suis le visage de la terre, la terre est mon souffle et mon sang.- Alors j´entendrai battre ton coeur dans le pouls du vent, dit Lolla-Wossiky.- Je rejetterai l´homme blanc à la mer », dit Ta-Kumsaw.1810, sur la frontière des pionniers américains. Promis à l´avenir mystérieux et grandiose d´un « Faiseur », si les forces du mal ne parviennent pas à le détruire, Alvin a dix ans. Le voici qui découvre le monde des hommes rouges dont l´existence se confond avec les rythmes de la nature et de sa « musique verte ». Nouvelles épreuves, plus rudes ; nouvelles révélations, plus extraordinaires. Après Le Septième Fils, Le Prophète rouge ouvre Les Chroniques d´Alvin à l´embrasement de l´Histoire, dans un récit magique et flamboyant.

  • - Tu n'es pas une fille, Rosa. Tu es un miracle.
    Fernest se pencha et cueillit une petite fleur qu'il lui glissa dans les cheveux.
    - Pourquoi m'aimes-tu ?
    - Je t'aime... parce que tu en as besoin.
    - Ce n'est pas une raison.
    - Alors je t'aime parce que j'en ai besoin.
    Rosa essaya de voir les voyageurs en contrebas. Ils étaient trop loin, et dissimulés par le relief. Elle ferma les yeux et sentit leur présence, leurs émotions, leurs douleurs et leurs peines. Elle s'écarta pour regarder Fernest, puis elle détourna le regard comme pour se mesurer au glacier, colossal nuage pétrifié sur le flanc de la crête.
    Elle resta ainsi longuement avant de reprendre la parole.
    - On ne m'a jamais aimée, Fernest.
      Entrez dans l'univers des 7 royaumes où sévit l'inquisition, et découvrez le secret de l'origine du sang bleu.
    Un événement en fantasy française.
    Un premier roman, un coup de maître.

  • Le sang des 7 rois T.5

    Régis Goddyn

    Rosa marchait les yeux fermés pour mieux sentir la nuit, la fraîcheur et le vent sur son visage. Sous le sable, un puissant fleuve souterrain se frayait un passage au sein du relief tourmenté d'un plateau englouti. Un jour, Delwynn la tuerait, elle en était certaine. Il l´avait déjà attaquée, faiblement, comme n'importe quel bébé tente d'en imposer aux adultes par petites touches, pour voir jusqu'où aller sans subir leur courroux. S'il lui avait infligé ce dont il était capable, elle aurait sans nul doute été réduite en cendres.

    "C´est une histoire de sang, le sang des rois, dispersé par l´adultère dans les veines de rejetons qu´une inquisition, la Garde, élimine sans pitié. Bref, on s´engouffre dans une lecture passionnante, tantôt à la vitesse d´un torrent, tantôt avec la majesté d´un fleuve." Jean-Claude Vantroyen

  • Le sang des 7 rois T.4

    Régis Goddyn

    Alors qu'il se sauvait à toutes jambes, l'incompréhensible brasier le suivait dans sa fuite, explosant la montagne en milliers d'éclairs. Celui qui l'attaquait ne pouvait être qu'un mage. Un mage surpuissant ! Orville réfléchit aussi vite qu'il bondissait pour échapper au déluge de feu. Bon sang ! Mais que ferait un mage dans une telle situation, sinon brûler comme une poignée d'herbes sèches dans les feux de l'enfer ?

    "C'est une histoire de sang, le sang des rois, dispersé par l'adultère dans les veines de rejetons qu'une inquisition, La Garde, élimine sans pitié.
    Bref, on s'engouffre dans une lecture passionnante, tantôt à la vitesse d'un torrent, tantôt avec la majesté d'un fleuve." (Jean-Claude Vantroyen.)

  • Sentant venir sa mort prochaine, le mage Tambour Billette organise le legs de ses pouvoirs, de son bourdon, de son fonds de commerce. Nous sommes sur le Disque-monde (Vous y êtes ? Nous y sommes.) La succession s´y opère de huitième fils en huitième fils. Logique. Ainsi procède le mage. Puis il meurt. Or il apparaît que le huitième fils en cause est... une fille. Stupeur, désarroi, confusion : jamais on n´a vu pareille incongruité. Trop tard ; la transmission s´est accomplie au profit de la petite Eskarina. Elle entame son apprentissage sous la houlette rétive de la sorcière Mémé Ciredutemps... Après La Huitième Couleur et Le Huitième Sortilège... Vous en redemanderez.

  • « Je suis une vigie sur un perchoir, se dit Peggy. Envoyée dans la mâture il y a seize ans, je n´en ai pas bougé depuis... »« Je suis le Faiseur dont la torche parlait, se dit Alvin. Elle a vu que j´avais en moi de quoi devenir un Faiseur. Faut que je trouve cette fille et faut qu´elle me dise ce qu´elle a vu. Parce que je le sais : si je possède ces pouvoirs que je me suis découvert, ce n´est pas uniquement pour tailler de la pierre sans les mains, guérir les malades ou courir dans les bois comme les hommes rouges. J´ai une tâche à remplir dans la vie et je n´ai pas l´ombre d´une idée sur la façon de m´y préparer. »Apprenti forgeron, apprenti Faiseur, Alvin est de retour au village de sa naissance. Sur sa route se dresse encore, multiforme, son mystérieux ennemi.« Le Faiseur, c´est celui qui fait partie de ce qu´il crée », dit l´Oiseau rouge...

  • Le sang des 7 rois T.3

    Régis Goddyn

    Dans le monde des 7 royaumes, les légendes connues de tous parlent des sept rois au sang bleu qui conquirent le monde, vécurent mille ans et engendrèrent une descendance qui donna la noblesse et l´armée. Mais les rois ont aussi engendré une descendance roturière qu´on assassine au nom du culte du suprême dans l´unique but de préserver la hiérarchie féodale... Quand le sergent Orville, un mage qui s´ignore, dévie de sa simple mission de retrouver des enfants kidnappés, la légende prend vie, et peu à peu la résistance secrète de quatre siècles doit sortir de la clandestinité pour se battre au grand jour.

  • Au bord de la rivière Hatrack, près des forêts profondes où règne encore l´Homme Rouge, un enfant va naître en des circonstances tragiques. Un enfant au destin exceptionnel. Septième fils d´un septième fils, il détiendra, dit-on, les immenses pouvoirs d´un « Faiseur ». Si les forces du mal ne parviennent pas à le détruire. Car il existe un autre pouvoir, obscur, prêt à tout pour l´empêcher de vivre et de grandir.Nous sommes dans les années 1800, sur la terre des pionniers américains. Mais dans ce monde parallèle opèrent charmes et sortilèges, on y possède des talents à la dimension magique, et les ombres de présences bienveillantes ou maléfiques rôdent dans la nature.D´une épopée réelle, celle de la jeune Amérique, Orson Scott Card fait une fantasy totalement originale, à la fois conte, roman de mystère et d´aventure. Il s´y affirme comme l´un des plus grands créateurs d´univers.

  • Par-dessus le raffut, Henri Roi brailla : « Comment s´appelle ce machin, tu m´as dit, mon gars ?
    - Poutrelle-de-Fer, m´sieur, répondit Richard Simnel. Et, si vous nous autorisez à poser des rails, on peut vraiment vous montrer de quoi elle est capable.
    - Des rails ?
    - Ouais, m´sieur. Elle roule sur un chemin de fer, vous allez veir. » Henri Roi a du flair et des moyens financiers : le chemin de fer a du potentiel. Alors ? Cap sur le progrès teque-nol-ogique ?
    Pas si sûr. Certains fondementalistes parmi les nains du Schmaltzberg sont prêts à tout pour lui barrer la route, prêts au terrorisme et prêts au coup d´État.
    Sous la houlette menaçante du seigneur Vétérini, il n´aura pas trop de tout son talent et de sa faconde, le Moite von Lipwig, ex-escroc désormais directeur des Postes et de la Banque royale, pour graisser les rouages du train de l´avenir et déblayer la voie.

  • Morty traverse les champs en courant ; il mouline des bras et s´égosille comme un beau diable. Non. Même ça, même effrayer les oiseaux pillards, il n´est pas fichu de s´en tirer proprement. Son père, au désespoir, l´observe depuis le muret de pierres. « Il manque pas de coeur, fait-il à l´oncle Hamesh. - Ah, dame, c´est le reste qu´il a pas. » Et pourtant un destin hors du commun attend Mortimer. Car à la foire à l´embauche, LA MORT l´emporte sur son cheval Bigadin. Il faut dire que LA MORT a décidé de faire la vie ; et l´assistance d´un commis dans son labeur quotidien lui permettrait des loisirs. Mais... Est-ce bien raisonnable ? Avec, comme toujours, un scénario qui décoiffe, une distribution prestigieuse et, peut-être, peut-être, une exceptionnelle apparition de l´illustre Rincevent.

  • Blousé, Vimaire. Dame Sybil, son épouse aimante, lui impose quinze jours de congés à la campagne dans le manoir familial. La vie de hobereau, rien de folichon pour le commissaire divisionnaire du Guet d´Ankh-Morpork, non plus que la déférence servile qu´on lui témoigne, à lui qui tient pour article de foi que les hommes sont tous les mêmes le pantalon baissé. La tradition le veut, le flic en vacances n´a pas ouvert sa valise que le premier cadavre lui saute à la figure. Mais ce n´est pas un meurtre ordinaire qui attend Vimaire, c´est un crime contre l´existence et la dignité d´une espèce entière. Qu´importe s´il est hors de sa juridiction, si les repères lui manquent dans le monde rural et si l´on s´acharne à le mener en bateau, la justice doit passer.

  • Vita nostra brevis est, brevi finietur...
    « Notre vie est brève, elle finira bientôt... »
    C'est dans le bourg paumé de Torpa que Sacha entonnera l'hymne des étudiants, à l'« Institut des technologies spéciales ». Pour y apprendre quoi ? Allez savoir. Dans quel but et en vue de quelle carrière ? Mystère encore. Il faut dire que son inscription ne relève pas exactement d'un choix : on la lui a imposée... Comment s'étonner dès lors de l'apparente absurdité de l'enseignement, de l'arbitraire despotisme des professeurs et de l'inquiétante bizarrerie des étudiants ?
    A-t-on affaire, avec Vita nostra, à un roman d'initiation à la magie ? Oui et non.
    On évoque irrésistiblement la saga d'Harry Potter et plus encore Les Magiciens de Lev Grossman.
    Mêmes jeunes esprits en formation, même apprentissage semé d'obstacles. Mais c'est sur une autre terre et dans une autre culture, slaves celles-là, que reposent les fondations d'un livre qui nous rappellera que le Verbe se veut à l'origine du monde.
    Les lecteurs de fantasy occidentale saturés d'aspirations à l'héroïsme tous azimuts en seront tourneboulés.

  • Il y a ceux qui se téléportent, lisent dans les esprits, influencent la gravité, prennent le contrôle des animaux ou guérissent par imposition des mains, et il y a les « normaux ». Leurs relations virent à l´aigre. Et voici qu´un mystérieux Bureau du coordinateur de l´information entreprend de soumettre les « actifs », avec des moyens nouveaux et des agents redoutables comme l´énigmatique Corbeau.S´ils ont vaincu le « président » à bord de son dirigeable, les chevaliers du Grimnoir sont maintenant confrontés à la vindicte de l´appareil d´État, alors même que la menace qui pèse sur le monde s´approche et se précise. Jake Sullivan et Faye Vierra devront puiser au plus profond de leurs pouvoirs pour faire face, d´autant que les anciens du Grimnoir eux-mêmes nourrissent la pire des craintes quant à la jeune Faye : n´est-elle pas atteinte d´une malédiction qui fera d´elle le pire ennemi de l´humanité ?Plus sombre, plus grave que Magie brute, mais toujours aussi dynamique, Malédiction annonce des lendemains douloureux.

  • Peu nombreux sont ceux qui connaissent la source des pouvoirs magiques dévolus aux «actifs», torches, brutes, engrenages, bestiaux, estompeurs et autres lourds. Rares aussi ceux qui savent que l´entité vivante à leur origine, réfugiée dans les profondeurs de la Terre, est menacée par un prédateur galactique qui ne laisse dans son sillage que des mondes dévastés.
    1933. Les jours de l´humanité sont comptés car l´éclaireur qui précède le fléau est là.
    C´est pourquoi Jake Sullivan et les chevaliers du Grimnoir, à bord du dirigeable la Voyageuse, avec un équipage de pirates de l´air, entreprennent une mission suicide pour affronter l´ennemi. Mais leurs pouvoirs combinés ne sont-ils pas dérisoires devant pareil adversaire? Seule peut-être la jeune Faye Vierra serait à la hauteur...
    C´est dans la cité libre de Shangai que se tiendra la bataille décisive.
    Faisant suite à Magie brute et Malédiction, Foudre de guerre conclut la trilogie du Grimnoir.


    «C´est un condensé du meilleur de la littérature populaire, au sens noble du terme, et de la créativité et l´inventivité contemporaines. Le résultat est détonant, étonnant et totalement réussi!» Jean-Luc Rivera, ActuSF.


    Traduit de l´anglais par Marie Surgers.
    Couverture de Vincent Chong

empty