Les éditions L'Alchimiste

  • 1793, Lyon, la Terreur.
    Lyon a cessé de brûler sous les canons de la République. Pourtant, les cendres tombent encore, tout comme les têtes de ceux qui ont osé défier la Convention.
    Laurent d'Orléac, Valentina, Claire et le Faucheux, s'enfoncent chaque jour un peu plus dans la ville et ses ténèbres. Étouffés par les complots, plongés dans l'ombre, ils n'ont pas encore conscience de tous faire partie d'un seul et même échiquier. Peu à peu, tandis que l'enquête du Hussard de la Mort piétine et que des sectes secrètes cherchent à manipuler des pouvoirs qui les dépassent, l'étau se resserre.
    Qui est le pantin de qui dans cette gigue d'alchimistes, de révolutionnaires et de fous, alors que, dérangées par le vacarme d'un monde qui s'effondre, d'anciennes consciences s'éveillent pour réclamer leur part de sang ?
    Dans ce deuxième tome, H. Laymore nous ouvre un univers profond et terriblement prenant.

    Né à Lyon en 1976, H. Laymore s'adonne à l'écriture dès l'adolescence, d'abord avec la poésie, pour lui préférer le roman des années plus tard, aboutissant finalement à son univers qu'il aura mis quinze ans à peaufiner. « L'Ovo Serpentum » est la toile de fond servant de support à toutes ses histoires, et c'est dans l'un des replis de sa cosmogonie que se situe la tétralogie « Lyon des Cendres ».

  • Elvin Rivière est le fils d'un maître horloger. Orphelin de mère, c'est un enfant rejeté par ses camarades. S'il ne comprend pas pourquoi au début, très vite, il apprend qu'on l'accuse d'être le rejeton d'un sorcier. Ont-ils raison ? Elvin s'interroge effectivement sur les activités nocturnes de son père. Pourquoi reçoit-il des inconnus tard le soir ? Pourquoi Elvin est-il toujours tenu à l'écart de ces rendez-vous ?
    Hormis son amitié estivale avec les gitans, le jeune garçon est solitaire. Mais dès lors qu'il entre à l'école, il tisse des liens avec un autre enfant lui aussi bien mystérieux, car il possède deux ombres, dont une semblant être animée d'une volonté propre.
    Les deux garçons ne se quitteront plus et chacun devra grandir pour un jour recevoir les secrets de leur père respectif : un maître horloger et un tisseur d'Ombres. Mais Elvin découvrira aussi des choses qu'il aurait préféré ne jamais savoir et qui changeront sa vie à jamais. D'abord, une malédiction pesant sur sa famille, et ensuite un pouvoir que seuls les dieux devraient posséder : des mots capables d'infléchir à la courbe du temps. Que peut faire alors le jeune Elvin, le jour où les drames frappent à sa porte ?
    Dans ce diptyque étonnant, Florian Paret plonge le lecteur dans la vie d'un homme bon, mais obsédé par sa quête. L'auteur nous offre un roman saisissant de réflexion sur la course du temps, l'amour, la mort et les regrets. Une aventure dont on ne ressort pas indemne.
    Florian Paret est né en 1991 dans les Alpes de Haute-Provence. Passionné de lecture depuis les premières histoires qui ont bercé son enfance, il découvre le frisson de l'écriture à l'aube de son adolescence. Cette passion ne le quittera pas et les années passant, il dessinera peu à peu les contours d'un univers sombre où perce toujours, parfois de façon inattendue, une lueur d'optimisme et de foi en l'être humain. De cet univers naîtra un premier roman, La complainte des Ombres. Toujours en quête de magie, Florian Paret vit à la campagne où il continue à écrire tout en s'adonnant à ses autres passions : la lecture, le cinéma, le Qi Gong, mais aussi l'étude de la médecine traditionnelle chinoise et de l'hypnose.

  • Du fond de leur prison glacée, Elvin et Gaspard voient avec terreur se dessiner les premières lueurs de l'aube. Armand Kestrel l'a prédit à l'horloger : « Je serai au premier rang pour te voir mourir au lever du soleil ! ». Or, le tyrannique seigneur de Sombrétoile n'est pas un individu à prendre à la légère, car il possède l'étrange pouvoir de châtier les criminels avant même qu'ils n'aient commis une faute... Dans la pénombre de leur geôle, les deux condamnés attendent donc une fin qui semble inévitable.
    Pourtant, dans son désespoir, Elvin se raccroche à l'idée qu'un jour, il possédera enfin le pouvoir d'arracher la femme qu'il aime aux griffes de la mort. Mais est-ce bien l'amour qui motive sa quête ?
    En effet, chaque jour, Elvin voit l'Obsession croître en lui, porteuse de vérités inavouables et de tourments incessants. Son attrait pour les mots de pouvoir pourrait-il être bien plus intéressé qu'il ne le prétend ? Elvin le pressent, s'il parvient à échapper à Armand Kestrel, il devra répondre à une question qui le terrifie : et si son pire ennemi, c'était lui-même ?


    Dans ce second volet d'un diptyque étonnant, Florian Paret plonge le lecteur dans la vie d'un homme bon mais obsédé par sa quête. L'auteur nous offre un roman saisissant de réflexion sur la course du temps, l'amour, la mort et les regrets. Une aventure dont on ne ressort pas indemne.



    Florian Paret est né en 1991 dans les Alpes de Haute-Provence. Passionné de lecture depuis les premières histoires qui ont bercé son enfance, il découvre le frisson de l'écriture à l'aube de son adolescence. Cette passion ne le quittera pas et les années passant, il dessinera peu à peu les contours d'un univers sombre où perce toujours, parfois de façon inattendue, une lueur d'optimisme et de foi en l'être humain. De cet univers naîtra un premier roman, La complainte des Ombres. Toujours en quête de magie, Florian Paret vit à la campagne où il continue à écrire tout en s'adonnant à ses autres passions : la lecture, le cinéma, le Qi Gong, mais aussi l'étude de la médecine traditionnelle chinoise et de l'hypnose.

  • Chaque soir, à l'horizon, l'OEil géant de la Stèle se révulse, annonçant ainsi le début du cycle nocturne. Les habitants doivent alors impérativement porter le masque de sommeil pour se protéger du Cauchemar, car ses ombres altèrent la réalité, emprisonnent et tuent. Quiconque brave le Cauchemar perd la vie. Si Maître Val ne l'ignore pas, il se fait malgré tout piéger. Pourquoi ? Que cherchait-il en errant si tardivement, sans son masque de sommeil ?
    Tim, son apprenti au sein de la Maison, se retrouve dès lors sans instructeur. Destiné à devenir lui-même Missionnaire, il est contraint d'accompagner Ver-de-Cendre, un maître cruel, chargé d'enquêter sur le meurtre d'un confectionneur de masques. Pour assurer la sécurité de Tim et Ver-de-Cendre, les Gardiennes de la Maison recrutent Axelle de Montbrune, une kalligraphe hors-norme, usant de magie grâce à des écritures ancestrales.
    Et si l'avenir de l'île entière se jouait ? Et si le Cauchemar n'était pas du tout ce que chacun croit ?

    Jean-Daniel est né le 08 juin 1971 sur la planète Terre. Il a passé son enfance à s'inventer des mondes et à y jouer pour se permettre d'y fixer des règles et d'y croire. Jean-Daniel est un explorateur de l'imaginaire.


    Si son adolescence a été jalonnée de récits de science-fiction et de fantasy, sa créativité s'est élargie à la peinture depuis janvier 2000. Actuellement animateur « Ville de Paris », Jean-Daniel est spécialisé dans le domaine du jeu de rôle auprès des enfants, où il est parallèlement formateur pour les nouveaux intervenants.

  • "Le manuel du Bienheureux ! Le manuel du Bienheureux ! Quatre-vingts sous seulement ! Le seul manuel vous apprenant comment récupérer le grain que vous avez perdu.

    - Cet homme ment, on ne peut récupérer le grain perdu à moins qu'une âme généreuse vous en offre.


    - Toi qui est si généreuse, offre-moi donc un peu de ton grain !"

    Au Royaume des Bienheureux, chacun porte sur son dos le temps qui lui reste à vivre. Ces précieux grains de temps s'échangent contre de l'argent, se volent, se trafiquent, et quoi que l'on fasse, s'échappent jusqu'à ce qu'il n'en reste plus un seul.
    "Jusqu'au dernier grain" est une nouvelle écrite par Achène, extraite de l'Anthologie "Temps Mort".

  • Hiver 1781, Lyon. Un passeur prend un dernier client alors que la nuit est déjà bien avancée. Ils n'ont qu'une rivière à traverser, et pourtant...

    "Brumes" est une nouvelle introduisant la tétralogie épique et sombre "Lyon des Cendres". Franchissez la porte des ombres et découvrez l'univers de H. Laymore, oeuvre vaste et riche : l'Ovo Serpentum.

  • An 535. Le royaume breton est mort en même temps qu'Arthur à Camlann. Le chaos ravage l'Île de Bretagne, poussant Merlin, comme beaucoup de ses compatriotes, à l'exil en Armorique pour fuir les envahisseurs Angles et Saxes que plus rien n'arrête.
    Depuis sa retraite au coeur de Brech El Lean, le vieux sage convoque sa fille, des druides et des moines influents pour une réunion secrète. Le mage, inquiet pour la postérité de l'enseignement des druides face au pouvoir grandissant de l'Église et les multiples guerres, évoque ouvertement ses craintes. Il dévoile ensuite un trésor inestimable : des manuscrits araméens sur la vie du Christ. Merlin souhaite leur partage, en guise de bonne foi, et pense créer ainsi un pont entre Chrétiens et Druides afin de trouver une issue aux crises actuelles.
    Mais le lendemain, Merlin disparaît étrangement, abandonnant Gwendaëlle aux mains de multiples ennemis, de mystérieux mages et de sbires de l'Église, qui feront tout pour l'éliminer et rafler le trésor en même temps. Gwendaëlle plonge malgré elle dans une intrigue qui très vite dépasse les enjeux imaginés. S'y trouvent mêlés les plus grands pouvoirs, de Clovis jusqu'au Pape, ainsi qu'Arthur lui-même. Les destins se croisent et se mêlent.
    Gwendaëlle devra marcher sur les traces du passé de son père et partir aux confins du monde et d'elle-même pour trouver des réponses.
    Qui était vraiment son père et où a-t-il obtenu ces textes ? Arthur et son père auraient-ils finalement trouvé le Graal ? Et si le Graal n'était pas du tout ce qu'on croit ?
    ___
    Édition illustrée par Igor Burlakov alias DartGarry (l'un des illustrateurs du célèbre jeu MYSTERIUM) et par l'auteur. L'ouvrage est une intégrale, améliorée et augmentée.


    Né en 1976 près de Paris, Lionel Cruzille est un écrivain enseignant également le qi gong et la méditation dans une approche laïque. Après plusieurs années passées dans les services d'urgences des hôpitaux parisiens, il change de vie. Ses essais abordent une spiritualité au-delà de la religion, à l'instar des enseignements qu'il a reçus. Dans ce prolongement, ses romans explorent le sens du réel, questionnent le monde actuel et ses enjeux ou encore reflètent la quête intérieure de chacun.

  • Les manuscrits du Concile de Merlin ont apporté le chaos et la destruction dans la vie de Gwendaëlle, la fille de Myrdhin Emrys dit Merlin l'Enchanteur et de bien d'autres. Mystères, meurtres et complots les entourent. Tous les veulent, l'Église, les rois et surtout les Mages noirs.
    Février 537 - Britannia Major - Gwendaëlle et Gildas prennent la route de Rome, marchant ainsi sur les traces du passé de Merlin. Ce chemin les mènera bien plus loin, à l'autre bout du monde et aux confins d'eux-mêmes. Ils découvriront alors une vérité qui pourrait faire trembler les fondements de l'Église.
    Début du 1er siècle, Jérusalem - Les Mages d'Orient rendent hommage au futur Roi-Mage, celui qui changera la face du monde.
    /> An 467 - Désert de Scété, Kemet - Merlin quitte le temple secret des hommes du désert avec une mission. Celle-ci le poussera jusqu'au lointain pays des Gupta, la vallée de l'Indus puis au pays des neiges éternelles. À son retour en Cornouailles, Myrdhin poursuivra son but et façonnera le destin d'un autre futur Roi-Mage : Arthur.
    Au fil des pages se dévoilent des destins d'Hommes qui se suivent, s'entrecroisent, s'affrontent et se répondent, de siècle en siècle, qu'ils soient héros, Rois-Mages, Mages noirs ou Pèlerins du Temps.


    Né en 1976 près de Paris, Lionel Cruzille est un écrivain enseignant également le qi gong et la méditation dans une approche laïque. Après plusieurs années passées dans les services d'urgences des hôpitaux parisiens, il change de vie. Ses essais abordent une spiritualité au-delà de la religion, à l'instar des enseignements qu'il a reçus. Dans ce prolongement, ses romans explorent le sens du réel, questionnent le monde actuel et ses enjeux ou encore reflètent la quête intérieure de chacun.

  • 1792, la France, révoltée et exsangue, s'enlise dans la guerre. Alors que la Mort quitte peu à peu le front nord, contre la Prusse, elle réapparaît derrières les lignes, et frappe les pauvres hères à travers une série de meurtres sordides. Tout semble indiquer qu'un criminel hors du commun accomplit une besogne des plus sombres. Lucia, traqueuse émérite, est envoyée sur sa piste pour mettre un terme au carnage. Ses dons si particuliers suffiront-ils à faire face à cette noirceur si profonde, ce mal qui n'est pas de ce monde ? Inlassablement, depuis les ombres, les Alchimistes avancent leurs pions...
    « Les Sentes Rouges » se situe chronologiquement dix ans après la nouvelle « Brumes », et deux ans avant la tétralogie « Lyon des Cendres », dont elle est le préquel. H.Laymore et M.Laneret se sont associés pour nous offrir une oeuvre enrichissant l'Ovo Serpentum, une uchronie fantastique de notre monde dont chaque histoire constitue la pièce d'un puzzle ésotérique.

    Né à Lyon en 1976, H.A. Laymore s'adonne à l'écriture dès l'adolescence, d'abord avec la poésie, pour lui préférer le roman des années plus tard, aboutissant finalement à son univers qu'il aura mis quinze ans à peaufiner : « L'Ovo Serpentum ».


    Originaire de Prague, M. Laneret s'est installé dans les terres du pays cathare après être tombé amoureux de la région. Délaissant une carrière de diplomate au profit de la littérature, il officie comme écrivain favorisant les ouvrages où se mêlent Histoire et légendes.

  • 1794, la République est désormais lacérée par les ombres. L'Histoire avance, mais qui l'écrit vraiment ? Des alliances nées dans les alcôves de Lyon font basculer les pouvoirs, tant dans le monde politique qu'au sein du monde occulte. Les fils des pantins se tendent enfin assez pour dévoiler leurs maîtres ainsi que leurs desseins.
    Laurent, le Hussard de la Mort, poursuit son enquête dont l'intrigue l'amène sur les traces de son passé. Qu'y trouvera-t-il ?
    Ailleurs, les Alchimistes, les Stryges, le Temple de la Raison, Le Faucheux, le Prince des Chats et le machiavélique Joseph Fouché, referment le poing sur leurs influences respectives.
    Sur le grand échiquier de la République se dessine l'ultime plan de bataille. Qui aura enfin emprise sur les secrets de Lyon ?
    Dans cet avant-dernier volet de la tétralogie, H. Laymore explore les arcanes d'une intrigue aux ramifications tentaculaires, mêlant histoire et fantastique, terreur et grandeur, obscurité et révélations.

    Né à Lyon en 1976, H. Laymore s'adonne à l'écriture dès l'adolescence, d'abord avec la poésie, pour lui préférer le roman des années plus tard, aboutissant finalement à son univers qu'il aura mis quinze ans à peaufiner. « L'Ovo Serpentum » est la toile de fond servant de support à toutes ses histoires, et c'est dans l'un des replis de sa cosmogonie que se situe la tétralogie « Lyon des Cendres ».
    (Illustration de Okiko)

  • Les chemins de l'alchimiste Nouv.

    1560, Rouen. Alors que la guerre de religion entre catholiques et protestants fait rage, Johannes Balsamo, médecin alchimiste, poursuit l'initiation de Martin à l'art des élixirs. Pour le jeune apprenti, les choses paraissent simples et sa voie tracée. Mais son destin va le bousculer. Bientôt contraint de fuir la persécution, Martin part en exil.
    Forcé de protéger son savoir et de passer entre les mailles d'un mal rôdant dans toute l'Europe, quels chemins Martin devra-t-il parcourir pour accomplir le Grand OEuvre et obtenir la Pierre Philosophale, Mère de toutes les médecines ?
    Claude Diologent nous livre un roman initiatique riche, combinant l'aventure, l'amour et la plongée dans le monde secret des alchimistes de la Renaissance, en se basant sur d'authentiques recettes. Suivre sans relâche sa quête intérieure au milieu des turbulences du monde est un chemin intemporel.

    Né en 1957, Claude Diologent est d'abord instituteur et formateur puis il change de vie en devenant professeur d'Eutonie. Revenu dix ans plus tard dans l'éducation nationale, il se consacre à mettre en place une éducation globale de l'enfant et met en place un atelier philo dans sa classe. Soutenu par un ami alchimiste et par la rencontre de plusieurs maîtres de méditation tibétains et orthodoxes, il se lance dans l'écriture. « Les chemins de l'alchimiste » est son troisième roman.

empty