• Le journal de bord d'un témoin radical de la conversion et de la foi. Sous les événements de l'actualité, un éveil à la manière dont oeuvre l'Esprit dans l'homme. Renversant !
    Carnet de l'âme et chronique de l'actualité, voici le journal de bord, puissant et impétueux, prophétique surtout, qu'a tenu Véronique Lévy de l'été 2016 à l'automne 2018. La ferveur de la prière y illumine les drames et les conflits ravageant le monde. La convocation de l'Évangile et des saints y dévoile les affres du nihilisme contemporain. Le visage du Christ y recouvre l'abîme d'une humanité livrée aux maîtres de la robotique, aux sorciers de la génétique et aux idolâtres de la nouvelle Babel.
    Mais ce décryptage sans tabou et sans concession, où l'aphorisme alterne avec le commentaire, est aussi une épreuve incarnée de la compassion. Paradoxe de la foi vivante, c'est en toute liberté que Véronique Lévy entre en dialogue avec les Femen, les rappeurs ou les djihadistes, en interrogeant la signification ultime de leurs provocations ou de leurs dérives.
    Sommes-nous condamnés au narcissisme d'une autodéification qui tuera l'amour ? Le Dieu qui s'est fait chair n'a-t-il pas visité les enfers ? L'éclipse que nous traversons est-elle définitive ? Révélant les signes cachés de la transcendance, réveillant l'espérance d'une authentique délivrance, Véronique Lévy s'inscrit ici dans la tradition de la littérature catholique portée par un Bloy, un Claudel, un Bernanos, un Mauriac.
    Un ouvrage d'adoration et de combat. Un traité de révolution mystique.

  • L'affaire Trullemans, les Femen, les agissements de la famille royale, des bleusailles qui finissent mal... Autant de faits d'actualité qui ont fait la une des journaux pour ensuite quitter les feux des projecteurs et sombrer dans l'oubli. Pourtant, à bien y réfléchir, certains événements révèlent bien davantage qu'ils n'en ont l'air sur l'état d'une société. Pour peu qu'on veuille bien dépasser leur singularité, qu'on accepte de s'en emparer pour les éplucher à la manière d'un oignon, ils peuvent servir de prétexte à une réflexion approfondie sur des thèmes aussi variés que le féminisme, le racisme, l'enseignement ou la vie privée d'un roi. Où l'on découvre, couche après couche, que les choses sont souvent moins simples qu'il n'y paraît, et que le plus grand danger qui menace nos sociétés est peut-être le simplisme d'un prêt-à-penser aussi rassurant que ravageur.

  • Un livre, mi-essai, mi-pamphlet, qui ne manque pas de mordant tout en évitant à bon escient le dérive 'anti-féministe primaire' qui aurait fort bien pu lui être consubstantielle. Bien que le style soit un peu « emporté », c'est un cri du coeur qui traduit bien ce que ressentent de nombreux hommes. Il est essentiel que des voix d'hommes se fassent entendre. Cela faisait vingt ans qu'on attendait ça. Il faut du courage pour oser s'affirmer en tant qu'homme dans cette société où cela paraît indécent. Ce livre comble le vide de réactions par rapport aux attaques répétées dont les hommes font l'objet. Il vous permettra de vous sentir moins seul. Et surtout, il vous encouragera à ne plus douter de vos sentiments sur ce battage médiatique de plus en plus insistant qui donne de l'homme une image de plus en plus dégradante.

empty