• Étaient-ils tous des barbares moustachus, sales et bagarreurs, comme le racontaient les Romains ? Loin de là ! Rétablissons la vérité sur ces fiers guerriers, courageux et soignés, qui étaient aussi d'excellents artisans, agriculteurs ou commerçants, par Toutatis !

    Les Gaulois sont-ils vraiment nos ancêtres ?

    Parlent-ils tous la même langue ?

    C'est qui, ce Vercingétorix ?

    Ont-ils peur que le ciel leur tombe sur la tête ?

    Les prénoms gaulois finissent-ils tous en -rix ?

    En 50 questions sérieuses, drôles ou insolites, partez en voyage à travers la Gaule. De Lutèce aux champs de bataille d'Alésia, découvrez le quotidien de ces braves Gaulois qui ont fait trembler César !

  • Une visite guidée pour découvrir l'histoire de ce lieu incomparable, dont les tableaux ne sont pas les seules richesses...

    On connaît le prestigieux musée, qu'aujourd'hui le monde entier nous envie. On connaît moins l'histoire du lieu, reflet de l'histoire de France, tour à tour forteresse, palais et symbole républicain. Depuis la fondation du Louvre de Philippe Auguste au XIIe siècle jusqu´à l´internationalisation du musée au XXIe, le Louvre se révèle ici à travers des épisodes marquants de son histoire (une visite nuptiale de Napoléon Ier et de Marie-Louise, le rapt de la Vénus de Milo, l´incendie des Tuileries, le vol de la Joconde, etc.) ou les oeuvres les plus emblématiques (le Grand Sphinx de Tanis, les Chevaux de Marly, Le Sacre de l´Empereur de David, etc.) qui l´ont fait tel qu´il est aujourd´hui : le palais des rois et de l´art-roi. Suivez le guide pour la plus étonnante des visites !

  • Jeanne d'Arc ! Depuis presque 600 ans, son destin glorieux et tragique fascine ! Et il y a de quoi ! En 1429, Jeanne a libéré la ville d'Orléans assiégée par les Anglais puis fait sacrer le dauphin Charles VII à Reims. Alors, est-elle une héroïne ou une sorcière ? Quelle est cette voix que Jeanne entend ? Pourquoi a-t-elle une coupe au bol ? Quel rôle tient Jeanne auprès de son armée ? A-t-elle un fidèle destrier ? Comment se déroule son procès ? En 50 questions sérieuses ou insolites, découvrez comment le destin du royaume de France a basculé grâce au courage et à la détermination de celle qu'on appelle la Pucelle, devenue mondialement célèbre.

  • L'invention du mètre, la création du cadastre et des départements, le développement des statistiques ou de la chimie moderne, l'éducation des sourds, mais aussi l'ouverture du Muséum d'histoire naturelle ou encore la fondation de l'École polytechnique... Durant la Révolution française, la science a fait des pas de géant.
    Si le tribunal révolutionnaire a pu considérer que « la République n'a pas besoin de savants », Jean-Luc Chappey, en nous emmenant sur les traces de Condorcet, de Lavoisier et des grands scientifiques de l'époque, nous montre que, sans eux, rien n'aurait été possible. Il a fallu faire la guerre et inventer de nouvelles armes, dresser l'inventaire des richesses de la France (les plantes, les livres, les oeuvres d'art...) et notamment celles saisies aux nobles ou au clergé, recenser la population pour mieux la connaître afin de repenser son éducation, se donner les moyens de forger un homme nouveau... Pour toutes ces tâches, les savants furent en première ligne.
    Classer, informer, réglementer, combattre, soigner, voyager : les scientifiques, au lendemain de la Révolution, ont à la fois oeuvré à la construction politique et sociale de la France et légué au monde des avancées qui traverseront les siècles.

     
    Jean-Luc Chappey est professeur d'histoire des sciences à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches portent sur l'histoire politique, sociale et culturelle des savoirs aux xviiie et xixe siècles, avec une attention privilégiée portée à la période de la Révolution française.

  • Conspirations, débauche et jeux de pouvoir... Une période clé de notre Histoire reprend vie sous la plume enlevée du grand Dumas.

    Paru en 1849, ce récit oublié et introuvable d´Alexandre Dumas témoigne de son irrésistible attrait pour les destins épiques et les grandes figures de notre histoire.
    On retrouve ici les principaux dignitaires du Royaume en 1715, au lendemain de la mort du Roi Soleil : Madame de Maintenon en bigote calculatrice et sans coeur, le régent, Philippe d´Orléans, et bien sûr le cardinal Dubois, ce diable noir, pervers et parvenu. Conspirations et jeux de pouvoir, moeurs dissolues, portraits hauts en couleurs, aventures du bandit Cartouche... Dumas fait à nouveau oeuvre d´historien, parcourant les archives, recoupant actes et dires de cette période 1715-1723.
    L´esprit de ses grands romans souffle entre les lignes et le miracle Dumas opère : l´histoire reprend vie sous sa plume, l´une des plus vives de notre littérature.

  • Les six dynasties de rois de France réunies ! De Clovis à Louis-Philippe, vous trouverez dans ce petit livre la fiche d'identité des 67 rois qui ont régné sur la France avec leurs dates de vie et de règne, ainsi que les principaux évènements qui ont marqué leur règne et leur époque. Grâce à ces anecdotes, à des tableaux généalogiques, un lexique, et des cartes, Charlemagne, Saint-Louis, François Ier, Louis XIV et tous les autres n'auront plus de secret pour vous !

  • « Crétin des Alpes ! » Avant d'être l'une des insultes préférées du capitaine Haddock, l'expression désigne un état prononcé de dégénérescence physique et mentale, éradiqué depuis les années 1920.
    Le crétinisme est l'objet d'un débat de santé publique essentiel au XIXe siècle, suscitant une « science de l'Alpe » qui pose exemplairement la question du « grand renfermement des corps » hantant le travail de Michel Foucault. Le crétin est aussi une victime, dont le sacrifice est un scandale silencieux. Il devient le cobaye de toute sorte d'expériences, pédagogiques et chirurgicales, généralement inutiles, et a été longtemps laissé dans un état débile et difforme.
    Sa revanche - une forme étonnante de fierté crétine - advient peu à peu par le travail de l'imaginaire collectif, qui en fait désormais l'un des emblèmes paradoxaux de l'identité alpine. C'est ainsi que les crétins ont, de multiples façons, tendu un miroir à la bien-pensance, ce que dévoile ce brillant essai d'histoire sur le pathétique ordinaire des « anormaux ».
     
    Antoine de Baecque, professeur à l'Ecole normale supérieure, a publié récemment La Traversée des Alpes (Gallimard), Les Godillots (Anamosa, Prix Lucien Febvre 2017) ou En d'atroces souffrances. Pour une histoire de la douleur (Alma).

  • L'HIstoire de France en 200 dates-clés !
    -52, bataille d'Alésia, 24 août 1572, nuit de la St-Barthélémy, 1er septembre 1715, mort de Louis XIV...la collection "Pour les Nuls' propose un tour d'horizon de l'histoire de l'Histoire de France à travers 200 dats clés illustrées, pour vous initier vite et bien!

  • Que s'est-il passé à la conférence de Bandung ?
    Peut-on distinguer les idées de Platon de celles de Socrate ?
    Qu'est-ce que la machine de Marly ?
    Comment sont fabriquées les couleurs au Moyen Âge ?
    Le plaisir de se cultiver !

    Cet ouvrage vous propose un parcours à la carte pour développer votre culture générale en histoire, histoire des sciences, histoire des arts, lettres et philosophie.
    Les auteurs sont spécialistes de leur domaine.

    Le plaisir de la lecture et de la découverte vous permettra de développer vos connaissances avec :

    Des fiches synthétiques et tout en couleur
    Des encadrés variés (Controverse, Le saviez-vous ?, Étymologie, Définition...) et des conseils personnalisés
    De nombreuses photos et reproductions de tableaux
    /> Des pages de jeux (quiz, « qui suis-je ? »...)

  • La Révolution française fut aussi une révolution sexuelle.
    La fin de l'emprise de l'Église sur la société permet aux désirs de s'exprimer et l'Empire, en ce domaine comme en bien d'autres, achève de bouleverser la vie quotidienne des Français.
    La mobilisation d'une armée de jeunes gens change la sexualité : recours à la prostitution, apparition du préservatif, augmentation des viols, banalisation des rencontres de passage...
    Le Code civil tente bien d'encadrer les nouvelles moeurs mais les esprits, notamment parmi les élites, sont davantage enclins au libertinage qu'à la moralisation outrancière.
    Que reste-t-il entre 1799 et 1815 des libertés conquises à l'époque de la Révolution ? Plus généralement, comment et avec qui fait-on l'amour sous l'Empire ? Quel amant fut Napoléon ? Quelle place occupe l'homosexualité, au-delà de quelques figures connues comme Cambacérès ou Fiévée ? Que révèle la littérature érotique de l'époque ?
    En mettant bout à bout les histoires intimes des Français, Jacques-Olivier Boudon dévoile ainsi le revers inattendu de l'ère napoléonienne.

  • L'histoire de Vichy ne s'arrêtera jamais. Trop de dissimulations et de mensonges ont fini par engloutir les mémoires.
    Yves Pourcher a fouillé au coeur de cet entrelacs. Il a traqué des personnages et reconstitué leurs parcours. Les flashs claquent sans cesse tout au long de son enquête :
    - Pétain a-t-il voulu faire assassiner Laval le 13 décembre 1940 ?- Combien gagne Simone Signoret quand elle travaille au journal collabo Les Nouveaux Temps ?- Que fait Paul Morand au cabinet Laval ?- À quoi joue Gaston Bergery à Ankara ?- Qui est Wladimir Sokolowsky, cet agent double à la solde des nazis et des Soviétiques ?- Comment, après sa condamnation à mort, Laval a-t-il pu obtenir une ampoule de cyanure pour mettre fin à ses jours ?- Et pourquoi sa fille est-elle reçue, après la guerre, à l'ambassade d'Israël ?
    Toutes ces révélations nous intriguent ou nous bouleversent. Comme si, dans ce théâtre crépusculaire, les ombres s'étaient soudain mises à parler.

  • Waterloo

    Alessandro Barbero

    18 juin 1815, Waterloo. Près de 200 000 hommes s'affrontent sur une petite langue de terre d'à peine quatre kilomètres sur quatre : les troupes de Wellington, coalition hétéroclite de différentes nationalités, l'armée prussienne de Blücher et celle de l'empereur Napoléon. Des hommes de conditions diverses, frottés à la guerre ou non, tel ce vieux prince prussien qui confesse « puer un peu » ou ces soldats irlandais qui traquent les femmes et l'eau-de-vie, dînant d'une maigre soupe assaisonnée de poudre avant de s'endormir dans la boue.
    Entremêlant avec une extraordinaire maîtrise sources et témoignages, Alessandro Barbero nous restitue le véritable déroulement, livrant ainsi le roman vrai de cette bataille légendaire.

  • Lever le nez et découvrir que Notre-Dame possède une girouette à laquelle on n'avait jamais prêté attention est amusant, mais auriez-vous seulement une idée de ce qu'elle contient ?

  • Une histoire amusante de l'orthographe, des Gaulois à nos jours L´orthographe, ses règles obscures et ses exceptions vous font souffrir ?
    Rassurez-vous, c´est voulu !
    Comment pourrait-il en être autrement dans un pays à l´histoire si tumultueuse ? Comme la France, notre orthographe a traversé les siècles en empruntant des voies détournées, sans craindre détours ni autres pirouettes.
    Il fallait un Belge tel que Bernard Fripiat pour raconter cette histoire avec un humour et une irrévérence qui déculpabiliseront les pires cancres.
    En une centaine de questions-réponses, il explique l´origine de chaque difficulté et raconte la folle épopée d´une orthographe que le monde entier nous envie...

  • Une grande scientifique peut en cacher une autre...
    Sans sa soeur aînée Bronia, Marie Curie serait restée gouvernante d´enfants. Elle n´aurait jamais gagné Paris pour s´inscrire à la Sorbonne, ni épousé Pierre Curie, sans doute pas découvert la radioactivité et encore moins obtenu deux prix Nobel.
    Sans Marie, Bronia Dluska ne serait pas devenue l´une des premières femmes médecins, elle n´aurait pas ouvert le meilleur sanatorium de Pologne ni dévoué autant d´énergie à ses engagements, côtoyant les esprits les plus brillants de son temps.
    Entre la Pologne et Paris, de 1867 à 1934, les deux femmes ont tout partagé, ambitions professionnelles, douleurs de l´histoire, joies et drames privés. Toujours présentes l´une pour l´autre, travailleuses acharnées, Bronia et Marie étaient intimement convaincues que le progrès scientifique apporterait le bonheur à leurs semblables. Mais pour elles la famille passait avant tout.
    C´est le portrait croisé de ces pionnières, aux destins indissociables, que raconte Natacha Henry pour la première fois.

  • André Maurois raconte l'histoire de France comme on l'a rarement lue. Sous sa plume lumineuse, les personnages historiques prennent vie, leur caractère, leurs passions, leurs succès et leurs échecs font toute la chair des événements qui, peu à peu, ont construit la France.
    Dans un style aussi clair que synthétique, ce récit nous fait comprendre « pourquoi la France devint la France ». Rédigé aux heures les plus noires du XXe siècle, alors que les Français doutaient d'eux-mêmes, il propose l'histoire réjouissante, positive et glorieuse d'une Nation jamais achevée.
    Véritable chef-d'oeuvre oublié, l'Histoire de la France, rééditée ici pour la première fois depuis plus de cinquante ans, s'impose comme un classique à transmettre entre générations.
     
    André Maurois (1885-1967) est l'auteur de nombreux romans et de biographies d'écrivains qui ont rencontré d'immenses succès et lui valurent d'être élu à l'Académie française en 1938. C'est lors de son exil aux États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale qu'il écrivit cette Histoire de la France.

  • Le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle reposerait-il sur un mythe ? Et si l'homme enterré là n'était pas l'apôtre Jacques, mort en Terre sainte, mais l'hérétique Priscillien ? Charlemagne est-il vraiment venu défendre le tombeau contre l'envahisseur musulman ? Les guides touristiques et les premiers papiers d'identité seraient-ils un héritage des pèlerins du Moyen Âge ?
    Tout au long des siècles, les chrétiens ont marché vers Saint-Jacques-de-Compostelle, écrivant une histoire riche de mythes et de légendes, mais aussi de secrets bien gardés.
    Philippe Martin, historien et marcheur, nous raconte, des origines à nos jours en passant par la Reconquista et les turbulences du XXe siècle, les multiples métamorphoses du légendaire Camino. Il nous entraîne sur les pas de millions de pèlerins d'hier et d'aujourd'hui, dont il peint le vivant portrait : qui sont-ils, comment voyagent-ils ? Quels sont leurs rites et les périls qui les guettent ? Quelle espérance les guide ?
    Jamais le « chemin semé d'étoiles » n'aura paru aussi fascinant.
     
    Philippe Martin est professeur d'histoire moderne à l'université Lyon 2, spécialiste d'histoire religieuse.

  • Si l'horreur des tranchées a été abondamment décrite et analysée, nul historien, avant Béatrix Pau, ne s'était intéressé au sort subi par les dépouilles des poilus après leur mort au front.
    Le carnage une fois terminé, que faire des centaines de milliers de cadavres enterrés à la va-vite autour des champs de bataille ? D'immenses cimetières militaires sont progressivement mis en place, mais les familles sont souvent rebutées par ces nécropoles anonymes et préfèrent ramener le corps du héros auprès des siens. À condition de pouvoir le retrouver. Alors comment identifier, exhumer et transporter chacune des dépouilles ? Qui se chargera de l'immense tâche de la « démobilisation des morts » ?
    Le cynisme des « mercantis de la mort » a été brillamment dépeint par Pierre Lemaitre dans Au revoir là-haut, roman couronné du prix Goncourt 2013 ; Béatrix Pau en explique ici le contexte historique. Ballotés de cimetière de fortune en dépôt ferroviaire, les poilus tombés au champ d'honneur ont trop souvent attendu des années avant de trouver le repos ; cet ouvrage bouleversant était nécessaire pour éviter qu'ils ne soient livrés à l'oubli.

  • Les vrais révolutionnaires n'étaient pas forcément ceux que l'on croit. Qui sait aujourd'hui que sans l'influence de l'Amérique, 1789 aurait peut-être été une année comme les autres ? Que le rôle des femmes fut déterminant ? Que la Révolution n'était pas seulement celle du peuple mais aussi celle du clergé et de la noblesse ? Que le vote de la mise à mort du roi fut loin de faire l'unanimité ?
    Marie-Hélène Baylac nous fait découvrir, par le biais d'archives oubliées, le quotidien de la prison du Temple où croupit la famille royale, le gigantesque trafic des pierres de la Bastille, les vraies raisons de l'assassinat de Marat, ou encore les rocambolesques débuts de la guillotine qu'on expérimente initialement sur des... moutons.
    Entre pressions et calculs politiques, vols de diamants et armoires cachées, sur fond d'échafaud et de famine, s'écrit l'une des périodes les plus violentes et tourmentées de l'histoire de France.
     
    Marie-Hélène Baylac est agrégée d'histoire, spécialiste de la période révolutionnaire et de l'Empire. Elle est l'auteur de nombreux ouvrages de référence parmi lesquels Hortense de Beauharnais (Perrin, 2016).

  • « L´histoire des États-Unis s´est plus déroulée en France que dans n´importe quel autre pays. » Comment construire une nation ?
    Aux yeux des Américains du XIXe siècle, la réponse à cette question se trouvait à Paris. À la recher

  • Henri IV

    Alexandre Dumas

    Le pouvoir, l'amour et le sang : la vie du plus populaire de nos rois ne pouvait qu'inspirer le Dumas historien.
    Henri IV et Dumas, c´est une vieille histoire. Le plus populaire de nos rois apparaît dans plusieurs romans de l´écrivain, dont La Reine Margot. Le pouvoir, la mort et l´amour : la vie du Vert-Galant rassemble tous les ingrédients d´un bon roman d´aventures, Dumas ne pouvait passer à côté d´un tel sujet. Entre ses démêlés avec la belle-famille et ses innombrables aventures féminines (il était prêt à prendre tous les risques pour une femme), Henri IV avait toujours le temps d´intriguer et de traîner son panache blanc sur les champs de bataille - jusqu´au jour où Ravaillac eut raison de lui...
    Dumas s´empare du personnage, croquant un homme truculent, jouet consentant de ses passions auxquelles il se révélait incapable de résister.
    Une biographie, donc, mais une biographie à la Dumas, c´est-à-dire joyeuse et amicale, menée tambour battant. Les ventre-saint-gris et les répliques assassines fusent, les rebondissements se succèdent et les personnages prennent vie en trois coups de plume habiles.

  • Étonnants parcours que ceux de ces félons, transfuges et autres indécis aux convictions réversibles qu'on a surnommés, au fil des époques, girouettes, moulins à vent, matois, caméléons, opportunistes, Saxons ou jaunes !
    Parmi eux, des hommes d'État comme Mirabeau, Talleyrand, Gambetta, Edgar Faure, côtoient des figures aussi déroutantes que l'extravagant général Cluseret, passé de la Commune à l'extrême droite. Par ambition, vénalité, goût du pouvoir - et parfois au nom de l'intérêt général -, ils ont traversé l'échiquier politique : si Victor Hugo ou Jules Verne allèrent de droite à gauche, la plupart évoluèrent en sens inverse, comme Pierre Laval, dérivant de Jaurès à Pétain, ou Roger Garaudy, du communisme au négationnisme.
    Entre idéaux bafoués et réalités mouvantes, ce petit traité de l'inconstance en politique rappelle ce que la grande Histoire doit à la versatilité des hommes.
     
    BRUNO FULIGNI, écrivain, historien, haut fonctionnaire, maître de conférences à Sciences Po, est l'auteur de vingt livres sur l'histoire politique de la France.

  • Une galerie de portraits insoupçonnée des Noirs qui ont fait la France.
    Pendant trop longtemps, les Noirs ont été cantonnés aux marges de nos livres d´histoire. Pourtant, ils en ont écrit certaines des plus belles pages.
    Rouben Valéry est ainsi parti à la recherche de ceux dont les noms ont été occultés ou sont tombés dans l´oubli, et nous entraîne à travers une galerie de portraits insoupçonnée : Jean-Baptiste Belley, le premier député noir de France, élu sous la Révolution ; Severiano de Heredia, petit-fils d´esclave et maire de Paris à la fin du XIXe siècle ; Camille Mortenol, ce polytechnicien guadeloupéen qui joua un rôle majeur pendant la Grande Guerre ; Paulette Nardal, l´inspiratrice de la négritude ; Raoul Georges Nicolo, l´un des pères du programme nucléaire français...
    Rouben Valéry rend ici un vibrant hommage à ces destins d´exception, qui ont dû bousculer l´ordre établi pour façonner la France telle qu´elle est aujourd´hui. Certains ont versé leur sang pour elle. Tous ont leur place dans notre panthéon national.

  • Alors que le sort de l'Europe se joue à Waterloo, Joachim Murat, soupçonné de trahison par Napoléon, est contraint à l'exil. Dans un dernier et pathétique sursaut, il tente avec quelques fidèles de reconquérir son royaume de Naples. Embarqué à bord d'une barque de fortune, accueilli en Corse sous les vivats, il croit en sa bonne étoile. Mais, à son tour trahi, il tombe dans une embuscade sur une plage de la côte calabraise...Vingt ans après, Alexandre Dumas s'empare du destin de ce héros, personnage dumasien par excellence, pris dans l'étau de l'Histoire. Fils d'aubergiste élevé au rang de maréchal d'Empire, Murat connaîtra une fin tragique, mais jamais, jusqu'à ses ultimes instants, il ne se départira de son panache.Voici, racontées par Dumas, « les dernières heures d'une des plus cruelles agonies dont le faste de l'Histoire ait conservé le souvenir ».

empty