• 1919. La Grande Guerre vient de se terminer en Europe. Après cette parenthèse éprouvante, certains Britanniques espèrent retrouver fortune et grandeur dans les lointains pays de l'Empire, et tout particulièrement en Inde. Ancien de Scotland Yard, le capitaine Wyndham débarque à Calcutta et découvre que la ville possède toutes les qualités requises pour tuer un Britannique: chaleur moite, eau frelatée, insectes pernicieux et surtout, bien plus redoutable, la haine croissante des indigènes envers les colons. Est-ce cette haine qui a conduit à l'assassinat d'un haut fonctionnaire dans une ruelle mal famée, à proximité? d'un bordel? C'est ce que va tenter de découvrir Wyndham, épaulé par un officier indien, le sergent Banerjee. De fumeries d'opium en villas coloniales, du bureau du vice-gouverneur aux wagons d'un train postal, il lui faudra déployer tout son talent de déduction, et avaler quelques couleuvres, avant de réussir à démêler cet imbroglio infernal.

  • Parce que Vénus a frolé un cyclamen le jour de ma naissance Nouv.

    Nées le même jour à seulement un an d'intervalle, Ella et Martha ont grandi comme des jumelles. Pourtant, la sombre, maussade Ella, et la brillante et impulsive Martha sont aussi différentes que les deux faces d'une même pièce.
    Quand Martha fait une dépression nerveuse, c'est Ella qui prend soin d'elle. En plein coeur de l'hiver, elles partent se réfugier dans un hôtel perdu au milieu des montagnes, ilot de lumière au sein d'un paysage froid et dénudé, enseveli sous la neige. Isolées, hors du temps, les deux jeunes femmes vivent d'abord en symbiose. Mais des rencontres secrètes vont avoir lieu qui révèleront des désirs jusque-là inconnus, et la véritable nature de leur relation.
    Un roman sur la jeunesse, la force des liens sororaux, l'emprise et la dépendance, la jalousie et la passion, et surtout, la quête d'une identité propre.
    Lauréat du prix de la Critique, finaliste du prix des Libraires.
    Née en Norvège dans les années soixante, Mona Høvring a écrit cinq recueils de poésies et trois romans. Elle a été finaliste en 2014 pour le Prix de la littérature Nordique.

  • Ce que murmure le vent Nouv.

    Le Outlander irlandais !

    New York, 2001. Pour respecter les dernières volontés de son grand-père adoré, Anne Gallagher fait le voyage de Brooklyn jusqu'en Irlande afin de disperser les cendres de son aïeul sur sa terre natale. Un voyage qui, au cours d'une étrange nuit, va la ramener quatre-vingt ans en arrière...
    Quand la jeune femme se réveille, elle est en 1921, dans le domaine de ses ancêtres. Tous pensent qu'elle est son arrière-grand-mère : Anne, disparue lors de la sanglante Insurrection de 1915. Perdue dans une époque où son grand-père n'est qu'un enfant de six ans, la jeune femme du XXIe siècle doit tout réapprendre.
    Et si c'était également pour elle l'occasion d'apprendre à vivre et à aimer ?
    Amy Harmon fait partie de ces rares autrices auto-éditées figurant au palmarès des meilleures ventes du USA Today, du New York Times et du Wall Street Journal. Dès sa plus tendre enfance, Amy a su qu'elle voulait devenir autrice, partageant ainsi son temps entre l'écriture de chansons et celle de ses histoires. Elle est l'autrice de plusieurs livres, dont Nos faces cachées, un roman pour jeunes adultes qui a bouleversé de très nombreux lecteurs de tous âges.

  • La tatoueuse de Jaipur

    Alka Joshi

    « Mes motifs étaient plus élaborés, racontaient les histoires de celles que je servais. Plus le henné était sombre, plus une femme était aimée de son mari - c'était du moins ce qu'elles croyaient. Au fil du temps, mes habituées en étaient venues à croire que mes tatouages avaient certains pouvoirs. »
    Fuyant un mariage abusif, Lakshmi, dix-sept ans, quitte son village rural des années 1950 pour se rendre dans la ville rose et animée de Jaïpur. Là, elle devient la tatoueuse au henné - et la confidente - la plus demandée des femmes de la haute société. Connue pour ses motifs originaux et ses conseils avisés, Lakshmi doit veiller à ne pas alimenter des rumeurs jalouses susceptibles de nuire à sa réputation. Alors qu'elle poursuit son rêve d'indépendance, elle est, un jour, stupéfaite de revoir son mari, qui a réussi à la retrouver. Il est accompagné d'une jeune fille fougueuse, une soeur dont Lakshmi ignorait l'existence. Soudain, sa vie tranquille en est bouleversée.
    Dans une société qui oscille sans cesse entre le traditionnel et le moderne, Lakshmi doit trouver sa place tout en poursuivant sa quête de liberté.
    « Le romantisme du Rajasthan d'autrefois prend forme sous la belle plume d'Alka Joshi. La Tatoueuse de Jaïpur ouvre une porte sur un monde aussi riche et fascinant que dur et cruel. J'attends avec impatience son prochain chef-d'oeuvre. » Sujata Massey
    « Éloquent et touchant... Alka Joshi maîtrise l'art du parfait équilibre entre découverte de soi et besoin d'amour familial. » Publishers Weekly

  • Une poignante histoire de secrets de famille et de seconde chances

    2010, Majorque
    Marina et Anna, deux soeurs qui ont passé des années sans se voir à la suite d'un désaccord, sont réunies pour signer la vente d'un moulin dont elles viennent d'hériter de la part d'une parfaite inconnue. Tout sépare les deux femmes.
    Marina vient de rentrer sur leur île natale après avoir couru le monde pour Médecins sans frontières, tandis qu'Anna, mariée à un homme qu'elle n'aime pas, n'a jamais quitté l'île.
    Déterminées à percer le secret qui entoure cet héritage mystérieux, les deux jeunes femmes vont tenter de rattraper le temps perdu... car du temps, Anna n'en a plus beaucoup.
    Et peut-être est-ce justement l'occasion de faire le point sur sa vie, ce qu'elle regrette et ce qu'elle peut encore réparer.

    Une primo-romancière qui s'est imposée dans le paysage éditorial international

    Cristina Campos est née à Barcelone où elle mène une belle carrière dans l'audiovisuel en tant que directrice de casting pour le cinéma et la télévision. Le Parfum des citronniers est son premier roman.

  • - 50%

    «  Qu'avais-je, moi, pour commencer  ? Une adresse  : 12 bis, avenue du Maréchal-Joffre 78800 Houilles. Je n'aimais rien dans cette localisation.  »
    12 bis, avenue du Maréchal-Joffre, à Houilles. C'est son adresse. Banale, comme elle. Hôpital-maison-bac avec mention  : un pur esprit dans un corps frêle et l'âme perdue dans un sfumato proche de la brume du lac de Côme. Mais voilà qu'un jour, réfugiée sur son toit, Léa acte la rupture. L'été est là. L'heure des possibles. Le moment rêvé pour quitter les siens et surtout, vérifier si la banalité du lieu où l'on vit détermine la grandeur de son destin.
    Elle tient l'itinéraire parfait  : parmi les milliers d'occurrences trouvées sur Google, quatre «  12 bis  », des êtres dont elle ignore tout et veut tout savoir. 2615 kilomètres plein Sud, de Mérignac à La Colle-sur-Loup en passant par Tarbes et Biarritz, pour goûter à l'art des jardins sauvages, vivre sa vie à l'envers, rire de la colère et -  qui sait  ?  - apprendre à aimer sa mère.
    L'autrice
    Roman d'apprentissage poétique, mélancolique et joyeux,  12 bis, avenue du Maréchal-Joffre  est le deuxième roman d'Anne de Kinkelin après  L'Année du flamant rose. Elle est par ailleurs consultante en stratégie digitale, journaliste et auteure pour le théâtre.

  • En France, il a fallu attendre la loi du 16 octobre 1999 pour que l'expression « guerre d'Algérie » soit officiellement reconnue. De 1954 à 1962, l'euphémisme « opérations de maintien de l'ordre » permettait de ne pas reconnaître le statut de belligérants à ceux que l'État considérait comme des « rebelles », des « terroristes »... Dans une perspective centrée sur la France, et en partant de la chronologie des faits, Guy Pervillé retrace l'histoire d'une décolonisation douloureuse. Plus de cinquante ans après les accords d'Évian, il interroge nos difficultés à normaliser les rapports franco-algériens.

  • La suite du prix du jury Femme Actuelle

    À la Libération, Céleste a vingt ans. En quelques heures, sa vie bascule dans l'horreur. Elle abandonne tout, choisissant de vivre loin des siens. Son amour pour Alexander, un soldat américain rencontré quelques semaines plus tard, l'entraîne à faire des choix qui ne correspondent pas à ce qu'elle est vraiment : une femme libre et responsable. Peut-elle se résoudre à rester l'épouse soumise qu'on attend d'elle ou, à l'exemple de sa cousine Claire, va-t-elle exiger davantage de la vie ?
    Par ses décisions et son énergie, Céleste est la digne fille de Perline, rencontrée dans un précédent ouvrage : Perline, Clémence, Lucille, des femmes dans la grande guerre. Mais l'histoire de Céleste, vingt ans plus tard, est un roman à lui tout seul.

    La lauréate du prix du livre romantique 2017

    Professeure d'histoire et de géographie à la retraite, Jeanne-Marie Sauvage-Avit a vécu ses vingt premières années à Saint-Étienne. Installée désormais dans la région de Martigues (13), elle partage ses loisirs entre l'écriture, le jardin et les randonnées.
    Elle est l'auteure de La Cueilleuse de thé, prix du livre romantique 2017 et paru aux éditions Charleston (vendu à plus de 25 000 ex.), et de Perline, Clémence, Lucille et les autres, paru aux éditions des Monts d'Auvergne (Prix Claude Fauriel, en deux tomes) et aux éditions Les Nouveaux Auteurs (Prix du Jury Femme Actuelle).

  • Libre, sereine et sacrée : renouez avec vos forces profondes

    Vous faites partie de celles qui aspirent à plus de sens, à plus d'authenticité ou à une vie plus naturelle ? Vous vous interrogez sur votre contribution au monde ? Ces envies cachent souvent un besoin de renouer avec votre puissance féminine profonde.
    Un peu partout sur la planète, des femmes se rassemblent au sein de cercles de parole pour cheminer avec authenticité vers l'expression de leur plein potentiel. Ces femmes ne se pensent pas en opposition aux hommes et en sont encore moins les victimes. Elles veulent reprendre leurs pouvoirs et trouver leur place dans la société, portées par le lien qui les unit. L'enjeu ? Se changer pour transformer le monde.
    Découvrez ce merveilleux chemin de transformation intérieure :
    - Apprenez à faire la paix avec votre corps de femme : le cycle menstruel marque les âges de la femme, et rappelle la magie de la Nature.
    - Révélez votre féminin profond grâce à des rituels : loin de vos rôles professionnel, de mère ou d'épouse, retrouvez du temps pour nourrir votre âme et votre identité féminine, au quotidien.
    - Renouez avec votre puissance « sauvage », cette femme non lissée par la société qui se dévoile et se rassemble avec d'autres dans les tentes rouges ou les cercles de femmes.
    Cet ouvrage est la clé pour ouvrir la conscience vers le « féminin sacré », réconciliant l'âme, le coeur et l'esprit.

    Avec les témoignages de Carol Anpo Wi, Lise Coté, Delphine Lhuillier, Marisa Ortolan, Alisa Starkweather, Maïtie Trelaün.


  • Luanda, 1975.

    À la veille de l'Indépendance, Ludovica, agoraphobe et terrorisée par l'évolution des événements, se retranche dans son appartement en construisant un mur qui en dissimule la porte et la met à l'abri du reste du monde. Ayant transformé sa terrasse en potager elle va vivre là presque trente ans, coupée de tout, avec son chien Fantôme et un cadavre.
    Ludo a vraiment existé et mené la vie que raconte le roman.

    En entrelaçant cette histoire avec les aventures tumultueuses des autres personnages, voisins ou entraperçus dans la rue, tous plus ou moins impliqués dans le marasme de la guerre civile, Agualusa souligne avec une ironie subtile les extraordinaires coïncidences de la vie et crée un roman brillant et enchanteur.

  • Une femme dans mon genre n'a pas droit à l'erreur. Je me fais cette réflexion chaque matin au réveil... »
    Bérengère s'évertue à être une parfaite hôtesse de l'air. Elle a quarante ans, vingt ans de métier, douze mille heures de vol au compteur, une robe turquoise sans faux plis et un impeccable chignon banane.
    Elle fait du ciel le plus bel endroit de la terre car, ici-bas, on l'abandonne : ni mari ni enfants, quelques amants de passage sans considération pour elle. Alors, elle cache ses blessures sous son uniforme et rien ne semble pouvoir altérer son désir de maîtrise et de perfection.
    Jusqu'au jour où une série de contretemps dérègle cette mécanique bien huilée. Jusqu'au jour où, poussée à bout, elle commet l'irréparable. D'une plume alerte et fantaisiste, Nicolas Robin nous embarque au septième ciel, dans une intrigue haute en couleur.

    Une comédie douce-amère, hommage à toutes les femmes qui enverraient bien valser les normes sociales pour trouver leur liberté.

    Nicolas Robin, 42 ans, a déjà publié aux éditions Anne Carrière Roland est mort (2016) et Je ne sais pas dire je t'aime (2017).

  • Toutes les forces politiques se réclament aujourd'hui du mot « démocratie ». Or l'étude des discours des « pères fondateurs » des prétendues « démocraties » modernes aux États-Unis et en France révèle que ces derniers s'opposaient à un régime où le peuple se gouverne seul, et associaient cette idée au chaos et à la tyrannie des pauvres. Comment expliquer que le régime électoral actuel soit perçu comme l'ultime modèle « démocratique », alors qu'il a été fondé par des antidémocrates déclarés ?

    Après avoir puisé dans diverses sources du passé, l'auteur dévoile ici une étonnante aventure politique où s'affrontent des personnalités et des forces politiques qui cherchent à contrôler les institutions des régimes fondés à la fin du XVIIIe siècle. Deux siècles plus tard, alors que la planète entière semble penser que « démocratie » est synonyme de « régime électoral », toute expérience d'un véritable pouvoir populaire se heurte toujours au mépris des élites.

  • « Le matin de son neuvième anniversaire, le lendemain du jour où Madame la gifla, Suzette pissa sur les rosiers. La cloche de la plantation n'avait pas encore sonné quand elle se réveilla en sursaut, tendit l'oreille pour écouter la respiration insouciante de Mam'zelle qui dormait au-dessus d'elle dans le lit à baldaquin, guetta d'éventuels mouvements ailleurs dans la maison endormie et, sans bruit, se leva de sa paillasse posée à même le sol. »
    Un premier acte de rébellion pour cette jeune esclave qui a grandi à l'ombre de la grande maison, tiraillée entre sa famille, là-bas dans le quartier des esclaves, et son amitié avec la fille des maîtres. Pourtant, la route vers l'émancipation est encore longue...
    De mère en fille, quatre générations de femmes noires utiliseront les seules armes dont elles disposent : patience, endurance, ruse et séduction pour survivre aux heures les plus sombres de l'histoire américaine et élever leurs enfants dans la promesse et l'espoir de la liberté.
    Lalita Tademy est née en Californie. Après une brillante carrière dans la Silicon Valley, elle se concentre sur sa seconde carrière, l'écriture. Inspirée par ses origines familiales et les problèmes actuels de racisme et de discrimination, elle écrit son premier roman en 2001.
    Au bord de la rivière Cane connaît un succès fulgurant et s'élève immédiatement au rang de classique de la littérature américaine. Ses trois fictions historiques l'ont placée en tête de liste des auteurs best-sellers du New York Times .

  • L'autonomie est un besoin chez l'enfant qui lui permet de se débrouiller au quotidien, de devenir de plus en plus indépendant et de pouvoir prendre ses propres décisions. Le besoin d'autonomie évolue pendant toute l'enfance et l'adolescence. Devenir autonome, c'est acquérir peu à peu une forme de contrôle sur soi-même et sur sa vie.  C'est un élément essentiel de la confiance en soi.
    Ce livre contient :  - Des éclairages sur le besoin d'autonomie de l'enfant à tous les âges.- Une multitude de conseils efficaces variés et éprouvés qui complètent ces 10 clés pour accompagner et guider votre enfant pour lui donner pleinement confiance en lui.

  • Fasciné par la beauté des paysages, la richesse d'une nature vibrante de soleil et par l'authenticité des hommes et des femmes qu'il côtoya, Lawrence Durrell livre, avec Citrons acides, la chronique du quotidien chypriote durant la période trouble des années cinquante. Les luttes violentes pour l'indépendance qui viendront bouleverser l'idyllique quiétude de l'île annoncent les convulsions de la modernité. Lawrence Durrell, qui pensait ne croiser sur ce caillou que des femmes laides et des hommes buvant comme des trous, découvrira, pour un récit devenu classique, un monde à part marqué par une histoire millénaire.
    Né en Inde en 1912, Lawrence Durrell fut affecté à divers postes diplomatiques qui lui firent parcourir le globe et lui fournirent de riches toiles de fond pour ses romans. Plus tard, il s'installa dans le sud de la France, à Sommières, où il mourut en 1990. Il compte parmi les plus grands écrivains anglais du XXe siècle.

  • De retour dans sa ville natale, Dada retrouve sa mère  et sa soeur avec l'espoir de libérer sa famille du passé. Telle une cavalière solitaire, elle enfourche sa mobylette  pour tenter de faire la lumière sur la mort de son jeune frère,  passionné de westerns, disparu quatre ans plus tôt.
    Cet envoûtant roman d'apprentissage nous offre le portrait  saisissant d'une génération perdue, au coeur d'une banlieue  croate abîmée par la guerre. Une oeuvre magistrale sur l'intolérance et la violence, sur le désir et la liberté d'être  différent.
     
    Traduit du croate par Chloé Billon
      Lauréate du Prix du Premier Roman 2020
    «  Voici le grand roman d'une génération perdue, celle des enfants de la guerre qui ensanglanta l'ex-Yougoslavie. »  Historia
    « Traduite dans une trentaine de pays, la romancière croate l'est pour la première fois en France. Enfin ! » Le Parisien Week-end

  • « Je te protégerai pour le reste de nos jours... je le jure sur ma vie. »

    Valentina Ivanova, fille aînée du ministre des Finances du Tsar, dont tout Saint-Pétersbourg admire la beauté et le talent de pianiste, n'aurait jamais cru devoir un jour faire une telle promesse à sa soeur.
    N'étaient-elles pas destinées à une vie de plaisirs et d'oisiveté au sein d'une des cours les plus fastueuses du monde ?
    Et pourtant, en cet hiver 1910, la révolution gronde et le danger se fait chaque jour plus menaçant pour les aristocrates russes. Alors que son univers vacille, Valentina se battra pour défendre le plus important : sa famille, mais aussi son indépendance et son amour pour un homme qui n'est pas celui qu'on lui destine...
    « Un régal pour les fans de Kate Furnivall et une délicieuse surprise pour ses nouveaux lecteurs. » Publishers Weekly
    Kate Furnivall est née au pays de Galles de parents danois et russes. Elle vit dans le Devon avec son mari et ses deux enfants. La Concubine russe, son premier roman, tiré de l'histoire de sa propre mère, est un best-seller international.
    Les Amants de la Neva a déjà été traduit dans de nombreux pays et a été finaliste du très prestigieux Romantic Novelists' Association Award en 2017.

  • Redwood t.6 ; Logan

    Carrie Ann Ryan

    • Milady
    • 17 Juin 2020

    En tant que seule fille de sa fratrie, et princesse des Redwood, Cailin Jamenson a toujours dû lutter contre les limites qu'on a voulu lui imposer.
    À présent, l'arrivée d'un nouveau loup parmi les siens menace tout ce pour quoi elle s'est battue.
    Logan a fui sa propre meute, et peine à faire confiance à ses nouveaux alliés, cherchant à tout prix à affirmer son indépendance. Mais lorsqu'une tragédie frappe la meute, ces deux âmes rebelles devront faire face ensemble à leur sort.
    Car la bataille qui s'annonce pourrait mettre fin à la guerre entre les loups... s'ils n'y laissent pas la vie.
    « J'adore tous les loups de la meute Redwood et j'anticipe avec plaisir l'histoire de chaque frère. Une excellente série que tous les fans de bit-lit aimeront ! » - Book Vixen
    « Des métamorphes sexy comme on les aime ! » - Under the Covers Book Blog
    « Un roman de bit-lit sexy et bourré d'action ! » - TBQ Book Palace

  • Ce livre porte la voix de jeunes femmes du monde arabe. Prenant la parole de Tunisie, du Maroc, d'Algérie et d'Égypte, des villes et des campagnes, elles confient leurs luttes pour le droit à la liberté sexuelle, à l'indépendance, au respect, à l'égalité juridique, économique et sociale. "La meilleure façon de changer les choses, c'est de réussir sa vie, d'arracher sa liberté et d'assumer son indépendance jusqu'au bout. "
    Étudiantes, ouvrières, architectes, journalistes, poétesses, agricultrices, etc., elles confient leurs évolutions intimes, sans tabous, avec une énergie époustouflante. "Sans révolution sexuelle,
    il ne peut pas y avoir de révolution. "
    Résistantes au quotidien plutôt que leaders de grands mouvements, elles s'engagent, parfois seules, via les réseaux sociaux et les blogs. Facebook et Twitter sont leurs alliés, outils incontrôlables par le patriarcat. "Ici, la rue appartient aux hommes, sauf si tu décides de l'investir. "
    Toutes prônent le droit à de nouveaux féminismes, dont certains varient des codes occidentaux. Toutes se battent pour l'égalité des sexes, indispensable à l'instauration de réelles démocraties. "Je veux que mon pays accepte que la femme soit l'égale de l'homme. Les Égyptiennes sont le secret de la révolution. "
    Un livre plein d'espoir, d'énergie, et qui nous concerne tous.
    CHARLOTTE BIENAIMÉ, 32 ans, est documentariste radio. Cet ouvrage fait suiteà la diffusion sur France Culture, en 2014, de la série Nasawiyat !, portraitsde ces jeunes féministes du monde arabe.

  • Nini est une petite chipie qui, depuis que ses parents ont disparu, vit avec André le canard, Patalo, un petit monstre violet qui ne sait rien dire d'autre que son nom et qui peut se transformer en tout objet se finissant par O', et Jean-Pierre, homme préhistorique décongelé, ainsi qu'une tribu de mini-pingouins qui squattent leur frigo. Dans ce nouvel épisode, les mini-pingouins ont ouvert une auberge de jeunesse dans le frigo, et le premier client est un morse qui prend toute la place. Il s'appelle Bertrand et devient vite copain avec André le canard car ils ont les mêmes goûts en matière de programmes télé et de jeux vidéo. Mais Jean-Pierre ayant bouffé Bertrand, le second pensionnaire est une fille, c'est Brenda la morue, célèbre extralucide. Ensuite Nini et Jean-Pierre achètent une patate mutante de 10 kilos qu'ils baptisent Fritoune, et Nini en fait son animal de compagnie. C'est devenu sa copine, elle refuse donc qu'on la mange. Mais comment résister à 10 kilos de frites ? Plus tard, Nini dessine une princesse très moche et Patalo lui donne vie. Mais Nini a oublié de lui dessiner des oreilles, et elle ne peut pas reprendre sa forme normale. Comme elle est géante, elle détruit tout sur son passage, à commencer par la maison. « Nini Patalo », nouvelle série de « Tchô ! la collec. », est une réussite totale. Le sens des dialogues, l'inventivité et la drôlerie des textes de Lisa Mandel, en font une série craquante, délirante, tout autant destinée aux enfants qu'aux adultes. Son humour absurde et décalé s'adresse en effet à tous les âges. A ne surtout pas manquer !

  • La fin de l'insoucianceParis, 1996. Louise, une vieille dame, voit son passé ressurgir lorsqu'elle reçoit un colis en provenance du Maroc. Elle se rappelle : Casablanca, 1954... À l'époque, elle était chanteuse de jazz, et faisait tourner la tête des hommes. À l'époque, c'était tous les soirs les 400 coups avec ses copines Camille et Sibyl. Bien sûr, tout n'était pas rose au Maroc. Les tensions entre le pouvoir français et les indépendantistes étant au plus haut, le pays était la proie d'attentats chaque jour. Mais qu'importe... elles étaient jeunes. Elles étaient belles. Leur amitié leur semblait plus forte que tout.Julie Ricossé nous replonge dans le contexte turbulent du Maroc à l'orée de son indépendance à travers une émouvante histoire d'amitié. Un roman graphique tendre et sensible.

  • À l'heure où les pays européens font face à une situation inédite de remise en question de leurs valeurs démocratiques et s'interrogent sur leur identité, la crise catalane semble fonctionner comme un défi anachronique et dérangeant contribuant à la déstabilisation générale. Vu de France ou du reste de l'Europe, le conflit entre Madrid et Barcelone apparait en effet comme illisible, dans un traitement médiatique alternant des phases de surexposition confuse et d'indifférence généralisée. L'objectif de cet ouvrage est de rendre cette crise compréhensible. La situation actuelle est en effet le résultat de la convergence de faits anciens et profonds et de bouleversements récents. Pour en saisir les principaux ressorts, ce livre met en avant les dynamiques à l'oeuvre, donne à voir les acteurs et leurs positions et reconstitue de manière précise l'enchaînement des faits. Il en souligne également les grands enjeux, qu'ils soient économiques, culturels ou politiques, qui dépassent très largement, en réalité, le cadre de ce territoire ibérique.

  • Quelque part au fin fond de la galaxie, le roi Cherhar pousse des cris de douleurs ! Seul remède préconisé par ses médecins : des fruits ! Son fidèle (et unique) sujet lui apprend qu'on en trouve une multitude sur la Terre. Mais le roi n'aime que la viande Scrutant la Terre, ils tombent par hasard sur une équipe de catch constituée d'enfants déguisés en fruits ! Pour les attirer, les deux extra-terrestres inventent un match intergalactique de catch !
    Sans le savoir, la joyeuse troupe de Nini, chipie entourée d'un homme préhistorique décongelé, d'un canard et d'un monstre violet, Patalo, va tomber dans le piège. Mais dans l'univers de Nini, rien ne se passe jamais comme prévu ! Embarquée en douce dans le doigt-vaisseau en lequel s'est m étamorphosé Patalo, propulsée dans les étoiles par la maladresse de son ami canard, voilà Nini en route vers des aventures aussi inattendues qu'amusantes.

  • Nini est de retour. Elle ne s'est pas calmée. Tant mieux !C'est toujours l'embrouille chez Nini Patalo ! Les mini-pingouins se mettent au bio et bloquent la porte du frigo à tout ce qui ne l'est pas. Jean-Pierre l'homme préhistorique se tape pour sa part le ménage en râlant, pendant qu'André le canard tchatche pépère avec le voisin. Quant à Fritoune la patate géante elle est de retour à la maison après une escapade au potager. Mais pas toute seule, puisqu'elle donne aussitôt naissance à une ratatouille de charmants bambins : un poireau, un navet et un brocoli... " L'a pas dû s'ennuyer, au Potager ! " comme dirait Jean-Pierre...Toujours aussi frais et décalé,le nouveau Patalo - dans un nouveau format à l'italienne ! - c'est un grand bol d'air et d'humour, expiré avec grâce et talent par une Lisa Mandel toujours aussi inattendue...

empty