• Rude début de carrière pour le capitaine de frégate Honor Harrington, de la Flotte royale de Manticore. Ayant humilié un haut gradé lors d´un exercice, elle se voit chargée, pour sa première affectation de commandant de bord, d´assurer seule la police du système lointain de Basilic, avec un vaisseau hors d´âge à demi désarmé et un équipage qui la rend responsable de son exil. Or une puissance hostile a des visées sur Basilic, terminus d´un « trou de ver », porte du voyage instantané, et fomente une machination complexe pour s´en emparer... Marine de l´espace, affrontements dans les étoiles, le cycle d´Honor Harrington adapte la grande tradition du roman d´aventures de mer à la Science-Fiction. Par la cohérence technologique de son univers et la précision du récit, David Weber y renouvelle le space opera classique avec une rare virtuosité.

  • Après la bataille de Manticore, l´Empire stellaire a pour ainsi dire guerre gagnée contre la République de Havre, mais encore faudrait-il aller chercher la victoire au coeur du domaine ennemi. Or un nouveau front risque de s´ouvrir dans le Quadrant de Talbot, où les relations entre Manticore et la Ligue solarienne ne cessent de se dégrader. Honor est donc envoyée en mission à La Nouvelle-Paris pour y négocier une paix de compromis. Mais un plus grave danger guette encore sa nation : le mystérieux et redoutable Alignement mesan, dans le plus grand secret, va frapper ce qui pourrait être un coup fatal... Entre les opérations militaires, les négociations de puissances stellaires, les intrigues, calculs politiques et manoeuvres de propagande, le monde d´Honor Harrington bascule vers un avenir pour le moins incertain.

  • Confrontée à la mauvaise foi évidente des dirigeants solariens, le Royaume stellaire prend des mesures de rétorsion économique et le ton monte encore d'un cran entre les deux nations. Pendant ce temps, la flotte de l'amiral Filareta approche du système de Manticore, et son arrivée imminente n'est plus qu'un secret de Polichinelle.
      Mais la Ligue se trompe d'ennemi et creuse sa propre tombe. Peu à peu, c'est tout l'équilibre politique de la Galaxie qui va basculer; sous l'impulsion de manipulateurs qui nourrissent pour l'humanité tout entière de sombres projets. Est-il encore possible d'éviter la guerre?

  • Honor est de nouveau dans la tourmente : les chroniqueurs mondains s´en donnent à coeur joie quand elle est aperçue dans une clinique d´assistance à la reproduction, et sa vie privée se complique encore - si c´était possible ! Pour couronner le tout, Manticore est en très mauvaise posture face à la République de Havre et, à en croire les projections d´effectifs, ce n´est pas près de changer. Honor est donc appelée à prendre la tête de la Huitième Force pour une série de petits raids offensifs destinés à pousser l´ennemi à redéployer ses unités. Mais le remède pourrait bien être pire que le mal et, dans l´effroyable bataille qui s´annonce, quel que soit le vainqueur, la victoire aura un goût amer.

  • Si tu veux la paix, prépare la guerre. La nouvelle République de Havre l'a compris : pendant les négociations, elle continue secrètement d'étoffer sa flotte en construisant des unités modernes. Sur Manticore, en revanche, l'heure est aux coupes sombres dans le budget de la Spatiale. On met les héros de la guerre au placard et l'on fait courir des rumeurs scandaleuses sur Honor et l'amiral de Havre-Blanc.
    L'aveuglement et l'arrogance de la coalition au pouvoir risquent de faire éclater l'Alliance et mettent en péril le Royaume face à la République de Havre et à l'Empire andermien. Seuls les Graysoniens restent lucides. Alors qu'on court à la catastrophe, Honor et l'escadre du Protecteur formeront le dernier rempart.

  • Honor Harrington est revenue d´entre les morts mais son état de santé lui interdit de reprendre tout de suite le service actif. Désormais amiral, elle enseigne la tactique aux nouvelles générations d´officiers.
    Sur le front, le gouvernement havrien, profondément embarrassé par l´évasion spectaculaire de la désormais légendaire « Salamandre », veut accentuer la pression, mais c´est compter sans le nouvel arsenal de Manticore. La République serait-elle au bord de l´implosion ? Tandis que les intrigues et les complots se succèdent à La Nouvelle-Paris, la guerre entre dans une phase décisive.
    Honor Harrington est au space opera militaire ce que la saga Hornblower de C. S. Forester était au roman d´aventures maritimes : le sommet.

  • Depuis Mission Basilic, le capitaine Honor Harrington a pris du galon. À bord du croiseur l´Intrépide, elle commande l´escadre qui accompagne l´amiral Courvosier en mission diplomatique auprès du gouvernement de Grayson, dans le système de l´Étoile de Yeltsin. L´enjeu est de taille : devant les visées expansionnistes de Havre, il s´agit de s´allier un système encore indépendant. Mais peut-être la flotte royale manticorienne a-t-elle commis une erreur en la nommant à la tête le l´escorte militaire : les Graysoniens, qui n´accordent aucun droit aux femmes, semblent le prendre comme un affront personnel. Et Honor a le sang chaud... Marine de l´espace, combat dans les étoiles... la saga d´Honor Harrington est l´équivalent moderne des romans d´aventures maritimes, cycle de space opéras d´une haute cohérence technologique.

  • Un vent de révolte souffle sur la République populaire de Havre. Mais la caste dirigeante connaît le remède : rien de tel qu´une guerre de conquête pour remplir les caisses et refaire l´union sacrée. Une guerre victorieuse et brève. Or l´ennemi est là : le Royaume de Manticore à la prospérité insolente. Alors les incidents de frontière se multiplient... C´est dans ce climat tendu qu´Honor Harrington reprend du service après une convalescence difficile. Elle est aussitôt confrontée à l´hostilité de l´amiral Parks, son supérieur hiérarchique. Et voici que son plus vieil ennemi revient la tourmenter...

  • La guerre éclair de Havre a échoué. Le Royaume de Manticore dispose d´un répit. Alors les dissensions internes remontent au grand jour, qui saisissent pour enjeu le procès en cour martiale de Lord Pavel Young, accusé de désertion en présence de l´ennemi. Le capitaine de vaisseau Honor Harrington se retrouve bien malgré elle au coeur d´une crise politique. Et, seule devant une machination diabolique fomentée pour la détruire, elle devra marcher sur le champ de bataille d´une guerre privée qui n´a que deux issues possibles : la mort ou le déshonneur. Après Mission Basilic, Pour l´honneur de la reine et Une guerre victorieuse et brève, la saga d´Honor Harrington continue.

  • Prise dans une tourmente politique, le capitaine Honor Harrington a quitté le service actif. Elle s´est exilée sur la planète Grayson, où elle tente d´oublier le sacrifice de sa carrière en remplissant au mieux son rôle de seigneur d´un fief. Mais les réactionnaires graysoniens se déchaînent contre elle, sans craindre d´aller jusqu´au complot et au meurtre, et la guerre entre Havre et Manticore la rattrape. Passée sous la coupe d´un comité de salut public, la République populaire prépare en effet l´opération « Poignard ». Honor doit surmonter ses angoisses et ses doutes pour se mettre au service de sa planète d´adoption. La laissera-t-on faire ? La saga d´Honor Harrington continue. Pavillon de l´exil en est le cinquième roman.

  • « Honor Stéphanie Harrington, vous avez été reconnue coupable de meurtre prémédité. La peine prononcée par le tribunal, exécutoire ce jour, est la mort. Souhaitez-vous faire une déclaration ? » La prisonnière secoua la tête et le colonel acquiesça en silence. Il tendit le pied et appuya fermement sur la pédale. La trappe s'ouvrit dans un claquement retentissant et on entendit un bruit sinistre lorsque le poids de la condamnée tendit la corde. Il y eut un souffle bref et explosif, puis elle fut agitée d'un spasme violent quand la corde lui brisa le cou.
    Sa famille, ses amis, tous la croient morte. Or, tandis que l'ennemi prépare une vaste opération contre Manticore, sur la planète bagne qu'on nomme l'Enfer, Honor entreprend la plus ambitieuse des missions de sauvetage.

  • Des policiers « forcés » d'intervenir pour arrêter des « casseurs » qui s'infiltrent dans des manifestations « radicales ». Ce type de récit est largement véhiculé par les médias de masse, mais correspond-il à la réalité des faits? Ne sert-il pas davantage à justifier la répression policière qui s'abat depuis une quinzaine d'années sur les mouvements sociaux un peu partout en Occident? Au Québec seulement, il y a eu plus de 4 500 arrestations liées aux événements du Printemps érable, sans compter les nombreux cas de blessures graves .

    À QUI LA RUE? offre les outils théoriques, politiques et historiques pour comprendre que ces arrestations de masse ne sont pas le résultat de contestations turbulentes, mais bien le fruit d'un profilage politique. Les policiers opèrent ainsi une distinction entre les « bons » et les « mauvais » manifestants : ceux qui, du point de vue des autorités, ont des revendications légitimes (les salariés, les « pères de familles »...) et ceux qui contestent l'ordre social (les jeunes, les anarchistes...). Or, ce profilage politique brime la liberté d'expression et la liberté d'association reconnues dans les chartes de droits.

    Cet ouvrage examine la dynamique entre les mouvements sociaux et les forces policières en Europe et en Amérique du Nord depuis l'émergence du mouvement altermondialiste. Il analyse les cas du Sommet du G20 à Toronto (2010) et du Printemps de la matraque au Québec (2012-2013) et traite de l'infiltration policière et des mobilisations contre la brutalité de la police.

    Et si la répression à caractère politique n'était pas l'apanage des régimes autoritaires?

empty