• Nous pouvons considérer Forough Farrokhzad comme l'Antigone de la culture sédentaire traditionnelle de l'Iran. Pour les Iraniens, sa poésie apparaissait dépravée et dépravante. Pour d'autres, elle présentait une femme qui parle simplement de ses sentiments.
    Or, la modernité de sa poésie s'exprime entre autres par sa rupture avec la mystique, c'est-à-dire par une mystique négative, où l'inversion des sujets et du rapport entre la lumière et les ténèbres dans la pensée universelle du monde définissent une démarche individuelle des plus fortes.

  • Ce printemps, Continuité nous fait voyager en rendant hommage aux merveilles du monde. Ces derniers mois, nous avons été les témoins impuissants de la destruction par le groupe armé État islamique de plusieurs joyaux de la cité antique de Palmyre, un important site archéologique de Syrie qui figure à la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Ces actes de saccage nous rappellent toute la fragilité du patrimoine mondial et mettent en lumière la nécessité de le protéger. Ce numéro nous présente d'abord un article relatant la genèse de la Convention du patrimoine mondial ainsi que les étapes qu'un site doit franchir pour figurer sur la Liste. Après quoi l'« effet patrimoine mondial » est expliqué en prenant l'exemple du cas de Québec. Nous découvrons ensuite le centre-ville d'Arequipa au Pérou, 10 sites canadiens reconnus internationalement et un projet éducatif destinés aux jeunes du site d'Angkor au Cambodge.

  • Pièce sur l'exil, l'exil comme une déchirure, Un est un monologue autobiographique dans lequel le personnage raconte son Iran perdu. Parti enfant de Téhéran, il passe par Paris, Toronto, Ottawa, puis Montréal. Partout il sera l'autre, celui qui ne ressemble pas à la majorité, celui qu'on oblige à se définir. Lui se dit Iranien, mais l'est-il réellement ? L'origine, la langue, les traditions partagées suffisent-elles pour s'identifier à un peuple ? Qu'a-t-il en commun avec les Iraniens de son âge qui se battent pour leur liberté, pour leur pays, pour leur vie ? Aujourd'hui, à Montréal, il tente de retrouver son unicité.
    Mani Soleymanlou nous offre ici un texte vibrant sur l'identité et la mémoire, sur l'oubli et la perte de soi.

empty