Religion & Esotérisme

  • L'islam offre deux visages : celui d'un monothéisme abstrait, où domine la transcendance de Dieu, au risque d'engendrer le fanatisme. Mais aussi, et surtout, celui, plus discret, mais non moins insistant, d'un monothéisme concret, qui valorise la manifestation visible de l'essence de Dieu dans l'apparition sensible des actions divines. Dans cette étude pionnière qui surprendra par sa liberté de ton, Souâd Ayada renouvelle en profondeur notre connaissance des systèmes de pensée qui ont fondé l'islam des théophanies. Un modèle de sagesse aux antipodes de l'austérité coranique, selon lequel Dieu se donne à voir par l'entremise de l'« homme parfait » et par toutes les formes de beauté qui révèlent sa majesté. Réconciliant l'amour, l'intelligence et la connaissance, cette conception de la révélation, notamment portée par le soufisme, préserve l'islam de toute dérive juridique et politique, et accorde à l'art toute sa place. Elle constitue l'antidote que l'islam a lui-même produit pour guérir le mal du dogmatisme et l'intolérance. Dévoilant les impasses et les contradictions du fondamentalisme, dialoguant avec les sources juives et chrétiennes, confrontant le message du soufisme à la philosophie de Hegel ou à la pensée d'Emmanuel Levinas, Souâd Ayada signe un livre essentiel, en forme de plaidoyer pour une approche audacieuse, exigeante et ouverte de l'islam.

  • Cet essai propose une réflexion sur l´islamisme dans ses rapports avec le religieux, le politique, le sexe et le genre dans les sociétés dites islamiques confrontées à la modernité. L´angle des rapports sociaux de sexe constitue une perspective privilégiée pour analyser l´idéologie islamiste et le rôle des divers acteurs sociopolitiques (islamistes et non-islamistes) dans son développement en tant qu´utopie sociale. L´expérience iranienne sert de laboratoire pour décortiquer les enjeux et les mécanismes du développement de cette idéologie. Elle met en lumière la nature totalitaire du projet sociopolitique porté par l´islamisme et ses conséquences sociopolitiques. Au-delà de l´Iran, cette analyse approfondit aussi les questions actuelles sur l´essor de l´islamisme et ouvre de nouvelles perspectives pour examiner les discours sur les conflits de civilisation.

  • Depuis un siècle, l'Iran est le laboratoire du Moyen-Orient et du monde musulman. Pour entrer dans la modernité, ses chefs de file ont fait du chiisme un outil idéologique. Ils ont ainsi dévoyé les piliers de la religion traditionnelle tout en échouant à fonder un idéal politique durable et crédible. L'islam institutionnalisé désenchante, et le modèle théocratique sape profondément les repères sociétaux des Iraniens. Comment la confusion entre la sphère publique et la sphère privée, érigée en un redoutable principe de gouvernance, a-t-elle abouti à dénaturer la foi, à la détourner de sa fonction, à dévoyer le culte et ses préceptes, et à faire du martyre une véritable arme ? Des Pahlavis à Mahmoud Ahmadinejad, en passant par l'ayatollah Khomeyni, décryptant les raisonnements et les actes mis en oeuvre par les uns et les autres, c'est l'histoire de ce mouvement de sécularisation que retrace ici brillamment Amélie M. Chelly. Des précurseurs progressistes qui voulaient hier réformer la Perse aux intellectuels critiques qui veulent aujourd'hui rénover l'islam, une enquête incontournable pour comprendre l'Iran contemporain.

  • « Le monde moderne a perdu son âme : ce constat aussi vieux que la modernité elle-même est aujourd'hui dressé par un philosophe iranien, Daryush Shayegan. Il ne sombre pas comme tant d'autres dans la dénonciation pure et ­simple de l'Occident. Il reconnaît à notre culture le mérite d'avoir inventé l'esprit d'examen, la rationalité scientifique et les institutions démocratiques, c'est-à-dire la résolution des conflits hors de la violence. Mais au prix de ce trésor inestimable que recèlent encore les sociétés traditionnelles - "les grandes émotions qui font vibrer les coeurs". (...) Shayegan nous adjure de mettre en oeuvre cette tâche immense : réinventer une nouvelle spiritualité qui succéderait à l'éclipse du divin. Beau défi que l'auteur nous lance, non sans malice et gravité. »Pascal Bruckner, Le Nouvel Observateur

  • Assassinat d'otages, menace terroriste, engagement "djihadiste" de jeunes Européens... L' "État islamique", visage d'épouvante de l'islam radical, synonyme de barbarie, embrase les esprits et laisse perplexe. Pour éclairer l'actualité de façon constructive, et tracer un pont entre l'Orient et l'Occident, cet ouvrage propose un retour historique et une analyse philosophique du radicalisme, aux sources millénaires et religieuses. Il produit aussi une analyse géopolitique des formes contemporaines de l'islam radical. Enfin, il dresse le bilan géostratégique de la situation internationale depuis le 11 septembre. Antoine-Joseph Assaf nous livre un décryptage éclairant, un témoignage vivant et une vision pleine d'espérance, à l'intention du plus large public. Il nous invite à appréhender de façon posée les enjeux et les problématiques d'une réalité complexe, loin des fantasmes, des amalgames ou des simplifications.

    "J'ai écrit cet essai en tâchant d'unir tes diverses approches qui ont marqué ma vie. En chercheur d'abord, car c'est te retour aux sources qui permet d'atteindre ta plus grande objectivité. En tant que témoin vivant de la plupart des événements que je relate. En tant qu'ancien conseiller politique dans cette région agitée du monde. Et même en tant qu'ancien otage dans un pays comme le Liban qui fut dans la dernière partie du XXe siècle le pays miroir de toutes les guerres que nous vivons."

empty