Littérature générale

  • Hôtel Berlin 43 Nouv.

    Hôtel Berlin 43

    Vicki Baum

    Écrit en anglais par l'auteure exilée et scénariste à Hollywood, ce roman est publié en 1943 aux États-Unis, l'auteure le traduit en allemand ensuite et il sera publié en 1947 à Amsterdam puis dans les années 70, cette fois avec des coupes. Il paraît en France dans les années 50 à partir de la version américaine. Notre nouvelle traduction de l'anglais, fidèle au style de l'auteur, lui rend son charme et son ironie.
    1943, dans un palace à Berlin.
    Poussés par le rationnement et les bombardements, tout ce que la ville compte de diplomates, de généraux, d'hommes d'affaires ou de héros du champ de bataille se retrouvent dans ce lieu au luxe suranné, comme dans un ultime refuge. La comédie humaine se poursuit jusqu'à l'absurde, et les dignitaires fatigués cherchent les étoiles qui pourraient continuer d'entretenir leurs rêves de victoire ; au milieu de tous ces hommes brillent Tilli, une femme facile mais désargentée, et Lisa Dorn, égérie du Führer pour qui la foule envahit encore chaque soir le théâtre.
    C'est elle que va rencontrer Martin Richter, l'étudiant révolté, le téméraire opposant au régime, poursuivi par la Gestapo. Guidée par lui, elle va ouvrir les yeux sur la réalité et la barbarie du nazisme, puis l'aider dans sa folle aventure et sa fuite éperdue, jusqu'à succomber à son charme...
    Tandis que les bombes font vaciller les vieux murs, l'étau se resserre autour de cet amour naissant, symbole de liberté en ce lieu où chacun règle ses comptes et s'apprête à acquitter le prix des exactions commises pendant la guerre.
    Roman d'anticipation, le livre raconte avec un réalisme surprenant ce que personne, en Allemagne, n'aurait osé imaginer.

  • Sur le point de commencer son stage dans un palace new yorkais, Alicia Townsend fait la connaissance de Jake Blanchard, copropriétaire de plusieurs clubs très privés.
    Un jeu du chat et de la souris s'établit entre eux. Plus elle le repousse, plus il est attiré par la jeune femme. Plus il la veut. Son côté dominateur l'effraie et l'attire tout à la fois.

    Qui sortira vainqueur de ce cache-cache sensuel et érotique ?

  • On n'a pas écrit grand choses pour défendre les Cancres. Dans le dictionnaire,les Intelligents habillés en vert avec une jolie Epée sur le côté ont traduit le mot "Cancre" par élève paresseux... Non ! Le Cancre n'est pas paresseux, c'est un pauvre gosse seule dans sa classe, un rêveur, solitaire, voyageur, distrait, sans défense.


    Pourtant le Cancre, dans une salle de classe, est indispensable. Il est le seul qui puisse mettre le prof en valeur. C'est dans sa direction que partiront les bons mots, les remarques désobligeantes, sans oublier les retenues, les pages d'écriture à faire à la maison.


    La récréation n'est pas pour lui un moment de détente, pire. Il doit subir la cruauté de ces petits camarades... L'Ecole de la République n'aime pas les écoliers qui voyagent pendant les cours. C'est comme ça que l'on devient Cancre-Buissonnier. Vous découvrirez le parcours exceptionnel de Jojo à travers le monde si particulier des Palaces. Malade et livré à lui-même pendant la guerre, sans aucune éducation, cafetier-plongeur, commis débarrasseur, directeur de restaurant, patron, ce cancre deviendra professeur au Lycée Hôtelier de Biarritz... un comble ! Et aussi Meilleur Sommelier de France 1962.


    Mais ! Comment il a fait ...?


    (Enfin ! la bonne question)   

empty