• La nécessité des lois sociales s'agence mal avec les prétentions du libéralisme politique. En partant du traumatisme provoqué par la Révolution française, dont il suit les effets jusqu'au milieu du XIXe siècle, cet ouvrage fait la généalogie de notre situation actuelle, où se nouent en un dispositif qui n'a rien d'accidentel la disparition silencieuse du politique et l'impuissance bruyante de la critique. À travers la redécouverte de la tradition sociale française du XIXe siècle, si étrangement ignorée, La Raison du Peuple raconte la naissance de la nouvelle science politique, dont la connaissance des lois de la société avait pour but de donner son sens effectif à la promesse d'autonomie. Frédéric Brahami est directeur d'études à l'EHESS (Centre de Recherches Historiques). Il a publié Le Scepticisme de Montaigne (1997), Le Travail du scepticisme. Montaigne, Bayle, Hume (2001), Introduction au Traité de la nature humaine de David Hume (2003). Il a dirigé notamment les volumes Les Affections sociales (2008), et L'Énigme du régicide : institution et rupture du politique, Incidence (2011).

  • Liberté et propriété retrace l'histoire sociale de la pensée politique de la modernité. Sondant les grands moments politiques de cette période (la cité-État de la Renaissance, la Réforme, les empires espagnols et néerlandais, l'absolutisme français et la Révolution anglaise), Ellen Meiksins Wood pense ensemble la naissance de l'État moderne et la formation du capitalisme.

  • D'un côté, tout doit circuler : les marchandises, les capitaux, les informations. De l'autre, il faudrait que rien ne bouge, que chacun reste chez soi, que les identités collectives se maintiennent, que les frontières anciennes se reconstituent. Double mouvement contradictoire qui agite le monde, accroît la richesse des uns et la précarité de l'existence des autres, fabrique de nouvelles manières de vivre et d'autres raisons de mourir. A partir du concept d'anti-société, ce Cahier s'interroge sur la double dérive qui guette aussi bien la mondialisation que les replis identitaires, par laquelle des groupements humains substituent les rencontres avec l'autre en privilégiant le virtuel comme lieu de communication social...

empty