• Paris, 1581. La misère envahit les rues. Orgies et fêtes enfi èvrent les salons. Jean de Moncel, jeune commissaire au Châtelet, est sur les traces d'un tueur de prostituées. Le corps décapité de l'une d'elles le mène jusqu'à Théophraste Le Noir, médecin qui, replié dans son laboratoire avec sa fille Sybille, cherche sans relâche le secret alchimique de l'Élixir de Vie. Sorcellerie ? Rites occultes ? Machination ?... L'alchimiste est-il le monstre que poursuit Jean, ou bien l'humaniste en avance sur son temps que défend passionnément sa fi lle ?

  • Pirou, château fort accroché au rivage du duché de Normandie, n'aurait dû être qu'une brève étape du périple de Tancrède et de son maître Hugues de Tarse. Mais en ce mois de septembre 1155, alors qu'un froid terrible s'abat sur le Cotentin, la Mort s'invite dans la citadelle. Le haut mal en est-il seul responsable ? Ou est-ce la passion secrète de Bjorn, le pêcheur, pour la maîtresse des lieux ? Ou ce cavalier noir qui rôde sur les grèves ?
    Pris dans les remous des passions, des haines et de la peur qui règnent dans la forteresse, Tancrède découvrira-t-il le secret de ses origines ? Verra-t-il se réaliser la prophétie de l'inquiétant moine rencontré sur la lande de Lessay : "Vous irez loin, fort loin, messire Tancrède. Par terre et par mer, vers des pays où l'on parle d'autres langues que la nôtre, où l'or et l'argent tapissent les murs, où les femmes sont si belles qu'on les enferme, vous serez prince parmi les princes, et mendiant aussi...' ?


  • Redécouvrez une histoire du commissaire Léon, le flic qui tricote en cachette depuis qu'il a arrêté de fumer, qui confectionne des paletots ringards pour son chien Babelutte, qui a son QG au Colibri, un bistrot de Montmartre, et qui vit chez sa mère Ginette, adepte des concours en tous genres. Du Nadine Monfils dans toute sa splendeur !
    Drôle de flic que le commissaire Léon ! Belge, il vit à Montmartre avec maman, a son QG au bistrot du coin, et depuis qu'il a arrêté de fumer il tricote des paletots ringards pour son chien Babelutte... Mais il mène ses enquêtes tambour battant, entouré de personnages hauts en couleur. Au menu, des aventures loufoques et grinçantes, pimentées d'humour noir. Pas étonnant que Frédéric Dard ait parrainé la série lors de sa première parution...
    Dans
    Madame Édouard
    , Irma, le " travelo ménagère ", revoit enfin sa fille. Bonheur de courte durée puisque, passé la surprise d'apprendre que son père est devenu travesti, la gamine disparaît, au moment même où l'on retrouve des cadavres de jeunes filles derrière des tombes de peintres célèbres... Le commissaire Léon va enquêter, flanqué de son adjoint, une catastrophe ambulante ! Quant à sa secrétaire, elle est trop occupée à se choisir de nouveaux seins... Pas aidé, le gaillard !

  • Nous sommes en avril 1156 à Barfleur, six mois après le tumultueux séjour de Tancrède et de son maître Hugues de Tarse au château de Pirou.
    Alors qu'une mystérieuse série de meurtres sème la terreur dans le port, les deux hommes embarquent sur un navire de guerre normand placé sous la garde d'une élite de combat : les Guerriers fauves.
    Mais gagner la Méditerranée par voie de mer quand on transporte un trésor offert par Henri II Plantagenêt à Guillaume Ier, roi de Sicile, est un long et périlleux voyage.
    Embuscades aux escales, tempêtes, récifs, attaques de pirates, les dangers ne manquent pas pour Hugues et Tancrède, surtout quand un membre de leur équipage est retrouvé mort, sa peau gravée de lettres de sang.

  • La Sicile est au bout du voyage quand débute ce troisième volet de La Saga de Tancrède le Normand. Mais, au printemps 1156, la Méditerranée recèle plus d'un piège pour les deux navires de guerre partis des semaines plus tôt de Barfleur.
    Hugues de Tarse et Tancrède d'Anaor devront une fois encore combattre côte à côte pour survivre tant aux tempêtes qu'à l'assaut des pirates barbaresques.
    Mais les pièges les plus redoutables ne sont pas les plus visibles. Un navire rôde alentour, menaçant, inquiétant, à l'image de celui qui le dirige et qui se fait appeler le Diable de la Seudre. Un homme qui n'en est presque plus un et qui, assoiffé de vengeance, risque fort de ne pas emprunter seul la route qui le mène vers l'Enfer.

  • Parti, sur la foi d'une prophétie, des confins de la verte Normandie à la Sicile, puis aux Etats Latins d'Orient, Tancrède s'évade des geôles d'Alep pour rejoindre Antioche où un mystérieux assassin sème la terreur. L'occasion pour lui de mettre en pratique l'enseignement de son maître Hugues de Tarse. C'est au coeur de cette terrible enquête où s'affrontent les intérêts de Byzance et de Venise, qu'il croisera Naïri, la princesse arménienne, dont le regard couleur de Nil hantait ses rêves bien avant leur rencontre. Avec ce septième et dernier volume s'achève - mais est-ce bien une fin ?- la saga de Tancrède d'Anaor.


  • Redécouvrez chacune des histoires du commissaire Léon, le flic qui tricote en cachette depuis qu'il a arrêté de fumer, confectionne des paletots ringards pour son chien Babelutte, a son QG au Colibri, un bistrot de Montmartre, et vit chez sa mère Ginette, adepte des concours en tous genres. Du Nadine Monfils dans toute sa splendeur !

    Redécouvrez chacune des histoires du commissaire Léon, le flic qui tricote en cachette depuis qu'il a arrêté de fumer, confectionne des paletots ringards pour son chien Babelutte, a son QG au Colibri, un bistrot de Montmartre, et vit chez sa mère Ginette, adepte des concours en tous genres. Du Nadine Monfils dans toute sa splendeur !

    Le fantôme de Fellini
    Jeannot, le patron du Colibri, un croustillant bistrot montmartrois, a gagné un voyage en groupe à Rome. Lui et sa belle bande de zouaves vont s'en donner à coeur joie : Rose, ancienne pute, ramènera des scouts tous les soirs, pendant qu'Irma, le travelo ménagère, fantasmera sur un beau gladiateur et que le Pin's, un nain camelot, se fera enfermer dans le musée de cire avec Blanche Neige... Pendant ce temps, le commissaire Léon va trouver des cadavres décapités et tomber amoureux du fantôme de Gelsomina. Rome comme vous ne l'avez jamais vue !


  • Redécouvrez chacune des histoires du commissaire Léon, le flic qui tricote en cachette depuis qu'il a arrêté de fumer, confectionne des paletots ringards pour son chien Babelutte, a son QG au Colibri, un bistrot de Montmartre, et vit chez sa mère Ginette, adepte des concours en tous genres. Du Nadine Monfils dans toute sa splendeur !

    Le commissaire Léon pensait passer quelques jours de vacances tranquille à naviguer sur le canal de l'Ourcq. C'était compter sans un premier cadavre, celui d'une jeune femme défigurée, retrouvée dans l'eau. Puis un second, toujours le long du parcours... Il va falloir reprendre du service !

  • En cette année 1160, l'Etna gronde et un tremblement de terre ébranle la Sicile d'est en ouest. Alors que s'élabore un traité avec le doge de Venise, ces soubresauts de la nature seraient-ils les signes annonciateurs des bouleversements à venir ? Car l'on conspire à Palerme et c'est à la vie du trop puissant chancelier du roi Guillaume Ier que l'on en veut. Pris dans les mailles du complexe jeu politique du royaume normand, pour la première fois de leur existence, Tancrède d'Anaor et son maître Hugues de Tarse se retrouvent face à face. Hugues, dont l'amour qu'il partage avec Eleonor, son épouse, est mis à rude épreuve, est accusé de crime contre l'État. Et c'est un nouveau pan de la prophétie dont les termes jalonnent le destin du jeune Tancrède qui se joue...
    INÉDIT

    "Grands détectives" dirigé
    par Jean-Claude Zylberstein


  • Redécouvrez chacune des histoires du commissaire Léon, le flic qui tricote en cachette depuis qu'il a arrêté de fumer, confectionne des paletots ringards pour son chien Babelutte, a son QG au Colibri, un bistrot de Montmartre, et vit chez sa mère Ginette, adepte des concours en tous genres. Du Nadine Monfils dans toute sa splendeur !

    Redécouvrez chacune des histoires du commissaire Léon, le flic qui tricote en cachette depuis qu'il a arrêté de fumer, confectionne des paletots ringards pour son chien Babelutte, a son QG au Colibri, un bistrot de Montmartre, et vit chez sa mère Ginette, adepte des concours en tous genres. Du Nadine Monfils dans toute sa splendeur !
    Clair de lune à Montmartre

    Entre deux mailles de tricot, le commissaire Léon enquête sur de curieux meurtres, dans la maison de retraite Le Clair de lune, à Montmartre. Mais les p'tits vieux ont la peau dure et la langue trempée dans le vitriol ! Sur un air de Carmen Cru assaisonné aux vacheries, un grand moment d'humour noir bien piquant.


  • Redécouvrez une histoire du commissaire Léon, le flic qui tricote en cachette depuis qu'il a arrêté de fumer, qui confectionne des paletots ringards pour son chien Babelutte, qui a son QG au Colibri, un bistrot de Montmartre, et qui vit chez sa mère Ginette, adepte des concours en tous genres. Du Nadine Monfils dans toute sa splendeur !
    Drôle de flic que le commissaire Léon ! Belge, il vit à Montmartre avec maman, a son QG au bistrot du coin, et depuis qu'il a arrêté de fumer il tricote des paletots ringards pour son chien Babelutte... Mais il mène ses enquêtes tambour battant, entouré de personnages hauts en couleur. Au menu, des aventures loufoques et grinçantes, pimentées d'humour noir. Pas étonnant que Frédéric Dard ait parrainé la série lors de sa première parution...
    La nuit des coquelicots
    démarre sur les chapeaux de roue... Après une grosse fête, trois amies rentrent en voiture. Un moment de distraction, et elles renversent une petite fille qui traversait la route, un bouquet de coquelicots à la main. Panique à bord ! La vie de ces trois femmes va basculer. Heureusement, entre deux mailles de tricot, Léon va dénouer les fils de cette diabolique histoire de vengeance...

  • Quand, en l'été 1156, débute ce cinquième épisode de la saga de Tancrède le Normand, des siècles ont passé depuis la domination des Grecs et des Romains, mais les étendues sauvages de l'intérieur de la Sicile sont restées inchangées. C'est dans ce pays de légendes, entre villa romaine et temples grecs, qu'est découvert le cadavre atrocement mutilé d'une servante. La " bête ", homme ou démon, fait régner la terreur en s'attaquant aux filles et aux femmes qui ont la malchance de croiser son chemin. Pour la première fois de sa vie, Tancrède d'Anaor, le disciple de Hugues de Tarse, se trouve seul face au crime et doit, tout en se débattant dans les affres d'une passion tumultueuse, débusquer celui qui le défie. Il ne peut se douter que c'est bien plus que sa vie qu'il risque en se lançant dans la traque du monstre dont seul le sang des ombres peut apaiser la fureur...
    INÉDIT
    "Grands détectives" dirigé
    par Jean-Claude Zylberstein


  • Redécouvrez chacune des histoires du commissaire Léon, le flic qui tricote en cachette depuis qu'il a arrêté de fumer, confectionne des paletots ringards pour son chien Babelutte, a son QG au Colibri, un bistrot de Montmartre, et vit chez sa mère Ginette, adepte des concours en tous genres. Du Nadine Monfils dans toute sa splendeur !
    Réunis à la campagne en hiver pour l'anniversaire du chef de famille, les Rastignac, riches et puissants, semblent vraiment bien sous tous rapports. Oui, mais voilà : Arnaud n'arrive jamais. Et tout se déglingue.

  • Une enquête passionnante, dans le monde des soyeux à Lyon, qui éclaire sur les tout premiers pas de la police scientifique. Le Sang des bistanclaques raconte aussi le parcours d'une folie individuelle, le portrait d'un enfant de la Croix-Rousse devenu tueur en série.
    Lyon, mai 1920. Une enquête est ouverte à la suite de la découverte du cadavre putréfié d'une vieille femme. Pour ne pas ternir la réputation de sa ville, rivale de Paris et ses Brigades du Tigre, le procureur confie l'affaire au tout nouveau laboratoire de la police scientifique de Lyon, le premier au monde, dirigé par deux experts : l'éminent professeur Hugo Salacan, et le commissaire Victor Kolvair, rescapé des tranchées. L'autopsie du corps révèle d'étranges sévices... Cette enquête criminelle dévoile deux visions de la police et de la science, dans une France en pleine mutation...

  • En ce mois de juin 1156, quand commence le quatrième épisode de " La Saga de Tancrède le Normand ", les prisons de Palerme résonnent de cris de souffrance et d¹agonie. Les ennemis du royaume de Sicile sont légion, et le palais royal est en proie à une série de crimes mystérieux. C¹est pourtant le moment que choisit Hugues de Tarse pour présenter son protégé à la cour, et c¹est en enquêtant dans cette "ville dans la ville" qu¹est le palais, ses jardins enchanteurs, son harem envoûtant ou ses geôles sordides que le jeune Tancrède d¹Anaor va prendre, au péril de sa vie, la mesure de l¹enjeu politique que représente son illustre lignée. Mais Eleonor de Fierville est prisonnière, et l¹inquiétante silhouette du chevalier noir jamais loin. Par amour pour la première et par haine pour le second, Hugues va arriver à un tournant de sa tumultueuse existence. Et il se pourrait bien, s¹il y survit, que pour Tancrède, la fin de cette aventure soit un nouveau commencement.

  • Installés dans les combles du palais de justice de Lyon, le commissaire Kolvair et le professeur Salacan sont, dans les années 1920, les premiers experts. L'un est unijambiste, mélomane, rescapé des tranchées. Le second est marié, père de famille, dévoué à la criminologie. Initiateurs de la police scientifique, ils sont chargés d'élucider la mort de Firmin Dutard, riche industriel tué à l'arme blanche. Les premières conclusions révèlent que le meurtrier mesure 1mètre vingt-huit : la taille du fils de la victime, celle de nombreux enfants... Parricide ? Crime crapuleux ? A une époque où les colonies pénitentiaires pour mineurs délinquants sont des bagnes pour enfants qui n'avouent pas leur nom, à une époque où la science n'a pas les moyens de ses intuitions, le commissaire devra remettre en question ses rares certitudes pour faire la vérité sur cette affaire...

  • Après Le Sang des bistanclaques et De mal à personne, la suite des aventures des experts lyonnais ou l'alliance parfaite du scientifique intègre (Salacan) et du policier humaniste (Kolvair), qui par le biais de cette nouvelle affaire retrouve les démons de la Grande Guerre.
    Lyon, novembre 1921. Quand Anthelme Frachant, incarcéré en 17 après s'être mutiné, sort de prison, seul le commissaire Kolvair s'en inquiète. Celui qui a été son compagnon de tranchée est un assassin. Criminel récidiviste ou poilu en guerre contre lui-même : qui est-il ? Une certitude : Anthelme tuera de nouveau. La conviction du policier Kolvair devient une intime obsession. Il doit affronter ses pires cauchemars. Cette troisième affaire des premiers experts est une enquête in extremis. Un compte à rebours qui a commencé trop tard.

  • Le jour de Noël 1800, une bombe manque de tuer Bonaparte qui se rendait en carrosse à l'Opéra. Le Premier consul décide d'employer les grands moyens pour trouver les coupables, qu'il désigne aussitôt par calcul politique. Pour lui, ce sont des républicains nostalgiques de la Terreur, qui risquent de gêner son ascension.
    Le commissaire Donatien Lachance est chargé de l'enquête. D'une intelligence redoutable, ancien jacobin inflexible devenu un jeune loup du nouveau régime, précurseur de la police scientifique avec son mentor et ministre Joseph Fouché, Lachance suit une autre piste, celle des monarchistes extrémistes. Et il découvre que sur la liste de suspects établie par Bonaparte figure le mari d'Olympe, une jeune républicaine exaltée qu'il a follement aimée. Pour sauver ses amis, il doit résoudre en quelques jours l'énigme de la rue Saint-Nicaise.
    Dans le salon de Madame Récamier, dans les luxueuses maisons de plaisir du Palais-Royal, sur les côtes de la Manche où s'affrontent marins français et anglais, Lachance déploie tout son talent de policier et de séducteur pour remplir sa mission. Les idéologies et les passions s'affrontent dans une France à peine sortie de la Terreur qui cherche son destin sous la férule d'un petit homme adulé ou honni qui va devenir empereur.
    Donatien Lachance sacrifiera-t-il ses amis à sa carrière ? Ou bien réussira-t-il à triompher des manoeuvres subtiles des comploteurs, sans tomber dans les intrigues du pouvoir et le piège des grands sentiments ?

  • Un jeune capitaine, humaniste et idéaliste, mène une enquête policière au coeur de la terrible campagne de Russie.
    Juin 1812, Napoléon lance une armée de quatre cent mille hommes à la conquête de la Russie. Mais sur la route de Moscou, entre les batailles d'Ostrowno et la Moskowa, un officier de la Grande Armée tue sauvagement des femmes. C'est au capitaine Quentin Margont que Son Altesse le prince Eugène, vice-roi d'Italie et beau-fils de Napoléon, demande de suivre ? discrètement ? cette piste sanglante...À trente et un ans, Armand Cabasson fait éclater son talent dans ce thriller historique, digne des "Foulards rouges" de Frédéric Fajardie pour le suspense et de William Boyd pour la qualité des reconstitutions historiques. Il a su ressusciter une époque, confronter le lecteur avec la vie quotidienne des hommes qui participèrent à cette épopée ? toujours avec le plus grand souci d'authenticité. Il a déjà publié en 1998 un premier polar et de nombreuses nouvelles. Et il a été remarqué, notamment au festival de Cognac. Dans "Les Proies de l'officier", il a voulu allier son goût naturel pour le thriller ? fortement nourri par sa connaissance de la psychologie des criminels psychopathes ? à sa passion pour l'époque napoléonienne.

  • Tchernigov, 1074. La ville frémit. Un tueur rode dans ses entrailles. Pervers et séducteur, il associe au plaisir des sens celui de la mise à mort... Chargé d'élucider ces meurtres, le boyard Artem découvre au coeur de l'énigme un aphrodisiaque puissant qui prélude au rituel que l'assassin accomplit avec chaque victime. Son nom : le Sang d'Aphrodite...
    Une nouvelle intrigue du très charismatique boyard-détective Artem, noble de l'ancienne Russie, pour une mission aussi sanglante que voluptueuse.


  • Dans ce septième volume des Enquêtes du commissaire Léon, retrouvez une histoire du flic qui tricote en cachette depuis qu'il a arrêté de fumer, confectionne des paletots ringards pour son chien Babelutte, a son QG au Colibri, un bistrot de Montmartre, et vit chez sa mère Ginette, adepte des concours en tous genres. Du Nadine Monfils dans toute sa splendeur !

    Dans le train qui l'emmène à Bruxelles, le commissaire Léon rencontre Madeleine, une étrange vieille dame qui lui montre une lettre d'amour écrite par l'homme de sa vie, Augustin, mort depuis longtemps. Puis elle disparaît, sans laisser de trace... Pourtant, alors qu'il arpente le marché aux puces, Léon découvre une valise remplie de lettres adressées à Madeleine et signées Augustin. Convaincu que le hasard n'existe pas, il se lance à la recherche de la vieille dame. Mais il semblerait qu'elle soit morte depuis fort longtemps...


  • Dans ce huitième volume des Enquêtes du commissaire Léon, retrouvez une histoire du flic qui tricote en cachette depuis qu'il a arrêté de fumer, confectionne des paletots ringards pour son chien Babelutte, a son QG au Colibri, un bistrot de Montmartre, et vit chez sa mère Ginette, adepte des concours en tous genres. Du Nadine Monfils dans toute sa splendeur !

    Après des années d'internat, Lily revient à Paris chez ses parents, où l'attend un terrifiant secret sur lequel va enquêter le commissaire Léon. Mais quand tout s'emboîte tel un puzzle diabolique sous le sourire de Satan, l'enfer n'a pas d'issue, sauf si on trouve la clef de l'humour...

  • Une verve et un talent romanesque exceptionnels, un goût marqué pour les aventures rocambolesques, les combats épiques, les amours torrides et les intrigues de cour, sans oublier une érudition infaillible... Il faut lire Jean-Christophe Duchon-Doris !
    Jean-Christophe Duchon-Doris a créé les personnages de Guillaume de Lautaret, procureur en quête de vérité, et de Delphine d'Orbelet, son indomptable et sublime fiancée, en écrivant Les Nuits blanches du Chat botté. On retrouve aujourd'hui les deux héros au moment où ils doivent percer à jour les mystères d'un secret de famille qui risque de briser à jamais leurs projets de mariage. Leur nouvelle enquête les conduit au coeur de l'Amérique du Nord au temps où les Espagnols, les Anglais et les Français voulaient asseoir leur pouvoir sur ce fabuleux continent. L'histoire commence à Paris en 1701. Il s'en passait des choses cette année-là...

  • Au début de la guerre de Cent Ans, Wallah, jeune archère venue du nord vit avec une troupe de baladins qui l'a accueillie des années plus tôt. Mais la chasseresse qui ne ratait jamais sa cible et subvenait aux besoins de ses compagnons de route semble avoir perdu son don. Parce que la survie est une lutte de chaque instant dans ce Moyen Âge superstitieux en diable, Bézélios, le chef du groupe, décide d'engager les siens dans un complot visant à fabriquer un faux suaire " magique " destiné à provoquer la ferveur des foules et à les dresser contre l'envahisseur anglais.
    Mais cette entreprise grandiose n'est pas sans danger. D'un côté, l'Inquisition veille et Jôme le Noir, moine fanatique, s'est donné pour mission de brûler vifs les trafiquants de reliques. De l'autre, certains chefs de guerre convoitent le suaire pour conduire leurs propres armées à la victoire...
    Quels seront les vainqueurs dans ce royaume de France déchiré par les luttes intestines, la trahison et la peur ?

empty