• Revue études N.4283 ; du nazisme à la culture Nouv.

    ÉDITORIAL

    Promouvoir la laïcité - François Euvé

    INTERNATIONAL

    La société russe en évolution - Myriam Désert

    Si Alexeï Navalny n'est pas très populaire en Russie, cela ne signifie pas que la société est docile face au pouvoir. Les mobilisations se succèdent. Pour nombre de Russes, s'y ajoutent le souci du bien commun et la volonté de contribuer au devenir d'une grande patrie.

    La régulation des réseaux sociaux - Yves Poullet et Marie-des-Neiges Ruffo de Calabre

    La suppression du compte Twitter de Donald Trump interroge sur les instances de régulation d'Internet. Il faut distinguer manipulation de l'information et expression d'opinions, fausses ou choquantes. L'Union européenne élabore un code censé mieux protéger les internautes.

    SOCIÉTÉ

    Repenser le système alimentaire - Michel Duru

    La diminution de la biodiversité favorise le développement de nouvelles pandémies qui trouvent un terrain fertile dans nos modes de vie, en particulier alimentaires. L'amélioration de l'alimentation, essentielle à la santé, suppose une recomposition de ses sources.

    Du nazisme au « nouveau management » - Entretien avec Johann Chapoutot

    L'étude de l'Allemagne nazie pourrait-elle éclairer notre situation caractérisée par une culture « managériale » ? Le nazisme apparaît comme « l'image déformée et révélatrice d'une modernité devenue folle ». L'adoption d'une démarche écologique indique une voie de sa transformation.

    Qui est violent ? - Antoine Hardy

    L'injonction à condamner les violences sociales peut s'avérer un piège. En sortir nécessite de distinguer les violences visibles des invisibles, de comprendre en quoi cette diversion promeut une vision dépolitisée qui alimente la colère et montrer que celle-ci est légitime.


    RELIGION

    Appropriations évangéliques dans le catholicisme - Valérie Aubourg

    Avec le Renouveau charismatique, fortement influencé par le pentecôtisme, on assiste à une transformation du catholicisme : subjectivisation, formes d'appartenance plus individuelles et mobiles, organisation en réseaux, en écho au développement d'une modernité « liquide ».

    Les prières pour obtenir la guérison - Anne Lécu

    Les prières de guérison, de délivrance ou de libération se développent. Dans l'Église, la vigilance accrue devant les abus de pouvoir spirituel a conduit à regarder de près ce qui se passe dans les sessions de guérison et à en remanier le contenu pour éviter les dérives, voire les drames.

    CULTURE

    De la vanité selon Scorsese - Jean-François Pigoullié

    La représentation des Vanités trouve sa source dans l'Ecclésiaste qui évoque la précarité et l'inconsistance des attachements humains au regard de l'oeuvre de Dieu. C'est un thème majeur de Martin Scorsese. Avec son dernier film, le réalisateur explore le thème de la mélancolie.

    ACTUALITÉ CULTURELLE

    Expositions

    oTêtes de gondole, au musée du Quai-Branly

    oBamiyan, par-delà le néant, au musée Guimet

    Films

    o La servante écarlate o À l'abordage o Désigné coupable o Cinquième set o La fièvre

    Recensions

    o Les 44 livres de ce mois

  • Heureuse mais parfois difficile prière personnelle !
    Comment entrer et grandir dans l'oraison au milieu de nos emplois du temps surchargés, des distractions, des sécheresses... ? Dominique Sterckx nous livre un « mode d'emploi » simple et profond, fondé sur l'expérience séculaire des grands témoins de l'oraison, les saints du Carmel.
    Un guide indispensable pour tous ceux qui veulent vivre au quotidien une rencontre et un chemin d'amitié avec le Seigneur.




    What do you want to do ?
    New mailCopy

  • Comment dire « à dieu » à nos défunts ? La mort d'êtres qui nous sont chers est toujours une épreuve. Épreuve pour notre amour, épreuve pour notre foi. Surtout s'il s'agit de décès tragiques, de la mort de jeunes ou de longues et douloureuses agonies. Alors, les mots de la prière ne viennent pas facilement sur les lèvres.

    Ce recueil voudrait apporter une aide à ceux qui cherchent à prier en vérité. Dans les mots les plus simples, les plus vrais, la foi pure en Dieu s'y exprime ainsi que l'espérance chrétienne en l'au-delà de la mort, mais aussi nos doutes, nos interrogations et nos cris de douleur.

    Le livret propose une célébration-type mais offre aussi un choix de prières et de textes bibliques et profanes pour adapter le rituel aux diverses circonstances. Il se veut d'une utilisation facile pour les veillées de prières dans les salons funéraires, dans les églises
    comme dans nos maisons.

    Né à Paris en 1936, Georges Convert est ordonné prêtre en 1960. Il deviendra « prêtre-ouvrier » et membre de la Mission Saints-Pierre-et-Paul, dans la lignée de Jacques Loew. Il viendra au Québec en 1969, sera membre d'une communauté chrétienne (Copam). Jusqu'à la fin de sa vie en décembre 2013, il a partagé avec passion la Parole de Dieu.

  • Avons-nous conscience que l'Eucharistie, c'est Jésus réellement présent, mort et ressuscité pour nous ? En 9 jours, laissons-Le opérer dans notre propre vie et autour de nous les miracles de guérison et de consolation rapportés dans l'Évangile. Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui et à jamais !
    Florian Racine est prêtre du diocèse de Toulon. Il a à coeur de promouvoir l'adoration perpétuelle dans les paroisses, pour un renouvellement de l'Église.

  • Devenir ami de l'Esprit Saint !
    Le Saint-Esprit est l'âme de notre vie spirituelle, sans Lui nous ne pouvons ni prier, ni comprendre la Parole de Dieu, ni aimer. Or, nous Le connaissons si peu !
    Raniero Cantalamessa, capucin, prédicateur à la Maison pontificale et grande figure du Renouveau charismatique, nous offre ici neuf jours pour Le découvrir, L'inviter dans notre coeur, devenir Son ami... et renouveler de l'intérieur toute notre vie spirituelle !

  • Prêts pour un grand voyage au coeur de l'Évangile ?
    Votre but, si vous l'acceptez : aimer et être aimé ; votre guide : Marie ; votre carte routière : les mystères du rosaire. Main dans la main avec Marie, vous revivrez les grands épisodes de la vie de Jésus, vous changerez de regard sur votre propre vie, vous avancerez sur un véritable chemin de gloire et de sainteté. Fous-rires garantis tout au long de la route, grâce aux délicieuses anecdotes dont l'auteur a le secret.
    Un itinéraire aussi profond qu'original adressé à ceuxqui prient le rosaire, mais aussi à tous ceux qui désirent grandir dans l'amour et expérimenter la joie de l'Évangile.
    Bon voyage

  • Dans l'oraison, ce qui compte ce n'est pas de penser beaucoup, mais d'aimer beaucoup (Thérèse D'Avila)
    Alors que yoga, zen, relaxation et autre méditation orientale font recette en Occident, à grand renfort de concentration mentale et techniques aussi diverses qu'onéreuses, l'oraison - pur don gratuit de l'Amour de Dieu - continue d'animer et de faire vivre les saints, ces vrais amis de Dieu que nous sommes tous en devenir.
    Humilité, amour et fidélité, telles sont les seules intarissable qu'est le coeur de Dieu.
    Mais l'oraison, c'est pour qui ? et où, quand et comment la pratiquer ?
    Autant de questions qui trouvent leur réponse dans cet excellent petit ouvrage, riche en exemples et en conseils concrets, écrit par l'auteur de Recherche la paix et poursuis-là.

  • C'est à l'insistance de la communauté du monastère Saint-Joseph d'Avila que nous devons Le Chemin de la perfection. Désireuses de profiter de l'expérience spirituelle de leur mère Thérèse, les soeurs lui demandèrent de leur parler de l'oraison. Thérèse avait rédigé en 1565 le récit de sa vie, mais celui-ci, jugé trop personnel par son confesseur, ne fut pas divulgué. Elle entreprend donc en 1566 un nouvel ouvrage plus bref, où elle s'exprime dans un style simple et familier, comme en dialogue avec ses soeurs. Elle y dévoile le secret de la « perfection » pour le chrétien : laisser toute la place à Dieu et à son prochain.
    Sainte Thérèse d'Avila est une carmélite espagnole, (1515-1582). Profondément mystique, elle laisse des écrits sur son expérience spirituelle et devient une figure majeure de la spiritualité chrétienne. Elle a été proclamée docteur de l'Église par le pape Paul VI en 1970.
    Traduit de l'espagnol par Marcelle Auclair.

  • La contemplation de Jésus et de Marie est au coeur de ce livre. Chaque étape de leur vie s'actualise en nos propres coeurs. Tout devient réel. Nous entrons avec eux dans l'étable de Bethléem ou dans le Temple de Jérusalem, nous marchons avec eux sur les routes de Galilée, nous souffrons avec eux dans la foule hurlante du palais de Pilate, nous exultons avec Marie de Magdala devant Jésus vainqueur de la mort...
    En voyageant avec eux, nous absorbons les grâces attachées à chaque mystère, tels des enfants fascinés par ce qu'ils regardent, et nous sommes transformés par ces rayons de lumière qui émanent de l'Évangile.
    Nous découvrons aussi les méditations de dix mystères inédits du Rosaire : ceux de la compassion et de la miséricorde puisés dans la Bible et la Tradition de l'Église.

  • "C'est à la Croix que Jésus assume une fois pour toutes l'échec et le mal et qu'il les transcende. C'est là que se manifeste son amour insondable". Pape François
    Avec le Pape François, suivons le Christ dans sa Passion car il nous introduit magnifiquement dans la contemplation du mystère de notre Salut.
    La sagesse de la Croix rompt toute logique humaine au nom d'une logique supérieure. Dieu nous enseigne que la Croix ne garde pas en elle une logique de souffrance et de mort, mais bien celle de la vie, dans l'amour et l'espérance.
    Cette démarche spirituelle nous aidera aussi à sortir de nous-mêmes pour aller à la rencontre des autres, vers les périphéries de l'existence : vers les personnes oubliées ayant le plus besoin de compréhension, d'aide et de consolation.

  • De la rencontre avec Dieu dans la prière naîtront toutes les transformations auxquelles nous aspirons pour notre société et pour nous-mêmes, car seul le contact avec le Ciel pourra guérir notre terre.
    Quelle que soit notre vocation, le premier appel que Jésus et l'Esprit Saint nous adressent est celui de la prière. Par elle nous sera révélé le visage du Père, ainsi que notre identité la plus profonde.
    Ce livre, fruit d'une profonde maturité spirituelle, nous guide avec simplicité sur le chemin de l'intimité avec Dieu et nous conduit à l'essentiel : retrouver le goût de la prière personnelle et les moyens concrets de la pratiquer et d'y être fidèle.
    Cette "école de prière" nous aidera à entrer en contact avec la présence de Dieu, et à nous laisser transformer intérieurement par lui pour aimer en vérité.

  • Le 1er janvier 2000, Holly Pierlot tapa du poing sur la table de la cuisine et lança rageusement à son mari : « Je n'en peux plus ! » Elle s'était laissé dépasser par son travail de mère. Tout était en désordre, le linge sale traînait... Holly, découragée, se sentait incomprise. Impossible de trouver le temps de souffler, ...

  • N'y a-t-il pas contradiction, à proposer un ensemble de Jalons pour prier tout en affirmant la non suprématie de la prière sur l'action, la relation aux autres comme premier rendez-vous de l'amour ? Eh non ! Ces jalons à la suite d'Ignace de Loyola font expérimenter, selon la dynamique des Exercices d'où ils sont tirés, un chemin à faire, une Parole qui nous travaille, une conversion de nos images et de notre relation à Dieu, Mais au coeur de ces moyens se vit déjà un amour en actes, une fidélité amoureuse, un dialogue intime : de notre part mais aussi de Dieu. Au cours de cette route dans la foi, permettant de « sentir et goûter intérieurement les choses par soi-même », une douce transformation s'opère : la relation à Dieu se fait plus personnelle, et nous ouvre un quotidien où l'on peut « trouver Dieu en toute chose ». Dans un langage clair et structuré, l'auteur livre d'abord les aspects essentiels de la prière ignatienne explicités dans leur sens et dans la manière de s'y prendre, ainsi que des points d'attention que son expérience personnelle et ses accompagnements ont mis en relief. Chacun peut ainsi se mettre lui-même à l'ouvrage, prier, s'exercer... Puis, elle propose un itinéraire avec quelques textes bibliques. La prière progressive sur ces textes, la relecture de ce qu'ils ont fait éprouver, et la relecture du quotidien peuvent faire l'objet d'un cheminement chez soi, ou en groupe.

  • Israël n'a cessé de relire son passé et c'est au coeur de cette relecture qu'est née son espérance messianique. Jésus a invité les disciples d'Emmaüs à relire avec lui sa vie et sa mort dans l'histoire d'Israël pour qu'elles y prennent sens et signification. C'est donc une longue tradition qui nous invite à trouver dans la lecture de la vie une voie de progrès spirituel. Aussi trouvera-t-on, dans cet ouvrage un ensemble de textes de spiritualité autour de la mémoire et de son rôle dans la rencontre du Dieu vivant. Il n'y a pas de vie chrétienne sans racines bibliques profondes. Dans la joie même et la ferveur de la rencontre, l'Esprit ramène au mémorial, comme à Emmaüs. Il n'y a pas non plus de progrès spirituel en dehors de la durée assumée, du passé relu et unifié dans l'accueil de l'avenir. Jésus dans sa mission sait d'où il vient et où il va. C'est dans cette conscience que son présent devient l'aujourd'hui du Père. À l'inverse, l'histoire et l'expérience nous offrent bien des exemples de générosités anarchiques qui peuvent prendre, ici ou là, les couleurs de l'Évangile, mais ne construisent pas le Royaume de Dieu. Pour bâtir sur le roc, il faut accepter de s'asseoir et prendre humblement conscience des forces et des faiblesses qui nous habitent en nous disposant à l'action de l'Esprit. C'est tout cet effort de lucidité spirituelle qui est évoqué dans ces pages pour y découvrir un chemin vers Dieu. Il passe par des méthodes : prière d'Alliance, révision de vie... Elles peuvent paraître austères et contraignantes ; à qui les assume avec persévérance et souplesse, elles se révéleront libératrices. Loin de nous refermer sur une épuisante recherche de perfection, elles nous ouvriront aux joies de l'action de grâces et de la louange.


  • « Ainsi peut naître l'hymne (...) Quelque chose m'est arrivé, qui m'a surpris. Qui m'a invité au détour, comme un buisson qui brûlerait sans faire de cendres. Par là Dieu m'est advenu. Ou bien, par là je suis allé vers lui. J'ai crié, de douleur ou de joie, de honte ou de bonheur. Un cri d'abord sans voix. Peut-être un rugissement. Ensuite, il me faudra écrire le cri. (...) Car il s'agit de traduire une rencontre. Je la traduis avec des mots. (...) Ecrire pour le chant, c'est écrire pour d'autres. Mais non pas prétendre écrire le chant d'un autre. C'est offrir à l'autre l'écriture de mon cri pour qu'il puisse lui-même s'en saisir, en faire son chant. »


    Didier Rimaud, chantre de Dieu, décrivait ainsi son art. Le présent livre, au-delà de l'hommage au grand poète qui a renouvelé le chant liturgique, se veut invitation au lecteur pour qu'il fasse sa prière des textes de Didier Rimaud.


    En contrepoint des chapitres présentant le poète, sa vie et son oeuvre, les auteurs, à partir d'hymnes choisies, proposent des indications pour la méditation ; ces suggestions pourront être source d'inspiration pour prier avec les poèmes rassemblés en fin d'ouvrage.

  • Quelques semaines avant sa mort, frère Roger, fondateur de Taizé, mettait la dernière main à ce livre. Il aimait exprimer sa recherche de Dieu sous forme de courtes méditations. Il les lisait lors de la prière de midi qui réunit les frères de la communauté et les participants aux rencontres de Taizé. Ce livre en recueille une centaine. Prières de louange ou simples demandes, expression d´une attente contemplative en dépit des doutes ou des hésitations, ces brefs textes rappellent qu´en chacun est déposé le désir d´une communion en Dieu. En publiant ces prières, frère Roger voulait inviter à laisser croître en soi la simple confiance de la foi et à découvrir comment prier dans le silence du coeur.

  • Présentation

    De 1937, date de son arrivée en France, à 1985, le Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov a dispensé un enseignement exclusivement oral dans le cadre de la Fraternité Blanche Universelle. Au cours de ses conférences (cinq mille environ), il revenait inlassablement sur les choix que nous devons faire pour donner un sens à notre existence et grandir spirituellement. De temps en temps, pour nous aider à progresser dans cette voie, il lui arrivait de suggérer des souhaits à formuler sous forme de prières. Ce sont ces prières qui ont été rassemblées dans la quatrième partie de ce livre.
    « Lorsque nous prions, nous tournons notre regard intérieur vers le Ciel. Mais en regardant vers le Ciel, nous ne cherchons pas à nous détourner de la terre. Si nous contemplons le Ciel, si nous nous adressons à Lui, c'est pour devenir nous-mêmes des conducteurs du Ciel, pour attirer en bas, sur la terre, tout ce qui est beau, pur, lumineux, éternel en haut. »
    Omraam Mikhaël Aïvanhov

    Table des matières

    Partie I - De la terre au Ciel et du Ciel à la terre
    Partie II - À qui nous adressons-nous quand nous prions Dieu ?
    1. Dieu, la notion d'ordre hiérarchique
    2. Les fondements de la prière : une connaissance de la structure de l'univers
    3. Notre lien avec Dieu : un état de conscience
    4. La capture d'un élément divin
    5. Un sommet à atteindre en nous
    6. Les rouages de nos appareils psychiques
    7. Quand prier nous donnera plus de joie que d'être exaucés
    Partie III - Comment faire entendre notre voix
    1. La graine à mettre en terre
    2. Il ne suffit pas de désirer le bien
    3. Donner quelque chose en échange de ce que l'on demande
    4. Se déplacer
    5. La foi soutenue par l'effort
    6. Une élévation du niveau de conscience
    7. La bonne longueur d'onde à trouver
    8. La parole qui donne chair à la pensée et au sentiment
    9. Créer intérieurement un état d'harmonie44
    10. Changer les buts de notre existence
    11. Les réponses du Ciel
    1 - Se préparer à les recevoir - 2 - Accepter de ne pas toujours les comprendre
    12. Une respiration de l'âme
    13. S'associer à tous les êtres qui prient dans le monde
    14. Les paroles de la prière puisent leur force dans l'aura
    15. L'union de notre âme avec l'Esprit cosmique et de notre esprit avec l'Âme universelle
    16. Dieu nous attend toujours dans ses palais
    17. C'est aussi à nous de trouver les mots à prononcer
    Partie IV - Prières (extraits)
    A
    - pour s'Accorder avec les projets du Ciel - apporter de l'Aide : 1 - à un parent, un ami qui souffre - 2 - à l'humanité entière - à l'Ange de l'Air - l'invitation aux Amis célestes - l'Amour : 1 - penser à l'appeler - 2 - comment le protéger - 3 - les richesses de chaque rencontre - 4 - une énergie à consacrer au Ciel - à l'Amour, la sagesse et la vérité - pour se délivrer de l'Angoisse - l'Argent : le consacrer à Dieu afin de l'utiliser à bon escient
    B
    - Bénir : le geste et la parole - aux puissances du Bien

    Partie V - Prier ensemble pour l'avènement du Royaume de Dieu

  • Notre Père

    Frère John

    Ce livre est né d´une série d´introductions bibliques, données pendant les rencontres intercontinentales de jeunes à Taizé.
    Il tente d´approfondir le mystère du Notre Père en creusant l´une après l´autre toutes les phrases de cette prière de Jésus. On y découvre sous des apparences ordinaires, sous des expressions d´origines juive et biblique, quelque chose d´unique, comme une plongée dans la vie intime de Dieu.
    Une prière dans laquelle nous n´aurons jamais fini de puiser des trésors d´Évangile. Une prière capable d´alimenter, pendant toute la vie, un pèlerinage de confiance sur la terre.
    Cette nouvelle édition comporte un chapitre supplémentaire sur la doxologie « Car c´est à toi qu´appartiennent le Règne, la Puissance et la Gloire... »

  • « Je veux te mener loin en profondeur. Là-bas, dans le sanctuaire de ton âme. Là où personne n'a accès, parce que Je suis le seul à y demeurer.» Jésus à Alice.
    A 50 ans, menant une vie chrétienne superficielle, Alice retrouve un sens à sa vie grâce au Renouveau charismatique où elle fait la rencontre du Christ vivant : Il devient alors sa seule valeur, son seul désir et son seul but. Elle note alors fidèlement les paroles qu'elle reçoit de Jésus dans son journal spirituel. Les extraits choisis présentés dans ce livre, classés par thèmes, permettent de découvrir la profondeur spirituelle et théologique hors du commun de ses écrits qui ouvrent un chemin d'intimité pour découvrir la présence du Christ au plus profond du coeur. À travers Alice, Il veut s'adresser à chacun pour lui apprendre à se recentrer sur l'essentiel et à se décider pour une vie fructueuse et fidèle à l'Évangile.
    Textes sélectionnés par Valérie Thérade


  • Les enjeux écologiques font partie de notre vie et de nos choix quotidiens, tellement quotidiens que nous ne pensons pas qu'ils puissent être l'objet d'un discernement. Parce qu'elle est au coeur de nos rapports à l'autre, proche ou lointain, l'écologie est aussi en rapport avec notre foi. Le Pape François le martèle dans l'Encyclique Laudato Si', en nous appelant à prendre soin de notre « Maison commune », ce qui revient à prendre soin de nos frères : «
    Si nous ne parlons plus le langage de la fraternité et de la beauté dans notre relation au monde, nos attitudes seront celles du dominateur, du consommateur ou du pur exploiteur de ressources, incapable de fixer des limites à ses intérêts immédiats. » (N° 11)


    La sauvegarde de la Création se fait oeuvre spirituelle et ce livre voudrait aider à en prendre conscience. Il propose au lecteur des réflexions sur l'état de la planète et sur notre responsabilité de chrétiens, mais aussi des exercices spirituels, nourris de la Parole de Dieu et de textes de prière, pour lui permettre de mieux contempler la Création et louer le Créateur, discerner sa part dans le péché écologique et agir pour répondre aux appels pressants de la Terre.

  • Beaucoup de livres ont été écrits sur ce sujet mais l'expérience de la prière ne peut être ­communiquée que par contagion. C'est en regardant Jésus que les disciples ont désiré prier comme lui. Depuis que Jésus a conseillé ses disciples en leur apprenant le « Notre Père », des hommes et des femmes, un peu plus avancés sur cette voie, ont aidé ceux qui désiraient s'y initier. On apprend sans cesse à prier, comme à aimer. Ce petit livre s'adresse particulièrement à ceux qui commencent dans la vie de prière.

  • « Si les psaumes sont beaux, c'est de leur parfaite adéquation à la voix qui s'en empare et à leur fonction de faire prier. Les psaumes sont essentiellement des instruments à prier. » Et si nous les connaissions mieux pour prier comme Jésus les a récités pour prier ? Le Père Didier Rimaud ouvre le psautier pour nous faire découvrir toutes les richesses de ces poèmes, poèmes de louange, cris jaillis du coeur de l'homme. Les psaumes disent la joie et la souffrance, la détresse et l'émerveillement, la révolte et la confiance, le désir et l'abandon. Ils sont aussi des questions : questions que l'homme pose à Dieu, questions que Dieu pose à l'homme. Le psalmiste écrivait pour garder trace de son expérience spirituelle et de son cri. Prier avec un psaume aujourd'hui est pour nous une façon de retrouver la vérité de ce cri et de le faire nôtre en s'inscrivant dans la suite des générations et en en faisant mémoire. Dans la seconde partie du livre, Didier Rimaud nous propose la lecture de sept psaumes pour nous faire entrer dans la prière à des moments particuliers de notre vie : temps de désespérance, d'initiation chrétienne, de réconciliation, de fête et de deuil.

  • La qualité de la vie, c'est la qualité de nos relations. Comment en serait-il autrement pour la vie chrétienne, et pour la relation qui la fonde : la prière ? De même que les conditions de travail, de logement, de transport, au lieu de nous isoler, doivent promouvoir les relations humaines, notre manière de vivre doit nous aider à trouver Dieu. Une vie sans prière devient vite inhumaine. Les chrétiens le savent bien, qui aspirent aujourd'hui à la retrouver comme une dimension essentielle de leur vie. Mais notre désir se heurte à de nombreuses difficultés, et le découragement nous guette. Retrouver les conditions de la prière, découvrir notre démarche propre et notre manière de prier : telle est la visée de ces pages. Elles ne cherchent pas l'originalité, mais la simplicité et la clarté. La maison du Père a beaucoup de demeures et le monde de la prière a plusieurs entrées. Aussi bien peut-on commencer la lecture de ce livret par ici ou par là, indifféremment. Invitation à la prière, invitation au travail - comme le suggère le chapiteau de Vézelay, appelé le «moulin mystique », qui orne la couverture. Car notre coeur est comme un moulin, qui broie ce qu'on y verse : du froment ou de l'ivraie. Seul l'Esprit de Jésus peut nous apprendre à prier. Nous ne pouvons rien sans son inspiration. Mais il ne peut rien sans notre effort. « Il faut vous mettre à l'oeuvre, dit Jésus, pour obtenir non pas une nourriture périssable, mais la nourriture qui demeure en vie éternelle » (Jean 6, 27).

  • Des endroits s'appellent lieux de prière : une église, un coin réservé dans l'appartement, un chemin de pèlerinage... Des moments s'appellent temps de prière : le quart d'heure matinal avant de partir au travail, l'ouverture d'une réunion, le partage fraternel d'un sacrement, une heure de silence avec la Bible... Et si n'importe quel lieu ou temps pouvait permettre de libérer en nous la prière ? Une prière dans l'instant, là où nous sommes. Et s'il était possible de nous laisser prier par celui qui sans cesse prie au fond de nous-mêmes? « Il suffit que tu ouvres les yeux: Dieu est toujours offert », nous disent les psaumes 90 et 45. Il est une multitude d'instants où le souhait de Dieu peut se réaliser: l'expérience d'une communion dans le Nom de son Fils. Il n'est que de consentir

empty