• Avant d'embrasser les ténèbres et la béatitude de l'éternité, Juanita de la Cruz, torera mexicaine, entonne un dernier chant de piété et de grandeur... La nouvelle lauréate d'un auteur à découvrir d'urgence, d'une beauté souveraine, ouvre ainsi une magnifique et étonnante liturgie en douze nouvelles où l'on visitera couvents et monastères, l'on empruntera chemins reculés et routes secondaires et connaîtra bien des lumières avant de se retrouver au paradis et autres arènes virtuelles - taurines ou littéraires -, pour finir par la magistrale et inédite participation d'un écrivain mort depuis l'avant-dernier siècle. Olé !

  • "Pour fêter dix années de promotion de la nouvelle et des auteurs, magnifier le génie de la forme courte et prouver la bravoure et la noblesse des huit lauréats du prix de la nouvelle le plus important en France, les Avocats du Diable (qui portent bien leur nom) les ont mis au défi d'écrire en temps limité une nouvelle taurine s'achevant par le mot « empreinte » et située dans un contexte tiré au sort ! (Dans un ascenseur, un caillou dans la chaussure, 9 semaines et demi, le cul entre deux chaises, Liberté, Égalité, Fraternité, le mont St. Michel, une grève des trains, la permanence du Parti communiste.) "

empty