• Ma reine

    Jean-Baptiste Andrea

    Vallée de l'Asse. Provence. Été 1965. Il vit dans une station-service avec ses vieux parents. Les voitures qui passent sont rares. Shell ne va plus à l'école. Il est différent.
    Un jour, il décide de partir. Pour aller à la guerre et prouver qu'il est un homme. Mais sur le plateau qui surplombe la vallée, nulle guerre ne sévit. Seuls se déploient le silence et les odeurs du maquis. Et une fille, comme un souffle, qui apparaît devant lui. Avec elle, tout s'invente et l'impossible devient vrai. Il lui obéit comme on se jette du haut d'une falaise. Par amour. Par jeu. Et désir d'absolu.
    Ma reine est une ode à la liberté, à l'imaginaire, à la différence. Jean-Baptiste Andrea y campe des personnages cabossés, ou plutôt des êtres en parfaite harmonie avec un monde où les valeurs sont inversées, et signe un conte initiatique tendre et fulgurant.

  • Le dit du mistral

    Olivier Mak-Bouchard

    Le roman de la rentrée littéraire : lauréat du prix Première Plume.
    "Un magnifique hymne à la nature et à la beauté du moinde."
    Pierre Assouline

    Après une nuit de violent orage, un homme voit toquer à la porte de sa maison de campagne Monsieur Sécaillat, le vieux paysan d'à-côté. Qu'est-ce qui a pu pousser ce voisin secret, bourru, généralement si avare de paroles, à venir jusqu'à lui ? L'homme lui apporte la réponse en le conduisant dans leur champ mitoyen : emporté par la pluie violente et la terre gorgée d'eau, un pan entier d'un ancien mur de pierres sèches s'est éboulé. Or, au milieu des décombres et de la glaise, surgissent par endroits de mystérieux éclats de poterie. Intrigués par leur découverte, les deux hommes vont décider de mener une fouille clandestine, sans se douter que cette décision va chambouler leur vie.

    S'il se nourrit des œuvres de Giono et de Bosco,
    Le Dit du Mistral n'est pas un livre comme les autres. C'est le début d'un voyage, un roman sur l'amitié, la transmission, sur ce que nous ont légué les générations anciennes et ce que nous voulons léguer à celles à venir. C'est un récit sur le refus d'oublier, une invitation à la vie où s'entremêlent histoires, légendes et rêves. C'est une fenêtre ouverte sans bruit sur les terres de Provence, la photographie d'un univers, un télescope aimanté par les dieux.

  • Imaginez un moulin abandonné, au coeur de la Provence, la porte ouverte sur un joli bois de pins tout étincelant de lumière... Écoutez chanter les cigales, sonner les grelots des mules et regardez bien, vous verrez apparaître maître Cornille, le curé de Cucugnan, l'Arlésienne, et même la petite chèvre de M. Seguin... Avec les Lettres de mon moulin, c'est la Provence d'hier, ses parfums et ses traditions qu'Alphonse Daudet a fait entrer à tout jamais dans la littérature française.

  • Faire face à l'adversité et se prouver qu'on est quelqu'un de bien.
    Généraliste dans le Luberon, Caroline Serval exerce son métier avec passion et dévouement, aux côtés de sa soeur Diane, secrétaire médicale. Devant la pénurie de médecins qui sévit dans la région, elle doit accepter de plus en plus de patients, au détriment de sa vie privée. Sa seule perspective est de recruter un confrère pour agrandir le cabinet. Cependant, qui acceptera de s'établir dans ce village de Provence, certes magnifique mais loin de tout ?
    Caroline et Diane fréquentent régulièrement les frères Lacombe. Paul et Louis vivent tous deux dans la propriété viticole de leur père désormais installé en maison de retraite. Paul, attaché à la terre et à la vigne, produit un vin nature, tandis que Louis, informaticien, vient de quitter Paris pour retrouver ses racines.
    Les uns et les autres assument leurs choix personnels, et pourtant l'adversité guette. Entre les vocations chevillées au corps, les élans du coeur et les lourds non-dits familiaux, ces quatre-là vont devoir reconsidérer leur existence pour avancer. L'occasion donnée à chacun de se demander qui il est réellement, et d'essayer de se prouver qu'il est quelqu'un de bien.

  • Au coeur des champs d'amandiers, ces arbres millénaires, Françoise Bourdon signe une ode éternelle à la Provence à travers une fière héroïne. Haute-Provence, 1890. Anna, jeune amandière, se croyait promise à Martin, héritier d'un riche producteur aptésien de fruits confits. Or, sans explication, celui-ci épouse une fille de notables.
    Seule sa passion pour les amandiers donne désormais un sens à la vie de la jeune femme. Lorsqu'elle rencontre Armand, pâtissier amoureux des traditions provençales, elle réalise un vieux rêve et fabrique le meilleur des nougats.
    Tous deux se battent pour développer leur confiserie, installée à Rouvion, un village du plateau de Sault.
    Elle croit avoir retrouvé le bonheur auprès de sa petite fille aussi. Mais la guerre de 1914, les révélations de Martin, les actes de résistance au pied du mont Ventoux vont mettre à l'épreuve la courageuse Anna.

  • Serge Mouret est le prêtre d´un village pauvre, quelque part sur les plateaux désolés et brûlés du Midi de la France. Barricadé dans sa petite église, muré dans les certitudes émerveillées de sa foi, assujetti avec ravissement au rituel de sa fonction et aux horaires maniaques que lui impose sa vieille servante, il vit plus en ermite qu´en prêtre. A la suite d´une maladie, suivie d´une amnésie, il découvre dans un grand parc, le Paradou, à la fois l´amour de la femme et la luxuriance du monde. Une seconde naissance, que suivra un nouvel exil loin du jardin d´Eden. Avec cette réécriture naturaliste de la Genèse, avec ce dialogue de l´ombre et du soleil, des forces de vie et des forces de mort, du végétal et du minéral, Zola écrit certainement l´un des livres les plus riches, stylistiquement et symboliquement, de sa série des Rougon-Macquart.
    Edition de Sophie Guermès. 

  • Contre l'avis de son père, une femme décide de quitter Paris pour s'installer à Peyrolles, dans la maison où elle a passé son enfance. Là-bas, de sombres secrets de famille l'attendentMystères, passés douloureuxUne grande saga dans le sud-ouest de la France.0500 0300Épuisée par son divorce et lasse de sa vie de médecin à Paris, Pascale Fontanel décide de retourner à Peyrolles, dans le Sud-Ouest, où elle a passé son enfance. Son père, qui s´apprêtait à revendre la propriété familiale, s´oppose violemment à cette décision. La mort brutale de sa première femme dans un incendie et la dépression de la mère de Pascale expliqueraient-elles cette réaction aussi vive qu´inattendue ?Obstinée, la jeune femme s´installe pourtant dans la vieille maison avec la ferme intention d´y reconstruire sa vie. Mais, très vite, des événements viennent troubler les tendres et joyeux souvenirs. Le jardinier, un homme au comportement étrange, refuse coûte que coûte de quitter la propriété. Les voisins, eux, évoquent des histoires bien troublantes liées aux Fontanel. Sans parler de ce livret de famille au contenu explosif que Pascale va retrouver dans la demeure...Qu´a-t-il pu se passer à Peyrolles ? Quels autres mystères renferme la vieille maison de son père ? Pascale, volontaire et entêtée, ne cèdera pas avant de connaître toute la vérité...

  • À l'heure du coronavirus, quelles sont les leçons d'hier sur les pandémies qui peuvent valoir pour aujourd'hui ? En dressant l'histoire de la grande peste en Provence au XVIII e siècle, ce sont nos peurs, nos confinements, nos détresses qu'éclaire, comme en un miroir, Gilbert Buti. Fulgurant.
    Rarement un livre d'histoire n'aura revêtu une telle actualité.
    Car l'épidémie de peste, qui a touché une partie de la France en 1720-1722, a d'étonnantes résonances avec la pandémie de la Covid-19.
    Introduite à Marseille par un navire venant de Syrie, la peste a tué 120 000 des 400 000 habitants de la Provence, du Comtat et du Languedoc, soit près d'un sur trois. Pourquoi la contagion s'est-elle propagée, ravageant ou épargnant des localités parfois proches ? Malgré un ensemble de mesures de lutte, dont le confinement décrété par les pouvoirs locaux et soutenu par l'État royal, elle a menacé le reste de la France et effrayé l'Europe qui ont multiplié les barrières pour s'en prémunir. Face à l'impuissante médecine contre l'ennemi invisible, les hommes ont invoqué la colère de Dieu et la médecine du Ciel.
    Privilégiant la parole des témoins malades, médecins, savants et religieux - et les apports des anthropologues, démographes et sociologues -, Gilbert Buti dresse un bilan de l'événement-catastrophe très tôt instrumentalisé. Et, trois siècles après, il en décrypte les traces laissées dans les mémoires et l'imaginaire collectif.
    Assurément, une invitation à réfléchir au temps présent !

  • Partez pour une balade gourmande en FranceDécouvrez les meilleures recettes de l'Hexagone : les incontournables, indispensables, intemporelles, mythiques, qu'il faut avoir préparées et dégustées au moins une fois dans sa vie ! Un tour de France de nos spécialités, région par région, et des conseils sur ce qu'il faut goûter et rapporter lorsque l'on est de passage dans la région.Convivialité, générosité et authenticité assurées pour ce road-trip supergourmand !

  • Au lendemain de la Première Guerre mondiale, Joseph a soif de découvertes. Il décide de tout quitter pour se confronter à de nouveaux horizons. Il entraîne avec lui sa femme Marie et leur fille Adeline, laissant derrière eux famille, travail et confort.
    À travers cette aventure, Joseph espère surtout effacer le souvenir d'Agnès, cet amour fugace et inavoué qu'il a entretenu pendant la guerre et dont il n'a plus aucune nouvelle. Leur installation se passe à merveille. Bien intégrés, ils vivent une existence paisible et heureuse. Jusqu'au jour où la route de Joseph croise par hasard celle d'un jeune garçon portant au cou une surprenante tache de naissance.
    Mais le hasard n'est-il pas le messager du destin ?

  • Esiècle, dans une Provence en pleine renaissance culturelle, le destin tragique de Mélanie, des cartonnages de Valréas à la distillation de l'absinthe.0500 0300 Mélanie est une enfant abandonnée. Après une enfance douloureuse dans une famille d´agriculteurs de la campagne drômoise où elle a été placée par l´Assistance, elle part pour Valréas où elle est élevée avec amour par Sylvine, une cartonnière. Sa rencontre et son mariage avec Alexis, le fils d´un garancier du Vaucluse qui s´est reconverti dans la distillerie d´absinthe, vont changer sa vie. La « Dame Verte » est alors la boisson nationale. Mélanie va consacrer son énergie et sa vie au développement de la distillerie sans jamais oublier son passé d´enfant de l´Assistance. C´est ainsi qu´en 1915, date à laquelle l´absinthe est définitivement interdite, l´ancienne distillerie deviendra un lieu d´hébergement pour les enfants abandonnés... Entre amours contrariés et drames familiaux, dans une Provence riche de traditions dans lesquelles Mélanie se plonge avec passion, la jeune femme cherche sa voie et acquière son indépendance, malgré les épreuves.

  • Il y a l'histoire du chat ramené de la prison des Baumettes - incroyablement forte. Celle qui tient lieu d'hommage à la mère de l'écrivain - profondément émouvante. Celle inspirée de la passion de l'auteur pour le football - absolument savoureuse...
    Ces six nouvelles de René Frégni ont toutes un ton, une atmosphère, admirablement dépeints et incarnés. Ensemble, elles constituent ce court ouvrage dans lequel le lecteur appréciera se promener, plongeant ainsi dans l'univers de leur auteur.

    « Giono est toujours vivant. Il s'appelle Frégni et habite Manosque, comme feu le Titan de la Provence. » Franz-Olivier Giesbert, Le Point
    « Lire René Frégni, c'est se régénérer. » Le Sens critique

    René Frégni est un écrivain français. L'essentiel de son oeuvre est publié aux éditions Gallimard.


  • Au pays d'Arbonne le soleil mûrit les vignes et fait éclore les chansons des troubadours qui célèbrent l'amour courtois.

    Au Gorhaut, terre austère du Nord où l'on adore le dieu mâle Corannos, règne le brutal Adémar, sous l'influence du primat fanatique du clergé.
    « Jusqu'à ce que meure le soleil et que tombent les lunes, l'Arbonne et le Gorhaut ne vivront pas en harmonie côte à côte. »
    Gouvernée par une femme, minée par la rivalité sanglante de ses deux seigneurs les plus puissants, l'Arbonne n'est-elle pas une proie tentante pour une guerre de conquête et de croisade du Gorhaut, d'autant - ignominie ! - qu'on y vénère une déesse ?
    Mais c'est en Arbonne que Blaise du Gorhaut s'est engagé comme mercenaire au service d'un baronnet, après avoir fui son pays et son père. Il découvre en chemin les guerres et les intrigues d'un monde où les marionnettistes politiques parlent de l'avenir au présent, mais où l'amour, toujours, pèse plus fort que tout autre sentiment.
    Qui est-il vraiment, ce Blaise du Nord, et quel destin l'attend qu'il ignore lui-même ? Seule le sait peut-être Béatrice, la grande prêtresse aveugle de Rian au hibou sur l'épaule.

  • Quand Martine Fauré meurt, son fils quitte Paris pour passer le mois d'août en Provence, chez un ami. La rencontre avec la forêt, ses senteurs, sa lumière, son immuabilité et son silence vivants fait pressentir à Pierre ? cet homme simple, comptable dans une petite entreprise ? un royaume insoupçonné où le temps, l'espace et les sensations sont souverains. « Marie », surgie comme un mauvais rêve sur le pas de sa porte, achève de le convaincre que sa vie est ailleurs ; depuis ce jour de l'été 1940 où on l'a ramassée sur le bord d'une route, « Marie » a rompu avec l'humain et n'est plus qu'un « pauvre animal malade ». Des mois durant, Pierre s'acharne à sortir la jeune femme des limbes où elle a sombré. Et il faut acquiescer au miracle : le refus du désespoir et la foi en la vie de Pierre Fauré ont réussi là où la science s'était déclarée impuissante. « Marie / Anne » renoue avec son humanité, avec sa mémoire, avec son passé. Quant à l'avenir...

  • Un pacifique instituteur de village brutalement assassiné, un copain de jeunesse éleveur de chèvres qui se trouve en danger et voilà Fanny, journaliste au « Matin », partie pour le Sud-Est. L'ex-détective privée découvre un pays de la lavande pourri par le racisme et les passe-droits. D'abord en ronchonnant puis avec passion, Fanny enquête sur une affaire qui se révèle de plus en plus sombre et coriace. Comment faire éclater la vérité dans une France gâtée par la « peste brune » ?

  • Après le Grand Dictionnaire, Lou Tresor dóu Felibrige de l'illustre Frédéric Mistral, qui s'est montré en cette oeuvre le Littré de la langue provençale, on demandait et de tous côtés on réclamait Lou Pichot Trésor du Félibrige. Eh bien ! le voici. Prenez-le et parcourez-le à loisir. C'est là notre préface. Nous pourrions, sans doute, expliquer combien nous ont été utiles, dans la composition de cet ouvrage, nos fréquentations familières et assidues avec le peuple, et, d'autre part, quel précieux secours nous ont apporté les dictionnaires de Mistral, d'Honorat, de Doujat, d'Avril, de Piat et du niçard Pellegrini, ainsi que les autres lexiques ou vocabulaires de la Langue d'Oc, languedociens, gascons, limousins, dauphinois, etc. Nous pourrions aussi faire ressortir le côté pratique de notre petit dictionnaire : d'abord au point de vue linguistique qui nous a fait grouper ensemble, et par paragraphes distincts, les mots de même famille, autant, bien entendu, que l'ordre alphabétique le comportait - ; ensuite au point de vue historique et ethnographique... (extrait de la Préface, édition originale de 1902).
    Constamment « reprinté » (à l'identique de l'édition de 1902) depuis plus d'un siècle, aucun éditeur n'avait osé s'attaquer à la recomposition complète de l'ouvrage en deux tomes (français-provençal et provençal-français). C'est désormais chose faite. Voici le nouveau Pichot Tresor !
    Xavier de Fourvières (1853-1912), né à Robion (Vaucluse), chanoine de l'ordre des prémontrés. Il s'exila en Angleterre de 1903 à 1912, après la loi sur les Congrégations et devint supérieur du prieuré de Storrington dans le Sussex. Auteur de nombreux ouvrages en provençal (dont le plus célèbre reste son Pichot Tresor), il fut majoral du Felibrige.

  • Cette collection, destinée aux jeunes lecteurs, propose les grands classiques de la littérature en texte intégral, illustrés avec soin.La Chèvre de Monsieur Seguin, Les Vieux, La Mule du Pape, La Légende de l'homme à la cervelleou encoreLes Trois Messes basses...,Tristes ou gaies, mélancoliques ou satiriques, un siècle après qu'Alphonse Daudet les ai écrites , ces nouvelles restent des chefs-d´oeuvre de malice, de poésie et d'émotion.

  • Jean Aicard (1848-1921) "Tu es toi, Maurin ? fit l'aubergiste. Ferme la porte vivement. Tu nous gèles du coup, collègue ! On dirait que tu amènes avec toi tout l'humide et tout le froid de la montagne." "Maurin des Maures" est une promenade dans le massif des Maures et nous conte, avec l'accent méridional, les aventures d'un chasseur aimé de tous (ou presque !) Un seul véritable ennemi : le gendarme Sandri car les deux hommes sont amoureux de la même femme : la corsoise Tonia. Et comme si les "galéjades" du roi des Maures ne suffisaient pas, elle sont agrémentées des histoires de Désiré Cabissol, la "gazette" locale.

  • Huile essentielle, fraîche ou séchée, découvrez les incroyables vertus de cette fleur pour la beauté, la santé, la maison...
    La lavande cache bien son jeu : on l'adore pour ses jolies fleurs et son parfum d'été mais c'est aussi un cocktail détonant de propriétés thérapeutiques et cosmétiques !
    Découvrez dans ce livre :
    - Les meilleurs rôles de la lavande : fleurs fraîches, séchées, huile essentielle, hydrolat... qui fait quoi ?
    - Les miracles qu'elle fait dans la maison : désodorisant écologique spécial toilettes, lingette adoucissante pour le linge, chasse-insecte de la cave au grenier...
    - Ses bienfaits pour la santé et la beauté : elle soigne en douceur et profondeur (crampes, eczéma, acné, déprime...) et embellit (massage tonus, soin pour pieds fatigués, après-soleil...).
    - Son grain de folie à glisser dans l'assiette : crème brûlée, sirop, miel... parfumez vos recettes !
    LE SOLEIL DE PROVENCE À LA MAISON !

  • Enfin un livre complet pour percer le mystère de la Provence !Vous êtes provençal de coeur, d'origine ou d'adoption ? Vous pensez bien connaître cette région à l'identité forte, au coeur des turbulences de l'Histoire, ou vous voulez la découvrir ? Qui étaient les premiers Provençaux ? Découvrez l'histoire de la Provence de l'Antiquité à nos jours, et retrouvez au fil des pages celles et ceux qui ont marqué l'histoire de cette région : la Reine Jeanne, Nostradamus, mais aussi le Marquis de Sade ou Jean Moulin ! Partez à la découverte d'un peuple à l'identité forte, et d'une langue parlée actuellement par plus de 500 000 personnes. Appréhendez la Provence aujourd'hui : son économie, sa politique, sa nature encore préservée, etc. D'où viennent le fameux pastis et les calissons ? Pouvez-vous citer un vers de Mistral ou une réplique de Marcel Pagnol ? Vous apprendrez les recettes authentiques de l'aïoli, de la bouillabaisse ou encore des pieds-paquets, en français et en provençal !
    Loin des clichés et des stéréotypes du pastis, de la pétanque et des cigales, découvrez ou redécouvrez la Provence !
    Dans ce livre :

    L'histoire de la Provence, des origines à nos jours
    Le tour de la Provence des Saintes-Marie-de-la-Mer à la haute montagne, en passant par les Alpilles et le Haut Pays Niçois
    Les traditions, les spécialités culinaires
    Les rudiments de la langue
    Et bien d'autres choses encore !

  • Cet ouvrage analyse la formation des rites et traditions dans la Provence de la fin du Moyen Âge, puis leur évolution et parfois transformation en mythe. Ainsi l'entrée royale dont le rituel s'inspire de l'entrée de Jésus à Jérusalem le jour des Rameaux s'enrichit au xvie siècle d'un décor d'arcs de triomphe qui développent un discours historique à la gloire du souverain. Ainsi la procession de la Fête-Dieu d'Aix, cortège modeste et pieux à ses débuts au xive siècle, devient, à partir du xvie siècle une parade bruyante et colorée, rythmée par la représentation de tableaux vivants, les « jeux » attribués sans raison au roi René. Un second ensemble d'études s'organise autour des histoires anciennes de la Provence et la constitution de l'image de deux personnages devenus de véritables figures légendaires, la reine Jeanne et le roi René, donnant lieu à une tradition narrative qui parasite encore aujourd'hui l'histoire. Un dernier ensemble d'articles s'attache à quelques récits apocryphes incrustés dans la mémoire collective et que l'on voit périodiquement resurgir : la légende du juif blasphémateur écorché vif à l'entrée de la Juiverie d'Aix, la bénédiction des calissons d'Aix, récit apocryphe à la limite du canular, fabriqué au milieu du xxe siècle...

  • Jérémie et Clémentine sont sur le point de se marier. Peu désireux de passer les quelques jours précédant la noce en compagnie de ses futurs beaux-parents, le jeune homme offre à sa fiancée un week-end dans les calanques de Cassis, à bord d'un voilier. Au cours de la nuit, un agresseur s'en prend au couple. Le jeune homme est blessé, sa fiancée laissée pour morte, une balle en pleine tête.
    Un an plus tard, la jeune femme est toujours dans le coma. Jérémie entame une thérapie comportementale et propose aux membres du groupe d'enlever la belle endormie pour l'emmener sur les lieux de leur rencontre, dans l'espoir qu'elle ouvre enfin les yeux.
    Policiers, confidents et amoureux éconduits sont entraînés dans cette cavale démentielle.
    Des retournements de situation saisissants, de l'humour, de l'action, du suspense, ce drôle de rapt s'annonce aussi mouvementé que surprenant.

  • Plus célèbre qu'Alphonse Daudet au XIXe siècle, Paul Arène (né à Sisteron, 1843-1896), cet écrivain provençal qui sera le grand inspirateur des Lettres de mon Moulin du même Daudet, mérite amplement d'être "réhabilité".
    Tout le charme et l'originalité de la Provence se retrouvent dans ces quelques contes qui vous donneront un aperçu des qualités de l'écrivain et du conteur.

  • Cette biographie est un vrai roman et presque un poème... (Frederic Mistral)
    Se coneissèm Mistral sustot per son òbra poetica, son òbra en pròsa es tanben plan digna d'interès, e mai que mai Mon espelida - Memòrias e Racòntes, interès literari e interès « biografic ». Çaquelà, los sovenirs que nos liura, los causiguèt pas deliberadament mas se daissèt guidar, per necessitat interiora, per los que s'impausèron pr'amor qu'avián una significacion dins lo present, valent a dire los que farguèron l'òme e lo poèta que venguèt. L'autor nos relata d'eveniments de sa pichòta enfança, puèi de son mitan familial, sas aspiracions, sos sentiments, lo desvolopament de son engenh poetic, son amor per la terra provençala e sa lenga, la naissença del movement felibrenc e son espandiment, fins a las circonstàncias de la creacion de Mirèlha e son succès. Aquí, la formacion principala del poèta es acabada, lo poèta es nascut, ne testimònia la causida d'una partida del títol d'aquel obratge : Mon espelida. La valor literària d'aquel obratge ten a la granda qualitat de sas evocacions e a lor poténcia emocionala, portadas per un equilibri establit entre una lenga populara e familiara d'una riquesa espectaclosa e la poesia qu'emana de l'estil narratiu de l'autor qu'embelina lo legeire. Lo ton poetic del libre faguèt dire a d'unes que i'aviá una part d'afabulacion dins aquelas Memòrias. Es plus juste de dire coma Albert Thibaudet - critic literari francés - « Les Mémoires et Récits sont vrais, mais d'une vérité de poète ».
    Frederic Mistral (1830-1914), nascut e mòrt a Malhana (Bocas dau Ròse), es l'inlassable artesan de la renaissença de la lenga d'òc, a comptar del mitan del sègle XIX. Es cofondator del Felibritge e publica un diccionari monumental de l'occitan dins sas variantas dialectalas : Lou Tresor dóu Felibrige. Es son òbra literària - coronada per un prèmi Nobèl de Literatura en 1904 - que tornarà sas letras de noblesa a l'occitan dins sa varianta provençala.

empty