• À vingt ans, à la naissance de son enfant, Luz commence à avoir des doutes sur ses origines, elle suit son intuition dans une recherche qui lui révèlera l'histoire occulte de l'Argentine.
    En 1976, sa mère, détenue politique, a accouché en prison. La petite fille a été donnée à la famille des responsables de la répression.
    Personne n'a su d'où venait Luz, à l'exception de Myriam, la compagne d'un des tortionnaires, qui s'est liée d'amitié avec la prisonnière et a juré de protéger l'enfant.
    Luz mène son enquête depuis sa situation troublante d'enfant que personne n'a jamais recherchée.

    Un thriller loin des clichés dans lequel l'amour cherche la vérité.

  • Une salle d'attente chez un neurologue, cinq personnes qui ne se connaissent pas.
    La narratrice (par jeu ? par ennui ?) invente une vie pour chacun de ses voisins.
    Une jeune botaniste part à la recherche d'une collègue disparue.
    Un homme d'âge mûr décide d'achever le projet de son épouse, récemment décédée, et part chasser les aurores boréales.
    Un garçon autiste enquête pour retrouver sa mère et sa soeur parties pour la planète Tchou. Une vieille dame bataille contre la maladie d'Alzheimer.
    Naît ainsi un entrelacs d'existences fictives qui se font écho, comme autant de variations sur un même thème. Il est question d'attente et d'absence, de quête et d'oubli. Comme une tapisserie, la narratrice tisse avec ces fils un portrait d'elle-même, tout aussi fictif peut-être.
    Un roman tout à la fois grave et léger, triste et ludique, drôle et extravagant, subtilement tissé d'échos, de résonances et de réminiscences. Le Bruit de la lumière est le troisième roman de Katharina Hagena, l'auteur du phénomène éditorial international Le Goût des pépins de pommes.

  • Nous sommes constamment entourés de vie : abondante, diverse et extraordinaire, elle ne cesse de nous surprendre. Mais savons-nous réellement ce que signifie être en vie ?

    Sir Paul Nurse, lauréat du prix Nobel de médecine 2001, a passé sa carrière à répondre à cette interrogation. Dans cet ouvrage, il offre une plongée fascinante au coeur des grands concepts qui fondent la science du vivant. Du gène au traitement de l'information par les organismes vivants, en passant par la cellule, les processus de sélection naturelle et les réactions chimiques des êtres pluricellulaires, il nous présente les cinq grands éléments qui distinguent la vie de l'inanimé.

    Un précis de biologie personnel et indispensable qui dévoile les captivants secrets de la vie et nous fournit un nouvel éclairage pour répondre aux enjeux climatiques, médicaux et humains de demain.


    Biographie de l'auteur :
    Sir Paul Nurse a reçu un prix Nobel de médecine en 2001, ainsi que le prix mondial Albert Einstein pour la science et la Légion d'honneur française. Il a été conseiller du Premier ministre du Royaume-Uni pour les questions de science et de technologie, et a reçu plus de 60 diplômes honorifiques et bourses d'universités internationales. Il est actuellement directeur et chef de la direction de l'Institut Francis Crick de Londres. Qu'est-ce que la vie ?, traduit en 27 langues, est son dernier ouvrage.

  • Le plus grand mystère de tous les temps : les origines de l'homme...

    En Antarctique, des chercheurs ont mis au jour, enfouie dans la glace, une mystérieuse structure vieille de plusieurs milliers d'années.
    À l'intérieur, l'équipe fait une découverte qui va radicalement changer l'histoire de l'homme - mais qui pourrait également déclencher son extinction...
    Scientifique émérite, Kate Warner est venue s'installer à Jakarta, en Indonésie, pour fuir son passé. Si se lancer à corps perdu dans ses recherches ne lui a pas permis de surmonter le traumatisme qu'elle a vécu, son acharnement l'a en revanche menée à une avancée fondamentale : un traitement pour l'autisme. Or l'aboutissement de ses travaux va s'avérer infiniment plus dangereux que ce qu'elle pouvait imaginer...
    Le jour où deux enfants sont enlevés dans sa clinique, Kate est entraînée malgré elle dans un complot mondial aux conséquences imprévisibles.
    Convaincus que ces progrès permettront d'accéder à l'étape suivante de l'évolution de l'homme, quitte à éradiquer la quasi-totalité de la race humaine, les membres d'une société secrète sont prêts à tout pour voler les secrets de Kate.

    La course pour s'emparer du gène Atlantis est lancée.

    Publié en 2013, Le Gène Atlantis est devenu un phénomène mondial, en tête des classements des meilleures ventes de livres aux États-Unis et dans le monde entier.
    Mêlant science, histoire et suspense, ce thriller trépidant ravira les amateurs de Michael Crichton, Dan Brown ou James Rollins.
    Traduit dans une vingtaine de langues et vendu à plus de trois millions d'exemplaires, Le Gène Atlantis est également un bestseller en Allemagne, en Italie, en Russie, à Taiwan ou encore au Japon.
    « La rencontre de Dan Brown et de Michael Crichton. » The Guardian sur Pandemic
    « Bien construit, doté d'une mécanique digne d'une montre suisse, un roman plein d'action, une intrigue captivante, et bien sûr des engrenages à n'en plus finir. » Diana Gabaldon, auteure de la série Outlander, sur Departure
    « Riddle reste au plus près de ses personnages en plus de faire la part belle aux merveilles de la technologie. » Publishers Weekly sur Departure

  • Bob Johansson vient de vendre son entreprise d'informatique et a hâte de pouvoir enfin profiter de la vie. Tant de lieux à visiter, de livres à lire et de films à voir... Il est donc un peu injuste qu'il se fasse écraser en traversant la rue.
    Lorsque Bob revient à lui, un siècle plus tard, c'est pour découvrir que les « congelés » n'ont aucun droit, et qu'il appartient désormais au gouvernement. Téléchargé dans un ordinateur, il est pressenti pour devenir l'IA aux commandes d'une sonde interstellaire destinée à la recherche de planètes habitables. Les enjeux sont considérables. S'il refuse cet honneur, on l'éteindra, et un autre prendra sa place. S'il accepte, il deviendra une cible de choix. Au moins trois autres puissances tentent d'être les premières à envoyer leur sonde, et tous les coups sont permis. Pour Bob, l'endroit le plus sûr, c'est dans l'espace, le plus loin possible de la Terre. C'est du moins ce qu'il croit. Parce que l'univers regorge de mauvaises surprises, et les intrus sont mal vus. Très mal vus...
    « Sans fard et pleine d'autodérision, la voix de Bob est l'âme de ce palpitant récit, qui rappelle celui de Mark Watney dans Seul sur Mars. Un trait d'esprit à chaque occasion, un cerveau d'ingénieur super-rationnel et créatif et un optimisme increvable en toutes circonstances. Un héros que le lecteur aura envie de soutenir jusqu'au bout ! » Fantasy Literature
    « Un livre conçu pour plaire à tous les amateurs de science-fiction, avec une intrigue qui présente une série de problèmes techniques à résoudre comme Seul sur Mars d'Andy Weir et une multitude de références à la culture geek comme Ready Player One d'Ernest Cline. » BookRiot
    « Un roman au point de départ original, qui tient ses promesses avec brio. Taylor a fait un travail fantastique en imaginant des situations passionnantes qui mettent en scène des personnages formidables, entre Bob et toutes ses copies. Hautement recommandé. » Walker of Worlds
    « Dennis E. Taylor a transformé ce qui aurait pu être l'histoire tragique d'un explorateur spatial solitaire en une expérience hilarante et divertissante, dotée d'une galerie de personnalités variées. Car chacune des versions de Bob est un individu bien distinct, qui présente un aspect différent de l'original. » The BiblioSanctum

  • Sainte Marguerite-Marie et moi Nouv.

    Rien ne prédisposait Clémentine, agnostique non baptisée, féministe 2.0, écolo végétarienne, à enquêter sur sainte Marguerite-Marie Alacoque, mystique du xviie siècle, apôtre du Sacré Coeur. Mais voilà : selon la légende familiale, la religieuse serait une aïeule. Et Clémentine est enceinte, sa grand-mère bien-aimée perd la mémoire... il est temps pour elle de partir à la recherche de ses racines. Dans ce récit véridique et remarquablement écrit, Clémentine nous narre avec un humour aussi bienveillant que ravageur sa découverte du monde catho ; et nous offre, surtout, une véritable rencontre, puissante et originale, avec la voyante de Paray-le-Monial

  • Les filles confettis

    Ahava Soraruff

    • Snag
    • 13 Juillet 2021

    Quand l'adolescence révèle son lot de surprises, Madeleine et Clémence se serrent les coudes et partent en quête de solutions à Londres...
    Madeleine, jeune fille cultivée et Clémence à la réputation sulfureuse, sont amies depuis l'école primaire. Elles sont très différentes, mais se sont toujours épaulées.
    Lorque Clémence tombe enceinte de Théo, son flirt du moment, elle ne sait pas comment affronter la situation et demande conseil à son amie, qui suggère de devenir jeunes filles au pair à Londres, car là-bas on est nourri-logé-blanchi, et surtout on peut avorter discrètement.

    Chacune emporte avec elle son secret : le désir d'avorter pour Clémence et retrouver son père pour Madeleine.

  • Lola a été adoptée à l'âge de trois mois. Près de trente ans plus tard, elle travaille dans le salon de thé de ses parents, en attendant de trouver enfin le métier de ses rêves : libraire.
    Sa vie va basculer lorsqu'elle apprend que sa grand-mère biologique, qui vient de décéder, lui a légué un étrange héritage : une maison et son histoire dans le petit village d'Aubéry, à travers des lettres et des objets lui apprenant ses origines.
    Mais tous les habitants ne voient pas d'un bon oeil cette étrangère, notamment Vincent, son cousin. Et il y a également le beau Jim, qui éveille en elle plus de sentiments qu'elle ne le voudrait...
    « La plume est fluide et agréable, les personnages attachants et on a eu du mal à poser le livre. » - Vendredi Lecture

  • Bob Johansson et ses copies ont désormais quitté la Terre depuis quarante ans, et sont à la recherche de nouvelles planètes habitables. Mais c'est la seule partie du plan encore viable.
    Une guerre globale a éclaté, éliminant 99,9% de l'espèce humaine. Un hiver nucléaire rend progressivement la Terre inhabitable. Un groupe d'extrémistes souhaite finir le travail et supprimer ce qui reste de l'humanité.
    Les sondes brésiliennes sont encore en activité et continuent à vouloir écarter toute concurrence. Et les Bob ont découvert une espèce capable de voyager dans l'espace qui considère toute forme de vie comme de la nourriture...
    « Sans fard et pleine d'autodérision, la voix de Bob est l'âme de ce palpitant récit, qui rappelle celui de Mark Watney dans Seul sur Mars. Un trait d'esprit à chaque occasion, un cerveau d'ingénieur super-rationnel et créatif et un optimisme increvable en toutes circonstances. Un héros que le lecteur aura envie de soutenir jusqu'au bout ! » - Fantasy Literature
    « Un livre conçu pour plaire à tous les amateurs de science-fiction, avec une intrigue qui présente une série de problèmes techniques à résoudre comme Seul sur Mars d'Andy Weir et une multitude de références à la culture geek comme Ready Player One d'Ernest Cline. » - BookRiot
    « Un roman au point de départ original, qui tient ses promesses avec brio. Taylor a fait un travail fantastique en imaginant des situations passionnantes qui mettent en scène des personnages formidables, entre Bob et toutes ses copies. Hautement recommandé. » - Walker of Worlds
    « Dennis E. Taylor a transformé ce qui aurait pu être l'histoire tragique d'un explorateur spatial solitaire en une expérience hilarante et divertissante, dotée d'une galerie de personnalités variées. Car chacune des versions de Bob est un individu bien distinct, qui présente un aspect différent de l'original. » - The BiblioSanctum

  • Ils sont huit. Huit personnages engagés dans un chassé-croisé qui aura pour théâtre Moncton, Montréal, New York ou Santa Fe. Parmi eux, Hope Fontaine, jeune femme sans attaches qui porte paresseusement sa quête : sa mère, férue d'astrologie, l'a en effet convaincue de partir à la recherche d'un poète acadien dont elle a trouvé le recueil dans le désert du Nouveau-Mexique.
    « C'est l'homme de ta vie », croit-elle.

    Un attentat dans une gare parisienne, un vieil homme qui retrouve le guerrier en lui, des artistes qui effacent et refont le monde, et puis l'amour, sous des formes parfois étonnantes...

    Il y a tout ça dans Vertiges, un roman dont le dénouement ne laissera personne indemne.

  • - 53%

    Une enquête dans les archives enfin ouvertes de l'Union soviétique à la recherche de la mère de l'auteur.
    La découverte de l'un des évènements les moins connus de la Seconde Guerre mondiale : le destin de plus de 20 millions de personnes - non juives - exploitées comme esclaves pour l'industrie et l'agriculture allemande.
    À l'ouverture des archives en Russie, Natascha Wodin, troublée par ses souvenirs de sa mère qui s'est suicidée à 40 ans, dans son enfance, commence des recherches pour reconstituer son histoire. Sa mère a été déportée au cours de la Seconde Guerre mondiale d'Ukraine en Allemagne dans un camp de travail pour maintenir à flot l'industrie et l'agriculture allemandes et autrichiennes ; elle-même est née dans un camp de personnes déplacées après la guerre, en Allemagne, pays où ses parents sont contraints de rester car ils seraient traités comme des collaborateurs au retour en Ukraine...
    Le récit suit le rythme des recherches de l'auteur et leurs difficultés. Il y a les fausses pistes, la lenteur administrative des services concernés en Ukraine et en Russie, les témoins disparus ou survivants (mais qui refusent de parler), ou ceux qui ne savent pas, mais sont prêts à inventer.
    Elle croise les informations, vérifie, se déplace et finit par reconstituer non seulement l'histoire de sa mère, mais celle de toute une famille dont les membres l'emmènent de Riga en Italie et en Grèce. Son récit qui couvre un siècle raconte l'histoire d'une famille depuis l'époque tsariste jusqu'aux années 2000.
    Une traversée passionnante de l'Union soviétique à travers les biographies de quatre soeurs nées à Marioupol, un grand port de commerce dans le Donetz, où à travers sa prudence de chercheuse, l'auteur nous fait comprendre les tours que nous joue notre mémoire.
    « Natascha Wodin a écrit un livre qui est à la fois exceptionnel et classique. » - Süddeutsche Zeitung
    « Un document d'une valeur inestimable car il arrache à l'anonymat au moins l'une des nombreuses vies inimaginables jetées à la déchetterie de l'Histoire... Un livre qui ne peut pas nous laisser indifférents. » - El País

  • Wisconsin, automne 1907.

    Sur un quai de gare, Ralph Truitt, magnat local craint et respecté, attend un train en retard alors que s'annonce une tempête de neige. Ce train renferme son dernier espoir, une promesse de bonheur et d'harmonie retrouvée. Ralph Truitt a placé plusieurs mois auparavant une annonce dans un journal de Chicago, dans laquelle il a écrit qu'il était à la recherche d'une femme fiable, ayant renoncé aux illusions romantiques, mais sachant apprécier le confort d'un foyer.
    Dans le train, Catherine Land s'apprête à le rencontrer. Elle lui a répondu qu'elle était cette femme simple et honnête qu'il appelait de ses voeux. Pour mieux l'en convaincre, elle se débarrasse de ses derniers atours de courtisane et se déguise en cette épouse modèle qu'elle compte bien incarner à la perfection, le temps de parvenir à ses fins.
    Une femme simple et honnête est un premier roman étourdissant par son art de la narration et la qualité de sa prose. Il a été comparé aux États-Unis à Jane Eyre ou aux Hauts de Hurlevent, des soeurs Brontë.
    " Robert Goolrick accomplit avec son premier roman un petit miracle " - Boston Globe
    " Une sublime ballade meurtrière " - Kirkus Review
    " Je prédis que des centaines de milliers de lecteurs vont se jeter sur ce roman " - Publishers Weekly

  • Le parcours de Ferran Adria, tour à tour cuisinier du célèbre restaurant El Bulli, représentant de l'Espagne à la Dokumenta (foire internationale d'art contemporain) de Kassel en 2007, et actuellement directeur d'un centre de recherche à l'université de Barcelone, est emblématique d'un double processus de dé-définition : de l'art d'une part, des sciences humaines de l'autre.
    Il y a peu de temps encore, les artistes entendaient magnifier le sensible ou exprimer les tréfonds de leur intériorité ; aujourd'hui, beaucoup d'entre eux prétendent faire de la recherche et s'avancent sur les terres de l'histoire, de la sociologie ou de l'anthropologie. Mais qu'est-ce que l'art et la science ont à gagner ou à perdre dans ce type de rapprochement ? Ne faut-il pas craindre une démonétisation des sciences humaines par la revendication d'une autre manière, présentée comme plus légitime, de fabriquer de la connaissance ? N'y a-t-il pas lieu de s'inquiéter de la survie des normes de vérité qui valaient jusqu'ici dans le monde académique ?
    Une généalogie de cet état de confusion permet de comprendre ce qui l'a rendu possible : d'une part le phénomène contemporain de désartification de l'art, et, d'autre part, une certaine atmosphère intellectuelle proclamant l'effacement des frontières du vrai et du faux, du fait et de la fiction, de l'idéologie et du savoir.

  • Un mystérieux message issu des profondeurs de l'espace pourrait représenter la dernière chance de survie de l'humanité... et révéler l'ultime vérité sur les origines de notre espèce.

    La course aux secrets du Monde Atlantis a commencé.

  • Atteindre l'excellence

    Robert Greene

    • Alisio
    • 22 Avril 2020

    Robert Greene analyse les biographies des plus grandes figures de l'histoire pour mettre en lumière ce qui permet à chacun d'entre nous de prendre le pouvoir sur sa vie et sa destinée.
    Qu'a fait Charles Darwin, écolier médiocre, pour devenir un illustre naturaliste ?
    Quels furent les choix similaires entrepris par Mozart ou Cesar Rodriguez, pilote d'élite hors norme de l'US Air Force ?
    En poursuivant le travail réalisé dans Power, les 48 lois du pouvoir, Robert Greene exploite ses années de recherche et des interviews exclusives pour découvrir les ingrédients qui ont permis à quelques-uns de devenir des maîtres absolus dans leur domaine.
    Temple Grandin, Martha Graham, Henry Ford, Buckminster Fuller - ils ont tous expliqué combien la passion, l'amour d'une chose accomplie exceptionnellement bien, pouvaient mener à sa maîtrise parfaite.
    Brisant de nombreux mythes, Greene démontre que nous sommes tous capables d'atteindre l'excellence.
    Grand amoureux d'histoire, de littérature et de la France en particulier, Robert Greene parle plusieurs langues couramment (dont le français).
    Diplômé de Berkeley, Californie, en lettres classiques, il est l'auteur de plusieurs livres best-sellers dans le monde entier dont Power, les 48 lois du pouvoir, L'Art de la séduction, Stratégie, les 33 lois de la guerre, Atteindre l'excellence et Les Lois de la nature humaine (Éditions Alisio).

  • Une nuit d'insomnie, piquée par le souvenir d'un ancien amour, Myrto envoie un message à Alexandre qu'elle n'a pas vu depuis longtemps.
    Après des semaines de silence, il répond. Dès qu'ils se revoient, leur complicité reprend comme s'ils ne s'étaient jamais quittés. Leur désir est resté intact.
    Mais Alexandre est secret, mystérieux, il disparaît du jour au lendemain sans laisser des traces, sauf dans le coeur et la tête de Myrto. Alors le doute s'installe.
    Qui est-il vraiment ? Un homme d'affaires qui parcourt le monde comme il le prétend ? Un mythomane ? Un homme voyageur ? Un mari qui s'offre une parenthèse dans une vie de couple devenu trop monotone ? Et pourquoi pas un agent secret plaisante Myrto, tant l'homme semble s'échiner à lui filer entre les doigts.
    Parfois, la réalité est bien plus surprenante qu'on le pense...

    Ce roman, aussi sensible que palpitant, nous mène de Paris aux paysages magnifiques du Levant en guerre, et nous relate la passion d'un homme et d'une femme pris, malgré eux, dans la tourmente des conflits qui embrasent le Proche-Orient depuis bientôt 30 ans.

    Historienne de l'Antiquité, Emmanuelle Collas a passé beaucoup de temps au Proche-Orient sur des chantiers de fouilles archéologiques. En 2005, elle choisit de quitter l'université pour devenir éditeur, d'abord à la tête de Galaade, puis des éditions qui portent son nom. Elle y défend une littérature monde engagée. Sous couverture est son premier roman.

  • « Je suis petite, si petite dans ces lieux silencieux. Je connais la nature des silences et celui-ci n'est pas bon. Il est le dernier souffle d'une maison qui s'est vidée, précipitant ma perte. Je les appelle et en réponse, ce silence implacable. Où sont-ils ? Je m'apprête à poser le pied sur cette marche mais j'ai déjà compris. Dans quelques secondes, je cesserai d'être une enfant. »
    Qui devient-on dans une vie où des parents disparaissent mystérieusement ? Rose a six ans quand la tragédie se produit. Dans ce quotidien bouleversé, elle grandit avec sa version de l'histoire, qui l'étouffe. Qui Rose serait-elle aujourd'hui si elle ne pensait pas qu'ils l'ont abandonnée ? C'est la question que se pose celui qui l'a toujours aimée.
    À Bali, seize ans après leur disparition, Rose découvre quelques mots sur un carton. Commence alors un périple haletant. Les indices qu'elle va petit à petit accumuler lui permettront-ils de dépasser une enfance brisée ?
    « Une intrigue haletante, subtile où les surprises déboulent à chaque chapitre et où on ne s'ennuie jamais. » - Christelle Gilquin, Femme d'Aujourd'hui

  • Quelques jours après son dixième anniversaire, Nicolas apprend que son père - avec qui rien n'est simple, tant l'homme et le garçon paraissent différents - n'est pas son père biologique.
    Que faire alors du généreux donneur de gamètes ? L'oublier ? Le nier ?
    À 30 ans, Nicolas décide de partir à la recherche de son « bon génie » biologique malgré les obstacles administratifs qu'il s'attend à rencontrer.
    Depuis ses premiers textes (Rester Sage, Alma, 2012), presque tous les romans d'Arnaud Dudek tournent autour de la paternité, de l'identité, de la transmission. Il a trouvé, une fois encore, le ton juste pour raconter, à sa manière, une quête à la fois intime et universelle des origines et pose toutes ces questions qui intriguent - sans avoir la prétention d'y répondre : Qu'est-ce qu'un père ? Que transmet-on ? Comment se construit-on quand on se sent si différent du modèle à suivre ?
    Arnaud Dudek est né en 1979. Il habite et travaille à Paris. On fait parfois des vagues est son septième roman.

  • À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu'elles étaient bébés, Maia d'Aplièse et ses soeurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève. Pour héritage, elles reçoivent chacune un mystérieux indice qui leur permettra peut-être de percer le secret de leurs origines. La piste de Maia la conduit au-delà des océans, dans un manoir en ruines sur les collines de Rio de Janeiro, au Brésil. C'est là que son histoire a commencé...
    Dans ce récit épique qui mêle amour et tragédie, premier volet d'une série de sept volumes inspirée des légendes de la constellation des Sept Soeurs, Lucinda Riley prouve comme jamais son merveilleux talent de conteuse.
    Lucinda Riley est née en Irlande. Après une carrière d'actrice au théâtre, au cinéma et à la télévision, elle écrit son premier roman à 24 ans. Ses livres ont depuis été traduits dans plus de trente langues et se sont vendus à quinze millions d'exemplaires dans le monde entier. Elle figure fréquemment en tête de liste des auteurs best-sellers du New York et du Sunday.
    Les quatre premiers tomes de sa série Les Sept soeurs se sont hissés en tête des meilleures ventes dans toute l'Europe.

  • Laarmans guide, dans Anvers, pendant une nuit, trois marins afghans débarqués du Daily Castle à la recherche d'une femme : Maria Van Dam. Leur périple est rythmé par des rencontres avec des personnages fantasques et impétueux, qui leur donnent l'occasion de distiller des réflexions déroutantes sur Dieu, la boisson et les voyages.
    Alfons-Jozef de Ridder dit Willem Elsschot (1882-1960) est l'un des plus grands écrivains d'expression néerlandaise. Il est l'auteur de onze courts romans et d'un volume de poèmes Fromage édité au Castor Astral.

  • Cher amour

    Bernard Giraudeau

    Depuis son premier livre en 2001 Bernard Giraudeau a établi une relation singulière avec ses lecteurs, il savait, il aimait les écouter. Au fil des années et des livres il a su partager avec eux sa réflexion devant la vie et la maladie. Il avait mis sa popularité à leur service. Il était conscient de la force qu'il leur communiquait en parlant sincèrement et disait fort bien tout ce que lui apportait leur sympathie et leur élan spontané. Il s'adressait à eux dans toutes ses interviews.
    Aussi, six mois après sa disparition, nous avons décidé de proposer une image plus complète de cet homme étonnant à travers les textes qui encadrent ici son dernier roman Cher Amour :
    Yann Queffélec y salue l'écrivain qu'était devenu Bernard, le comédien et le marin, en à peine quatre livres.

    Deux interviews exceptionnelles rendent compte de son cheminement face au cancer, à la spiritualité et à la mort.

    Et enfin, comme Bernard aimait passionnément la vie et l'humour, une de ses courtes nouvelles, inédite et cocasse, célèbre, avec le sourire, la gourmandise.
    Bernard Girardeau est né à La Rochelle en 1947. Premier Prix de Comédie Classique et Moderne au Conservatoire National de Paris, il joue à la fois pour le théâtre et pour le cinéma avec, entre autres, Ridicule (1995), Les Caprices d'un fleuve (1995) qu'il réalise, Gouttes d'eau sur pierres brûlantes (1999) ou encore Une affaire de goût (1999) pour lequel il est nominé comme meilleur comédien aux Césars 2001. Il réalise plusieurs documentaires dont La Transamazonienne (1999), Chili Norte-Chili Norte II (1999), Un ami chilien (1999).
    Il publie en 2001 son premier livre Le Marin à l'ancre (Editions Métailié) et en 2002 Contes d'Humahuaca (Métailié/Seuil), accompagné d'un CD (label Naïve) écrit, interprété et chanté par Bernard Giraudeau sous la direction musicale d'Osvaldo Torres.

  • Dans un pays de lacs et de montagnes où personne n'est censé savoir ce qu'il y a sur l'autre versant, vivait Barnabéüs, ensorceleur des choses menues. Son échoppe ne payait pas de mine, mais il s'était taillé à force de labeur une bonne réputation dans le quartier. On le faisait venir pour poser un sort de serrure ou pour inverser le cours d'une source, afin que l'eau monte à l'étage. Voilà bientôt trois mois qu'il avait pris sa retraite et entrepris la rédaction de ses mémoires. Pour ce faire, il avait acquis un cabinet d'écriture ; le premier vrai luxe de son existence.
    Mais au moment de transcrire sa vie passée, Barnabéüs en est détourné par Prune, une jeune fille qui lui demande son aide pour retrouver son promis parti il y a de longs mois avec son père pour Agraam-Dilith, la cité blanche, la cité des mages, la cité secrète dont personne ne connaît le lieu s'il n'est mage lui-même. Barnabéüs refuse fermement jusqu'à ce qu'un matin, sorti acheter quelques légumes, il voie Prune se faire malmener dans la rue ; panier d'osier au bras, il monte à bord d'un bateau pour la protéger...

    Une fantasy sans épées ni chevaux, dans laquelle Régis Goddyn s'interroge sur la transmission entre les générations et imagine une société où l'avidité à vivre ne connaît aucune limite. Irait-on jusqu'à l'infanticide si c'était une voie pour l'éternité ?


    Par l'auteur du « Sang des 7 rois ».

  • Un fleuron de la biotechnologie toulousaine, sur le point de commercialiser du sang artificiel, perd deux membres de son comité de direction, abattus en pleine rue. Le capitaine Firdmann, policier efficace mais peu diplomate est chargé de l'affaire. On lui impose une jeune lieutenant assez curieuse. L'antipathie entre les deux officiers est aussi soudaine que réciproque. Gravitent autour de cet improbable binôme une mystérieuse motarde, quelques chercheurs, et un journaliste italien très - trop ? - bien informé.
    Alors que l'enquête piétine, un message codé semble annoncer une troisième exécution...
    De l'humour et du suspense. Les deux enquêteurs ne se supportent pas, leurs rapports sont aussi électriques que chargés d'humour noirs et de réflexions savoureuses. L'enquête emmène le héros en Italie, à Toulouse et dans la campagne environnante. C'est dépaysant à souhait.

    Vengeance, découvertes pharmaceutiques controversées, secrets de famille, amours contrariés, suspense, assassinats : tous les ingrédients d'un roman policier sont ici réunis et excellemment mixés. Un réel plaisir.


  • Les "champs scientifiques" sont, selon Pierre Bourdieu, le lieu de l'affrontement nécessaire entre deux formes de pouvoir correspondant à deux espèces de "capital scientifique" : un capital que l'on peut qualifier de social, et un capital spécifique qui repose presque exclusivement sur la reconnaissance par les pairs. La sociologie de la science peut aider à dépasser ces contradictions et à fonder en ce domaine les principes concrets d'une "realpolitik de la raison".


empty