• Bertie Wooster, jeune aristocrate londonien, s'est pris de passion pour le banjo. Cette nouvelle lubie est loin de plaire à Jeeves, son fidèle majordome, et encore moins à ses voisins exaspérés. Contraint de déménager, Bertie se retire avec son instrument chéri dans un cottage de la campagne anglaise, chez son ami le baron Chuffnell. Les choses se compliquent quand le jeune homme y retrouve son ex fiancée, Pauline, dont Chuffnell est tombé fou amoureux. D'imbroglios en quiproquos, la situation déjà fort embarrassante dégénère. Heureusement, Jeeves veille au grain et sauvera, comme toujours, Wooster de la catastrophe...
    Humour british et loufoquerie sur fond de vieille Angleterre où la campagne est loin d'être bucolique : un opus à consommer sans modération.
    Traduit de l'anglais par Benoît de Fonscolombe

  • Quand Jeeves part en vacances, Bertie, le narrateur, et " Hareng-Saur ", son ami, connaissent les pires difficultés ! Pourtant, un séjour chez une vénérable ancêtre, la tante Dahlia de Brinkley Court, semblait devoir remédier à cette terrible absence, mais, fiançailles rompues, menace de procès en diffamation, perte de travail, tout accable les jeunes gens. Ajoutez à ces " légers ennuis ", selon Jeeves, la présence d'un psychiatre déguisé en maître d'hôtel, un faux vol, un imbroglio de prénoms de prétendants américains à la main de la fille du redoutable directeur d'école préparatoire... Voilà un Jeeves qui ne décevra pas les admirateurs de Wodehouse !


  • Ce sommet de l'humour anglais a enthousiasmé des générations de lecteurs, et a inspiré à un critique ce commentaire définitif : " Il n'y a que deux sortes de lecteurs de Wodehouse, ceux qui l'adorent et ceux qui ne l'ont pas lu. "

    " Malgré ses efforts pour surpasser son maître d'hôtel, le célèbre Jeeves, Bertram Wooster, le narrateur, ne parvient guère à aider les invités de sa tante, à réconcilier les fiancés brouillés ni à obtenir du timide éleveur de tritons qu'il déclare ses tendres sentiments pour une larmoyante jeune fille sensible à la beauté des étoiles. Une fois encore, l'intervention de Jeeves s'avère donc indispensable et efficace. L'humour de P. G. Wodehouse réside pour l'essentiel dans les contrastes qu'il sait créer : les formules les plus stéréotypées de la conversation courante sont utilisées dans un contexte inhabituel ; plus généralement, la disproportion entre les faits racontés, souvent anodins, et la manière de les présenter comme s'il s'agissait d'une véritable épopée suscite l'intérêt amusé du lecteur qui se laisse entraîner dans un tourbillon de rebondissements parfois farfelus, mais toujours distrayants. "
    F. Monnanteuil, Les Livres

  • Steeple Bumphleigh, lieu pittoresque pour certains, lieu de toutes les embrouilles pour Bertie Wooster. Contraint d'y passer une partie de l'été, il retrouve à son grand désespoir Florence, une ancienne fiancée dont il peine à se débarrasser, ainsi que Boko et Nobby, un couple de jeunes promis qui ne demandent qu'à se marier. Seulement voilà : le parrain de Nobby s'oppose farouchement à cette union. Tout en fuyant les assiduités de Florence, Bertie est entraîné bien malgré lui au coeur d'un embrouillamini familial fait d'oncles peu commode et de fiancés désespérés... Il ne devra sa délivrance qu'au savoir-faire de son majordome de génie, l'incomparable Jeeves.
    " Ce phénomène de Pelham Grenville Wodehouse tombe du ciel. [...) C'est tout bonnement irrésistible. " Éric Neuhoff, Le Figaro
    Traduit de l'anglais par Benoît de Fonscolombe et Denise de Fonscolombe

  • " Il n'y a que deux sortes de lecteurs de Wodehouse, affirmait un critique anglais, ceux qui l'adorent et ceux qui ne l'ont pas lu. " Gageons que la France va redécouvrir avec enthousiasme ce monde éternel rempli de filles énergiques, d'oncles dociles, de tantes redoutables, de pairs excentriques et de baronnets transis que domine la figure inoubliable de Jeeves, le butler irremplaçable, le gentleman des gentlemen, à la puissance cérébrale sans limites... et aux cocktails infaillibles contre les chagrins d'amour et les gueules de bois. Pelham Grenville Wodehouse (1881-1975) est l'auteur de 90 livres, d'un millier d'articles, de 19 pièces de théâtre, et des chansons de 33 comédies musicales de Jérôme Kern, Cole Porter, Ira Gershwin...

  • Lire Thurber est un malicieux plaisir : cet écrivain et dessinateur - qui fut l'un des grands talents et l'un des piliers du prestigieux New Yorker - a un sens considérable du dialogue et de la repartie. L'écriture est fluide, nette, souple, et le ton fantaisiste et désinvolte. D'une redoutable clairvoyance, le caricaturiste, quand il écrit, fait mouche.La Vie secrète de Walter Mitty en est le parfait exemple : ce recueil de vingt-trois nouvelles et six fables animalières présente des personnages fantasques et naïfs empêtrés dans des situations d'une comique absurdité. Tel Walter Mitty, le héros de la nouvelle-titre, classique de la littérature américaine, qui après avoir roulé en silence jusqu'à Waterbury et déposé sa femme chez le coiffeur, part faire quelques courses et se jette dans des divagations toutes plus loufoques les unes que les autres. Devenant tour à tour capitaine de navire, médecin ou tireur d'élite, il nous place en témoin privilégié de ses vies secrètes.


  • Un humour incisif, une vision du monde au bord du cynisme, et des personnages Bigger than life... Attention, avec Joe Keenan : lecture salutaire et fou rire solitaire assurés.

    Avec panache, Elsa Champion organise son come-back dans un domaine où elle est pourtant d'une nullité crasse : la chanson. Les ennuis commencent lorsque Philip Cavanaugh est engagé comme parolier... Jubilatoires et trépidantes, Joe Keenan signe les mésaventures de bobos antihéros, dans l'aberrante et cruelle jet-set made in Manhattan... Champagne !
    Un humour incisif, une vision du monde au bord du cynisme, et des personnages Bigger than life. Attention : fou rire solitaire assurés.
    Traduit de l'anglais (Etats-Unis)
    par
    François Dupuigrenet-Desroussilles

  • Et si le coup du siècle était aussi simple qu'un jeu d'enfant ?
    Une étudiante fauchée accepte un job facile et bien payé : convoyer incognito la nouvelle collection d'un bijoutier de la place Vendôme. Personne ne pourra deviner qu'elle transporte des millions dans son sac à dos.
    Ce sera un jeu d'enfant.
    Un ex-taulard accepte un dernier coup avant de se ranger : intercepter une gamine dont le sac à dos est rempli de diamants. Une affaire sans risque et sans violence.
    Un vrai jeu d'enfant.
    Un flic en mal de reconnaissance se voit confier un dossier en or : un indic a parlé d'un sale coup qui se prépare place Vendôme.
    Intervenir sera pour lui un jeu d'enfant.
    Trois destins vont se croiser place Vendôme. Trois vies, sur le point de basculer...
    Dans ce premier roman remarquablement construit dans lequel chaque personnage raconte au fil des chapitres sa propre version des faits, François-Xavier Dillard entraîne son lecteur dans une course effrénée, sans jamais lui laisser reprendre son souffle.

  • Timeville

    Tim Sliders

    David Cartier fait partie des chefs étoilés les plus réputés de la planète et Anna Cartier est une brillante chirurgienne. Ce soir, David et Anna ont signé les papiers de leur divorce, et David s'apprête à passer une dernière nuit dans son ancienne maison.
    Mais à son réveil, le décor a radicalement changé et son téléphone portable a disparu. Un hurlement à l'étage lui indique que sa fille Agathe vient de découvrir sa nouvelle coiffure à la Tina Turner et son immonde pyjama Duran Duran. Quant à Tom, le petit dernier, il se demande pourquoi la télé n'a que trois chaînes et où sont passés ses DVD préférés. Seule Anna semble comprendre l'impossible réalité. La petite famille a voyagé dans le temps... et se retrouve au tout début des années 80, précisément à l'époque où Anna et David se sont rencontrés et juré un amour éternel...
    Qui les a envoyés là et dans quel but ? Et surtout comment feront-ils pour supporter cette cohabitation forcée et... rentrer en 2012 ?
    Bienvenue dans la mystérieuse Timeville !
    La ville de tous les temps et de tous les possibles...

  • Hilarante, déjantée et délicieusement loufoque, la nouvelle comédie du maître de l'humour british et le cinquième volet des aventures de l'inénarrable Wilt, expert en catastrophes en tout genre. L'heure des vacances sonne enfin pour le professeur Henry Wilt. Adieu étudiants idiots et collègues narquois, le moment est venu de profiter d'un repos bien mérité. Que nenni ! En charge du budget familial, sa tyrannique moitié, Eva, a pris une décision radicale : pour renflouer les comptes et financer les études de leurs chères et tendres quadruplées, Wilt va devoir mouiller la chemise. Et sa mission est délicate : muscler les neurones d'Edward Gadsley, horrible enfant gâté, fanatique d'armes à feu, dans l'espoir fou de lui faire rejoindre les bancs de la prestigieuse université de Cambridge. Un pari d'autant plus difficile que l'ambiance chez les Gadsley est proche de l'asile. Alors que sir George pourchasse les servantes, lady Clarissa vide les fonds de bouteille et se met en tête de séduire le pauvre Wilt qui n'en demandait pas tant... Pour Wilt, un ultime espoir : qu'une balle perdue vienne mettre un terme à ce cauchemar.

  • Cancres Ltd & Cie

    Tom Sharpe

    Par l'un des plus grands humoristes contemporains, quatre romans délirants dans la grande tradition des satiristes anglais Par l'un des plus grands humoristes contemporains, quatre romans délirants dans la grande tradition des satiristes anglais.Porterhouse (1984), Panique à Porterhouse (1998) ; Le Cru de la comtesse (1987) ; Fumiers et compagnie (1997)
    Avec Tom Sharpe, l'humour anglais verse dans la démesure : "Un Wodehouse sous acide", dit de lui un critique. Et en effet, ses romans sont peuplés de crétins aux prises avec des individus guère plus brillants et qui vont de catastrophes en quiproquos. La farce ne cache pas une critique sarcastique de certains milieux : l'institution scolaire dans les deux Porterhouse et Le Cru de la comtesse, la banque et la police dans Fumiers et compagnie.

  • Troisième volet des trépidations de Valeria et sa bande d'amiesDans ce troisième volet de la saga, Valeria regrette de s'être emballée pour Victor. Certes, leurs ébats sont toujours aussi torrides. Mais à quoi tout cela rime-t-il ?
    Empêtrée dans les préparatifs d'un mariage bien plus pompeux que ce qu'elle aurait voulu, Carmen ne sait plus où donner de la tête. Quant à Nerea, elle a tout envoyé valser : son job et son petit ami au profil de gendre idéal... Adieu la Nerea sainte-Nitouche dont ses amies se moquaient ! Il est temps de s'éclater.
    Pourtant, c'est Lola qui surprend son monde. Elle a rencontré Rai. Elle en est raide dingue. Léger problème : il est tout juste post-pubère, il n'a que 20 ans !
    Pas si facile d'être une jeune trentenaire. Heureusement que les amies sont là...
    © Netflix 2020. Usage autorisé.

  • La série événement en ce moment sur Netflix !" Valeria, c'est drôle, c'est vif. Ça pétille et ça passe aussi vite qu'une soirée entre filles. "GalaLa quatrième et dernière saison des aventures de Valeria Si Valeria est amoureuse de Bruno, pourquoi n'arrive-t-elle pas à oublier Victor ?
    Carmen aurait-elle pris du poids pendant son voyage de noces ?
    Lola s'interroge : est-elle vraiment faite pour la vie de couple ?
    Nerea, elle, décide de se reprendre en main.
    Toujours aussi passionnée, Valeria...
    Comme toi !
    Inséparables, Valeria, Carmen, Lola et Nerea ne se cachent rien. Ce qui aidera Valeria à pimenter son dernier roman, auquel elle s'apprête à apporter la touche finale.

  • Epousez-le !

    Lori Gottlieb

    Vous rêvez du prince charmant depuis votre plus tendre enfance. Mais à chaque nouvelle rencontre, vous trouvez toujours quelque chose qui cloche chez le prétendant. Trop ambitieux, ou pas assez, dégarni, envahissant, distant... Le "bon" ne devrait pas tarder, non ? Et si vous l'aviez déjà rencontré sans l'apprécier à sa juste valeur ? Cet ouvrage jette un pavé dans la mare (aux crapauds) de la quête illusoire de l'homme idéal. Car comment concilier le désir d'une vie de
    famille et une liste de revendications si longue que vos potentiels soupirants n'y correspondront jamais ? Apprenez à larguer vos exigences, plutôt que celui qui sera peut-être l'amour de votre vie...

  • " Ce fut un jour béni pour Wodehouse que celui où il créa Jeeves et parvint à faire échapper le roman comique (qui en Angleterre a des relents vertueux) à son cours ordinaire pour le lancer dans le torrent de la farce pure. Le grand triomphe de Jeeves, c'est que tout en jugeant Nietzsche "fondamentalement malsain" il se situe
    au-delà du bien et du mal. " George Orwell

  • Un anglais amoureux

    Sadler-M

    • Archipel
    • 1 Septembre 2013

    Sadler plaque l'université de Swindon et, une fois pour toutes, regagne la France, pays de ses fantasmes. Son but ? Retrouver Lou Charpin, la jolie brune rencontrée lors d'une fête costumée, à la fin d Un Anglais à la campagne . Mais plaire à une belle latine lorsqu'on est anglais, oxfordien certes mais maladroit, n'est pas une mince affaire. Il lui faut déployer une stratégie amoureuse digne de Valmont. D'abord, mettre dans sa poche la famille de Lou : la grand-mère folle de Scrabble, de Craven A et d'apéritif Ambassadeur ; le beau-frère, informaticien trousseur de jupons ; l'oncle Bernard, qui sert les rillettes en vous narrant ses ennuis gastriques Quant à Lou, elle ne s'est pas entièrement déprise de ses amours passées. Gérard Mortier, un cossu opticien tourangeau, est prêt à tout pour reconquérir sa dulcinée. L'honneur de la patrie est en danger ! Dernier obstacle sur la route de l'Anglais : Lou Charpin elle-même. Comment charmer une agrégée de grammaire lorsqu'on ne maîtrise pas bien la langue de l'amour ? Comment séduire à la française ? Où se trouve le sternum ? Peut-on dire " ma tartiflette " ? Éteint-on la lumière ou doit-on la souffler ? Zat is ze quetscheune Hilarant, futé, observateur, torride : revoici " Maïqueul " Sadler, le plus français des Anglais depuis que le major Thompson a avalé sa pipe. Dans ce dernier volet de sa trilogie, son humour atteint des sommets. De l'audace, toujours de l'audace !

  • Le lièvre de la Fontaine après une sévère dépression décide de prendre sa revanche sur la tortue.
    Un homme devient la risée d'Internet pour avoir rendu au fabricant le robot sexuel tombé amoureux de lui.
    Un petit garçon gagne 100 000 $ grâce à un paquet de céréales et met en péril l'équilibre familial...
    Merveilleux conteur, B.J. Novak démontre avec éclat combien l'ordinaire peut devenir extraordinaire : les situations, les objets, les rêves. Il passe les obsessions de l'époque au tamis de l'imaginaire et de l'humour pour n'en conserver que la folle essence.
    Il décrit aussi au scalpel les pensées étranges qui traversent ses personnages, qu'ils soient critique gastronomique, adepte des rencontres en ligne ou fan de Kate Moss. Il y a du La Bruyère dans ce Woody Allen pop !
    Voici soixante-deux histoires qui nous emportent en un tour de main. Des pépites de drôlerie, d'intelligence et d'émotion.

  • Dans le Northumberland, depuis des générations, les dames Grope font régner la terreur autour d'elles. Signes distinctifs : un physique ingrat, une nature antipathique et des pulsions castratrices inversement proportionnelles à leur volonté de se reproduire. Qu'à cela ne tienne ! Chez les Grope, on kidnappe les hommes de mère en fille. Une coutume familiale dont le jeune Esmond Burnes va faire les frais... Fils unique d'une toquée de romans à l'eau de rose et d'un petit banquier terne et disgracieux, Esmond est forcé de se réfugier chez son oncle suite à une agression alcoolisée de son père. C'est là que l'innocent garçon va tomber entre les griffes de sa tante Belinda, née Grope, épouse frustrée et ménagère forcenée... Disparitions suspectes, soûleries aggravées, accès de folie, torrides parties de jambes en l'air... Même la police va perdre le fil. Mais y aura-t-il quelqu'un pour sauver Esmond Burnes ?

empty