• Dans une ferme du nord du Wisconsin, Billy Lucas, un petit garçon sensible, grandit
    dans l'admiration de son frère aîné James, qui s'efforce de les protéger de la violence
    de leur père alcoolique. Heureusement pour eux, leurs voisins Ernie et Rosemary, un
    couple sans enfant, les aiment comme leurs fils. Mais James s'engage dans les Marines
    et part au Vietnam et Billy se retrouve en première ligne face à son père. Quand James
    est porté disparu au combat, c'est son souvenir et son esprit qui soutiennent Billy pendant
    les difficiles années de l'adolescence, propices à l'errance et aux tourments. Mais
    aussi à l'apprentissage d'une certaine sagesse.

  • Pachinko

    Min Jin Lee

    L'histoire nous a failli, mais qu'importe.
    Début des années 1930.
    Dans un petit village coréen, la jeune Sunja se laisse séduire par les belles paroles et tendres attentions d'un riche étranger. Lorsqu'elle découvre qu'elle est enceinte et que son amant est déjà marié, elle est confrontée à un choix : devenir, comme tant d'autres jeunes femmes dans sa situation, une seconde épouse, une « épouse coréenne » ou couvrir sa famille de déshonneur. Elle choisira une troisième voie : le mariage avec Isak, un pasteur chrétien qu'elle connaît à peine et qui lui offre une nouvelle existence au Japon. Cette décision est le point de départ d'un douloureux exil qui s'étendra sur huit décennies et quatre générations.

    Avec une justesse historique remarquable et une écriture précise et dépouillée, Min Jin Lee nous offre, à travers un siècle de relations nippo-coréennes, un hymne intime et poignant à tous les sacrifices que font les immigrés pour trouver leur place en pays étrangers.

    « UN VÉRITABLE HOMMAGE AUX GENS QUE L'HISTOIRE SEMBLE DÉTERMINÉE À EFFACER. » The Guardian
    Biographie de l'auteure :
    Née à Séoul, Min Jin Lee a immigré aux États-Unis avec sa famille à l'âge de sept ans. Elle a également vécu à Tokyo, où elle a écrit Pachinko, son deuxième roman. Elle vit aujourd'hui à New York. Finaliste du National Book Award en 2017, Pachinko s'est immédiatement hissé au rang de bestseller international et est resté plus d'un an en tête des ventes du New York Times. Il a été traduit dans 30 langues et est en cours d'adaptation cinématographique.

  • « Là où s'épanouit le jasmin se trouve la première clé. »
    Tel est le dernier message laissé à Taline par Nona, sa grand-mère, qui l'a élevée, guidée, accompagnée à chaque étape de sa vie. Celle qui lui a appris à reconnaître tout un univers subtil d'odeurs - chèvrefeuille, amande, terre mouillée... - et à les associer pour créer de nouvelles fragrances. Maintenant que Nona est morte, Taline, terrassée par le chagrin, est seule à la tête de l'entreprise de parfums créée par sa grand-mère.
    Sous le massif de jasmin du jardin, elle découvre un carnet en cuir rédigé par Louise, son arrière-grand-mère. Au fil des pages, défile sous ses yeux tout un pan de son histoire familiale : le génocide arménien, la peur, l'horreur, l'exil, mais aussi l'espoir et la renaissance. En levant le voile sur les secrets et les traumatismes du passé, Taline souhaite se libérer enfin des cauchemars qui la hantent pour pouvoir vivre sa propre vie.

    De Beyrouth à Paris, un roman puissant et empli de poésie, inspiré de l'histoire familiale de l'auteure, qui évoque les liens mères/filles, la transmission des traumatismes et rend hommage à la capacité de résilience de l'être humain.

    Ondine Khayat a publié sept romans, dont Le Pays sans adultes (Anne Carrière), Les Petits Soleils de chaque jour (Michel Lafon, Pocket, 10 000 ex.) et Debout les vieux ! (Michel Lafon, Pocket, 15 000 ex.). Elle est à l'origine du premier jeu de grattage humanitaire « Solidaires Pour un Monde Meilleur », commercialisé en 2016 par la Française des Jeux. 22 millions de tickets ont été vendus et 4% des mises, soit 2,6MEUR ont été reversé au WWF. Présidente du Fonds de Dotation Pour un Monde Meilleur qui réunit 15 ONG, elle est également psychopraticienne certifiée dans l'Approche Centrée sur la Personne et exerce dans son cabinet parisien. Son site : www.ondinekhayat.com

  • La légende est bien connue, celle d'Arthur ramenant l'ordre en des terres jusque-là ravagées par la cruauté. Son père, Uther, se taillant un royaume dans les décombres de l'empire Romain. Et l'épée Excalibur, que le plus grand roi d'Angleterre vint tirer de la pierre.
    Mais la légende ne dit pas tout. Qu'advient-il des soldats romains livrés à eux-mêmes ? Doivent-ils fuir vers Rome ou chercher à contenir les barbares ? Publius Varrus, l'ancêtre guerrier d'Arthur, n'a pas hésité à verser son sang pour bâtir un nouvel empire sur les cendres de l'ancien, comptant à ses côtés la belle Luceiia, Romaine de Bretagne, femme d'honneur et de justice.
    Ainsi nous sont contés les secrets de la légende. La naissance d'Excalibur, une épée d'exception, dans le sang, la violence et la fougue. Et celle d'un royaume à nul autre pareil. Tandis que la longue nuit des Âges Sombres se répand sur la Bretagne romaine, un homme et une femme s'efforcent d'ériger un dernier rempart dédié à la loi et à la connaissance. Un modeste fort perché sur une colline... qui deviendra Camelot la grande.
    « Le caractère mystique de cette époque ancienne se déploie avec une incroyable vivacité sous la plume de Jack Whyte, tout comme ses personnages. » - Publishers Weekly
    « Une admirable description des derniers jours de la Bretagne romaine et des débuts de l'époque légendaire du roi Arthur... Un récit énergique et bourré d'action. » - The Register Herald
    « Un superbe exemple de fiction historique, riche en détails et péripéties. » - The Globe and Mail
    « Si vous vous êtes déjà demandé comment naît une légende, celle des origines de la Bretagne arthurienne telle que la traite Whyte ici va vous fasciner. » - Brazosport Facts
    « Il aura fallu plus d'un siècle, mais nous disposons enfin d'une légende arthurienne telle que les corps d'armée en ont fait l'expérience éprouvante, brutale mais palpitante. » - Torn Shippey, professeur émérite en littérature anglaise du Moyen-Âge à l'université de Leeds
    « Les personnages bien campés et une scrupuleuse attention portée aux détails ne manqueront pas d'attirer les amateurs de légendes arthuriennes. » - Library Journal


  • D'une rive à l'autre du Saint-Laurent, des familles attachantes aux destins entrecroisés voguent entre amitiés et rivalités, drames déchirants et bonheurs intenses.

    1918. La guerre, qui ne devait durer que quelques mois, se termine enfin...
    D'une berge à l'autre du fleuve, la vie suit son cours, inexorablement, à travers les changements à la fois exaltants et inquiétants que la modernité impose. Paul, Célestin, Béatrice, Lionel et leurs familles connaissent autant de moments tendres que d'épisodes bouleversants.
    Mais quand la Crise de 1929 frappe le pays, c'est tout le quotidien qu'il faut réinventer alors que les années passent et que le dur labeur laisse des traces...Les enfants de migrants poursuivent leur nouvelle vie au Québec.
    Gilberte, Paul, Célestin, Béatrice et Lionel traversent les épreuves, entre joies, travail acharné, drames et souffrances.

    Les destins se croisent ou se séparent jusqu'à l'issue de cette saga inoubliable.

    Louise Tremblay d'Essiambre est née au Québec en 1953. Elle a suivi des cours orientés vers le roman, la nouvelle, le théâtre et le conte. Le mariage et la venue de neuf enfants mettent un terme à son parcours mais pas à sa passion.
    Son premier roman, La Fille de Joseph, est publié en 1984. Auteure d'une trentaine d'ouvrages, elle consacre désormais la majeure partie de son temps à l'écriture et à la peinture.
    Sa dernière série, "Mémoires d'un quartier gris", a été finaliste au Grand Prix du salon du livre de Montréal 2010, 2011 et 2012. Elle a vendu plus de 2 millions d'exemplaires dans le monde.

  • Augsbourg 1916. La villa aux étoffes est devenue un hôpital où les femmes de la famille aident les blessés.

    Marie est à présent mariée à Paul Melzer et gère l'usine de tissus. Mais lorsque ce dernier est fait prisonnier de guerre, l'avenir devient plus qu'incertain. L'élégant Ernst von Klippstein fait son apparition pour venir en aide à la jeune femme qui tient entre ses mains le destin des Melzer. De nouveaux drames attendent la famille en cette période de guerre et de doute.
    Une saga inoubliable où se mêlent grande et petite histoire.

    Anne Jacobs a publié sous pseudonyme plusieurs romans historiques et sagas exotiques.


    Sa trilogie La Villa aux étoffes connaît un véritable succès en Allemagne et à l'international.

  • Les enfants de d'Hara T.5 ; dans les ténèbres Nouv.

    Pour Richard et Vika, l'échec est interdit. S'ils ne reviennent pas des montagnes avec une herbe médicinale rare, Kahlan perdra les jumeaux avant de succomber à son tour. Alors, la victoire ultime des Carnassiers de la Haine sera assurée.
    Même en cas de succès, il reste la mystérieuse frontière qui semble pousser le Sourcier et ses compagnes vers une menace indéterminée. Mais pour servir quels noirs desseins ? Quelle araignée, au coeur de sa toile, guette le moment de fondre sur les Enfants de D'Hara ?

    Retrouvez les héros inoubliables de L'Épée de Vérité dans ce nouveau cycle de Fantasy, par l'auteur best-seller Terry Goodkind.


  • Retrouvez les héros inoubliables de L'Épée de Vérité dans ce nouveau cycle de Fantasy, par l'auteur best-seller Terry Goodkind.

    Dans le hall d'honneur du Palais du Peuple, Richard et Kahlan donnent une audience publique. Un événement qui attire une foule enthousiaste et passionnée. Jusqu'à ce qu'un incident perturbe l'assemblée... Parmi les spectateurs, un certain Nolo, diplomate professionnel de son état, exige la reddition de l'empire d'haran en particulier et du monde en général.
    L'homme invoque pour cela une déesse inconnue et ne soulève pas de véritable crainte. Pourtant l'intuition de Kahlan lui souffle que l'affaire est plus grave qu'elle n'y paraît. Et au fil de son enquête, elle découvre une vérité à glacer les sangs...

  • Gerda Cadostin, femme d'origine paysanne, raconte grandeurs et malheurs d'Haïti, avec un premier roman percutant, qui relate avec force et dans une langue flamboyante, la vie de trois générations de femmes au village de Guérot.

    Résumé
    Écriture du corps. Humour corrosif. Narration nouvelle. Mémoire ancrée dans l'imaginaire créole. Gerda Cadostin campe avec brio une galerie de personnages hauts en couleur : la vieille Sang Cochon, le clan des Estimé, les Esprits du vaudou, les pères invisibles, et les soeurs jumelles, Joséphine et Aline, qui prennent pour époux le même homme. Laisse folie courir fait entendre les crépitements et odeurs du pays d'enfance. Ces visages et univers singuliers sont servis par une langue belle et audacieuse.

    Extrait
    Ses yeux épiant l'entourage et les clôtures. Bien en chair dans sa vieille dodine sur la galerie, tante Mézine admet sans surprise l'impossibilité des jumelles à dormir séparées et la possibilité de se placer toutes les deux ensemble avec le même homme.
    - Oui, le même homme ! s'enflamment les jumelles habillées en nuances de rose dedans dehors de la tête aux pieds du devant-jour à l'angélus.
    - En 60 ans de vie religieuse dans le département de l'Artibonite, chuchote-t-elle, tant de vies s'échinent entre impossible et surnaturel.
    Les deux soeurs réconfortées par tante Mézine se hasardent. De bébés en gestation à ceux dans les bras des femmes. Célibat avancé. La trentaine devant leur porte. Joséphine et Aline ont envie d'accoucher elles aussi. Sans rien changer dans leurs habitudes. Sans autre souffle dans leur souffle. Un accroc aux usages. Un seul mari pour deux soeurs. Un mari chez elles. Dans leur maison à elles. Héritée de leurs parents Sidieu et Mirasia.

    L'auteure
    Née en Haïti en 1958, Gerda Cadostin vit en France. Laisse folie courir est son premier roman.

  • Traqués par la Déesse d'Or, capable de les espionner à travers les yeux de tous les résidents du Palais du Peuple - excepté les détenteurs du don -, Richard et Kahlan décident de partir pour la Forteresse du Sorcier. Là-bas, en Aydindril, ils pourront compter sur l'aide des Soeurs de la Lumière et sur les défenses surnaturelles de l'ancien fief de Zedd - car la menace des Carnassiers de la Haine est plus présente que jamais. Hélas, même les plans les mieux conçus comportent des failles.
    Enceinte de jumeaux, Kahlan ne pourra voyager dans la sliph, car ni elle ni les bébés à venir n'y survivraient. Une impasse mortelle pour le Sourcier et la Mère Inquisitrice ?
    Retrouvez les héros inoubliables de L'Épée de Vérité dans ce nouveau cycle de Fantasy, par l'auteur best-seller Terry Goodkind.

  • Tango

    Elsa Osorio


    À Paris, au Latina, on danse le tango. Luis invite Ana à danser.

    Elle est française et elle aime le tango avec autant de passion qu'elle déteste la patrie de ses parents, l'Argentine. Il est argentin de passage à Paris pour une dernière tentative d'échapper à une crise économique et psychologique.
    Un projet de film sur le tango, dirigé par Luis avec Ana comme conseiller technique, va les réunir.
    Ce projet leur fait découvrir leurs ancêtres et l'histoire de l'Argentine depuis la fin du XIXe siècle.
    Le tango nous conduit des quartiers populaires de La Boca aux salons parisiens, du grand propriétaire au compositeur de musique, sur fond de vagues d'émigration successives, de conflits sociaux, de développement des richesses des estancieros, d'arrivée de la modernité avec la naissance de la radio. avec l'évolution du tango, devenu lui-même personnage de ce roman bâti sur cette relation viscérale que tous les personnages entretiennent avec lui.
    Sur une trame de feuilleton vécue par des personnages attachants et hauts en couleur, l'auteur écrit une oeuvre littéraire forte où le fantastique est présent pour revendiquer la force vitale de l'amour et de la danse. Tango recrée l'histoire d'une ville et d'une musique à travers la saga de deux familles, aux deux bouts de l'échelle sociale. Un cocktail explosif d'amours, de luttes, de joies et de trahisons, et une danse dangereuse et sensuelle qui les réunit en une étreinte.
    Avec l'habileté d'une bonne danseuse, Elsa Osorio change de temps, de narrateurs, d'espace, comme on change de cavalier, et son écriture communique au lecteur le vertige de la danse, l'ivresse de la musique mêlée à la sensualité et au mouvement.

  • Retrouvez les héros inoubliables de L'Épée de Vérité dans ce nouveau cycle de Fantasy, par l'auteur best-seller Terry Goodkind.
    Des jumeaux... Un garçon et une fille.
    Est-ce l'avenir de D'Hara qui grandit dans le ventre de Kahlan ? Un futur sorcier de guerre et une nouvelle Inquisitrice... En d'autres circonstances, cette annonce de Shale, la magicienne-voyante, ravirait l'âme de Kahlan. Or par ces temps sinistres où les hordes de la Déesse d'Or menacent de déferler sur le monde, ce n'est qu'un tourment de plus.
    Car les deux enfants et leur mère seront des cibles prioritaires pour les envahisseurs. Une source d'angoisse qui risque fort de peser sur Richard au moment décisif du combat à venir...

  • Crise d'hystérie chez les Mira Brossa.
    Doña Lena enferme son mari Erasmo dans la salle de bains pour l'empêcher de se rendre au mariage de leur fille Teti avec Clemente, vingt-cinq ans de plus qu'elle, communiste, salvadorien, mariage qui conduit tout droit selon elle à la destruction de leur famille, de leur réputation et peut-être même du pays tout entier dévoré par la fureur nationaliste.

    Castellanos Moya excelle dans toutes les formes de la rage et de la colère, on le lit avec une joie méchante qui donne de l'énergie.


  • Edmundo Galeano a 25 ans, il a parcouru le monde, participé à une mission humanitaire et est revenu dans la maison paternelle avec une main estropiée. Il est revenu pour écrire et passe ses jours à essayer d'élaborer littérairement son témoignage. Un roman qui expliquera le monde et l'empêchera de courir à sa perte.

    Sa famille passe par une série de vicissitudes économiques qui mettent en danger la maison familiale, refuge de tous. Il y a l'aîné qui a mis sur pied un projet destiné à sauver la fortune de la famille en transformant deux bateaux, mais l'autorisation de l'administration se fait attendre depuis des années. Il a tenté de conjurer le sort et attend une bonne nouvelle. Un cadet avocat et dandy dont les affaires déclinent et qui essaie de sauver son cheval du naufrage de sa fortune.
    Le frère suivant qui réhabilite des immeubles vétustes pour les louer à des clandestins et est amoureux d'une belle Estonienne enceinte de lui et qui a besoin de place pour le bébé.
    La jeune soeur divorcée, avec un enfant de 8 ans fasciné par la baleine 52 Hertz, un enfant qui ne ressemble pas à son père mais au grand amour de sa mère.
    Et la tante Titi qui a sacrifié sa vie pour élever ses neveux et dont la vieillesse et la présence sont maintenant encombrantes.
    Lorsque le père de famille, armateur ruiné, baisse les bras, tout se précipite et chacun est confronté à ses échecs et à ses culpabilités.
    Edmundo prend alors conscience que ses aventures lointaines et son projet littéraire sont en relation directe avec les batailles privées qui se déroulent autour de lui.
    Ce superbe roman choral nous montre, avec tendresse et ironie pour l'apprenti écrivain, le processus de la création littéraire, ses embûches, ce que représente le travail d'écriture. Il nous montre aussi comment les vies quotidiennes dépendent de ce qui se passe bien loin d'elles-mêmes et des décisions prises à d'autres échelles. Lídia Jorge, qui a toujours pratiqué un "réalisme aux portes ouvertes", nous trouble en introduisant des éléments fantastiques et irrationnels dans ses personnages et nous montre que la passion amoureuse va plus loin qu'on ne pourrait le penser. Elle montre le plus proche pour atteindre l'universel.
    Après avoir exploré l'Histoire et les façons d'en rendre compte, Lídia Jorge revient à l'exploration des actions et des sentiments qui constituent les vies ordinaires et les abîmes qu'elles recouvrent. Un grand roman écrit par une très grande romancière. Lídia Jorge est née à Boliqueim dans l'Algarve en 1946. Diplômée en philologie romane de l'université de Lisbonne, elle se consacre très tôt à l'enseignement. En 1970, elle part pour l'Afrique (Angola et Mozambique), où elle vit la guerre coloniale, ce qui donnera lieu, plus tard, au portrait de femme d'officier de l'armée portugaise du Rivages des murmures (Métailié, 1989). À son retour à Lisbonne, elle se consacre à l'écriture.
    Ses oeuvres sont publiées en Allemagne, Espagne, Italie, Grèce, Brésil, Israël, Grande Bretagne, Pays Bas, Serbie, Suède, Etats-Unis. La Couverture du soldat, 2000 a eu le Prix Jean Monnet 2000 (Cognac) Le Vent qui siffle dans les grues, 2004 a eu le Grand Prix du Roman de l'Association Portugaise des Ecrivains 2003, Premier Prix "Correntes d'escritas" 2004 (Povoa da Varzim, Portugal), Prix des lecteurs du Salon de la Littérature Européenne de Cognac 2005, Prix Lucioles des lecteurs 2005 (Librairie Lucioles, Vienne), Prix Albatros de la Fondation Günter Grass 2006 (Allemagne).
    Nous combattrons l'ombre, a reçu le Prix Charles Brisset 2008, La Nuit des femmes qui chantent, 2012, Les Mémorables, 2015.

  • Nous savons tous qu'Arthur a extrait l'épée de la pierre, qu'il a fondé Camelot, que les luttes de pouvoir ont fini par détruire ses rêves. Mais comment la légende est-elle née ?

    Avant Arthur, avant Camelot, la Bretagne est une contrée obscure et sauvage. Les citoyens romains qui y sont installés depuis plusieurs générations sont confrontés à un dilemme : quitter la province et regagner une société corrompue qui leur est devenue étrangère, ou endurer la violence des guerriers pictes et de l'envahisseur saxon. Mais que se passera-t-il lorsque les légions, dernier rempart de la civilisation romaine, se retireront ?
    Pour Publius Varrus et Caius Britannicus, une seule option possible : il leur faut rester, préserver les coutumes romaines dans ce qu'elles ont de meilleur, tout en inventant une nouvelle culture à partir des vestiges de l'ancienne.
    Ils donneront ainsi naissance à la légende. Car ces deux héros sont les arrière-grands-pères d'Arthur, et ils vont par leurs actes forger une nation... mais aussi une épée, nommée Excalibur.
    « Une admirable description des derniers jours de la Bretagne romaine et des débuts de l'époque légendaire du roi Arthur... Un récit énergique et bourré d'action. » - The Register Herald
    « Un superbe exemple de fiction historique, riche en détails et péripéties. » - The Globe and Mail
    « Si vous vous êtes déjà demandé comment naît une légende, celle des origines de la Bretagne arthurienne telle que la traite Whyte ici va vous fasciner. » - Brazoport Facts
    « Il aura fallu plus d'un siècle, mais nous disposons enfin d'une légende arthurienne telle que les corps d'armée en ont fait l'expérience éprouvante, brutale mais palpitante. » - Torn Shippey, professeur émérite en littérature anglaise du Moyen-Âge à l'université de Leeds
    « L'un des livres les plus importants portant sur les légendes arthuriennes. » - Professeur Randy Lee Eickhoff, auteur de The Fourth Horseman

  • Personne ne viendrait à leur secours, Richard ne se faisait pas d'illusions. S'il ne mettait pas un terme à la menace, Kahlan périrait, le voyant l'avait juré. Et ils la suivraient tous de près.
    Avec la Mère Inquisitrice, Shale et six Mord-Sith - neuf chasseurs pour une proie, un chiffre lourd de sens - le Sourcier se lance à la poursuite de Moravaska Michec. Dans les entrailles du Palais du Peuple, le groupe devra mobiliser son courage et sa bravoure pour l'emporter. À condition que les pouvoirs du voyant ne lui réservent pas une cruelle surprise...

    Retrouvez les héros inoubliables de L'Épée de Vérité dans ce nouveau cycle de Fantasy, par l'auteur best-seller Terry Goodkind.

  • Dans le but de célébrer le chaurasi de leur grand-mère Chitralekha - soit son 84e anniversaire, très important selon la tradition népalaise -, ses petits-enfants se rendent à Gangtok, dans l'État lointain du Sikkim, en Inde du Nord-Est.
    Agastaya débarque de New York. Bien qu'il soit un médecin reconnu de trente-trois ans, il redoute l'inquisition familiale qui s'annonce puisqu'il n'est toujours pas marié, et il est même terrifié à l'idée que la raison de son célibat soit révélée au grand jour.
    Le rejoignent Manasa et Bhagwati, qui arrivent l'une de Londres et l'autre du Colorado. La première est surdiplômée d'Oxford, la seconde est une fugueuse déshonorée par sa famille.
    Tous trois affichent le même objectif : sortir indemne du chaurasi de leur grand-mère - un objectif qui s'éloigne au fur et à mesure qu'avancent les célébrations, d'autant plus qu'une servante acerbe et un quatrième invité inattendu se joignent à cette épique réunion de famille.
    Une savoureuse comédie de moeurs servie par l'humour et le ton caustique de Prajwal Parajuly. Un livre d'une grande intelligence, original et convaincant, lumineux et irrésistible. Une histoire d'amour et de pardon, tragique et drôle à la fois, pleine d'humanité.
    Prajwal Parajuly, de père indien et de mère népalaise, vit entre New York, Oxford et Gangtok, sa ville natale dans l'Himalaya indien. Fuir et revenir est son premier roman.

  • Marseille, 2016
    En démontant le faux plafond d'un hôtel, un ouvrier tombe sur une boîte contenant les souvenirs d'une vieille dame, Magdalena. Son arrière-petite-fille, Anaïs, tenancière du Café de l'Ensaïmada, une institution culinaire à Paris, décide alors de partir à la recherche de ses origines majorquines...
    Majorque, 1935
    Magdalena, jeune pâtissière, confectionne chaque jour des ensaïmadas, ces brioches majorquines entortillées et saupoudrées de sucre glace. Mais très vite, la guerre civile espagnole frappe aux portes de son village. Au péril de sa vie, Magdalena s'engage alors dans la résistance. Entre Majorque et Marseille, deux destins de femmes bousculées par la Guerre d'Espagne et un secret de famille, mais unies par une même passion : la pâtisserie.
    « UN LIVRE BIEN DOCUMENTÉ, BIEN ÉCRIT, AVEC UNE HÉROÏNE FORTE. (...) MAJORQUE EST ENCHANTERESSE. » - Ariane Bois, romancière.
    Béatrice Courtot est originaire de Bordeaux. Elle a vécu à Aix-en-Provence, Madrid et Paris, où elle travaille actuellement dans le secteur du développement durable. La Vallée des oranges, son premier roman, est le lauréat du Prix du Livre Romantique 2018, présidé par la romancière Marie Vareille. Le jury prestigieux est composé de la Ville de Cabourg, l'éditeur Pocket, la romancière Ariane Bois, la lauréate du Prix du livre romantique 2016 Clarisse Sabard, et Vendredi Lecture.

  • « Ma grand-mère a aujourd'hui quatre-vingt-quatorze ans. Chacune de nos conversations est rythmée par la même lassitude, et l'ombre de la mort. »

    La petite fille qui s'était promis de ne jamais abandonner sa grand-mère s'aperçoit qu'il est difficile de tenir ses promesses. Alors qu'elle vit en Afrique, loin d'Angers, loin de sa famille, la narratrice revient quelques jours sur les lieux de son enfance afin de signifier à sa grand-mère qui l'a élevée tout son amour et sa gratitude.

    Ce séjour est l'occasion de replonger dans l'histoire de la famille, tout en dessinant le portrait d'une femme hors-norme, libre, féministe et moderne.

    ***
    Dans son premier roman, Anne Sophie Faivre Le Cadre ravive, avec délicatesse et mélancolie, l'histoire d'une famille qui connaît de grandes joies et des périodes de profonds malheurs, touchant ainsi à l'universel. Un vibrant hymne à l'amour filial et à la vie.
    Anne-Sophie Faivre Le Cadre a 26 ans. Après des études de sciences politiques, d'histoire et de journalisme, elle s'est tournée vers le grand reportage et a couvert en solitaire l'Iran, l'Irak et Haïti, avant de travailler au Monde. Elle couvre désormais l'actualité de la région Afrique de l'Ouest pour L'AFP et vit à Dakar, où elle partage son temps entre journalisme et écriture.

  • Fou de musique, Murdo, seize ans, quitte l'Écosse avec son père pour rendre visite à sa famille dans le sud des États-Unis, une façon de surmonter le deuil de sa mère et de sa soeur, emportées par un cancer à quelques années d'intervalle.
    Entre deux bus longue distance, il s'égare et tombe sur une répétition improvisée dans un jardin avec des musiciens de zydeco qui l'invitent à jouer avec eux en Louisiane.
    En attendant, Murdo se réfugie dans sa chambre au sous-sol, échafaude des plans sur des atlas remplis de noms nouveaux et cherche un moyen de rejoindre le grand festival.
    Avec son père, les relations sont difficiles, marquées par l'incompréhension et la maladresse, malgré tous leurs efforts et l'amour qu'ils se portent.
    Spécialiste des âmes d'écorchés, Kelman nous embarque ici dans la tête d'un adolescent banal et génial, anxieux et naïf, avec la juste distance et une incroyable tendresse.
    Un immense roman sur le deuil impossible et la musique qui sauve, et fait entrer la lumière.

  • - 50%

    Paris, 2018.

    Alors que son grand-père est à l'hôpital suite à un arrêt cardiaque, Nour s'interroge : les mystérieuses calligraphies arabes qu'il a reçues seraient-elles à l'origine de son malaise ? Que signifie ce dessin d'hirondelle qui revient comme une signature ?
    Son Papé ne lui a jamais parlé de sa jeunesse en Algérie, ce pays où il est né et qu'il a dû quitter du jour au lendemain pour rejoindre la France où tout lui était étranger. Nour ne connaît rien du souffle chaud du sirocco, de la beauté du désert et de ses oasis. Comme si un voile avait été posé sur ce passé encore douloureux.
    Peut-être est-ce enfin l'occasion pour elle de partir à la découverte de secrets de famille enfouis...
    Au même moment, en Algérie, une mystérieuse femme envoie inlassablement des lettres calligraphiées en France, espérant chaque jour une réponse...

    Une bouleversante saga familiale, traversée par le brûlant soleil méditerranéen et l'ombre de la guerre d'Algérie.

    Née en 1989 à Bordeaux, Béatrice Courtot est diplômée en droit et sciences politiques. Après avoir séjourné à Madrid et à Paris, elle vit désormais à Lausanne ; les voyages nourrissant toujours son imagination.
    Lauréate du Prix du livre romantique pour son premier roman La Vallée des oranges, elle nous offre avec La Promesse de l'oasis une nouvelle fresque exotique dont elle a le secret.

  • Clichy sur scène est le deuxième tome d'une trilogie débutée après la Seconde Guerre mondiale dans le milieu des Siciliens de Tunis.
    En 1956, la communauté se disperse. Après quelques péripéties, Marcello et Crocefissa s'installent à Clichy-la-Garenne. Marcello élève ses enfants à la sicilienne, et dans le contexte bouillonnant des années 60, cette éducation apparaît comme un anachronisme. La guerre d'Algérie, le rock `n' roll ou Mai 68, rien n'ébranle les certitudes du Sicilien.
    Bientôt la société offrira aux jeunes Volponi de nouvelles libertés et ni Marcello ni Crocefissa ne peuvent imaginer que ce nouveau monde sera leur opportunité, mais aussi leur danger. Où se trouve la porte de sortie ? Les premières amours adolescentes, le mariage, le travail, le sésame des vingt-et-un ans ? Les enfants Volponi cherchent l'issue mais la trouveront-ils ?
    Avec émotion et humour, Clichy sur scène raconte l'exode des Siciliens de Tunis dans le contexte des Trente Glorieuses et nous invite à un voyage autour de la Méditerranée

  • Le plus grand roman sur la mafia depuis Le Parrain de Mario Puzzo.

    Au XXIe siècle, la Sicile n'est plus le berceau des familles, c'est Odessa. Et le jeu et la drogue ne sont plus les piliers du crime. Le plus rentable aujourd'hui, ce sont les humains, en entier comme en morceaux.
    C'est une histoire de coïncidences. L'histoire de trois Peter Henry Hightower.
    Le premier est né au début du XXe siècle. Il s'appelait Petro Garko quand il était un petit immigré ukrainien orphelin de père, élevé dans les quartiers pauvres et industriels de Cleveland. Puis Peter Ukulélé, à la fin de l'adolescence, quand il a choisi la carrière de bootlegger et de commis de la mafia russe. Enfin, Peter Henry Hightower, quand il a fallu blanchir la colossale fortune qu'il avait amassée à coup d'assassinats et d'extorsions, ou en infiltrant les fortunes de Cleveland, qu'elles soient du côté de la légalité ou non.
    Le deuxième, surnommé Petey, est l'un de ses petits-fils, une "tête de con" selon sa famille. Une petite frappe qui veut se faire plus grosse que le boeuf et s'embarque dans un réseau du crime international, plus connecté, terrifiant et efficace que jamais.
    Le troisième, surnommé Pete, est le cousin du précédent. Il n'a pas hérité du gène criminel, grâce à son père qui l'a conçu en Afrique et exfiltré depuis toujours du clan Hightower, dont la puissance repose encore sur des dizaines de cadavres. Pete ne sait rien des siens.
    Quel hasard lui vaut de porter le même nom que celui de son imbécile de cousin et d'être pris pour lui ?

    À moins que le hasard n'ait pas sa place ici et qu'il s'agisse d'une dette que la famille Hightower doit payer aux cadavres qu'elle laisse derrière elle. Ou d'une morale fondée sur l'impossibilité de se soustraire aux liens du sang, celui qui court dans nos veines et celui qui a coulé sur l'asphalte.

  • Alias Janna est le récit d'une découverte effrayante que fait l'auteure en 2014 dans les archives de la police secrète bulgare alors qu'elle accompagne sa fille qui réalise un documentaire sur ses origines.
    Cette révélation oppose la mère et la fille dans un conflit de générations à la recherche de la vérité et du passé.
    Coincée entre la fiction politique et la fable cinématographique qui la met au pied du mur, Milena Makarius remonte le fil de son histoire qui est à la fois la sienne et celle de son double au nom de code Janna.
    Elle donne voix aux fantômes du passé qui la conduisent à mesurer la loi du mensonge et du silence imposée par le régime totalitaire.

    Récit implacable où le réel sert la fiction - et la fiction, le réel.

    Née en Bulgarie, Milena Makarius vit en France depuis 25 ans. Maître de conférences en littérature, elle consacre son temps entre le dessin, la peinture et l'écriture.

empty