• La Poste

    Collectif

    L'enfant va suivre le cheminement d'une lettre depuis la boîte aux lettres jusqu'à son destinataire et découvrir comment le courrier était transporté avant.
    Cette collection est une reprise des Imageries adaptés aux plus petits. Chaque sujet est traité en 9 doubles pages avec des dessins précis et des textes courts, riches en informations.
    Idéal de 3 à 6 ans.

  • ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !

    Plus qu'une éphéméride, retrouvez la Chronique d'un jour sur toute l'histoire de l'humanité.
    Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l'Histoire.
    Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.

    Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

  • Dans son numéro de l'automne, la revue Circuit souhaite réinterroger le phare de la scène montréalaise des musiques improvisées qu'est Productions SuperMusique, qui souligne ses 40 ans, tout en s'intéressant à des pratiques impliquant l'improvisation ailleurs qu'à Montréal (particulièrement en France et aux États-Unis), ceci sous un angle bien spécifique. En effet, ce numéro propose de sonder d'une oreille nouvelle la question du continuum improvisation/composition, à partir d'une série d'études de cas, d'entretiens et de témoignages permettant d'examiner précisément différents points de ce continuum. Par exemple: quel est le statut accordé par les musiciens à ces éléments prédéterminés? Simples conditions de la performance? Ressources individuelles? Facilitateurs de la coordination entre les musiciens? Obstacles, limitations, contraintes? Quelles stratégies les musiciens utilisent-ils pour contourner (voire pour détourner) les cadres, codes et conventions qui sous-tendent leurs performances? La rubrique Cahier d'analyse est consacrée à deux oeuvres des directrices et fondatrices de Productions SuperMusique, TAGS de Joane Hétu et TanGRAM de Danielle Palardy Roger. (source : Circuit)

  • Si comme le pensait Nietzsche, « les hommes supérieurs se distinguent par le fait qu'ils entendent infiniment plus », Bachelard figure parmi ces esprits pour qui penser et sentir est une seule et même chose. L'objectif de ce livre n'est pas tant de découvrir en ce philosophe un musicien que d'étudier les enjeux d'une phénoménologie de l'écoute dans l'expérience musicale qui permet de faire l'épreuve de soi, de « voir et entendre, ultra-voir et ultra-entendre, s'entendre voir et s'entendre écouter » (Bachelard). Cette conception est le fruit d'une activité créatrice intense, qui se déploie dans la musique de manière privilégiée et répond à une autre logique, fondée sur des critères éthiques et non forcément artistiques. Porteuse d'intersubjectivité, cette « esthétique concrète » n'a qu'une seule exigence : le degré de vie de l'oeuvre qu'il s'agit de transmettre. C'est dire la relation qu'a tout art avec la musique quand celle-ci est conçue comme un « jeu avec les forces », animé par un orchestre invisible, sis en chacun de nous. Cela renvoie au concept de « santé », appréhendé ici comme la capacité à « nourrir sa vie » et à l'entretenir grâce à l'exercice quotidien de la lecture active et de la pratique artistique. Il appartient au musicien qui « entend par l'imagination plus que par la perception » (Bachelard), de nous apprendre à sentir et à penser le monde, soumis aujourd'hui à une dé-perception au profit de la sensation qui conduit à une crise des modalités du lien.

  • Qui n'a pas un jour, dans son enfance, commencé une collection de timbres ? Cette passion est sans doute la plus universellement répandue, et chaque nouvelle émission continue de susciter une énorme curiosité auprès du public. C'est que les timbres-poste racontent tous une histoire, et que raconter l'histoire des timbres-poste français, c'est tout simplement raconter l'histoire de France en images. Tel est en effet l'objectif que se sont fixé les Éditions Chronique en publiant cette monumentale Chronique du timbre-poste français : de la révolution de 1848 au référendum de 2005 sur la Constitution européenne, tous les événements qui ont marqué l'histoire de France ont trouvé leur expression dans les timbres. Mais les timbres ne racontent pas seulement les faits historiques : ils racontent aussi la vie des Français, ils disent quelles réformes, quelles innovations ont changé leur quotidien. Ils expriment enfin, par les choix des sujets qu'ils illustrent, les préoccupations de la société française et les réponses que leur ont apportées les gouvernements successifs. Les timbres sont le miroir vivant de leur temps...

empty