• Kentucky, 1957. Après la mort de sa mère, Beth Harmon, neuf ans, est placée dans un
    orphelinat où l'on donne aux enfants de mystérieuses "vitamines" censées les apaiser.
    Elle y fait la connaissance d'un vieux gardien passionné d'échecs qui lui en apprend les
    règles. Beth commence alors à gagner, trop vite, trop facilement. Dans son lit, la nuit,
    la jeune fille rejoue les parties en regardant le plafond où les pièces se bousculent à
    un rythme effréné. Plus rien n'arrêtera l'enfant prodige pour conquérir le monde des
    échecs et devenir une championne. Mais, si Beth prédit sans faute les mouvements sur
    l'échiquier, son obsession et son addiction la feront trébucher plus d'une fois dans la
    vie réelle.

  • Into the wild Nouv.

    Into the wild

    Jon Krakauer

    • Lizzie
    • 9 Septembre 2021

    Il avait renoncé au rêve américain. Pour vivre une aventure extrême. Livre-culte dans le monde entier, Into the Wild a été magistralement porté à l'écran par Sean Penn.
    Toujours plus loin. Toujours plus seul. Inspiré par ses lectures de Tolstoï et de Thoreau, Christopher McCandless a tout sacrifié à son idéal de pureté et de nature. Après deux années d'errance sur les routes du Sud et de l'Ouest américain, il rencontre son destin (à vingt-quatre ans) au coeur des forêts de l'Alaska. Un parcours telle une étoile filante dans la nuit froide du Grand Nord." C'est un voyage à travers une Amérique très petite et très grande, à travers des paysages aussi beaux que les avait rêvés un jeune homme qui prit juste le temps de les atteindre. C'est un voyage absurde et exaltant, qui commence par un geste de folle liberté et s'achève par une mort de haute solitude. Bref, c'est une histoire. Et elle a le mérite et la tristesse d'être vraie. "Danièle Heymann, MarianneTraduit de l'anglais (Etats-Unis)Par Christian Molinier

  • Que raconte White, première expérience de " non-fiction " pour Bret Easton Ellis ? Tout et rien. " Tout dire sur rien et ne rien dire surtout " pourrait être la formule impossible, à la Warhol, susceptible de condenser ce livre, d'en exprimer les contradictions, d'en camoufler les intentions. White est aussi ironique que Moins que zéro, aussi glaçant qu'American Psycho, aussi menaçant que Glamorama, aussi labyrinthique que Lunar Park, aussi implacable que Suite(s) impériale(s). Loin des clichés toujours mieux partagés, plus masqué que jamais, Bret Easton Ellis poursuit son analyse décapante des États-Unis d'Amérique, d'une façon, comme il le dit lui-même, " ludique et provocatrice, réelle et fausse, facile à lire et difficile à déchiffrer, et, chose tout à fait importante, à ne pas prendre trop au sérieux ". Que raconte White en ayant l'air à la fois de toucher à tout et de ne rien dire ? Peut-être que le fil à suivre est celui du curieux destin d'American Psycho, roman d'horreur en 1991 métamorphosé en comédie musicale à Broadway vingt-cinq ans plus tard. Ellis a dit autrefois : " Patrick Bateman, c'est moi. " Il ne le dit plus. Et si Patrick Bateman était devenu président ? P.G.

  • Tous les présidents font des cauchemars. Celui-ci va se réaliser.  Matthew Keating, ex-Navy SEAL et ancien président des États-Unis, a toujours ardemment défendu sa famille et son pays. Lorsqu'un terroriste kidnappe Melanie, sa fille adolescente, il se lance dans une opération qui sera l'épreuve de sa vie - celle d'un chef politique, d'un soldat et d'un père.
    Tout est exact, jusque dans les moindres détails...car l'un des auteurs est le président Bill Clinton.
    Le suspense ne retombe jamais... car l'autre auteur est le grand James Patterson.
    Le Président a disparu, première collaboration du tandem Clinton Patterson et numéro un des ventes aux États-Unis en 2018, a été largement salué par la critique.
    Traduit de l'anglais par Dominique Defert 
    « Clinton et Patterson forment une équipe de choc. »  Michael Connelly
    « Captivant dès la première page. Une lecture incroyable !  »  Mary Higgins  Clark
    « On tourne les pages sans même s'en rendre compte et surtout, on se régale des détails fournis par Clinton. Un roman maîtrisé de la première à la dernière ligne. »  Le Parisien

  • "Edgar aimait le pouvoir mais il en détestait les aléas. Il aurait trouvé humiliant de devoir le remettre en jeu à intervalles réguliers devant des électeurs qui n'avaient pas le millième de sa capacité à raisonner. Et il n'admettait pas non plus que les hommes élus par ce troupeau sans éducation ni classe puissent menacer sa position qui devait être stable dans l'intérêt même du pays. Il était devenu à sa façon consul à vie. Il avait su créer le lien direct avec le Président qui le rendait incontournable. Aucun ministre de la Justice ne pourrait désormais se comporter à son endroit en supérieur hiérarchique direct. Il devenait l'unique mesure de la pertinence morale et politique."
    John Edgar Hoover, à la tête du FBI pendant près d'un demi-siècle, a imposé son ombre à tous les dirigeants américains. De 1924 à 1972, les plus grands personnages de l'histoire des États-Unis seront traqués jusque dans leur intimité par celui qui s'est érigé en garant de la morale.
    Ce roman les fait revivre à travers les dialogues, les comptes rendus d'écoute et les fiches de renseignement que dévoilent sans réserve des Mémoires attribués à Clyde Tolson, adjoint mais surtout amant d'Edgar. À croire que si tous sont morts aujourd'hui, aucun ne s'appartenait vraiment de son vivant.

  • Le maccarthysme a beau déferler sur l'Amérique au tournant des années cinquante, Ira Ringold se croit à l'abri de la chasse aux sorcières. Non seulement parce que son appartenance au Parti communiste est ignorée même de ses amis, mais surtout parce que l'enfant des quartiers pauvres de Newark, l'ancien terrassier au lourd passé, s'est réinventé en Iron Linn, vedette de la radio, idéale réincarnation de Lincoln, et heureux époux de Eve Frame, ex-star du muet. Mais c'est compter sans la pression du pouvoir, sans les aléas du désir et de la jalousie, sans la part d'ombre que cachent les êtres les plus chers. Car si Ira a changé d'identité, Eve elle-même a quelque chose à cacher. Et lorsqu'une politique dévoyée contamine jusqu'à la sphère intime, les masques tombent et la trahison affecte, au-delà d'un couple, une société tout entière. Ne reste alors aux témoins impuissants, le frère d'Ira et son disciple fervent, le jeune Nathan Zuckerman, qu'à garder en mémoire ces trajectoires brisées, avant enfin, au soir de leur vie, de faire toute la lumière sur une page infâme de l'Amérique.
    À l'instar de Pastorale américaine, J'ai épousé un communiste rend justice à ces individus détruits par la tourmente des événements et décrit avec une rare puissance comment l'Histoire ébranle la trame même de nos existences.

  • Des livres de Jack London, il y en a beaucoup.
    Mais les grands livres de cet auteur se comptent sur les doigts des deux mains.
    Depuis 1925, personne n'avait jamais retraduit cet immense roman, pas même la Pléiade.
    Voici enfin la traduction intégrale de ce chef d'oeuvre de la littérature anticarcérale, également roman précurseur des littératures de l'imaginaire.

    Jack London, rude gaillard californien, littérateur (1876-1916). Compagnon de route, de longue date, des éditions Libertalia.

  • " Voici une lettre bien difficile à écrire. J'espère que vous ne nous maudirez pas trop. Mon fils s'est récemment introduit chez vous en votre absence. "Aylesford, une banlieue new-yorkaise pleine de charme, offre à ses habitants une qualité de vie exceptionnelle. Pourtant un adolescent y a pris la mauvaise habitude d'entrer par effraction chez ses voisins et de fouiller dans leurs ordinateurs. Lorsque les victimes reçoivent une lettre anonyme à ce sujet, les rumeurs vont bon train et la suspicion monte. Qui est ce visiteur clandestin et où ce sale gamin est-il allé fourrer son nez ?
    Quand la belle et séductrice Amanda Pierce est retrouvée morte au fond d'un lac de la région, la tension atteint son point de rupture...
    Dans ce nouveau thriller électrisant, Shari Lapena revient à ce qu'elle sait faire de mieux : gratter la surface des apparences pour mettre au jour la part d'ombre en chacun de nous. Banlieue proprette, couples soudés, barbecues du dimanche... Méfiez-vous de tout le monde : l'assassin est parmi nous.

  • Quand passé et présent se rencontrent...
    Sybil et Blake Gregory mènent une vie agréable et bien remplie à Manhattan. Épris l'un de l'autre comme au premier jour, épanouis dans leur travail, ils sont les heureux parents de trois enfants. Un bonheur sans nuages, jusqu'au jour où Blake, incapable de résister à une alléchante offre professionnelle à San Francisco, y achète sur un coup de tête une splendide demeure victorienne.
    Dès les premières heures de leur installation, les déconvenues s'enchaînent : accueillis par un tremblement de terre, Sybil et les siens découvrent en effet qu'ils vont devoir partager les lieux avec les anciens propriétaires, les Butterfield, qui y ont vécu... un siècle plus tôt ! Mais, contre toute attente, la cohabitation forcée avec cette encombrante famille de fantômes - huit en tout - va s'avérer pleine de surprises, et marquer le début d'une solide amitié. Car quoi de mieux pour affronter l'avenir que des amis venus du passé ?

  • - 67%

    Park Avenue Summer

    Renee Rosen

    • Belfond
    • 4 Juin 2020

    Quand Mad Men rencontre Le Diable s'habille en Prada. Ode à la féminité et à l'affirmation de soi, un roman d'apprentissage inspirant et savoureux qui rend hommage à l'une des icônes féministes les plus fantasques et les plus glamour du XXe siècle.En acceptant le poste de secrétaire de la toute nouvelle rédac' chef de
    Cosmopolitan, Alice n'imaginait pas qu'elle allait faire la rencontre de sa vie. Petite provinciale de vingt et un ans tout juste débarquée de son Ohio natal, elle se retrouve ainsi face à une figure du New York des sixties : Helen Gurley Brown, auteure du sulfureux best-seller
    Sex and the Single Girl.
    Mais cette grande visionnaire n'a pas que des amis dans la presse et elle se trouve en réalité sur un siège éjectable. Alice ne va pas tarder à découvrir que sa rebelle patronne fait l'objet d'une cabale acharnée, menée par ses collègues masculins bien décidés à démontrer que la place d'une femme est davantage dans la cuisine qu'à la tête d'un magazine.
    Parler à une nouvelle génération de femmes, débarrasser la presse de ses vieilles figures patriarcales est un défi de taille. Fascinée par Helen, Alice est prête à tout pour l'aider à inventer une " Cosmo Girl " fière, sûre d'elle, libérée de tout carcan puritain. Qu'importent les coups bas. Et les coups au coeur...

  • Birthday

    Meredith Russo

    18 ans pour se découvrir et le reste pour s'aimer...
    Eric et Morgan sont nés le même jour, dans le même hôpital. Ils sont meilleurs amis depuis toujours. Mais à mesure qu'ils grandissent, leurs secrets les séparent. Morgan est mal dans sa peau ; ne se sent pas garçon. Eric ne s'affirme pas, de peur de déplaire à son père tyrannique. Tous deux changent, ils se soutiennent puis se séparent... Parviendront-ils à se retrouver ?
    " Merveilleusement écrit,
    Birthday est une pierre de plus à l'édifice grandissant de la littérature trans, mais aussi de la littérature générale. "
    Booklist" Ce livre pourrait bien sauver des vies. " Camryn Garrett
    " Les personnages de ce livre vous hanteront longtemps. "
    The New York TimesCité par Oprah Winfrey (personnalité ayant la plus grande influence culturelle outre-atlantique) comme l'un des meilleurs titres YA de 2019 pouvant être lu par des adultes.
    New York Public Library Top 10 Teen Book of the Year.
    Walter Dean Myers Diversity Award
    Lambda Literary Award
    Chicago Public Library "Best of the Best'
    Nominated for the 2020 Carnegie Medal
    Texas Library Association's Tayshas Top 10 Book
    YALSA's Best Fiction for Young Adults List
    ALA's 2020 Rainbow Book List
    Note Goodreads : 4.25/5 sur 6300 notes
    "Deux personnes qui se retrouvent malgré l'adversité, c'est une recette imparrable, mais rarement cette histoire a été écrite comme a su le faire Meredith Russo. Russo, elle-même une femme trans, a su insuffler tout l'amour, la douleur et, à la fin, l'espoir nécessaires à un tel roman. La structure pourrait sembler être un gimmick, mais elle fonctionne à merveille grâce aux personnages, surtout Morgan, sincère et cru, il vous hantera longtemps." -The New York Times Book Review
    "Tendre, beau et sensible, la narration vous emportera loin. Un livre qu'on attendait. - Nylon, dans sa sélection "meilleur livre du mois"
    " En plus d'être exquisement écrit, Birthday concentre ce qu'il y a de meilleur dans la littérature Jeune Adultes. Ce livre créé un lien avec son lectorat." -Refinery29, Best Book of the Month
    "Merveilleusement écrit,
    Birthday est une pierre de plus à l'édifice grandissant de la littérature trans, mais aussi de la littérature mainstream." - Booklist
    "Russo mélange douleur et joie, embûches et résolutions, pour créer une histoire d'amour qui met 18 ans à s'épanouir" -Shelf Awareness
    "Les luttes de Morgan et d'Eric semblent si réalistes qu'elles m'ont brisé le coeur, m'ont pris aux tripes et m'ont fait pleurer. Le livre est si rythmé que je ne l'ai pas reposé une seule fois. Je le recommande à tous ceux qui aiment la littérature réaliste et la romance.' -The Missourian
    "Ce livre pourrait bien sauver des vies.' -Camryn Garrett, author of Full Disclosure
    "Une tendre histoire d'amitié, de famille, de communauté, d'identité, d'amour. Une exploration sincère de ce que signifie être trans, qui n'évite aucun obstacle et reste optimiste et plein Meredith Russo vient encore de prouver qu'elle est la reine des romans queer où l'on apprend à s'aimer soi-même, avant d'aimer les autres' -Mackenzi Lee, autrice des Aventures d'un apprenti gentleman
    "Birthday est un roman d'apprentissage lumineux et incroyablement émouvant qui parle d'amour, de famille, d'amitié, de destinée et de la difficulté de vivre en étant soi-même, véritablement, soi-même. Ce livre vous brisera le coeur et le reconstruira page après page, encore plus fort." Jeff Zentner, auteur du
    Roi serpent 41 Beautiful Books for Pride Day - BookRiot

  • Boston, 1642. Dans la petite communauté puritaine, obsédée par la honte et le péché, la trop belle Hester Prynne est reconnue coupable d'adultère et clouée au pilori. Elle devra également porter, sa vie durant, une lettre écarlate : un " A " cousu sur sa poitrine, comme marque d'infamie. Une peine qui aurait pu être atténuée si elle avait révélé le nom de son amant, et père de sa petite fille, Perle. Mais ni les menaces, ni les promesses n'ont pu le lui arracher. Un homme pourtant, son mari porté disparu et revenu vivre à Boston sous une autre identité, va partir en quête de la vérité. Et, une fois le nom trouvé, exercer une vengeance aussi cruelle que raffinée.
    /> Publié en 1850, La Lettre écarlate est considéré comme l'un des romans fondateurs de la littérature américaine. Bouleversante de grâce et de dignité, d'une force intérieure à toute épreuve, Hester est quant à elle l'une des premières grandes héroïnes romanesques.
    Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Pierre Leyris.

  • Jamais une First Lady n'a été aussi populaire qu'Eleanor Roosevelt. Née en 1884 dans une famille de l'aristocratie américaine protestante, elle épouse à vingt-deux ans, un cousin éloigné, Franklin Delano Roosevelt, futur président des États-Unis, l'homme du New Deal et de Yalta. À ses côtés, elle fait campagne pour défendre ses réformes, en le poussant parfois à aller plus loin. Pour la première fois, elle donne une dimension politique au rôle d'hôtesse de la Maison Blanche en défendant sans relâche les plus démunis, les femmes, les pauvres et les Noirs. Mère de six enfants, partenaire fidèle de son mari, elle mène en parallèle une vie indépendante, parfois choquante, souvent surprenante.

    Grâce à des témoignages inédits, Claude-Catherine Kiejman nous brosse le portrait d'une femme altière, engagée, passionnée, critiquée, mais toujours étroitement associée à la destinée de son pays. Au fil de cette biographie, on suit pas à pas le destin singulier d'une femme de tête dont la vie se confond avec l'histoire des États-Unis.

  • Je suis un enfant du mouvement des droits civiques.
     
    L'accès aux soins alors que les hôpitaux de campagne disparaissent. Les fins de mois à boucler quand les usines ferment et délocalisent. La nécessité de maintenir vivantes les traditions dans des villes rongées par la pauvreté. Celle de tracer sa route sans céder au désespoir.
     
    Ces problématiques sont celles des «  oubliés  » de la société américaine, ces femmes et hommes noirs, pauvres et ruraux des États du Sud.
    Pour Bakari Sellers, avocat et homme politique, il s'agit des membres de sa famille. De ses voisins. De ses amis.
     
    Marchant sur les traces de son père, héros de la lutte pour les droits civiques proche de Stokely Carmichael et de Martin Luther King, Sellers relate dans ce récit personnel, engagé et puissant la fierté et la souffrance qui caractérisent le quotidien d'une communauté laissée pour compte.
     
    Une chronique salutaire sur la société américaine d'aujourd'hui.
    «  Le livre de Bakari Sellers est nécessaire. Dans ce récit captivant, l'auteur raconte la résilience des habitants de Caroline du Sud et tire la sonnette d'alarme, dénonçant les politiques dangereuses menées dans cet Etat.  »
    Hillary Clinton
    «  Une voix forte qui plaide pour une justice sociale.  »
    Kirkus Reviews

  • La porte interdite

    Dean Ray Koontz

    • Archipel
    • 4 Février 2021

    Le quatrième volet des aventures de Jane Hawk, mue par la soif de justice et de vengeance, par Dean Koontz, l'un des auteurs américains de thrillers les plus lus au monde.
    " Je viendrai vous chercher. Rien ne m'arrêtera ! "
    Jane Hawk, que la presse a surnommée le " Beau Monstre ", vient d'être inculpée pour espionnage, trahison et meurtres. Autant de crimes dont elle est innocente...
    L'organisation secrète aux nombreuses ramifications qu'elle combat a décidé de resserrer son étau. Mais Jane, qui se rapproche du cerveau du complot, contre-attaque. Ses ennemis vont bientôt apprendre le sens du mot " peur ".
    Leur riposte ne se fait pas attendre. De nouvelles menaces se dressent devant elle. Objectif : la neutraliser. Et Travis, son fils âgé de cinq ans, est enlevé.
    S'engage alors un combat sans merci entre Jane et l'organisation secrète, qui redoute que la porte interdite soit franchie...

  • Nouvelle édition du guide de conversation L'Anglais pour les Nuls vendu à 200 000 exemplaires !Des bases de la prononciation au vocabulaire nécessaire pour sortir en ville, de la grammaire aux indications nécessaires en cas d'urgence en passant par tous les termes essentiels à connaître si vous souhaitez aller au restaurant, apprendre l'anglais ne sera plus une corvée !

  • Constitué en majorité d'acteurs masculins et parfois scandaleusement misogyne, le rap semble avoir un problème avec les femmes. Pourtant, elles sont nombreuses à avoir pris part à cette grande aventure. Remontant aux 70's, ce livre évoque le destin de quelques pionnières puis retrace l'épopée contrariée des grandes dames du rap, aux États-Unis comme ailleurs, d'une époque où elles peinaient à s'imposer sans protecteur masculin, à celle, actuelle, marquée par une profusion de rappeuses. À travers la présentation de cent oeuvres et d'autant de rappeuses, de Cardi B à Lil' Kim, Lauryn Hill, Missy Elliott, Casey ou Keny Arkana, ce livre rend hommage à la pluralité des styles adoptés par les femmes du rap, et à leurs façons parfois contraires d'y promouvoir un agenda féministe.

    Sylvain Bertot a été rédacteur en chef de plusieurs webzines pionniers sur le rap. Il anime aujourd'hui le blog Fake For Real. Avant ce livre, il a été l'auteur de trois autres, consacrés respectivement à l'histoire du rap, au mouvement hip-hop indépendant des la fin des années 90, et au format musical alternatif qu'est la mixtape.

  • Né en 1987 à Compton, Californie, bercé par la soul, le rap et le jazz, Kendrick Lamar s'inscrit dans la lignée d'artistes tels que Dr. Dre, 2PAC ou Snoop Dogg tout en dépassant les clichés souvent associés au gangsta rap en prônant l'unité et le respect. Ses cinq albums, plébiscités par la critique et le public, lui ont permis de déjouer les pronostics en s'élevant au-dessus de la misère et des gangs associés à sa ville natale. Avec des textes qui puisent leurs influences dans la littérature noire américaine et les idéaux des grandes figures des mouvements sociaux, il devient la voix d'une génération laissée à l'abandon dans les ghettos de Los Angeles. Cette biographie, tissée sur place au contact de son entourage, retrace le parcours de l'un des nouveaux « rois du hip-hop », couronné en 2017 d'un prix Pulitzer.

    Né en 1991, Nicolas Rogès vit à Grenoble. Il a participé activement au (feu) site Neo Boto puis a créé le webzine Buggin.fr. Il a écrit des articles pour Fonkadelica.fr, Ofive Mag et Soul Bag.

  • À partir de l'expérience au bord du lac Walden (1845-1847), Thoreau développe une conscience écologique qui le conduit à remettre en cause le droit de propriété des forêts et à réclamer la création de parcs où préserver la nature sauvage, modèle pour revivifier la civilisation. Il élabore une économie de vie centrée sur la pauvreté volontaire et l'étude de l'environnement. De retour à Concord, il rédige patiemment son oeuvre maîtresse, Walden, qui contient en germe ce qu'il développe dans les Essais et le Journal. Le récit de son expérience frappe l'imagination, le narrateur non conformiste donnant force à ses idées hétérodoxes: la critique de l'esprit commercial et du système industriel, la contestation d'une démocratie opprimante pour l'individu original et l'émancipation par la culture.

    Professeur honoraire de littérature américaine du XIXe siècle à l'université de Lyon, Michel Granger s'est particulièrement intéressé aux écrivains de la «Renaissance américaine», notamment Hawthorne, Melville et Thoreau. Sur ce dernier, il a dirigé le Cahier de l'Herne, Henry D. Thoreau (1994), publié une monographie, Henry D. Thoreau. Paradoxes d'excentrique (1999). Depuis 2007, il s'est notamment consacré à la publication des oeuvres de Thoreau avec les éditions Le mot et le reste.

  • Quel touriste étranger n'associe pas La Vie en rose à la France, qui ne s'est pas imaginé à Rome en écoutant Ti amo ou en Espagne avec La Macarena ? Ces mélodies populaires sont tellement ancrées dans l'imaginaire collectif qu'elles ne sont plus les icônes du répertoire de leur interprète, celui-ci se dissolvant au profit d'une voix nationale, mais deviennent le symboles de la nation, son porte-parole. À travers trois chansons issues de la folk américaine, Greil Marcus lève le voile sur trois facettes d'une seule nation. Selon lui, elles permettent de définir la mentalité américaine. Par ces trois morceaux on découvre non seulement trois manières de parler des USA, mais aussi trois nations à l'intérieur de ceux-ci, chacune avec son histoire secrète, ses traditions et sa culture oubliées.

    Greil Marcus est le plus célèbre rock critic américain. Spécialiste de la pop culture outre-atlantique, il est l'auteur d'ouvrages qui mettent au jour les liens souterrains unissant les mouvements artistiques et musicaux et les événements, parfois séparés de plusieurs siècles. Collaborateur régulier à Rolling Stone Magazine et Creem, cet intellectuel mélomane est également un conférencier aux quatre coins du monde. Il est l'auteur de Lipstick Traces (Allia, 1998) et de Dead Elvis (Allia, 2003).

  • L'historien Arnaud Blin analyse l'entrée des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale et la lourde responsabilité prise par le président Roosevelt. Un nouveau titre de la collection " Archidoc ", essais abordables au format poche pour rendre intelligibles les plus grandes questions de l'Histoire.
    Rien ne destinait Franklin D. Roosevelt à la présidence des États-Unis. Et tout indiquait que ce pacifiste épargnerait à son pays, farouchement isolationniste, un nouvel engagement dans un conflit dangereux. En décembre 1941, les 2 500 vitimes de l'attaque japonaise de Pearl Harbor changent la donne. Mais la décision du président est déjà prise.
    Faire la guerre pour obtenir la paix ? Avant de s'y résoudre, Roosevelt aura suivi un long cheminement, personnel et politique, qui l'amène à faire un choix, puis à convaincre le Congrès de le suivre. Il est soutenu par Churchill avec qui il met au point une vaste stratégie pour vaincre Hitler et Hirohito et par Eleanor Roosevelt, sa femme. Mais il doit faire face à ses propres convictions religieuses et politiques, à ses partenaires comme à ses nombreux adversaires, sans oublier le peuple américain qui ne rêve que de paix.
    Arnaud Blin explore les causes d'une résolution tout à la fois improbable, inévitable et murement réfléchie, qui va contribuer à redéfinir l'ordre du monde. Un récit passionnant qui conjugue biographie, psychologie et analyse politique.

  • Généalogie d'un monde multipolaire

    De 1945 à nos jours, Pascal Boniface retrace de façon directe, claire et vivante 75 ans de relations internationales. Il met ainsi en lumière les précédents, les choix et les biais géopolitiques qui permettent de décrypter l'actualité et de percevoir le monde dans sa globalité.
    Foisonnante et explosive, la période contemporaine ne cesse de nous surprendre : cet essai didactique - mis à jour à l'aune des récents événements (élection de Jair Bolsonaro, dernières décisions radicales de Donald Trump, crise du Covid-19...) - constitue la référence indispensable des lecteurs désireux de prendre du recul pour aborder la mondialisation de façon éclairée et le présent en connaissance de cause.
    Pascal Boniface est directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) et enseignant à l'Institut d'études européennes de l'université de Paris VIII. Il a écrit plus de 60 ouvrages sur les questions géopolitiques dont certains ont donné lieu à de multiples traductions ou rééditions. Il a créé la chaîne Youtube « Comprendre le monde ». Retrouvez-le sur son blog www.pascalboniface.com et sur Twitter @PascalBoniface.

  • « J'ai entendu parler pour la première fois de la trentième chanson de Robert Johnson alors que j'étais encore thésard en histoire contemporaine à l'université de Berkeley, en juillet 1966. »

    MÊLANT POLAR ET HISTOIRE DE LA MUSIQUE, LA NOUVELLE INÉDITE DE GRÉGOIRE HERVIER, DARK WAS THE NIGHT FAIT ENTRER LE LECTEUR DANS LE MONDE MYSTÉRIEUX ET FASCINANT DU BLUES, SUR LES TRACES D'UNE CHANSON PERDUE.

  • Sinatra est la première rock star, le modèle d'Iggy Pop et Jim Morrison, le «big bang de la musique populaire» pour Bono. Artiste intuitif et talentueux, il a inventé les codes de la musique contemporaine, album concept et 33-tours compris. Sa voix, ses qualités d'interprète et son sens de la musique ont assis sa popularité, d'une longévité inédite, jusqu'à sa mort en 1998. Fils d'immigrés, fervent démocrate et partisan des droits civiques, self made man qui a chuté pour mieux ressusciter, acteur et homme d'affaires au tempérament volcanique, modèle de virilité et séducteur invétéré, Sinatra avait tout pour devenir le héros américain du XXe siècle. Ami des stars, intimes des présidents et des parrains de la mafia, il incarne la mythologie de ce pays avec toutes ses parts d'ombre.

    Steven Jezo-Vannier, né en 1984, est un spécialiste de la contre-culture et de l'univers rock. Au Mot et le reste il est l'auteur de dix ouvrages dont Respect, Le Sacre du rock (adapté en documentaire pour Arte) ou Contre-Culture(s).

empty