• Que font toutes ces petites bêtes qui courent, rampent, fouissent et volent dans mon jardin ? Sont-elles nuisibles ou utiles ? D'où viennent-elles et que trament-elles parmi nos légumes et nos fleurs dès qu'on a le dos tourné ? Faut-il les détruire ou les attirer ? 100 questions-réponses aussi pertinentes que divertissantes pour tous ceux - simples jardiniers, horticulteurs ou naturalistes - qui aiment observer, connaître et comprendre ce petit peuple du jardin et du potager. Plus d'une centaine d'espèces dont les escargots, limaces, mille-pattes, vers, araignées, papillons ou frelons y sont décrites avec humour et poésie...

  • Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Maurice Maeterlinck. Après avoir cherché des solutions à quelques-uns des problèmes les plus angoissants de la condition humaine, le philosophe auteur de "La Sagesse et la Destinée" se tourne ici vers la nature pour y trouver des éléments de réponse. Apiculteur lui-même, Maeterlinck est frappé par le fait que certains comportements des abeilles ne semblent s'expliquer qu'en se référant aux comportements de l'homme. Il entreprend alors une étude systématique de l'activité de la ruche, suivant pas à pas la vie d'un essaim, décrivant sa fondation, la discipline et le dévouement des ouvrières, l'exclusion des bourdons après le vol nuptial ou le régime de la reine, et s'interrogeant plus globalement sur l'esprit d'organisation sociale, le travail, le langage et l'âme de cette société. "La Vie des abeilles" est donc à la fois un ouvrage d'éthologie et le fruit d'une merveilleuse réflexion sur le destin de l'abeille comparé au nôtre. Suggestif, vivant et plein de poésie, il nous ouvre à un univers mystérieux et nous apprend à voir les mille manifestations de la vie.

  • À travers une trentaine d'exemples, des vers marins aux fourmis tisserandes, en passant par les grenouilles, les araignées ou encore les oiseaux, ce livre nous invite à visiter les architectures animales, constructions individuelles, familiales ou collectives, d'une extrême variété.
    Les spectaculaires photos de ce livre et les textes à la portée de tous nous emmènent à la découverte d'une ingénieuse nature.

  • Destiné au grand public, ce guide fait le point sur les différents aspects de la lutte biologique considérée non pas en général, mais du point de vue du jardinier amateur. Son objectif est de donner de nombreux conseils concrets pour que le jardinier puisse passer à la pratique dans son jardin. En fin d'ouvrage, le lecteur trouvera un tableau récapitulatif des problèmes et des solutions, une liste d'adresses (fournisseurs d'auxiliaires, de nichoirs ou d'abris) ainsi qu'un index des animaux et des plantes cités.

  • « Sans en excepter les abeilles et les fourmis, en ce moment il n'y a pas (...) sur cette terre d'être vivant qui soit tout ensemble aussi loin et aussi près de nous, aussi misérablement, aussi admirablement, aussi fraternellement humain. Nos utopistes vont chercher, aux limites où l'imagination se décompose, des modèles de sociétés futures, alors que nous en avons sous les yeux qui sont probablement aussi fantastiques, aussi invraisemblables, et qui sait, aussi prophétiques que ceux que nous pourrions trouver dans Mars, Vénus ou Jupiter. »
    Troisième opus de son Cycle de la nature, La vie des termites est peut-être pour Maeterlinck celui qui puise le plus dans la noirceur de la création. Allant à la rencontre de ces espèces, exotiques pour la plupart, parfois plus proches de nos latitudes, à qui la nature n'a semble-t-il pas fait de cadeaux, il dresse le portrait de dynasties ayant dû tout sacrifier pour éviter l'extinction. Il ne semble pas plus cruel destin à l'échelle de l'espèce que cet auto-confinement sous la terre dans une prison scellée de l'intérieur, que ces affrontements répétés avec l'ennemi séculaire la fourmi (à qui sera consacré l'ultime tome de son cycle), que ce communisme de l'oesophage et des entrailles, poussé jusqu'à la coprophagie collective. Et pourtant. Comme avec les abeilles et les fleurs, Maeterlinck se sert de la vie invisible qui grouille autour de nous comme d'un miroir tendu à l'humanité, cet insecte à l'échelle de l'univers et abritant combien de galaxies microbiennes au sein de son propre organisme. Les enjeux de survie, d'évolution voire de manipulation génétique, de construction politique ou d'aristocratie sont communs. Et cette épopée documentée, que l'on croirait écrite d'aujourd'hui, mais dont la justesse d'écriture et la profondeur de champ va au-delà du seul essai scientifique, nous éclaire toujours autant quant aux modèles d'anticipation de nos destinées inquiètes.

  • Sociales ou solitaires, sauvages ou domestiquées, les abeilles comptent plus de 20 000 espèces. Elles se trouvent au coeur de nos relations avec le monde naturel, et leur histoire est étroitement liée à la nôtre. Pourtant, la plupart d'entre nous les ignorent.
    Cet ouvrage nous emmène dans un voyage qui débute il y a 125 millions d'années, avec l'ancêtre des abeilles, une guêpe, et se poursuit à la préhistoire : friands de miel, les premiers hominidés ont domestiqué ces insectes bien avant les autres animaux ou les plantes. Aujourd'hui, les abeilles sont devenues les sujets d'étude de nombreuses disciplines et leur anatomie, leur biologie, leurs comportements sont mieux connus. Surtout, elles jouent un rôle irremplaçable puisqu'elles pollinisent environ un tiers des plantes, notamment celles que nous consommons.
    Or, depuis plusieurs années, elles meurent par millions. Face à ce syndrome d'effondrement dont les causes sont multiples, il est urgent d'agir. Car leur perte pourrait avoir de graves conséquences pour l'ensemble de la planète.
    Thor Hanson est un scientifique spécialisé en biologie de la conservation. C'est aussi un écrivain plein d'humour et au style très vivant, qui maîtrise à merveille l'art de mettre en scène de petites anecdotes et des exemples étonnants pour nous plonger dans la grande histoire.




  • Quel est le rôle des abeilles domestiques et sauvages dans les milieux naturels et agricoles ? Comment vivent-elles ? Que représente aujourd'hui l'apiculture ? Dans les informations alarmistes données sur la mort des abeilles, quelle est la part des faits vérifiables et vérifiés, et celle des simples rumeurs ou des cas anecdotiques ? Les auteurs répondent à ces questions tout en faisant un point sur les causes de mortalité et les solutions possibles. Très accessible, ce livre s'adresse à toutes les personnes sensibles au rôle crucial de ces pollinisatrices hors pair et à ses répercussions sur l'agriculture.




    Date de 1ère publication


    : 2014


  • Panthères de Perse, aras de Buffon, grenouilles tomate, escargots de Partula, tortues radiées, raies pastenagues à pois bleus..., la liste est longue de ces espèces menacées - mammifères, oiseaux, amphibiens, invertébrés, reptiles, poissons - que le public peut découvrir dans les parcs animaliers.
    Aujourd'hui, les zoos et les aquariums ne sont plus simplement des lieux où sont exposés des animaux rares ou spectaculaires pour le plaisir de visiteurs toujours plus nombreux. Alors que notre planète subit la sixième extinction massive de son histoire, ils sont devenus des acteurs majeurs dans la défense de la biodiversité, via leurs missions de préservation, de recherche et d'éducation, ce qui les place définitivement au coeur de la communauté des protecteurs de la nature.
    Laurence Paoli commence sa carrière au sein du Muséum national d'Histoire naturelle, où elle crée le premier service de communication spécialisé dans la conservation de la biodiversité animale. Elle collabore ensuite avec de nombreux parcs zoologiques à travers le monde, devenant ainsi le témoin privilégié de leur fonctionnement et de leur évolution.

  • La vie sociale des fourmis n'a rien à envier à celle de l'humanité : elles ont conquis le monde terrestre en déployant des comportements souvent stupéfiants ! Toujours insolites, les solutions adaptatives que l'évolution a imaginées pour les fourmis sont contées ici avec les mots de tous les jours et magnifiées par plus de 150 photos où la vérité scientifique s'allie à un esthétisme de grand charme.

  • Préface d'Emmanuelle Pouydebat
    Êtes-vous plus futé qu'un chimpanzé ? Plus rusé qu'un chat ? Plus intelligent qu'une chauve-souris ? Plus perspicace qu'un pigeon ?
    À travers soixante-dix tests, exercices ou devinettes, mesurez-vous à divers animaux, tous plus malins les uns que les autres ! Vous découvrirez que les fourmis sont capables de trouver l'itinéraire le plus court pour visiter plusieurs lieux différents, que les dauphins peuvent apprendre une langue étrangère, que les mésanges savent mémoriser tous les endroits où sont cachées leurs réserves secrètes...
    Cette étonnante arche de Noé - et les incroyables compétences de ses passagers - vous conduira à réfléchir, avec autant d'humour que de sérieux, aux mécanismes de l'évolution et, finalement, à vous demander : « Mais, sommes-nous vraiment si différents ? »
    « Le livre de Ben Ambridge a le grand mérite et le grand bonheur de discuter de manière très pédagogique et expérimentale la suprématie humaine parfois insupportable dans le concept de l'intelligence animale. [...] Quiconque lira cet ouvrage en sortira plus respectueux, voire plus admiratif si c'est possible, de cette extraordinaire diversité. À vos tests ! »
    Emmanuelle Pouydebat, Biologiste de l'évolution, directrice de recherche au CNRS et au Muséum national d'histoire naturelle
    Ben Ambridge est professeur de psychologie à l'université de Liverpool. Il intervient régulièrement dans les médias, et ses articles comme ses cours sont largement diffusés.

  • L'homme-fourmi

    Han Ryner

    Jacques Élie Henri Ambroise Ner, dit Han Ryner, né à Nemours (Algérie) le 7 décembre 1861 et mort à Paris le 6 janvier 1938, est un philosophe et journaliste français, anarchiste individualiste, pacifiste, anticlérical. Refusant toute doctrine imposée et déniant la séparation, qu'il estime artificielle, en nations et en classes, il se montre toujours très sceptique quant à l'efficacité des révolutions violentes, leur préférant les méthodes de non-coopération. Mais il considère qu'aucune société réellement humaine ne pourrait advenir sans une révolution intérieure opérée par chaque individu en lui-même. Extrait : Le premier remède qui soulage un peu la surface de ce mal, c'est l'orgueil, la fierté d'avoir pénétré dans des souffrances inabordables au vulgaire. Puis, du temps passant, la pensée trop répétée perd de sa précision ; les poignards indécis ne frappent plus, mais ils se plient, fantômes, flottent, se dispersent, forment une brume de mélancolie. Et ces heures-là ont leur douceur lentement berceuse. On finit par céder, avec une indulgence indifférente, à la nécessité de rentrer dans sa vie. Et peu à peu -- oh ! non, certes, on ne se soucie pas des résultats : quand on porte en soi un tel mélange d'enfer et de paradis, comment serait-on encore touché des choses de la terre ? -- mais la superficie de notre âme s'intéresse, curieuse et souriante, au spectacle.


  • Préface d'Allain Bougrain Dubourg

    Pourquoi les flamants roses ne se perdent-ils jamais au cours de leur migration ? Comment un merle repère-t-il un ver caché dans la terre ? Comment un guillemot adulte reconnaît-il son petit au milieu de la cacophonie des milliers d'individus de la colonie ?
    Contrairement à bien des idées reçues, les oiseaux bénéficient d'une large palette de perceptions sensorielles : ils disposent non seulement de sens qui nous sont familiers - la vue, l'ouïe, l'odorat, le toucher, le goût - mais aussi du sens magnétique et du sens de l'émotion. Tout en décryptant les données scientifiques pour les rendre intelligibles, l'auteur nous fait découvrir les mécanismes sous-jacents à ces perceptions : nerfs, hormones, régulations diverses...
    À travers de très nombreux exemples amusants ou étonnants, et sans verser dans un anthropomorphisme facile, Tim Birkhead nous amène à mieux comprendre comment les oiseaux se représentent le monde. Autant de leçons pour réfléchir à la façon dont nous-mêmes appréhendons notre univers...
    Tim Birkhead est un ornithologue passionné, professeur à l'université de Sheffield (Angleterre) en comportement animal et en histoire des sciences. Ses recherches sur les oiseaux ont donné lieu à de nombreux articles scientifiques et à plusieurs ouvrages. Savant éclectique, il aime aujourd'hui à partager ses connaissances auprès d'un public non spécialiste.

  • Les insectes et les acariens constituent des ravageurs importants des cultures maraîchères dans toutes les régions tropicales du monde. Aujourd'hui, les méthodes de protection agro-écologique des cultures sont recommandées, comme par exemple la lutte biologique. Cet ouvrage, véritable guide de reconnaissance, décrit les principaux groupes d'arthropodes en 22 fiches : ravageurs et ennemis naturels (prédateurs et parasitoïdes). La bio-écologie de ces groupes et les moyens existants pour contrôler les ravageurs sont détaillés avec de nombreuses photos à l'appui.

  • En route pour un fabuleux voyage d'exploration dans le temps et l'espace ! Vous voulez en savoir plus sur l'ours polaire, sur le koala de Chine, sur la sexualité de l'escargot, ou sur l'algue tueuse de Méditerranée ? Vous aimeriez pouvoir répondre à votre petit neveu qui vous harcèle de questions : " Qui était là en premier, l'oeuf ou la poule ? " ; " Les dinosaures, ils sont morts de quoi ? " ; " Une chenille se transforme toujours un papillon ? " ; " La tomate c'est un fruit ou un légume ? " ; " Est-ce que c'est vrai que l'homme descend du singe ? " Voici le livre qu'il vous faut ! Car la biologie, c'est tout simplement l'étude de la nature, présente comme passée.La Biologie pour les Nuls vous raconte l'histoire de l'apparition de la vie depuis son émergence à la sortie des eaux, des premiers multicellulaires aux grands dinosaures du Jurassique, des premières algues aux plantes à fleurs et des premiers mammifères à l'homme moderne.

  • Face aux importantes pertes de cheptels actuelles, notamment le syndrome d'effondrement affectant les colonies d'abeilles, la qualité du paysage n'est pas immédiatement suspectée comme élément central et n'apparaît pas comme un facteur aussi déterminant que le varroa, les maladies parasitaires ou la présence de pesticides et fongicides.
    L'originalité de cet ouvrage est d'établir le lien entre la vulnérabilité des paysages et la bonne santé des abeilles, par une approche interdisciplinaire qui considère de manière géographique les menaces et opportunités auxquelles les abeilles sont confrontées. La disponibilité des ressources pour les abeilles y est abordée en fonction des paysages, du type de zones géographiques, de la végétation et des pratiques agricoles et apicoles.
    L'ouvrage montre que les modifications paysagères impactent les traits d'histoire de vie de l'abeille (alimentation, état de santé de la colonie, comportement) et que l'aspect systémique des causes inhérentes à la pluralité des paysages ruraux sera sans doute mieux appréhendé dans les années à venir.
    Cela permettrait de hiérarchiser géographiquement les facteurs prépondérants des pertes et du syndrome d'effondrement des colonies d'abeilles domestiques et sauvages. Ainsi, il serait possible de mieux orienter les politiques publiques en faveur d'une préservation générale de l'agrobiodiversité faunistique, floristique et des paysages par une approche plus territoriale et locale.
    Cet ouvrage intéressera les chercheurs concernés par cette espèce sentinelle qu'est l'abeille mais aussi les bureaux d'études, les responsables des politiques publiques d'aménagement du territoire, les industriels en lien avec l'apiculture, les semenciers, les vétérinaires, et plus largement les apiculteurs et agriculteurs qui désirent progresser dans la compréhension mutuelle des enjeux autour des abeilles domestiques et plus généralement des pollinisateurs.

  • Les insectes représentent environ 12 000 espèces, soit 2 % de l'entomodiversité, mais 75 % de sa masse... et une biomasse considérable sur Terre. Pourtant, ils font partie des animaux les plus méconnus. Parmi eux, on distingue les insectes dits sociaux, qui constituent, sur l'échelle de la socialité, le groupe de degré le plus élevé.
    Abeilles, bourdons, guêpes, frelons, fourmis, termites vivent dans des sociétés à l'organisation complexe, et entretiennent des relations avec un grand nombre d'êtres vivants : micro-organismes, champignons, plantes, autres animaux et bien sûr l'homme. Certaines de ces relations sont caractérisées par des interactions inattendues : fourmis et termites hébergeant des champignons, fourmis élevant d'autres insectes, plantes nourrissant et abritant des fourmis qui les défendent des herbivores...
    /> Ces sociétés nous fascinent par leurs performances collectives, la diversité de leurs modes de communication, la flexibilité de leur répartition des fonctions individuelles. Pour communiquer, tous ces insectes usent de phéromones appropriées aux situations d'exploration, de construction, de défense de la colonie, de recherche de nourriture ou de partenaires sexuels, et combinent souvent plusieurs sens pour transmettre des informations à leurs congénères, comme les abeilles dans leur fameuse « danse » associent des vibrations, des signaux visuels et des sons.
    Ainsi les insectes sociaux réalisent-ils des actions remarquables : des fourmis chassent des animaux bien plus gros qu'elles, optimisent la rapidité de leur trajet entre le nid et la ressource alimentaire, termites et fourmis élaborent des nids dont l'ingénierie inspire nos propres architectes. Les capacités de coopération et même les comportements altruistes des membres pour la sauvegarde de la colonie fournissent des modèles d'intelligence collective à nos créations robotiques.Les insectes sociaux ne cessent de nous intriguer...

  • Des insectes au menu

    Vincent Albouy

    • Quae
    • 16 Juin 2016

    Des insectes à notre menu dans le futur !
    Simple rumeur ou prévision crédible ? Un entomologiste et un spécialiste en nutrition se sont associés pour faire le point des pratiques anciennes ou émergentes, des points de blocage ou au contraire de ce qui pourrait devenir la solution au problème alimentaire de demain...Ecrit dans un style humoristique et très accessible, cet ouvrage vous donne toutes les clés pour vous forger votre propre opinion et, qui sait, inscrire des insectes à l'un de vos prochains menus... Vous reprendrez bien une petite chenille ?

  • Et si les animaux avaient écrit avec nous l'histoire des civilisations ? Nous les avons chassés, élevés, exploités, mais sans eux, nous ne serions pas devenus ceux que nous sommes.
    Comment les premiers chiens permirent-ils à l'espèce humaine de survivre à la fin de l'ère glaciaire ? Quels bouleversements entraîna l'élevage des porcs, des boeufs et des moutons ? En quoi les ânes et les chameaux, sous différentes contrées, favorisèrent les échanges des biens et des idées ? Comment les chevaux ont-ils fait tomber des empires ? Pourquoi le XIXe siècle fut-il le siècle du chat ?
    Avec un sens du récit impressionnant, Brian Fagan nous raconte l'histoire extraordinaire de l'alliance entre les hommes et les animaux, pour le meilleur comme pour le pire. Mettant les plus récentes découvertes scientifiques à la portée de tous, il nous offre une lecture indispensable à l'heure où l'on s'interroge sur la place à donner aux animaux dans nos sociétés.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Malgré leur rôle primordial dans les écosystèmes, les insectes, qui représentent les trois quarts des espèces animales identifiées, sont encore mal connus. Leur relation avec le règne végétal et l'espèce humaine, que ce soit comme compétiteurs au niveau des cultures ou comme auxiliaires, notamment par la pollinisation, revêt pourtant une importance majeure. Pour mieux comprendre les grandes fonctions des insectes, leur fonctionnement individuel et populationnel, leurs interactions avec les composantes de l'écosystème - en particulier les plantes - et plus globalement leur intégration dans les milieux naturels et anthropisés, cet ouvrage propose ainsi la première synthèse en français sur un domaine ayant connu récemment d'importants développements. Il offre une revue complète et actualisée des grands courants de pensée, des approches et des découvertes dans les différents champs disciplinaires : physiologie animale et végétale, éthologie, écologie chimique, biologie évolutive, agronomie, paléoentomologie... Il présente par ailleurs les multiples applications des recherches pour réduire l'impact des insectes ravageurs sur les cultures, tout en limitant l'usage des insecticides. Des questions souvent sujettes à controverse sont revisitées à la lumière des connaissances scientifiques actuelles : plantes transgéniques, impact des changements climatiques sur l'extension des aires de distribution de ravageurs ou de vecteurs... Illustrée de nombreuses figures et photos, cette somme à vocation pédagogique s'adresse aux étudiants, enseignants et chercheurs, mais aussi à tous les lecteurs intéressés par les relations complexes entre le monde des insectes et le règne végétal.

  • Avec plus d'un million d'espèces déjà répertoriées, la classe des Insectes est la plus vaste du règne animal. Quels sont les secrets de la réussite de nos voisins à 6 pattes ? Leur succès repose sur d'exceptionnels trésors d'inventivité.
    Premiers animaux à conquérir les airs par le vol, les insectes ont inventé la reproduction par clonage, les antibiotiques, le braconnage, l'antigel, les flashs codés de lumière froide pour communiquer, l'élevage des pucerons et la culture des champignons pour se nourrir, les manipulations génétiques pour asservir leurs hôtes...
    Parfois domestiqués par des plantes ou transformés en zombies par des vers parasites, ils s'adonnent au suicide, au cannibalisme et au rapt, mais exercent la solidarité familiale. Ils expriment une sexualité débridée, se livrent au viol et à l'inceste, pratiquent l'infanticide mais entretiennent des pouponnières.
    Avec l'homme, leurs relations se révèlent aussi contrastées que les rôles qu'ils jouent dans son environnement. Ils sont tour à tour tueurs en série sous les tropiques ou alliés des chirurgiens, « Attila » des cultures ou auxiliaires des agriculteurs, fournisseurs officiels des joailliers ou armes biologiques pour les militaires, cobayes pour les généticiens ou sources d'inspiration pour les architectes. Et modèles d'études pour d'infatigables entomologistes.
    Parcourant, souvent avec humour, l'immense diversité des espèces d'insectes, ce livre explore en 34 facettes thématiques les caractéristiques les plus instructives et les moeurs les plus intrigantes de ces animaux.
    Si ces Lilliputiens fascinent à ce point les Gullivers que nous sommes, c'est sans doute parce que leur observation prolonge nos interrogations sur nos propres fonctionnements sociaux et nos capacités d'adaptation.

  • 2065. Les animaux ont tous été placés dans des réserves où ils vivent heureux loin des Hommes. Du moins, c'est ce qu'on a toujours dit à Nora... Mais alors, d'où vient cet oiseau blessé qu'elle vient de trouver ? Avec l'aide d'une ancienne vétérinaire, Nora va tenter de sauver son petit protégé et mener l'enquête pour comprendre ce qui est réellement arrivé aux animaux, quitte à se mettre elle-même en danger.
    Cécile Magnan est vétérinaire équin dans le Gard. Engagée, militante, elle a transformé sa ferme en maison de retraite pour animaux de cirque. À l'heure où le bien-être animal fait souvent la une de l'actualité, elle s'interroge sur la manipulation des émotions et le harcèlement qui fleurissent à ce sujet sur les réseaux sociaux. « Le zèbre rouge » est le fruit de cette réflexion. À travers ce thriller d'anticipation, elle partage ses craintes, ses doutes et ses espoirs face à cet avenir promis par les animalistes.

  • L'Homme est un intrus sur Terre, car son «règne», celui du fameux «homme moderne» apparu voici 10000 ans, ne représente que 0,000045% de l'histoire de la planète bleue. Les animaux ont, en revanche, proliféré depuis leur apparition, voici 800 millions d'années. On décompte au moins 30 millions d'espèces, dont seulement 1,5 million ont été recensées et décrites par Homo Sapiens.
    Autant dire que, dans le lot, les histoires abracadabrantesques ne manquent pas. Laissez-vous surprendre par ces animaux qui se reproduisent sans partenaire et ceux qui s'entre-dévorent pour la survie de l'espèce, ceux qui ont inventé le «Post-it», le camouflage ou le néon avant l'heure, et ceux qui résistent à cinquante fois l'explosion d'Hiroshima. L'espèce dominante a encore beaucoup à apprendre...
    /> Ce livre vous compte quelques-unes de leurs histoires les plus insolites, les plus drôles ou les plus extraordinaires. Des centaines d'animaux sont ici décrits de façon scientifiques et humoristique : une leçon d'humilité jointe à une formidable leçon d'histoire naturelle !

  • A founder of comparative anatomy and a giant of nineteenth-century biology, Georges Cuvier, and his student and colleague Achille Valenciennes, brought together all that was known about fishes in their massive 22-volume Histoire naturelle des poissons published from 1828 to 1849. Despite the passage of time, this work represents a landmark in the history of science, indispensable to systematic ichthyology and to comparative biology in general. As an introduction to this monumental work, the first volume traces the development of the study of fishes as then understood-from the earliest beginnings to the first third of the nineteenth-century-and summarizes the criteria for classification that their own work would follow. This critically important essay-one of the first attempts at a comprehensive history of any major group of organisms-now appears in English alongside the original French text, beautifully illustrated and accompanied by rich annotations and commentary, serving to bring this important text to our attention and highlighting its historical significance.

empty