• En août 1688, la Rochelaise Adélie Candé arrive en Amérique pour y rejoindre son fiancé. Or, son rêve de devenir une maîtresse de maison respectable, malgré le fait qu'elle soit une bâtarde, s'effondre quand des forbans capturent le navire sur lequel elle vient d'arriver. Adélie choisit alors de s'échapper avec l'un de ses ravisseurs, qui lui promet de l'escorter à Grand-Pré, où l'attend son fiancé. Mais en cours de route, la violence, la nature indomptée et le chame insidieux de son compagnon transformeront peu à peu la vision qu'a la jeune femme du monde. Désormais éprise de deux hommes, déchirée entre la vie qu'elle a toujours voulue et un goût naissant pour l'aventure, elle se battra pour garder le contrôle de son destin.

    Dans ce roman où les aventures et les revirements se succèdent avec rythme, le lecteur découvrira une Acadie déjà menacée par la guerre, alors que les efforts des colons français ne font que commencer à porter leurs fruits. Les personnages nous entraînent à travers les étendues vierges, le long des côtes et dans les maison des habitants.

    Tout un périple où la cruauté, le désespoir et la trahison ne peuvent étouffer l'appétit de vivre d'une battante.

  • Du haïku au poème narratif, de la poésie religieuse à la posture politique désabusée, du désir intense de beauté au désir frénétique de mettre le feu au monde, du vécu quotidien à sa transmutation en parole poétique, du ludique, de l'ironique et du plaisir des mots à l'engagement sociopolitique et à la dénonciation violente des injustices - les poèmes rassemblés ici reflètent toute la gamme des préoccupations des poètes acadiennes des 20e et 21e siècles.

  • Ce livre raconte l'histoire d'un petit garçon appelé Marcel-François qui a toujours accepté le travail qu'on lui confiait, même quand ce travail était difficile. Devenu adulte, il a décidé de consacrer sa vie au mieux-être de son peuple, les Acadiens. C'est lui qui a conçu le tricolore étoilé, qui flotte maintenant un peu partout.

  • Nouvelle édition 2008 - L'amour, la fidélité et la foi sont ce qui permet à Évangéline d'aller à la rencontre de l'autre. Le débat contemporain sur la spécifité des cultures trouve dans ce grand poème une origine romantique. Préface de Claude Beausoleil

  • Écrit par Viola Léger entre 1971 et 1976, ce récit est d'une valeur documentaire et archivistique inestimable pour qui veut découvrir comment la comédienne a fait évoluer le personnage emblématique créé par Antonine Maillet. Viola Léger a incarné la Sagouine plus de 2 000 fois sur scène en 35 ans de carrière.

    Une préface de Gabriel Robichaud et un cahier photos accompagnent le texte.

  • Alliant poésie et trame narrative, Georgette LeBlanc ose aborder une page inoubliable du Grand Dérangement : la mutinerie des 232 déportés acadiens embarqués de force sur le Pembroke à destination de la Virginie. Après les miniatures de Alma et le souffle épique de Amédé, Georgette LeBlanc signe là une oeuvre digne d'une tragédie grecque et par laquelle reprend vie le personnage historique de Prudent Robichaud.

  • Le roman acadien contemporain est « multipiste », ouvert à toutes les influences, à toutes les formes d'expression issues de la société acadienne. Antonine Maillet a remporté le prix Goncourt grâce à une oeuvre radicalement différente de toutes celles qu'elle avait publiées auparavant. Un chapitre consacré aux coulisses du prestigieux prix vaut le détour. Claude Le Bouthillier, après avoir écrit des romans de science-fiction, publie un roman sur la Déportation. Jacques Savoie traite de sujets contemporains et présente un roman qui s'érige contre l'absence d'amour et la famille divisée. Gérald Leblanc publie un roman éclaté qui retrace la Révolution tranquille acadienne et ouvre des voies narratives nouvelles. France Daigle donne ses lettres de noblesse au chiac et transforme Moncton en centre littéraire. Jean Babineau pousse l'expérience encore plus loin et écrit un roman entièrement en chiac. Fredric Gary Comeau et Daniel Leblanc-Poirier découpent le roman en une série de tableaux, en une oeuvre cubiste à recomposer par le lecteur.

    Certains écrivains poursuivent dans la veine du discours néonationaliste, d'autres s'engagent dans des voies plus personnelles afin de définir ce que cela veut dire, venir de l'Acadie. La quête de nouveauté et le combat individuel pour se faire entendre se confondent avec le combat pour le pays dans un vibrant plaidoyer pour une reconnaissance du caractère unique et irremplaçable de l'Acadie.

  • Dans la veine du réalisme magique, ce roman atypique de la littérature acadienne a charmé les lecteurs et lectrices de tous âges au moment de sa parution en 1989 aux Éditions d'Acadie. Il s'agit de l'histoire d'une femme excentrique qui a toujours voyagé dans les livres afin d'en faire un grand jeu pour y embarquer tous les gens de son village. En raison de l'ancrage local de l'action et de ses thèmes, ce roman est une source de réflexion sur le vivre-ensemble en Acadie qu'il s'avère essentiel de soumettre à l'interprétation de nouvelles générations de lecteurs.

  • L'ouvrage collectif intitulé Littérature acadienne du 21e siècle propose des travaux de recherche inédits, basés sur la situation de la littérature acadienne contemporaine et s'inscrit dans un ensemble d'analyses s'intéressant aux courants post-nationalistes de cette littérature ayant acquis avec les années ses lettres de noblesse. Les oeuvres et les productions acadiennes retenues portent le sceau de la diversité et de l'universalité. On y lira d'une part des études consacrées aux écrivains et aux créateurs acadiens bien établis, tels que les Antonine Maillet, Herménégilde Chiasson, Serge Patrice Thibodeau, Jacques Savoie, France Daigle, Jean Babineau, Charles Pelletier, Phil Comeau et Zachary Richard, et d'autre part on découvrira des visages émergeants ou des nouveaux noms, à savoir, Georgette LeBlanc, Jonathan Roy, Kirby Jambon, Emma Haché, Marcel-Romain Thériault, Mélanie Léger et Rodrigue Jean.

empty