FeniXX réédition numérique (Fleurus)

  • « Dois-je vérifier ses devoirs ? » « Elle a mal au ventre le dimanche soir : faut-il s'alarmer ? » « A quoi servent les réunions parents professeurs ? » « Je suis convoquée par la maîtresse : que se passe-t-il ? » « Le niveau baisse-t-il ? » « Que faire face à l'échec scolaire ? » École, adorée ou boudée, lieu de grands espoirs et de terribles angoisses... Si l'institution a connu d'irrévocables mutations, elle demeure le lieu privilégié de l'apprentissage du savoir et de la sociabilité pour l'enfant. Aujourd'hui l'école n'est plus un sanctuaire protégé, mais le reflet de notre société, en proie aux crispations et au manque de repères face aux incertitudes de l'avenir. Comment l'enfant vit-il en classe ? À quoi ses parents doivent-ils être attentifs pour suivre sa scolarité avec efficacité ? Leurs propres souvenirs scolaires les influencent-ils ? Entre laisser faire et interventionnisme, quelle place trouver par rapport aux enseignants ? Et les profs, quels sont leurs bonheurs et... difficultés ? Derrière les malentendus parents corps professoral, quels enjeux se cachent-ils ? Du CP au collège, que ses résultats soient brillants ou médiocres, il importe que les parents aient leur enfant « à l'oeil et au coeur ». En instaurant avec les enseignants un partenariat fondé sur le dialogue permanent, le soutien et la confiance, ils favoriseront ainsi l'épanouissement de leur enfant et sa réussite. Dans le grand débat actuel sur le rôle et les objectifs de l'école, cet ouvrage aidera tous les parents à trouver le mot et l'attitude justes.

  • Si la maltraitance psychologique est bien repérée comme une composante de la violence qui accompagne souvent les maltraitances physiques et sexuelles faites aux enfants, la maltraitance psychologique isolée est difficile à percevoir. Le corps social et les magistrats doivent cependant en mesurer les effets et protéger l'enfant, alors que le psychiatre vise plutôt à un diagnostic clinique et à une action thérapeutique. Il ne suffit pas de simplement décrire cette forme de maltraitance, mais plus utilement de rechercher une définition qui tienne compte du fonctionnement psychique particulier des différents protagonistes de cette violence, qu'ils soient acteurs ou victimes de la situation de maltraitance. Cet ouvrage ouvre des pistes de réflexion pour tous les professionnels chargés de la protection de l'enfance en danger, sur un sujet encore peu décrit en France.

  • Mais que peuvent-ils bien inventer avec leurs cousins ? Que vivent-ils au centre de loisirs ? Comment leur séjour chez Mamie se passe-t-il ? Sont-ils heureux en classe de nature ou au camp de vacances ? Des parties de cache-cache dans la lande, des amitiés éternelles ou le gros chagrin d'un soir car « Maman n'est pas là »... voici les jours sans les parents ! Qu'il soit désiré ou involontaire, préparé ou non programmé, ce temps où l'enfant vit loin de ses parents n'est jamais anodin : c'est celui de l'ouverture au monde et des profondes métamorphoses. L'enfant en sort toujours transformé. Nicole Fabre nous conte ces moments uniques à la lumière de son expérience de psychothérapeute et de ses souvenirs intimes. Par de nombreux témoignages d'enfants d'hier et d'aujourd'hui, elle restitue avec justesse les ressorts psychologiques permanents qui animent l'enfant, ses parents et ses éducateurs au cours de « jours pas comme les autres ». Les adultes trouveront ici des conseils et des suggestions pour aider les enfants à acquérir confiance et autonomie, sources de liberté.

  • « Elle redoute les contrôles en classe et a mal au ventre. » « L'institutrice trouve notre fils renfermé, passif, peu enclin à jouer avec ses camarades. » « Elle a la phobie des chiens ! » « Il s'angoisse pour un rien, alors nous faisons tout pour le protéger. » « Elle ne supporte pas d'être séparée de moi et reste dans mes jupes. » « Il est jaloux de sa petite soeur et devient tyrannique. » « Depuis notre divorce, notre enfant est hyperactif. » « On me dit que l'angoisse lui passera... » « Recommandez-vous une psychothérapie ? Les résultats sont-ils rapides ? » Tous les parents veulent éviter à leur enfant les larmes et la douleur. Pourtant l'angoisse est inséparable de la vie et prend chez lui des formes multiples et des apparences déguisées. Si elle s'installe, elle peut gêner l'enfant dans ses relations aux autres, dans son développement et son épanouissement. Il importe donc de la débusquer pour la maîtriser. Quels pièges les parents doivent-ils éviter ? Leur propre angoisse est-elle contagieuse ? Si tous les enfants éprouvent des peurs archaïques, il importe qu'ils trouvent en eux et en ceux qui les entourent les ressources nécessaires pour les exprimer et les déjouer. Vaincue ou devenue levier, l'angoisse devient alors un moteur pour mieux grandir.

empty