• Se libérer et se reconstruire après des violences sexuelles"L'impossible est devenu possible. Exit les peurs, les doutes, la souffrance dans laquelle j'étais prisonnière. J'ai une furieuse envie de vivre pleinement et je souhaite que ma vie soit belle, épanouissante, remplie d'amour, de joies, de rêves à réaliser."
    Après avoir subi un viol alors qu'elle avait 15 ans, Anya a mis vingt ans à sortir du silence, à surmonter son passé et à trouver la paix intérieure. En s'engageant dans son parcours de résilience, elle a transformé cette épreuve en une force extraordinaire, à l'origine de sa formation de coach et de thérapeute, et de l'association "Les résilientes", qu'elle a créée pour accompagner les victimes de violences sexuelles.
    Comment vivre et se reconstruire après une telle épreuve ?
    Comment se libérer de son passé et guérir ses blessures ?
    Comment surmonter ses peurs et se réconcilier avec soi ?
    Comment reprendre le pouvoir sur sa vie et s'engager dans la voie du changement ?
    Telles sont les questions auxquelles Anya répond en transmettant les clés pour métamorphoser sa vie, en toute autonomie et à son propre rythme. A travers témoignages et conseils, elle nous invite à un voyage de transformation. En guidant pas-à-pas avec bienveillance, elle met en lumière le potentiel que chacun.e possède et ouvre les portes de la résilience.

  • On estime qu'au rythme où vont les choses, il faudra encore deux cents ans avant de résorber les inégalités qui perdurent entre les hommes et les femmes. De la rémunération pour un travail égal au partage de la charge mentale, en passant par la représentativité dans les rôles de pouvoir et la prise en charge des plaintes pour agression sexuelle, on connaît les combats à mener.

    Le féminisme a beau connaître un regain de popularité, il continue de susciter des réactions négatives, voire carrément hostiles. Mais de quoi a-t-on peur quand on craint le féminisme et ses revendications? Et que se passerait-il si on cessait de résister?

    Les brefs essais qui composent ce livre explorent les entraves à l'égalité entre les sexes en anticipant les manières dont cette égalité s'articulerait si elle était atteinte. Les autrices et auteurs imaginent et décortiquent avec inventivité les moyens par lesquels la société serait devenue égalitaire, tant du point de vue du travail, de l'urbanisme, de l'économie, de la famille, que du couple. Ils proposent des repères pour envisager l'égalité entre les sexes comme un projet dont la portée est autant politique et économique qu'elle est intime.

    En imaginant les avancées rêvées, les angles morts à considérer et les territoires où le changement reste à générer, ce livre est une réponse à ceux qui affirment qu'on n'a plus besoin du féminisme.

  • Esclavage. Racisme. Ségrégation. Appauvrissement, peur et haine des NoirEs. Une histoire du Canada. Un livre à lire absolument.

    Présentation
    La vérité a souvent un goût amer. Nous ne savons comment accepter nos histoires. Faut-il s'en tenir aux faits et dire la vérité ? Cet ouvrage monumental si richement documenté est précieux, il nous tire de l'oubli
    et du silence. Que savons-nous de l'esclavage au Canada ? Que savons-nous de la répression exercée sur les femmes et les hommes noirs ? Que savons-nous du racisme systémique ? Que savons-nous de la détresse des Autochtones, des sans-papiers, des personnes réfugiées ? Enfin fort peu... Parce que l'État construit et déconstruit les récits à travers les institutions. Les citoyen.ne.s sont ainsi condamné.e.s à reproduire une histoire qui nous échappe.

    L'édition originale anglaise de NoirEs sous surveillance. Esclavage, répression et violence d'État au Canada (Policing Black Lives : State Violence in Canada from Slavery to the Present, Fernwood 2017) a été nommée parmi l'un des « cent meilleurs titres de 2017 » par le Hill Times, et est en nomination pour le Atlantic Book Award.

    Échos de presse
    « Robyn Maynard remet en question les discours dominants sur le multiculturalisme et l'inclusion au Canada en exposant l'ancrage complexe des structures du racisme et des idéologies du genre dans l'histoire
    esclavagiste et coloniale. NoirEs sous surveillance ne devrait pas être lu seulement par celles et ceux qui s'intéressent aux histoires canadiennes et aux mouvements de justice sociale ; il s'adresse à toute personne interpellée par le potentiel abolitionniste et révolutionnaire du mouvement Black Lives Matter. »
    Angela Davis

    « Lecture franche et incisive du racisme au Canada qui profiterait à tous les Canadiens, qu'ils soient noirs, blancs, autochtones ou autres. » Winnipeg Free Press

    L'auteure
    Auteure, militante féministe, activiste noire, Robyn Maynard est l'une des voix les plus écoutées sur les enjeux de la race, du genre et de la discrimination au Canada.

  • Elle-même violée à l'âge de 16 ans, l'auteure a enquêté auprès de femmes victimes de viol pour saisir ce qui les avait aidées à surmonter ce traumatisme dévastateur. Son livre, au croisement de quelques récits singuliers et d'une histoire collective, présente plusieurs chemins de reconstruction.

     L'originalité de cette recherche est d'explorer les chemins de reconstruction, si fragiles soient-ils, et non uniquement de creuser les effets du viol à travers des enquêtes menées à dix ans d'intervalle. L'ouvrage témoigne de la lutte quotidienne des femmes victimes, contre la perte de confiance en soi et en l'humanité. Il analyse les moyens qu'elles ont élaborés pour sortir de leur souffrance et continuer à vivre.

  •  

    Quels sont les effets de la violence subie par les victimes ? Sont-ils différents selon leur âge, leur environnement, leur parcours de vie ? Quels sont les mécanismes qui permettent au sujet d'être résilient - au sens où l'entendent Boris Cyrulnik et Michel Manciaux qui ont contribué à diffuser ce concept en France et à montrer son importance -, c'est-à-dire à résister et à poursuivre son développement après avoir rencontré un ou plusieurs événements potentiellement traumatiques ?

    Les auteurs mettent en évidence que la violence subie s'inscrit non seulement au niveau intrapsychique, mais également au niveau neurobiologique et cérébral. Chaque être humain possède à ce niveau un codage lié aux transmissions intergénérationnelles dont il a hérité, qui vont le rendre plus fragile ou plus résilient face aux nouveaux traumatismes qu'il rencontrera durant son existence.

    Tout au long de cet ouvrage, sont abordés, tant pour l'enfant, l'adolescent que l'adulte, les dispositifs de prévention nécessaires pour évaluer l'impact de la violence subie, remédier à ses conséquences négatives et éviter les rechutes.

    Mise en vente le 11 juin 2015.

     

  • L'agression sexuelle est un acte, par essence, impensable. Cette violence bouleverse, par ce qu'elle fait subir à la victime, par ce qu'elle met en jeu chez l'auteur, mais aussi par son écho dans l'ensemble du corps social. Après des décennies d'occultation de cette réalité, les législations et les pratiques juridiques, sanitaires, sociales et éducatives de différents pays ont pris acte de l'ampleur des enjeux liés aux violences sexuelles et en ont été profondément modifiées. Les dispositifs qui se mettent en place actuellement privilégient, en particulier, la parole de la victime, parole dont l'agression l'a privée. Mais se pose, dans le même temps, la question des réponses sociales apportées à l'auteur d'agression sexuelle, réponses qui oscillent entre la tentation de l'exclusion définitive et la promotion de dispositifs de soin, qui se présentent le plus souvent sous la forme d'une injonction adressée aux soignants de développer des approches thérapeutiques avec des sujets présumés jusqu'alors inaccessibles à tout changement. Exerçant en France, en Suisse, en Belgique ou au Canada, les auteurs rendent compte de diverses pratiques, cliniques notamment, auprès des auteurs d'agressions sexuelles, ainsi que de dispositifs de prévention ou d'accompagnement des professionnels.

  • Cet ouvrage singulier traite d'une question qui concerne bon nombre de professionnels de la relation d'aide, à savoir : Comment notre impuissance à aider suffisamment notre propre famille nous a amenés à développer des compétences particulières pour prendre soin des autres, de nos patients, de nos clients.

    Conçu comme un récit qui se déploie à travers de multiples bifurcations, ce livre est d'abord  la révélation d'un drame familial qui va droit au coeur du lecteur. C'est ensuite l'histoire de la création d'une association, « Parole d'enfants », qui transforme la douleur en une passionnante aventure collective. C'est enfin, 20 ans plus tard, la question de la confiance et de la transmission au moment de passer le relais aux plus jeunes.

    En dévoilant les difficultés rencontrées comme intervenant lorsqu'il s'agit d'aider des familles en grande difficulté, l'auteur partage avec le lecteur différentes stratégies thérapeutiques originales et de nouveaux outils d'intervention concernant différentes problématiques : la négligence grave et le déficit de protection, les abus sexuels,  les deuils compliqués, les conduites délinquantes, les conflits chroniques opposant des parents et dont les enfants sont les otages, etc.

    Un beau partage d'humanité et un plaidoyer pour une clinique de l'engagement, de l'audace, de la créativité !

  • Les épreuves projectives constituent un apport au bilan psychologique à des fins d'investigation de la personnalité. Dans le champ de la clinique, l'évaluation a une visée diagnostique et pronostique. Dans le champ de la recherche, l'exploration affinée de manifestations psychopathologiques rend compte des traductions nouvelles du malaise et de la souffrance psychique.

    Même si les tests projectifs eux-mêmes sont par construction athéoriques, leur interprétation nécessite de se référer à une théorie du fonctionnement psychique pour appréhender les variations de la normale et les registres psychopathologiques. L'École française de psychologie projective, ou École de Paris, appuie ses travaux sur la théorie psychanalytique. Cet ouvrage en regroupe les plus emblématiques et les plus originaux, afin de baliser, en partant des figures fondatrices, ses positions théoriques et épistémologiques ainsi que ses développements contemporains.

    S'intéressant à tous les âges de la vie et à de nombreux champs cliniques et psychopathologiques, l'approche de l'École de Paris se révèle essentielle dans la pratique du bilan psychologique et dans la recherche. Elle est diffusée dans de nombreuses manifestations scientifiques nationales et internationales et autres formations universitaires.

  • L´agression sexuelle est un fléau social sans frontières qui touchera 1 fille sur 5 et 1 garçon sur 10. Issues de la recherche ou de l´expérience clinique, des pistes d´intervention sont proposées pour la prévention, l´évaluation et l´intervention auprès des jeunes victimes d´agression sexuelle et leur famille.

  • Impliquant chaque famille où se révèlent les violences, l'auteur étudie et aborde avec elle les interactions qui conduisent à la maltraitance. Les aspects sexuels de ces abus conduisent à des interventions judiciaires qui mettent fin au processus lui-même le plus souvent, mais les résultats ne sont durables que lorsque l'abuseur et les complicités qui favorisent ces actes violents deviennent également l'objet d'un travail psychologique approprié. La dimension familiale de tels troubles légitime ces approches actuelles avec tous les participants vivant sous le même toit comme avec l'environnement éducatif, médical et judiciaire. Le pragmatisme des théories et des interventions systémiques offre des succès fréquents dans ce domaine si difficile.

  • Dans La Proie, Martine Ayotte raconte les sévices exercés par son père durant toute son enfance et son adolescence. Chaque nuit, elle recevra la visite de ce dernier, qui usera de diverses stratégies, toutes plus violentes les unes que les autres, afin d'assurer le silence de la jeune fille. Sauvagement violée et battue, elle sera pendant deux décennies une victime muette.

    Souffrant du syndrome de stress post-traumatique, elle cherchera à fuir son passé par le travail jusqu'au jour où elle s'effondrera. Elle devra alors faire un choix : mourir ou dénoncer. Avec courage, madame Ayotte choisira la deuxième option. Mais comment réagiront son mari et sa famille. Sauront-ils appuyer sa démarche?

    C'est ainsi que vingt ans après sa dernière agression, en 2004, avec l'aide du CAVAC, elle trouvera la force de dénoncer le coupable à la police. Heureusement, l'enquêteur sera le premier à la soutenir et à la croire. Il s'acharnera à convaincre la procureure de la Couronne de défendre un dossier qui semblait pourtant voué à l'échec. S'en suivra une longue remontée vers l'affranchissement et la résilience.

  • Aucun geste n´est anodin et chaque acte porte à conséquence. Tapi au fond de notre mémoire, le besoin de vengeance n´attend qu´un signe pour se manifester. Il ne s´agit pas d´une simple question d´honneur. C´est un cycle infernal de violence que l´homme cherche à enrayer depuis la nuit des temps. Il y parvient souvent, mais il ne peut pas toujours arrêter le massacre. Cette histoire en est la preuve.

  • Ce recueil rassemble des textes écrits par une cinquantaine d'écrivaines et écrivains américains, sous la direction d'Eve Ensler et Mollie Doyle, pour servir de base à l'organisation d'événements contre les violences faites aux femmes et aux filles. Les bénéfices de la vente de ce livre parlant seront versés à La Cité de la Joie, le centre révolutionnaire fondé par Eve Ensler et le Dr Denis Mukwege, prix Nobel de la Paix, où trouvent refuge et soutien les victimes de viols de guerre en République Démocratique du Congo.

  • Toute jeune, Guylaine Lebreux est agressée sexuellement à répétition par des membres de sa parenté. Ces horribles abus la privent dès lors d'une enfance harmonieuse et lui laissent des séquelles inimaginables qui la hanteront longtemps, ayant sérieusement entravé le développement de son estime personnelle.

    Après avoir courageusement dénoncé ses agresseurs plusieurs années plus tard, la victime réussit, au terme d'interminables procédures judiciaires, à les faire mettre derrière les barreaux. Mais son parcours ne se termine pas ainsi : afin de faire entièrement la paix avec le passé, elle poursuit toujours les quatre hommes qui ont commis l'indicible.

    Ce témoignage est le récit d'une petite fille brisée et détruite par les terribles sévices que lui ont infligés des gens en position d'autorité et en qui elle avait confiance. C'est aussi le combat d'une adolescente qui se croyait perdue, mais qui a choisi de ne pas se laisser abattre. Enfin, c'est le triomphe d'une femme qui est passée, non sans heurts, de la détresse à la sérénité.

    Psychoéducatrice, Guylaine Lebreux se donne la mission d'aider les autres à se sortir de toutes formes de traumatisme. Elle livre ici l'histoire vraie et poignante de la dénonciation
    de ses bourreaux et de la reconstruction de son identité. Un réel message d'espoir qui touche droit au coeur.

  • Sa parole contre la mienne Nouv.

    Myriam est une jeune journaliste assoiffée de justice. Déterminée à révéler au grand jour les agressions sexuelles commises par un animateur vedette dont a été victime l'une de ses amies, elle se lance à la recherche d'autres femmes ayant subi le même sort. Mais en s'intéressant d'un peu trop près au passé et à l'entourage de cet homme, elle découvre de terribles vérités qui la plongent au coeur d'une enquête d'une ampleur inimaginable, dans laquelle se mêlent jeux de pouvoir, liens inavouables, trahisons, abus et meurtres. Avec l'aide d'un policier aussi tenace qu'elle, Myriam tente par tous les moyens de lever le voile sur
    ces crimes et, surtout, d'épingler les responsables.

empty