• 1757, la guerre franco-anglaise fait rage pour la conquête du Nouveau Monde tandis que les tribus indiennes se livrent une lutte sans merci. Le maréchal français Montcalm remonte le lac Champlain avec ses soldats pour prendre le fort William-Henry, tenu par le colonel Munro. Au même moment, les filles de ce dernier, Cora et Alice, sont en chemin pour le rejoindre. Egarées dans la forêt nord-américaine, elles rencontrent un chasseur blanc, Natty Bumppo, alias OEil-de-Faucon, et deux Indiens, Chingachgook et son fils Uncas, le dernier des Mohicans, qui deviennent leurs guides dans cette Amérique sauvage.

    Ce livre sans pareil, immense roman d'aventures qui connu dès sa parution un succès international, annonce la disparition des Amérindiens et la naissance des États-Unis.

  • Thomas, un adolescent passionné de
    musique, de nature et de chasse, part à la
    recherche de ses cousines enlevées par un
    mystérieux inconnu. Avec Rose, une autochtone abénakise-wendat, les deux adolescents plongeront au coeur de l'Amérique du XVIe siècle et seront des témoins privilégiés de notre Histoire.

  • À l'automne, un courant d'angoisse fait frissonner la montagne.
    De mémoire de bois francs, c'est du jamais vu.
    Pour la première fois de leur vie, les feuillus perdent leur feuillage.
    Une magnifique légende amérindienne.

  • Recueil de mythes haïdas
    Traduction de The Raven Steals the Light

    « Avant qu'il y ait quoi que ce soit au monde, avant que les eaux recouvrent tout puis se retirent, avant qu'il y ait sur la terre des animaux, dans l'air des oiseaux, dans la mer des poissons, des baleines et des phoques, il y avait un vieil homme qui vivait dans une maison, au bord d'une rivière, avec son unique enfant, une fille. Qu'elle soit belle comme les branches du sapin ciguë sur un ciel de printemps au lever du soleil ou laide comme une limace de mer est à vrai dire de peu d'importance dans cette histoire qui se passe à peu près complètement dans l'obscurité. »

    C'est toute la richesse de la mythologie haïda qui éclate dans l'oeuvre Corbeau vole la lumière. À travers les mésaventures cocasses mais néanmoins profondes de Corbeau le filou, on découvre des récits à la fois poignants et pittoresques, dans un monde où les animaux parlent, où les rêves deviennent réalité, où les monstres et les hommes vivent côte à côte. Au-delà d'un échantillonnage de violence, de roublardise et de vindicte, c'est tout un monde où règnent l'amour et la communication entre les espèces qui se révèle à nous.

    précédemment publié sous le titre Le dit du Corbeau aux Éditions Atelier Alpha bleue (9782864690573)

  • Amériquoisie

    Jean Desy

    C'est au fil de mes pérégrinations dans tout le territoire de la péninsule Québec-Labrador, dans les villes le long du Saint-Laurent, au sud, mais surtout au nord, sur la Côte-Nord / Nitassinan, à la Baie-James / Eeyou Istchee et dans le Grand Nord / Nunavik, que j'ai fini par mieux comprendre les extraordinaires qualités de la vie métisse. À n'en point douter, l'avenir harmonieux de ce pays passe par la métisserie.

    Amériquoisie rassemble des essais portant sur l'autochtonie, le nomadisme, le paysage et la nordicité. Témoin, auteur, promeneur et acteur, Jean Désy court le territoire et nous parle de cette aventure dite métisserie.

  • À la lecture de ce conte, découvre la vie de cet enfant Sioux. Sioux : tribu native de l'Amérique du Nord, la plus importante et la plus nombreuse de toutes celles qui ont existé aux États-Unis. Nomades, les Sioux possédaient des chevaux et vivaient de la chasse au buffle. Les grands chefs sioux furent Sitting Bull, Crazy Horse et Nuage Rouge. Certains mots essentiels de leur langue sont aussi expliqués à la fin de l'histoire.
    Une première initiation à la culture d'une ethnie du bout du monde.
    Cette histoire est tirée du recueil "Contes des enfants du monde", aussi disponible en version numérique.
    Idéal pour les 3-6 ans.

  • Moustache

    Pierre Gagnon

    Voici une ode aux mères de ce monde, à leur destin de femmes. Un homme, ayant franchi la soixantaine depuis peu, se donne pour mission d'écrire un bouquin sur sa mère. Celle-ci est loin d'être une héroïne. C'est une femme ordinaire, dont les journées s'écoulent sans éclat ni étincelles. Or, à travers le récit rétrospectif de ce fils narrateur, elle incarnera une figure presque mythique, et sublime dans toute sa banalité. Une histoire à la fois délicate et touchante, traversée par les différents âges de la vie, où se distillent les parfums amérindiens de ceux ayant vécu en Beauce, les Abénaquis.

  • Il est beaucoup question de l'Amazonie ces temps-ci. Mais que connaît le grand public des nombreux peuples très anciennement autochtones qui l'habitent ? C'est eux que je présente un à un dans mon livre. Ils sont qualifiés à juste titre de « gardiens de la forêt », car ils tirent de celle-ci l'essentiel de leurs ressources et ils sont donc nécessairement et sentimentalement ennemis de la déforestation. Cet « enfer vert » pour l'homme blanc est leur « vert paradis ». Ils reçoivent l'appui de tous ceux qui, par le monde, se passionnent pour la survie de la nature sauvage et pour la défense des forêts tropicales. Un dur combat à mener, d'autant plus que les tribus amérindiennes sont souvent très pauvres et ne peuvent guère compter sur des appuis politiques dans leur pays, contrairement aux sociétés industrielles extractivistes des ressources naturelles qui envahissent progressivement leur territoire. Celui-ci est pourtant le plus souvent officiellement « protégé », mais la justice met beaucoup de temps à donner une quelconque suite à des plaintes indigènes.

  • Comme les autres registres de Tadoussac, le Miscellaneorum Liber est d'abord un registre de catholicité. C'est là que sont inscrits les actes de baptême, de mariage, de sépulture des catholiques de la région concernée.

  • Cet ouvrage est né d'un désir de réconciliation entre les Autochtones et le peuple québécois.
    Un des objectifs est de rétablir des ponts afin que, de part et d'autre, un lien d'entraide et de fraternité soit davantage présent, au-delà des préjugés et des différences de cultures.

    Comment peut-on aller de l'avant et s'enrichir mutuellement? Il est notamment question de fierté, autant pour les Autochtones que pour le peuple québécois, ce qui pourrait aider à retrouver une identité, non seulement sur le plan culturel, mais aussi sur le plan humain, afin de briser des barrières individuelles et collectives.

  • Caractéristique de la littérature populaire, ce roman d'Alexandre Huot, d'abord publié aux Éditions Édouard Garand en 1927, constitue une étonnante oeuvre utopique de réconciliation autochtone dans lequel percent des expressions (« maîtres chez nous »,« souveraineté économique »),des préoccupations sociales et environnementales et des projets qui rejoignent le lecteur d'aujourd'hui.

  • Fasciné par la légende du monstre de l'Île Miscou que lui raconte son grand-père Théophile, le petit Jean-Sébastien, dix ans, se lance à sa recherche. Grâce à son grand-père et à son complice, le vieil Euzèbe gardien du phare de l'Île, Jean-Sébastien découvre alors la véritable identité de l'horrible créature que les Mi'kmaq d'autrefois appelaient la Gougou.

  • Le plus ancien manuscrit conservé aux Archives de l'Archevêché de Québec, le Registre de Sillery, constitue une immense banque de données sur le monde amérindien et français du XVIIe siècle. Il s'agit d'un registre de baptêmes, mais on y trouve aussi une foule d'informations sur la stratégie des Jésuites face au monde amérindien.

  • Cet ouvrage vous ouvre les portes sur un monde que vous pensiez connaître. Avec beauté et sagesse, vous découvrez à nouveau les énergies des Forces de la Nature, de la Terre-Mère, et comment elles peuvent vous aider à manifester votre pouvoir personnel de manière équilibrée.

    A travers les cartes médecine et leurs messages, l'auteur a voulu mettre en lumière le fait que nous sommes tous connectés à ces énergies à chaque instant de notre vie. Il montre qu'elles ont toutes un rôle et un enseignement spécifiques à nous offrir. En vous reconnectant aux énergies authentiques des Forces de la Nature, de la Terre-Mère, vous vous rappelez qui vous êtes vraiment. L'auteur nous invite ainsi à prendre conscience que la Médecine de la Terre est notre héritage à tous.

  • Chorbacks

    Jean Desy

    Le chorback est une étendue d'eau libre, plus ou moins grande, ouverte dans le glaciel, champ de glaces flottantes. D'inspiration nordique, Jean Désy communique l'immensité et la grandeur de la terre. Transe poétique et traversée du paysage. Le souffle est modulé en plusieurs tons, tantôt cassant et abrupt, tantôt doux et tendre, comme la nature. Chorbacks est un livre qui nomme et exalte la nordicité, cartographie du territoire dans ses principaux éléments (flore et faune). Ouvrage lumineux qui donne à réfléchir sur la meilleure manière d'habiter la terre. Un rythme sauvage et fou.

  • Les Algonquins, ou Anishinabeg dans leur langue, forment aujourd'hui une population de plus de 10 000 personnes réparties principalement en dix communautés en Outaouais et en Abitibi-Témiscamingue. Chasseurs, piégeurs, pêcheurs, cueilleurs par tradition, comme pour les autres habitants des forêts boréale ou laurentienne du Québec, leurs expertises issues de pratiques ancestrales se sont très vite manifestées dans de nombreux autres domaines, tels la foresterie, l'acériculture, l'agriculture, l'élevage et le tourisme. Leurs récits, qui sont autant d'échos du passé dans la modernité, reflètent leur culture bigarrée au confluent d'influences diverses, surtout algonquiennes, mais également iroquoiennes et euro-canadiennes.

  • À l'aube du XVIIe siècle, alors que le royaume de France d'Henri IV ambitionne de coloniser l'Amérique du Nord, le jeune Thibaud Bouchard travaille tous les jours au fond d'une mine de cuivre près de Lyon, au péril de sa vie, pour nourrir femme et enfants. Son désir le plus fort est de sortir sa famille de la misère qui les accable depuis des générations.

    Aidé par un prêtre érudit, il devra faire de nombreux sacrifices pour atteindre le but qu'il s'est fixé : changer leur destinée.

    Cette saga historique et familiale, riche en émotions, dépeint les conditions de vie particulièrement rudes du début des années 1600 dans une petite bourgade du Lyonnais.

    Dans les traces de l'explorateur Samuel de Champlain, ce récit évoque également le développement progressif et tourmenté de la Nouvelle-France (futur Québec) le long des rives du fleuve Saint-Laurent, au contact des peuples autochtones.

  • Conte amérindien qui débute bien avant l'arrivée des Blancs en Amérique, à l'époque où animaux et humains communiquent entre eux. Une discorde entre les Mi'kmaq et les Innus provoquée par la disparition d'un cristal sacré. Par contre l'espoir revient avec la naissance des jumeaux Oganoteg et Mistouka. Mistouka est recueillie par les Innus du Saguenay-Lac-Saint-Jean après un naufrage qui l'a séparé de son jumeau Oganoteg. Avec ce conte, l'auteur Claude LeBouthillier espère mieux faire connaître l'Acadie, le Saguenay-Lac-Saint-Jean et les Amérindiens.

  • Isuma, anthologie de poésie nordique est un manifeste de la nordicité. La parole nous apprend le bon usage du monde. Poète, Jean Désy revendique la chair blessée du Grand Nord, donnant aux mots et à cette blanche géographie une part d'humanité et de puissance jusque-là insoupçonnée. Bourlingueur, il court les routes, les soleils, les outardes, les blizzards, les lichens, nous montrant les chemins du nord dans l'humilité et la splendeur des paysages. Car «vivre ne suffit pas», il faut exister et déposer ses espoirs et ses amours aux lisières des territoires. Jean Désy illustre ce rêve d'habiter pleinement la terre avec cette anthologie de poésie nordique, Isuma, qui traduit l'esprit de la toundra, monde magique où se parlent les pierres, les lacs et les animaux. C'est que les territoires ont une âme qui voyage et vagabonde à l'infini. La route résonne dans cet ouvrage majestueux dont la beauté grandit à la fois le corps, l'esprit et l'espace.

empty