• Edition enrichie (introduction, notes, dossier de l'oeuvre, chronologie et bibliographie)« J'ai trouvé une idée merveilleuse. Je serai un homme de génie », s'exclame Balzac au moment où il écrit Le Père Goriot. Il venait d'imaginer La Comédie humaine, ce cycle romanesque dans lequel les mêmes personnages réapparaissent d'un roman à l'autre. Il venait de créer un monde, le monde balzacien.
    Les plus beaux romans, dit André Maurois, sont des romans d'apprentissage. Les illusions de la jeunesse s'y heurtent au monde féroce et pourtant plein de délices. L' amour devient coquetterie, la vertu s'achète, l'argent ruine tout. Seule la passion balzacienne, ici l'amour paternel, résiste, dévorante et implacable. Le Père Goriot est la clef de voûte d'une oeuvre géniale.
    Edition de Stéphane Vachon. 

  • Edition enrichie (Introduction, notes, glossaire, chronologie et bibliographie)« La magnificence et la galanterie n'ont jamais paru avec tant d'éclat que dans les années du règne de Henri second », et c'est bien sur le théâtre de la brillante cour des Valois que se noue et se joue la passion de la princesse de Clèves et du duc de Nemours. Passion tacite, et qui ne s'exprime longtemps que par des signes : un portrait dérobé, la couleur d'un vêtement au tournoi, la soudaine émotion d'un visage. Passion tragique, aussi, dont la mort est la conséquence imprévue.
    Si La Princesse de Clèves, lors de sa parution en 1678, est le livre le plus immédiatement commenté de son époque, c'est que, sans rompre totalement avec le roman antérieur, il y introduit le souci de vraisemblance et de brièveté qui caractérise alors la nouvelle, et concilie de manière neuve narration et psychologie. Le premier des romans d'analyse ? Certainement. Mais simplement, aussi, un grand roman sans romanesque. 

  • Rosary, Californie. Ici, pas de palmiers et de plage dorée mais une raffinerie de pétrole, une décharge de pneus et de fervents chrétiens évangéliques. C'est ici que Helen tente de vivre une adolescence normale, malgré le décès de sa mère et un père à côté de la plaque. Heureusement, elle peut compter sur le soutien de sa bande d'amis plus ou moins marginaux, les « Têtes-de-bite », et sur celui de sa tante, une voyante mal tolérée par la communauté.
    Alors que les adolescents se cherchent à coups d'Action ou Vérité et d'antiques romans porno, la tension monte à Rosary : le cabinet de voyance de la tante de Helen est de plus en plus menacé, et quelques-uns de ses amis commettent des actes qui pourraient leur coûter cher.
    Des dieux sans majuscule déborde de personnages aussi tordus que touchants. À les voir se lancer dans l'exploration hasardeuse de leurs coeurs respectifs, on glane de quoi réviser sa copie sur l'art et la manière de bâtir une famille face à un avenir dont on ignore tout.

  • Édition enrichie (Introduction, notes, documents et bibliographie)Drame historique, récit d'aventures, tragédie d'amour, Les Chouans, ou la Bretagne en 1799 forment le prologue de La Comédie humaine. Nous sommes à la veille du 18 Brumaire. Bientôt va sortir des limbes cette société nouvelle que Balzac a pour ambition de peindre. Mais, aux confins de la Bretagne et de la Normandie, c'est encore l'affrontement sans merci des " manants du roi " et des soldats de la République. Sous la conduite d'un chef intrépide et juvénile, le marquis de Montauran, les Chouans pillent, rançonnent et terrorisent les patriotes.
    Cinq ans après l'insurrection de la Vendée, cette nouvelle guerre des partisans est une affaire d'Etat. Comment abattre Montauran et disperser ses hordes de pillards insaisissables, vite engloutis par la brume ou les chemins creux du bocage normand, après chaque coup de main ? Le génie ténébreux du meilleur espion de Fouché y suffirait-il s'il n'avait su placer dans son jeu la sublime figure de Marie de Verneuil ? Des douves sanglantes de la Vivetière à la redoute du Nid-aux-Crocs, nous suivons Montauran et ses terribles lieutenants - Marche-à-terre, Pille-miche, Galope-chopine - jusqu'à l'ultime assaut où se jouera leur destin.

  • «Je suis spontanément conjugaliste. J'apprécie que les amours durent, que les malentendus se dissipent et que les écarts se pardonnent. J'aime que les dépits se dépassent, que les séparés se retrouvent et que personne ne meure à la fin. Donc je suis souvent déçue. Les gens n'arrêtent pas de mourir ; cela ne les retient pas une seconde de se fâcher à mort auparavant.»
    Dans ce précis de l'attachement à contre-courant de l'air du temps, Claude Habib défend avec humour les vertus de l'ennui qui suit presque immanquablement l'effervescence de l'amour. L'extase, et après?
    Battant en brèche les préjugés, elle livre un éloge combatif du charme discret de la vie à deux : et si, plutôt que de chercher dans le couple un remède à l'ennui, il valait mieux se faire à sa douceur familière?

  • Tirant le Blanc, chevalier breton, parcours le monde pour clamer les mérites de sa dame, la princesse Carmésine. Les jeux de l'amour et de la guerre vont, d'un rebondissement à l'autre, à un rythme effréné, se déployer dans tous les horizons. La prose de Martorell fait alterner les styles, joue sur les sous-entendus et les non-dits, plante les décors chatoyants d'un roman de chevalerie tel qu'il n'en fût jamais.

  • Onyx John

    Trevor Ferguson


    Une somptueuse métaphore des années 60 où tout était possible, portée par un humour débridée et une verve sans égale.

    Onyx John, voyou dénué de tous scrupules, vit grand train dans le Maine avec sa maitresse Oréo, une escort-girl de luxe. Villa, voiture de sport, voilier : la belle vie... Mais cet idyllique tableau s'altère à mesure qu'Onyx dévoile son passé et les circonstances tragiques qui l'ont poussé à la fuite. Traqué par le caïd Zoltan Tinodi, Onyx John se lance à la poursuite de son père, un pasteur illuminé féru d'alchimie, mystérieusement disparu. De Montréal aux États-Unis en passant par Amsterdam à l'occasion d'un obscur trafic de diamants, Trevor Ferguson nous conte les folles tribulation d'Onyx John et brosse avec un humour débridé et une verve sans égale, un portrait des folles années 60 où tout été encore possible.
    " On l'a comparé à Irving, on pense à Dickens... Mais non, Ferguson... c'est du Ferguson ! "
    Sophie Gironnay, L'Actualité
    Traduit de l'anglais
    par Ivan Steenhout.

  • Passé la surprise de l'annonce, il faut se rendre à l'évidence : si vous allez avoir deux fois plus d'amour, de câlins, de premiers sourires... tout va se passer en même temps. Et c'est là tout le défi !L'auteure, maman de jumeaux adolescents, vous guide avec humour et bon sens, sans dramatiser ni rien occulter des difficultés à venir. Parce qu'elle est déjà passée par là, elle distille conseils avisés et retours d'expériences pour que votre parcours du combattant soit (presque) facile... De la grossesse à l'adolescence, vous aurez ainsi une vision complète et fidèle de l'aventure !Les illustrations de Marygribouille donnent vie à cet incroyable mélange de joie et de surprises.

  • Le pamphlet contre la mort se regarde comme quand on contemple longtemps un cercueil et qu'on imagine quelqu'un dedans. Dans ce livre, le cercueil sera le cerveau de toute l'histoire d'un type en dedans, avec sa vie, ses pensées, ses colères, ses amours, ses rêves et ses héros bas de plafond. Tout ça qu'il a voulu brûler par l'écrit. Tous les papiers du type qu'on imagine dans le cercueil. Toutes les paroles et ses manifestes qui l'ont traversé ces derniers temps et qui sont consignés, ici, dans cette cervelle de papier. Une cervelle pamphlétaire.

  • À ma grande surprise, je suis restée à Los Angeles une année de plus ! Entre soirées animées, nouvelles amitiés et rencontres mystérieuses, ma vie a été bouleversée par quelques imprévus. Alors que mon père refait surface, je me lance dans un projet colossal : écrire un scénario que j'espère réaliser un jour. Mais je suis vite rattrapée par ma vie amoureuse qui n'est pas des plus tranquilles... Heureusement, mes amies sont toujours à mes côtés pour me conseiller et me guider ! À moins que je ne suive mon instinct... Mais, chut... Je ne vous en dis pas plus, tout est dans mon journal !Retrouvez Violet sur son blog : www.violetsdiary.com et sur sa page Facebook. Elle y tient une chronique de sa vie quotidienne à LA.

  • Dans l'Âge de l'Ignorance, aux temps préislamiques, les Arabes comprirent que le langage, comme les nombres, était infini. Les poètes-guerriers du désert, passionnés par les formes, les femmes et le vin, entreprirent alors désespérément de raconter des histoires, toutes les histoires, d'écrire pour fixer le cours du temps. Sept poèmes des plus parfaits furent suspendus à la Pierre Noire de La Mecque.
    Mais il existe un huitième poème, inconnu jusqu'à ce jour, qui le résume et les contient tous. Il rapporte la quête du héros al-Gatash poursuivant la belle Layla à peine entrevue au campement d'un soir. Au milieu des guerres sans merci, en butte aux maléfices d'une sorcière et à l'obstination d'un redoutable rival ambidextre, il devra tenter de résoudre l'énigme de Qaf pour gagner sa promise.

    Alberto Mussa réitère dans ce livre ludique le geste antique des Bédouins. Il réinvente la mythologie arabe, les légendes d'Aladin, de Shéhérazade ou même de Pythagore et de Jésus ; tel Borges face à l'infini, il affronte les ruses de la fiction dans un roman d'aventures épiques bâti comme un conte des origines - de la littérature.

  • "CHEMINS VIVANTS » est un recueil né du croisement de deux routes : celle de l'auteur (Serge De La Torre) et celle de l'artiste (Alvaro De Taddéo).
    L'auteur réunit ici des nouvelles écrites ces dernières années. Il y associe des poèmes qui dialoguent librement avec les oeuvres picturales d'Alvaro de Taddéo[1]. Dans ce recueil, aucun texte, qui ne soit né d'une émotion, d'une expérience vécue ou d'un sentiment d'irremplaçabilité des personnages.
    Explicitement ou en filigrane, l'« être humain » y est montré dans ses grandeurs et plus souvent encore ses limites. Qu'ils témoignent, éveillent ou mobilisent...
    Les textes se rapportent tantôt à des temps réels, présents ou passés, à des lieux connus, mais d'autres fois à des lieux étrangers ou purement imaginaires : qu'importe, ils se regroupent en chemins pour dessiner une direction finale, un pied de nez où triomphe parfois l'humour, l'art ou la mort.
    Ce livre est nourri tout entier de trois approches artistiques et techniques conjointes :
    oCelle du poète qui use notamment de la musicalité et de la polysémie de la matière linguistique,
    oCelle du nouvelliste (qui, dans la rigueur de la structure du récit, veut rendre sensible un destin, un message éclairant, même si sous-jacent au texte),
    oCelle enfin d'un créateur d'images et de tableaux . Tou(te)s nourrissent et complètent les textes. Des liens hypertextes renvoient à la galerie artistique de l'artiste-peintre suisse, illustrateur de la version papier du recueil « Chemins vivants »
    « Il faut suivre ces images qui naissent en nous-mêmes, qui vivent dans nos rêves, ces images chargées d'une matière onirique riche et dense. »
    A cela tu es invité lecteur, si tu le veux!
    A la suite de Gaston Bachelard et de l'auteur.

  • Peter Sullivan, professeur de littérature, a consacré de nombreux écrits à Lord Byron. Lorsqu'il meurt mystérieusement, l'un de ses confrères hérite de ces textes demeurés inédits. Tandis que la carrière littéraire de ce dernier s'essouffle, il trouve un nouvel élan en s'improvisant détective littéraire : il met de l'ordre dans les manuscrits, en décrypte les sous-textes et entreprend de sonder les vies tumultueuses de Peter Sullivan et de Byron lui-même.

    Au fil de cette enquête littéraire à deux voix, Amours d'enfance entraîne le lecteur dans un questionnement sur l'identité d'un auteur et les sources de ses créations.

    « Un cycle littéraire adroit, énigmatique [...], l'un des projets fictionnels les plus fascinants de ces dernières années. » The Independent

  • Armand, vigneron bourguignon, tombe le 16 avril 1917, premier jour de l'Offensive Nivelle au Chemin des Dames, le visage lacéré par l'acier brûlant d'un éclat d'obus.

    Il n'en sort vivant que grâce au courage héroïque d'Eugène, le camarade illettré dont il rédige et lit le courrier depuis des mois. 

    Courriers auxquels Armand ajoutait des post-scriptum qui vont lui faire découvrir Angèle, une femme qui va bouleverser sa vie. La guerre va cruellement malmener la vie de ces êtres meurtris tant dans leur âme que dans leur chair : poilus à la « gueule cassée » délaissés par l'état, soldats rebelles fusillés pour l'exemple, orphelins de guerre égarés et amants désespérément séparés.

    Un armistice n'est qu'un cessez-le-feu. La vraie paix, celle de l'accalmie des souffrances et des passions, viendra avec le temps, grâce à quelques hasards heureux, des réhabilitations tardives, des deuils et des retrouvailles inespérées quelques décennies plus tard. 

  • Malgré ses études universitaires, Sabrina est femme de ménage pour une agence de location saisonnière à Campofelice di Roccella, dans la province de Palerme en Sicile. Elle partage ses journées entre ses aspirateurs, l'homme avec qui elle vit, leur famille respective et les traditions religieuses. Son avenir semble tout tracé : une vie de couple banale, des enfants et puis l'ordinaire... Jusqu'à ce jour ensoleillé et chaud de juillet qui voit arriver ce mystérieux locataire ! Des vagues déferlent alors sur sa petite vie tranquille, la ballottant comme une coque de noix entre Campofelice di Roccella, Cefalù et les îles Éoliennes. Elles l'entraînent dans un tourbillon de sentiments passionnés à la découverte d'un érotisme éblouissant ! Sa folie amoureuse semble vouée à l'échec avec la fin des vacances. Mais la vie réserve bien des surprises !

  • "Nous courions comme des fous dans cette ville endormie", ainsi commence ce roman bouleversant, déroutant, course éperdue à la fin tragique, dans un voyage au bout de la vie. Commencé dans une Ville où l'on peut reconnaître Lille, il se poursuit dans une Île où l'on peut reconnaître Belle-Île en mer, d'un huis-clos, l'autre, mais peu importe les lieux. Il commence dans l'après-guerre, dans les années 68, et fait se croiser et se rencontrer quantité de personnages improbables ou réels, désignés par une initiale ou un sobriquet, suivant leur degré d'intimité avec les narrateurs. Dans une multitude de situations dont beaucoup auront la conviction de les avoir vécues, tout ce monde est sur une route, sur la route, sur des routes qui se croisent sur fond de musique, d'alcool, de sexe, dans les bistrots, les piaules, les ateliers d'artistes ou au travail, avec enthousiasme, joie de vivre ou spleen et désespoir, dans de grands ou petits débats et ébats. Dans ce roman sans intrigue et sans héros, l'histoire se construit imperceptiblement par petites touches, rencontres successives en un tableau pointilliste et surréaliste, abordant au passage de grands sujets sérieux. La langue est utilisée dans toutes ses possibilités du grand classicisme au patois lillois, avec des images poétiques, des envolées lyriques. Un roman inclassable hors des chemins actuels.

  • Chaque année qui passe le confirme un peu plus : Pierre Jean Jouve (1887-1976) est l'un des plus grands poètes et romanciers français du XXe siècle. Son oeuvre poétique, d'une haute exigence, se double d'un ensemble de romans qui, de Paulina 1880 au Monde désert, sont devenus des classiques.
    Mais qui était Jouve ? Premier écrivain en France à recourir à la psychanalyse, il a revendiqué haut et fort dans En miroir la nature autobiographique de son oeuvre. En fait, réalité et fiction s'entrelacent étroitement dans son mythe personnel.
    Le livre de Jean-Paul Louis-Lambert se présente comme une enquête quasi policière (une fiction détective, dit l'auteur) pour retrouver les éléments qui ont permis l'édification de ce mythe, avec son singulier cortège de figures féminines. Rencontrée en 1909 puis en 1933, Lisbé est une troublante créature érotique stigmatisée. Chantée en 1935 et 1936, Hélène de Sannis est la sublime initiatrice qui meurt pour accoucher de l'artiste. Sont-elles les héroïnes d'une histoire ? d'un mythe ? d'un roman ? Plongé dans ses fantasmes en fusion, Jouve a recréé ses amours avec la femme-mère Caroline, la femme-soeur Andrée, d'intrigantes amies, et avec Blanche Reverchon, la femme qui est tout à la fois la mère et la soeur, une amante adultère et une épouse dévouée, une mystique discrète et une psychanalyste qui a rencontré Freud.
    C'est cette mystérieuse galaxie qu'explore cet essai-enquête documentaire qui constitue aussi une lumineuse introduction à la lecture de Jouve.

    Jean-Paul Louis-Lambert, naguère professeur dans un grand établissement scientifique de la Région Parisienne, est un lecteur, amateur d'objets culturels, littéraires et artistiques. Il a contribué à de nombreuses revues (Esprit, La Revue des Revues, L'Atelier du roman, Loxias, Quarto...) et aux sites Poezibao, Brasil Azur et Le Nouveau Recueil. En collaboration avec la Société des Lecteurs de Pierre Jean Jouve, il a créé et anime le site www.pierrejeanjouve.org.

  • Un journal intime qui mêle amour, amitié, suspense et jalousie dans les studios de Hollywood !Violet continue son enquête sur son père et se retrouve en stage dans les studios de Hollywood : un été qui s'annonce mouvementé pour notre jeune héroïne.Retrouvez Violet sur son blog : www.violetsdiary.com et sur sa page Facebook. Elle y tient une chronique de sa vie quotidienne à L.A.

  • Cette fiche de lecture sur les nouvelles d'Histoires extraordinaires d'Edgar Allan Poe propose une analyse complète :
       o une présentation des nouvelles
       o une analyse des axes de lecture de l'oeuvre
    À propos de FichesDeLecture.com :
    FichesdeLecture.com propose plus 2500 analyses complètes de livres sur toute la littérature classique et contemporaine : des résumés, des analyses de livres, des questionnaires et des commentaires composés, etc. Nos analyses sont plébiscitées par les lycéens et les enseignants. Toutes nos analyses sont téléchargeables directement en ligne. FichesdeLecture est partenaire du Ministère de l'Education.
    Plus d'informations sur www.fichesdelecture.com 

  • Cette fiche de lecture sur Andromaque de Racine propose une analyse complète de l'oeuvre : 
       o un résumé d'Andromaque
       o une analyse des personnages
       o une analyse des axes de lecture
    Appréciée des lycéens, cette fiche de lecture sur Andromaque a été rédigée par un professeur de français.
    À propos de FichesDeLecture.com :
    FichesdeLecture.com propose plus 2500 analyses complètes de livres sur toute la littérature classique et contemporaine : des résumés, des analyses de livres, des questionnaires et des commentaires composés, etc. Nos analyses sont plébiscitées par les lycéens et les enseignants. Toutes nos analyses sont téléchargeables directement en ligne. FichesdeLecture est partenaire du Ministère de l'Education.
    Plus d'informations sur www.fichesdelecture.com 

  • L'amour ponctue nos vies, bouleverse nos âmes, transforme nos coeurs. Mais quand vient le moment de déterminer lequel est réellement ineffaçable, la question se complique. Car bien qu'universel, l'amour est surtout multiple. Qu'il soit intellectuel, passionnel, amical, culturel ou platonique, il peut se manifester pour une personne, un animal, un loisir, un lieu, un pays ou encore un objet.
    De l'amour parental à la passion artistique, de l'attirance impossible à l'ardeur des émotions naissantes, les quarante auteurs de ce recueil ont relevé le défi de raconter leur amour inoubliable. En exprimant ce sentiment impérissable, ils se dévoilent dans des textes touchants, nostalgiques, rayonnants ou, parfois même, dramatiques.
    Par le récit de ces amours diverses et variées, nous sommes à notre tour amenés à réfléchir aux passions qui ont marqué nos vies, à faire le bilan de nos sentiments les plus riches et les plus puissants.

    «Pour se raconter III» est le résultat d'un concours de création littéraire initié par les Éditions David à l'automne 2013 dans le but d'inciter la population francophone de l'Ontario à prendre plaisir à lire et à écrire en français. Il s'agit là du troisième recueil de la série, qui fait suite aux «Souvenirs d'enfance» (2014) et aux «Parcours identitaires» (2015).

  • Bien qu'il soit, au sens strict, la suite de L'Indonésienne, Singapore maid, (La Rémanence, 2015), La Prisonnière de Rikers Island, le second roman de Pierre-Alain GASSE, se lit sans aucune difficulté de manière indépendante.
    On y retrouve le personnage attachant de Ratih Suharto, la jeune « maid » indonésienne injustement expulsée de Singapour.
    Elle vient de prendre un nouveau départ, sentimental, familial et professionnel, quand sa vie opère un tournant inattendu.
    Le roman alterne des extraits du journal intime de Ratih avec le récit des événements, les uns heureux, les autres dramatiques, qui vont découler de ce rebondissement.

  • Cassel mai 1213
    Foulque, drapier flamand, échappe avec sa famille à l'incendie de sa ville sur ordre de Philippe-Auguste. Bien que jetés sur les routes avec quelques hardes, deux adolescents et six moutons, à la recherche d'une cité plus sûre, l'adversité ne viendra pas à bout de l'humanité des deux amis drapiers qui se sont promis de se rendre à Compostelle. Au hasard de leur périple qui les conduit dans un premier temps à Amiens, des marginaux comme un mendiant en errance, un jeune apprenti brigand ou encore une jeune pensionnaire de la maison publique viendront grossir leur groupe et contre toute attente, intégrer leur famille, dans une société médiévale semée d'embûches. La route est longue jusqu' à Compostelle et la tentation du crime est grande !
    La Persévérance du moineau, chronique d'une famille de drapiers aux prises avec l'Histoire, entre cruauté et superstitions, réussite économique et entraide chrétienne, met le focus sur la capacité des personnages à embrasser une nouvelle existence, à l'encontre de tout déterminisme social, pour peu qu'ils adoptent la persévérance du moineau se nourrissant à travers les sols gelés.

  • L'Elfe Jehor, scribe du dieu Eïnar, n'apprécie pas de voir le multivers figé par la décision du dieu créateur d'opérer la Scission des Mondes. Il veut reprendre l'Histoire là où le dieu endormi l'avait laissée et pour ce faire, va jouer avec la cupidité des Hommes en volant le livre sacré, La Chronique Insulaire.Dans les terres enneigées de Kurstanie, le Jarl Freyrar entraîne ses hommes dans les anciennes grottes des Trolls lycanthropes : Depuis que la Reine Blanche est venue lui parler en songes pour lui révéler que son destin était de trouver le coffret d'or, celui-ci n'a de cesse de parcourir le monde d'en-bas pour retrouver le mystérieux artefact.Pendant ce temps, dans le désert d'Orkaz, Ankhen, le gardien du Sommeil de la Reine, voit une immense créature ailée le survoler et comprend qu'il s'agit du signe qu'il attendait depuis tant d'années...

empty