Editions Universitaires

  • Une réflexion incontournable sur les soins palliatifs pour éclairer les débats actuels sur la fin de vie.Une réflexion incontournable sur les soins palliatifs pour éclairer les débats actuels sur la fin de vie.Jean-Frédéric Poisson, très actif dans le débat politique sur la fin de vie, signe ici un essai clair et grand public pour comprendre et découvrir le sens et la valeur des soins palliatifs pour notre société.

    « J’ai souhaité retracer l’histoire des soins palliatifs et de leurs références éthiques, et aussi religieuses, en montrant qu’il a toujours été difficile, en tout temps, de faire leur juste place aux mourants. J’ai compris qu’il faut sans cesse rappeler la médecine à ses obligations d’origine, et la science à sa modestie, en particulier lorsqu’elle fait croire à l’homme qu’il peut s’affranchir de la mort. J’ai découvert le formidable trésor d’humanité qui se dévoile dans l’accompagnement des mourants, et tenté de montrer que ce trésor est sans cesse à protéger. Alors que se profilent en France de nouveaux débats sur la fin de vie, il est essentiel que tous prennent part à la défense et à la promotion des soins palliatifs, comme une des plus belles preuves de fraternité. Puisse ce livre aider tous ceux qui souhaitent travailler à cette belle cause. »

  • Depuis plusieurs années affluent dans les classes de seconde des élèves plus nombreux. Élèves nouveaux, élèves autres, élèves divers, élèves en échec aussi parfois. Comment faire face ? Les auteurs de cet ouvrage, enseignants d'un lycée de province, sans aucune formation initiale à la recherche en Sciences de l'Éducation, sont persuadés de la nécessité vitale pour le lycée de répondre à ce défi. Ils sont persuadés aussi que tout est à inventer sur le terrain, dans une collaboration de tous, élèves, parents, administrateurs, chercheurs, professeurs. Depuis 1983, dans le cadre d'un « projet de recherche spontanée », et, à partir de 1985, avec l'appui du Laboratoire des Sciences de l'Éducation de l'Université François-Rabelais de Tours, ils ont cherché des moyens de transformer leurs pratiques, en prenant comme objet de leur recherche et de leur formation, la parole des élèves. Ce livre ne propose pas un modèle. Il se veut témoignage de ces quatre années de leur aventure collective et du savoir relatif et partiel qu'elle leur a permis de se construire à propos de leur terrain, et des préoccupations des élèves de leurs cinq classes de seconde. « Écho » est le nom que s'est donné l'équipe de recherche spontanée du Lycée Alain-Fournier de Bourges pour publier le témoignage de son expérience pédagogique. Ont participé à cet ouvrage : Danièle Audrain, professeur de Sciences Économiques et Sociales Gérard Boursier, Proviseur adjoint Marie-Louise Demoulin, professeur de Lettres Classiques Francis Pichon, professeur d'Allemand Martine Rebuffat, professeur de Lettres Modernes Simone Rygiel, professeur de Lettre Modernes Rose Syty, professeur d'Espagnol Anne-Marie Tauveron, professeur de Lettres Modernes Lyliane Verges, professeur de Lettres Modernes Jacques Vrain, professeur de mathématiques.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage aborde le problème de l'autorité et, spécialement, celle de l'autorité paternelle. Car c'est le père qui, dans le couple parental, symbolise l'interdit du désir, et qui se trouve ainsi être le représentant de la LOI. Loi sans laquelle il ne peut y avoir de vie collective humaine. L'auteur s'efforce de montrer qu'avant toute culture et toute action éducative, existe une crainte ancestrale du père. Peur et agressivité culpabilisée, qui soumet inconsciemment l'homme à ceux qui détiennent l'autorité. D'où des altérations, et des abus possibles de l'autorité, lorsque celle-ci fait appel à cette culpabilité profonde qui puise dans « l'univers morbide de la faute ». L'auteur est ainsi amené à proposer une désacralisation de l'autorité sous toutes ses formes, afin de l'humaniser. Il envisage une refonte profonde de la relation éducative, aussi bien dans la famille qu'à l'école, et à tous les niveaux sociaux.

  • Née au sein de controverses passionnées, l'oeuvre de Mélanie Klein s'inscrit aujourd'hui parmi les réalisations les plus remarquables, et les plus fécondes, de la psychanalyse. Des passions et des controverses, cette oeuvre hardie, originale, parfois excessive, mais surtout la personnalité hors pair de son auteur, ne pouvait qu'en susciter. Fort heureusement, la sérénité scientifique a succédé aux anathèmes, et l'on s'accorde à reconnaître unanimement le génie d'une pensée aux intuitions profondes et pénétrantes, même si cette reconnaissance n'exclut pas, à juste titre, l'esprit critique. Quelle que soit la position adoptée à l'égard de Mélanie Klein, on ne peut l'ignorer totalement, si l'on veut s'engager tant soi peu dans le monde phantasmatique de l'enfance.

empty