• Stop au contrôle

    Lise Bourbeau

    • Lizzie
    • 12 Mai 2021

    Et si votre relation à la nourriture vous permettait de mieux vous connaître ? Alors qu'il existe tant d'ouvrages de régime et de diète, ce livre unique en son genre va vous aider à changer votre relation à la nourriture et vous permettre de mieux vous comprendre. Vous réaliserez de quelle façon vous contrôlez votre alimentation et combien ce contrôle peut vous être néfaste. Vous apprendrez à reconnaître rapidement les blessures émotionnelles qui vous empêchent de bien vous nourrir. Par des techniques simples et accessibles, vous transformerez à jamais votre vie.
    Ouvrage précédemment paru sous le titre
    Écoute et mange. Stop au contrôle !

  • Que se passe-t-il avec Alexia ? Un jour elle chipote dans son assiette ; le lendemain, elle engouffre un gâteau au chocolat pour six. Elle ne mange plus rien à table mais elle dévore en douce des spaghettis crus. Une seule chose ne bouge pas : Alexia, 15 ans, hait Chloé, sa petite soeur de 12 ans. Chloé a renoncé à la faire changer d'avis à son sujet, elle préfère se faire la plus discrète possible. Qui sait, ça finira peut-être par s'arranger ? Depuis quelques jours, Alexia lui confie des secrets, à elle seule, et Chloé se surprend à penser qu'il suffirait de peu pour que sa soeur aînée l'accepte enfin... Si c'est le cas, Alexia prend un fieffé détour. Sa haine reste intacte, on dirait même qu'elle augmente. Mais qui déteste-t-elle le plus au monde : sa petite soeur ou elle-même ?

  • Une prestigieuse université féminine de la Nouvelle Angleterre dans les années 75. On conteste plus que jamais les valeurs bourgeoises sur fond de drogues, de cigarettes, d'art et de poésie. Gillian Brauer, 20 ans, brillante étudiante de troisième année, voudrait briller encore davantage aux yeux de Andre Harrow, son charismatique professeur de littérature, qui a décidé de faire écrire et lire en classe à ses élèves leur journal intime. Il n'octroie ses compliment qu'aux confessions les plus osées, ce qui génère surenchères malsaines et incidents ravageurs parmi des filles survoltées, avide de retenir l'attention – et plus – du maître.Tentatives de suicide, incendies inexpliqués, anorexie, somnifère, tous les éléments d'un drame annoncé sont réunis avec, dans un rôle d'une épaisseur glauque, la mystérieuse Dorcas, l'épouse – française – d'Andre, sculptrice, collectionneuse d'affreux totems. Et grande prêtresse de ces amours vénéneuses dont Joyce Carol Oates nous offre ici le récit haletant, à la morale superbement perverse.

  • Dites adieu à vos kilos émotionnels !
    Vous surprenez-vous parfois à grignoter sans avoir réellement faim ? Craquez-vous davantage pour certains aliments sous l'effet du stress, de la colère ou de la tristesse ? Avez-vous l'impression de perdre le contrôle lorsque vous succombez à une " petite faim " ? Si votre alimentation est étroitement liée à votre état émotionnel, alors ce livre est pour vous. Isabelle Huot et Catherine Senécal vous proposent de faire la paix avec votre corps et de transformer votre relation avec la nourriture, pour enfin vous libérer du cycle de la compulsion alimentaire. Fortes d'une grande expérience, elles ont développé des exercices, des astuces et des outils pratiques qui ont fait leurs preuves. En repensant votre rapport aux aliments, en renouant avec les signaux naturels de votre corps et en modifiant les pensées qui génèrent de l'anxiété, vous retrouverez enfin le bien-être que vous méritez tant !

  • Les sept péchés capitaux, ce n'est pas seulement de la théologie, c'est aussi de la littérature. Il fallait Cécile Ladjali, l'autrice de Corps et âme, pour nous raconter les délices et les délires mortifères de la gloutonnerie.
    "Marie se délecte d'admirer les participants en train de pétrir les pâtes, fouetter les crèmes, battre les oeufs, effiler les légumes, confire les fruits, concasser les noix, piler les poivres, cuire les sirops, griller les viandes, pocher les oeufs, paner les poissons, blanchir les sucres. Ce ballet la réjouit. Ce concert des goûts l'enchante. La concurrence entre les cuisiniers est rude. Et toujours déloyale.

  • Balèze

    Kiese Laymon

    " Profondément original et bouleversant, Balèze déconstruit tous nos préjugés sur la condition des Noirs aux États-Unis. " LA Times L'un des meilleurs récits de 2018 selon le New York Times
    Partant de son enfance dans le Mississippi, passée aux côtés d'une mère brillante mais compliquée, Kiese Laymon retrace les événements et les relations qui l'ont façonné. De ses premières expériences de violence et de racisme jusqu'à son arrivée à New York en tant que jeune universitaire, il évoque avec une sincérité poignante et désarmante son rapport au poids, au sexe et au jeu, mais aussi à l'écriture. En explorant son histoire personnelle, Kiese Laymon questionne en écho la société américaine ; les conséquences d'une enfance passée dans un pays obsédé par le progrès mais incapable de se remettre en question.
    Récit intime qui met en lumière les échecs d'un pays, Balèze est un formidable acte de défi et de courage.
    - Andrew Carnegie Medal for Non-Fiction

  • Un roman loufoque et inquiétant où s'entremêlent solitude et folie douce.
    Damián Lobo, quarante ans, vit à Madrid dans une solitude extrême depuis qu'il a perdu son emploi. Sergio O'Kane, son ami imaginaire, est son seul confident.
    Un jour, afin de faire un cadeau à Sergio, Damián vole une épingle à cravate, puis fuit dans les dédales d'un marché d'antiquités et se cache dans une grosse armoire en chêne pour échapper aux vigiles. Avant qu'il puisse en sortir, le meuble est acheté et aussitôt livré dans la chambre de Lucía et Federico, où Damian s'installe en se calfeutrant dans l'armoire. S'il veille à ce que sa présence passe inaperçue, Damián reste néanmoins de longues heures à observer les membres de la famille et s'occupe des tâches ménagères. Très vite, il prend goût à sa nouvelle existence de bon génie utile et bienveillant, mais osera-t-il un jour révéler son existence et sortir de sa cachette ?
    " Une fable morale et politique, irradiée d'humour. "
    El País

  • Le parcours inspirant d'une adolescente, anorexique, qui, aidée de sa famille et forte de nouvelles rencontres, va trouver les armes pour apprendre à accepter son corps.Julie-Anne a 15 ans quand ses parents la déposent dans un hôpital psychiatrique pour adolescents. Anorexique, son poids est trop faible pour qu'elle puisse mener l'existence d'une jeune fille de son âge dans le monde extérieur. Elle doit prendre 7 kilos pour pouvoir sortir de l'hôpital et surtout, retrouver sa famille.
    Commence alors pour elle un long parcours, "enfermée" dans cette unité d'hôpital psychiatrique pour adolescents. Il va falloir s'y faire et malgré tout, s'y amuser. Mais elle va surtout y trouver un tout nouveau sens à sa vie grâce à des rencontres, les échanges avec sa meilleure amie, et...une passion inattendue.

  • Un bébé régurgite, un enfant est obèse, un autre refuse la cuillère, une adolescente alterne anorexie et crises boulimiques, une femme anorexique en aménorrhée désire un bébé... L'alimentation est dès la naissance un enjeu majeur dans le lien intersubjectif parent-enfant. Manger, donner la vie sont au coeur des échanges humains, mais il arrive que ces actes ancrés autant dans l'intime de la relation que dans la culture fassent souffrir physiquement et psychiquement.

    Des psychiatres, pédopsychiatres et psychanalystes se sont réunis pour partager leur clinique.  Ils abordent, de manière spécifique, les troubles des conduites alimentaires (TCA), tels qu'ils se présentent à chaque étape de la vie dans leur dimension intrapsychique aussi bien qu'interpersonnelle et transgénérationnelle. Ils analysent les enjeux complexes de ces troubles quand la naissance rejoue les conflits infantiles des parents, les mettant face à leur propre subjectivité, et quand l'apparition de troubles chez l'enfant ou l'adolescent renvoie à l'exploration des fondements mêmes de notre construction d'être humain : le partage émotionnel, le portage corporel, le dialogue tonique, et bien sûr, au centre des interactions, la place majeure de la cavité primitive, la bouche, celle qui mange, absorbe, recrache, avale, goûte, parle, crie, se tait, embrasse... Entre besoin de nourrissage et plaisir oral, comment penser les aléas de ce qui nous fonde ?

    Ouvrage publié avec la WAIMH (World Association for Infant Mental Health) francophone.

  • « L'anorexie et la boulimie sont de plus en plus fréquentes », « Cela touche majoritairement les filles », « Les boulimiques sont grosses », « Ces troubles se déclenchent à l'adolescence », « Les anorexiques et les boulimiques refusent leur féminité et refoulent leur sexualité », « Les anorexiques et les boulimiques font vivre un enfer à leur entourage », « On n'en guérit jamais vraiment » ...
    L'auteur s'est intéressé très tôt aux troubles du comportement alimentaire et met ici son expérience de médecin au service des patients et de leur entourage pour expliquer, au travers de nombreux cas vécus, les origines de ces troubles et faire le point sur les différents traitements.

  •  « Je ne l'ai plus vue depuis des semaines.

    Un jour, elle est venue, croyant avoir rendez-vous avec moi. Elle s'était trompée de jour, d'heure, de semaine.

    Je n'étais pas là ce jour-là.

    Elle est repartie.

    Elle m'a sonné, longtemps après.

    Elle est là devant moi, à quelques mètres, et sa détresse m'affecte.

    Ça a recommencé. Ça recommence.

    Elle le sent. Elle le sait. 

    Moi aussi je le sais, puisque je suis à ses côtés depuis des années.

    Elle sait que je le sens. Et elle a raison. Je vois se rouvrir les abîmes sous ses pas. Le moment où ça bascule, ça dérape. Elle ne veut pas retrouver l'angoisse qui donne envie de mourir. Elle me scrute et elle pleure. Elle essaye de s'accrocher à mon regard et moi je sens qu'elle glisse. Je ne dis pas grand-chose. Mais c'est déjà trop. Est-ce que je serais comme ses collègues, à penser qu'elle devrait arrêter de travailler ? Elle me soupçonne tout à coup.

    Je lui propose qu'on se revoie demain.

    Elle accepte. » D. B.

    Dans des récits, sortes de croquis de séances, ou d'entre-séances, Danielle Bastien rend compte de son travail quotidien de psychanalyste. Elle restitue une atmosphère, donne du relief au désespoir, à la douleur, aux questions sans réponses des humains, femmes et/ou hommes qui s'adressent à elle. Avec Kate, Bill, Carmen et les autres, l'ouvrage nous fait découvrir les dimensions du féminin, du maternel et des couples qui sont au coeur de sa pratique psychanalytique.

    Mise en vente le 10 septembre 2015.

  • Dans les années 1970, l'anorexie et la boulimie ont fait une entrée fracassante dans l'espace public. Dès le départ, on leur suppose un fort ancrage social. Toutefois, les différentes disci-plines mobilisées autour de la question ne parviennent jamais vraiment à comprendre la teneur de la relation entre troubles alimentaires et société. Par l'examen d'une variété de discours scientifiques sur la dimension sociale de l'anorexie et de la boulimie, issus entre autres de la psychiatrie, de la psychologie, des gender studies et des neurosciences, l'auteure de cet ouvrage présente les diverses conceptions de l'individu et de son rapport à la société qui organisent cette littérature.

    L'un des principaux enjeux qui se présentent aujourd'hui consiste à penser ensemble les troubles alimentaires comme expérience intime et située ainsi que les traits dominants des sociétés contemporaines. Dans ce cadre, l'auteure se penche entre autres sur la relation entre le corps et la santé mentale pour dégager des pistes de réflexion qui pourraient permettre de lier l'intime et le social.

    Cet ouvrage intéressera les étudiants, les chercheurs et les intervenants. Il propose un état des savoirs sur la dimension sociale des troubles alimentaires, une analyse sociologique des représentations de l'individu et de la société imbriquées à ces discours et un examen des possibilités qu'offre l'intégration du corps vécu et ressenti à la sociologie de la santé mentale.

  • « Les adolescentes anorexiques m'ont toujours fasciné par leur authenticité et leur force de caractère. Mais, en raison de la complexité de leur situation, de l'attention qu'elles requièrent et du désarroi de leurs parents, toute intervention professionnelle est source de doutes et d'interrogations.
    Devant ces jeunes fi lles, j'ai considéré dès le départ que mon rôle premier était de les amener à se protéger et à reconstituer leur identité mise à mal. Et pour ça, il m'a toujours semblé nécessaire de créer un environnement thérapeutique dans lequel les patientes se sentent à l'aise et respectées dans leur individualité. Les contraindre à se soigner ne sert à rien. Chacune doit comprendre par elle-même l'importance et l'urgence de guérir.
    Je sais combien il est diffi cile de résister aux multiples approches coercitives : tout, dans le système de santé, y conduit. L'expérience démontre pourtant bien que ces méthodes blessent plus qu'elles n'aident.
    Les éléments essentiels d'une approche clinique humaine et efficace sont la qualité du lien qu'on établit avec les adolescentes et le temps qu'on est prêt à leur accorder. Après trente-six ans de pratique, je reste convaincu que cette approche est la bonne. »
    Jean Wilkins est médecin, pédiatre, spécialiste en médecine de l'adolescence et professeur titulaire à la Faculté de médecine de l'Université de Montréal. Il a fondé la section de médecine de l'adolescence au CHU Sainte-Justine en 1974, une première dans le milieu médical francophone, et
    il y a ouvert une clinique spécialisée dans les troubles de la conduite alimentaire.

  • Dans cet ouvrage, Arthur Leroy plonge dans l'imaginaire de l'adolescence. Il sonde les profondeurs de ce temps de métamorphoses corporelles et psychiques intense durant lequel l'individu se cherche et doit apprendre à tirer profit d'un nouvel imaginaire.
    Mais quelle place la société, la famille ou la thérapie accordent-elles à cet imaginaire ? Comment appréhender ce concept tour à tour séduisant et menaçant ? Est-il notre allié ou l'ennemi de notre raison ? Comment peut-il constituer un levier thérapeutique ?
    D'Anne Frank au Seigneur des anneaux, en passant par Gossip Girl, Arthur Leroy explore le lien entre imaginaire, sexualité, fantasme et réalité. En s'appuyant sur la littérature, le cinéma et la télévision ainsi que sur de nombreuses vignettes cliniques, l'auteur met en lumière l'imaginaire comme un réservoir vitalisant et évolutif dans cette étape de remaniements intenses. Il en décrit également ses limites, selon l'histoire et les traumatismes du sujet.
    Un ouvrage stimulant pour tous professionnels confrontés à la clinique adolescente et tous parents cherchant à mieux comprendre et accompagner les bouleversements de la puberté.

  • Où puise-t-on sa force pour grandir lorsque la mort surgit à l'aube de la vie ? À seulement quelques semaines, un bébé perd accidentellement ses parents. Sa jeune existence en est bouleversée à tout jamais. Elle raconte. Quelques années après, elle est devenue une petite fille et continue à chercher partout ses parents, ne pouvant se satisfaire de l'explication des adultes : « Tes parents sont au ciel ». C'est l'histoire de cette quête qui est celle de sa vie tout entière. Tant de choses extraordinaires en surgissent : une force de vie qu'elle puise dans ses ressources intérieures et dans la créativité qu'elle déploie. Bien plus tard, à l'âge adulte, le travail de deuil se poursuit.

  • Jamais dans l'histoire de l'humanité, le contrôle de la masse pondérale n'a été si problématique. Les adolescents n'ont jamais compté autant d'obèses et paradoxalement d'anorexiques. On suspecte de plus en plus l'industrialisation à outrance des habitudes alimentaires d'être à l'origine de cette détérioration de la santé publique. Les gens ne savent plus se nourrir. Ils ne savent pas non plus à quels saints se vouer. Les gourous de l'alimentation se succèdent les uns après les autres, chacun apportant sa théorie inédite et sensationnaliste. Romain Gagnon, ingénieur et gastronome, aborde le sujet de la nutrition avec un biais à la fois original et typique de sa profession. Pour apprendre à s'alimenter convenablement, l'homme moderne ne devrait-il pas investiguer du côté de la préhistoire ? Plus précisément, à quoi ressemblait l'assiette de l'homme du paléolithique, dernière époque avant l'apparition simultanée de l'agriculture et des maladies contemporaines comme l'athérosclérose et le cancer ? L'auteur utilise sa logique scientifique implacable pour échafauder des théories qui ne font pas toujours bon ménage avec les préjugés populaires. Les adeptes de son régime dit néopaléolithique parce qu'adapté à la gastronomie moderne, prétendent retrouver leur taille-santé sans se priver de nourriture, ni en quantité, ni en qualité. Plus important encore, ils rayonnent la santé et le bien-être.

  • Depuis qu'elle est née, Zee a un talent, ou bien une intelligence particulière. Elle perçoit des choses que personne d'autre ne perçoit. Zee entend ce que les gens pensent, ressent ce que les gens ressentent. À travers leur regard, Zee se voit elle-même, et cette vision la transforme. Parfois, Zee est la fille précoce de ses quatre adultes. Des fois Zee est un ado voyou de Brooklyn, New York, un ado qui joue du basket et s'attire des ennuis.
    Ses quatre adultes s'inquiètent, lui font passer des tests, mais Zee anticipe leurs craintes, et les déjoue. Petit à petit, Zee apprend à grandir et à se mouler aux attentes de la société et du regard des autres, au risque de se perdre elle-même.

  • Clarence Paradis, dix-neuf ans, mène chaque jour le même combat. Celui de camoufler ses désordres alimentaires. Ironiquement, elle est sur le point d'hériter du « Goût du Paradis », la pâtisserie de sa grand-mère. Face au dilemme de vaincre ses démons ou de sacrifier le rêve de sa grand-mère, elle part à l'autre bout du monde, en Nouvelle-Zélande, où elle croit pouvoir trouver le chemin de la réconciliation avec son corps.

  • Âgée de 25 ans, une jeune ingénieure dénude la maladie mentale dont elle souffre depuis des années et qui reste, encore aujourd'hui, si difficilement compréhensible : l'anorexie. Ce récit autobiographique appelle à la réflexion.

  • Qu'il s'agisse d'anorexies mentales "classiques", de conduites boulimiques avec ou sans vomissements, ou encore de manifestations atypiques, les troubles des conduites alimentaires (TCA) à l'adolescence sont de plus en plus d'actualité. De par leurs enjeux à cet âge, leurs conséquences médicales et leur pronostic lointain a priori réservé, ils méritent une détection précoce et un suivi patient, dans lesquels les intervenants de première ligne ont un rôle essentiel à jouer. Les difficultés habituellement rencontrées ne semblent pas tant relever des aspects techniques du diagnostic que sa nature même, ses nombreux paradoxes et peut-être surtout, de l'absence de marche à suivre bien définie.

    Cet ouvrage collectif, en grande partie inspiré de l'expérience clinique du service de médecine pour adolescents de Bicêtre, s'adresse d'abord aux médecins et soignants, également aux étudiants. A la fois complet et didactique, il apporte des éléments de compréhension et des repères pratiques dans un domaine passionnant mais souvent perçu comme délicat sinon frustrant en pratique courante. Savoir être, savoir-faire et savoir travailler en liaison sont ici d'autant plus nécessaires et complémentaires.

    Cette 4e édition entièrement revisitée comporte plusieurs nouveautés. Parmi celles-ci, outre les derniers critères du DSM-5, le lecteur appréciera le chapitre consacré aux anorexies mentales précoces, le récit d'une hospitalisation sous contrat, la thérapie familiale, les aspects médicoéconomiques des prises en charge. De nombreuses références bibliographiques ainsi que des vignettes cliniques complètent l'ouvrage.

  • Frédérique et Gabrielle sont comme deux soeurs. Elles se connaissent depuis le berceau. Premiers pas, premières classes... elles ont toujours tout fait ensemble.
    Mais à quinze ans, les choses changent. Alors que l'une vit son premier amour, l'autre souffre d'un mal qui la ronge. Le corps de Fred s'amenuise comme une peau de chagrin au fur et à mesure que sa volonté devient de fer. Ira-t-elle jusqu'à disparaître complètement ?

  • Tissé de souvenirs, de poésie et d'interrogations, ce récit nous livre un lourd témoignage. L'auteure y raconte sa jeunesse bouleversée par un croqueur d'enfants, un « Ogre » comme elle se plaît à l'appeler. Adolescence tourmentée, addictions diverses, troubles de la concentration, phobies, comportements autodestructeurs, suicides... telles ont été les conséquences dramatiques d'enfances traumatisées.
    De grandes interrogations traversent ce livre et traduisent une extrême solitude et un désarroi qui pourrissent une vie. Les enfants des Ogres se reconnaissent-ils entre eux ? Peut-on un jour oublier et recommencer une vie socialement et professionnellement quand, enfant, on a été croqué par un Ogre ? Comment et à qui parler de ce traumatisme ? Comment expliquer les comportements révoltants de certains proches, sourds et aveugles sur la réalité de la situation ?

  • « Lorsqu'Émilie avait frappé à la porte de M. pour la première fois, son seul motif consistait à oublier. Oublier tout, par la chair. Se sentir encore plus inhabitée qu'elle ne l'était déjà. Imbibée et engloutie par n'importe qui, dans l'espoir de s'y confondre, comme entravée. Émilie n'appartenait à aucun cercle, ne trouvait sa place nulle part. Quelquefois, de justesse, elle parvenait à l'oublier. Cela pouvait durer des jours et, avec un peu de chance, parfois des semaines. Mais inéluctablement, dans la rue, en allant chez le coiffeur, dans son lit ou ailleurs, les échos revenaient, cinq fois, dix fois. Vingt fois plus puissants.
    Émilie étouffant dans son propre corps, subissant incessamment la même sujétion : s'extirper de son crâne, peu importe dans quelle mesure. Elle se doutait du type de traitement auquel elle aurait droit si elle acceptait de suivre M. chez lui. Et c'était expressément ce qu'elle était venue chercher. Émilie devait sentir que son esprit, tout son être ne lui appartenaient plus. L'envie viscérale. Émilie avait besoin d'avoir mal. »

  • À l'occasion du décès de sa mère, Louise, la cinquantaine, revient à Sceaux, sur les lieux de son enfance. En rangeant, elle retrouve ses carnets de lycéenne. Leur relecture nous entraîne avec elle au creux de son adolescence durant les années 70, jusqu'aux événements douloureux qui l'avaient obligée à fuir le lendemain des résultats du bac. 
    Ce roman est une saga familiale où des personnages hauts en couleur s'entrecroisent, s'aiment et se déchirent. Parmi eux, une jeune fille, Sacha, source de toutes les fascinations pour l'héroïne. 

empty