• Just Kids

    Patti Smith

    • Denoël
    • 4 Janvier 2018

    C'était l'été où Coltrane est mort, l'été de l'amour et des émeutes, l'été où une rencontre fortuite à Brooklyn a guidé deux jeunes gens sur la voie de l'art, de la ténacité et de l'apprentissage. Patti Smith deviendrait poète et performeuse, et Robert Mapplethorpe, au style très provocateur, se dirigerait vers la photographie. Liés par une même innocence et un même enthousiasme, ils traversent la ville de Brooklyn à Coney Island, de la 42e Rue à la célèbre table ronde du Max's Kansas City, où siège la cour d'Andy Warhol. En 1969, le couple élit domicile au Chelsea Hotel et intègre bientôt une communauté de vedettes et d'inconnues, artistes influents de l'époque et marginaux hauts en couleur. C'est une époque d'intense lucidité, les univers de la poésie, du rock and roll, de l'art et du sexe explosent et s'entrechoquent.
    Immergés dans ce milieu, deux gamins font le pacte de toujours prendre soin l'un de l'autre. Romantiques, engagés dans leur pratique artistique, nourris de rêves et d'ambitions, ils se soutiennent et se donnent confiance pendant les années de vache maigre.
    Just Kids commence comme une histoire d'amour et finit comme une élégie, brossant un inoubliable instantané du New York des années 60-70, de ses riches et de ses pauvres, de ses paumés et de ses provocateurs. Véritable conte, il retrace l'ascension de deux jeunes artistes, tel un prélude à leur réussite.

  • à l'ombre des jeunes filles en fleurs

    Marcel Proust

    • Gallimard
    • 22 Août 2019

    "Tout d'un coup, dans le petit chemin creux, je m'arrêtai touché au coeur par un doux souvenir d'enfance : je venais de reconnaître, aux feuilles découpées et brillantes qui s'avançaient sur le seuil, un buisson d'aubépines défleuries, hélas, depuis la fin du printemps. Autour de moi flottait une atmosphère d'anciens mois de Marie, d'après-midi du dimanche, de croyances, d'erreurs oubliées. J'aurais voulu la saisir. Je m'arrêtai une seconde et Andrée, avec une divination charmante, me laissa causer un instant avec les feuilles de l'arbuste. Je leur demandai des nouvelles des fleurs, ces fleurs de l'aubépine pareilles à de gaies jeunes filles étourdies, coquettes et pieuses. "Ces demoiselles sont parties depuis déjà longtemps", me disaient les feuilles."

  • D'un cheval l'autre

    Bartabas

    • Gallimard
    • 3 Juin 2021

    « Il y a dans son regard de la compassion, celle des chevaux qui voient les pauvres hommes aller d'une comédie à l'autre. »

    Ils s'appellent Zingaro, Chaparro, Lautrec, Le Caravage... L'un fut sauvé in extremis de l'abattoir, un autre légué par un torero en déroute, un autre encore, racheté pour une poignée de pesetas à un maquignon véreux. Ces chevaux ont marqué la vie de Bartabas, célèbre fondateur du théâtre Zingaro. Grâce à leur complicité naturelle, il est devenu un écuyer d'exception, réalisant des prouesses qu'aucun artiste n'avait accomplies avant lui.
    Avec ce livre poignant, Bartabas nous entraîne dans les coulisses de ses spectacles et offre à ses compagnons de route leur plus beau tour de piste.

  • La collection disparue

    Pauline Baer De Perignon

    • Stock
    • 9 Septembre 2020

    « Tout a commencé avec une liste de tableaux griffonnée par un cousin que je connaissais à peine.  Sur ce bout de papier, des chefs-d'oeuvre impressionnistes, Renoir, Monet, Degas, exposés aujourd'hui dans les plus grands musées du monde, qui ont tous appartenu un jour à mon arrière-grand-père, Jules Strauss.Je ne connaissais rien de sa histoire, ni de sa collection disparue. Ces quelques mots notés à la hâte allaient changer ma vie, me conduire du Louvre au musée de Dresde, des archives de la Gestapo au Ministère de la Culture.Pendant trois ans, avec pour tout bagage ma curiosité et un goût prononcé pour les énigmes, je me suis lancée sur la trace de mes ancêtres, à la recherche de Jules Strauss, et d'une histoire qui ne m'a pas été transmise. Que s'est-il passé en 1942 ? Que restait-il de sa collection lorsque l'appartement familial fut perquisitionné par les nazis ?Je ne suis pas historienne de l'art, j'ai simplement voulu mener une enquête, policière et sentimentale, sur les traces de ma famille, juive, spoliée. »Un témoignage personnel où l'émotion grandit page après page : le lecteur accompagne Pauline Baer de Perignon dans ses découvertes, ses batailles, ses déceptions, et une forme de réconciliation. La démarche qui fonde ce récit, de l'Occupation à aujourd'hui, soulève des questions nombreuses et complexes : que faire des oeuvres qui ont traversé le chaos de l'Histoire ? Comment agir, lorsqu'on est simple citoyen, face à des législations sourdes ? Que comprendre du silence des générations qui nous ont précédé ?Enfin, et surtout, que nous transmet une oeuvre d'art à travers le temps, par sa grâce et sa fragilité ?Un premier livre captivant et nécessaire.

  • Les liaisons dangereuses

    Pierre Choderlos De Laclos

    • Le livre de poche
    • 23 Octobre 2012

    Edition enrichie (Préface, notes, variantes, dossier sur l'oeuvre, chronologie et bibliographie)La jeune Cécile Volanges quitte son couvent pour faire l'apprentissage du monde et épouser le comte de Gercourt, mais une de ses parentes, la marquise de Merteuil, entend profiter de ce projet de mariage pour se venger d'une infidélité que lui a faite autrefois Gercourt. Elle charge donc son complice, le vicomte de Valmont, de pervertir Cécile avant ses noces. Mais loin de Paris, dans le château de sa vieille tante, Valmont s'est de son côté mis en tête de séduire la dévote présidente de Tourvel, et une idylle bientôt se noue entre la « petite Volanges » et le jeune Danceny.
    Rien ne semblait destiner Laclos à la littérature, et Les Liaisons dangereuses, qu'il fait paraître en 1782, sont la seule grande oeuvre qu'ait achevée le capitaine et futur général d'artillerie. Le succès est immédiat, mais le roman, frappé de condamnation morale, cessera d'être réédité pendant une partie du xixe siècle. De Baudelaire à Giraudoux, de Malraux à Roger Vailland, ce sont des écrivains qui peu à peu l'imposent comme un chef-d'oeuvre que le cinéma va populariser. Il se peut que l'impeccable maîtrise de ce roman par lettres nous soit devenue lointaine : elle n'empêche pas qu'il sollicite encore nos rêves et nos fantasmes. 

  • Une Chambre à soi

    Virginia Woolf

    • Le livre de poche
    • 9 Septembre 2020

    « Une femme, pour être en mesure d'écrire, doit avoir de l'argent et une chambre à elle ; et cela, comme vous allez le voir, ne résout en rien le grand problème de ce qu'est la vraie nature de la femme et la vraie nature de la littérature. »Virginia Woolf interroge dans cet essai incontournable toutes les constructions historiques, économiques et sociales qui, au fil des siècles, ont empêché les femmes d'écrire, de penser et de créer avec la même liberté que les hommes. Avec un regard volontairement impertinent et résolument moderne, elle mène une réflexion remarquable sur « les femmes et la littérature », et nous livre un texte féministe intemporel et nécessaire.Traduction et notes de Sophie Chiari.Préface de Lauren Bastide.

  • Les optimistes

    Rebecca Makkai

    • Les escales éditions
    • 16 Janvier 2020

    Du Chicago des années 1980 au Paris d'aujourd'hui, une épopée puissante sur le pouvoir de l'amitié face à la tragédie.
    À Chicago, dans les années 1980, au coeur du quartier de Boystown, Yale Tishman et sa bande d'amis - artistes, activistes, journalistes ou professeurs... - vivent la vie libre qu'ils s'étaienttoujours imaginée. Lorsque l'épidémie du sida frappe leur communauté, les rapports changent, les liens se brouillent et se transforment. Peu à peu, tout s'effondre autour de Yale, et il ne lui reste plus que Fiona, la petite soeur de son meilleur ami Nico.Révélant un immense talent, Rebecca Makkai brosse le sublime portrait de personnages brisés qui, au milieu du chaos, n'auront pourtant de cesse de trouver la beauté et l'espoir.Lauréat de la Andrew Carnegie Medal et finaliste du National Book Award et du prix Pulitzer, Les Optimistes a déjà conquis des dizaines de milliers de lecteurs aux États-Unis et ailleurs." Rebecca Makkai met en lumière cette tragédie de l'Amérique moderne que beaucoupcherchent à oublier. Un roman habile, puissant et d'une grande beauté. " Chicago Review of Books" Un voyage saisissant... Rebecca Makkai livre une réflexion inoubliable, non sur la mort, mais sur le pouvoir de la vie. " Publishers Weekly
    Lauréat de la Andrew Carnegie Medal for Excellence in Fiction 2018
    Finaliste du National Book Award 2018
    10 Best Books of 2018 du New York Times

  • Cent ans de Laurelfield

    Rebecca Makkai

    • Les escales éditions
    • 14 Janvier 2021

    Une saga familiale ambitieuse et ludique sous la forme de poupées russes.1999 : Bienvenue à Laurelfield, vaste demeure du Midwest et partez à la rencontre de ses propriétaires ancestraux, les Devohr. Il y a Zee, une marxiste qui méprise la richesse de ses parents, tout en vivant dans leur maison avec son mari Doug ; sa mère Grace, qui prétend pouvoir tout savoir d'une personne en regardant ses dents ; et son beau-père Bruce, occupé à faire des réserves pour l'arrivée imminente de l'an 2000. Et puis il y a Violet, son arrière-grand-mère, qui se serait suicidée quelque part dans cette grande maison et dont le portrait est toujours accroché dans la salle à manger.
    1955 : Grace et son mari violent George emménagent à Laurelfield. Rapidement, elle remarque des détails étranges qu'elle considère comme des présages d'événements à venir. Sa vie commence alors à changer...
    1929 : Laurelfield est une colonie d'artistes hétéroclite et bohèmes où se retrouve la fine fleur de la création artistique de l'époque. Le petit groupe passe son temps entre poursuites artistiques et débauche sous les yeux du portrait de Violet Devhor, qui hanterait les lieux.
    "Une saga familiale [...] ainsi que le quotidien de ses habitants excentriques." (LH Spécial, 11/12/20)

  • Gatsby le magnifique

    Francis Scott Fitzgerald

    • Gallimard
    • 24 Septembre 2012

    S'il faut dire la vérité, Jay Gatsby, de West Egg, Long Island, naquit de la conception platonicienne qu'il avait de lui-même. Il était fils de Dieu - expression qui ne signifie peut-être rien d'autre que cela - et il lui incombait de s'occuper des affaires de Son Père, de servir une beauté immense, vulgaire, clinquante. Aussi inventa-t-il la seule sorte de Jay Gatsby qu'un garçon de dix-sept ans était susceptible d'inventer, et il demeura fidèle à cette conception jusqu'à la fin.

    Le chef-d'oeuvre de Francis Scott Fitzgerald paraît ici dans une traduction inédite.

  • Le Portrait de Dorian Gray

    Oscar Wilde

    • Le livre de poche
    • 26 Décembre 2012

    Edition enrichie (Introduction, notes, dossier sur l'oeuvre et bibliographie)«Au centre de la pièce, fixé à un chevalet droit, se dressait le portrait en pied d'un jeune homme d'une extraordinaire beauté physique, devant lequel, à peu de distance, se tenait assis le peintre lui-même, Basil Hallward, celui dont, il y a quelques années, la disparition soudaine a, sur le moment, tant ému le public et donné lieu à d'étranges conjectures.»
    Or Dorian Gray, jeune dandy séducteur et mondain, a fait ce voeu insensé : garder toujours l'éclat de sa beauté, tandis que le visage peint sur la toile assumerait le fardeau de ses passions et de ses péchés. Et de fait, seul vieillit le portrait où se peint l'âme noire de Dorian qui, bien plus tard, dira au peintre : «Chacun de nous porte en soi le ciel et l'enfer.»
    Et ce livre lui-même est double : il nous conduit dans un Londres lugubre et louche, noyé dans le brouillard et les vapeurs d'opium, mais nous ouvre également la comédie de salon des beaux quartiers. Lorsqu'il parut, en 1890, il fut considéré comme immoral. Mais sa singularité, bien plutôt, est d'être un roman réaliste, tout ensemble, et un roman d'esthète - fascinants, l'un et l'autre, d'une étrangeté qui touche au fantastique. 

  • La princesse de Clèves

    Madame De La Fayette

    • Le livre de poche
    • 9 Juillet 2012

    Edition enrichie (Introduction, notes, glossaire, chronologie et bibliographie)« La magnificence et la galanterie n'ont jamais paru avec tant d'éclat que dans les années du règne de Henri second », et c'est bien sur le théâtre de la brillante cour des Valois que se noue et se joue la passion de la princesse de Clèves et du duc de Nemours. Passion tacite, et qui ne s'exprime longtemps que par des signes : un portrait dérobé, la couleur d'un vêtement au tournoi, la soudaine émotion d'un visage. Passion tragique, aussi, dont la mort est la conséquence imprévue.
    Si La Princesse de Clèves, lors de sa parution en 1678, est le livre le plus immédiatement commenté de son époque, c'est que, sans rompre totalement avec le roman antérieur, il y introduit le souci de vraisemblance et de brièveté qui caractérise alors la nouvelle, et concilie de manière neuve narration et psychologie. Le premier des romans d'analyse ? Certainement. Mais simplement, aussi, un grand roman sans romanesque. 

  • Tamara par Tatiana

    Tatiana De Rosnay

    • Lizzie
    • 14 Avril 2022

    Le portrait d'une femme libre qui a traversé le XXe siècle.
    Talentueuse,
    ambitieuse,
    magnétique,
    arrogante,
    rebelle et
    artiste...
    Depuis qu'elle a posé les yeux, à 15 ans, sur une toile de Tamara de Lempicka, Tatiana de Rosnay n'a cessé d'être fascinée par son oeuvre et sa vie : au volant de sa Bugatti verte, la reine des Années folles y construit déjà sa propre légende, faite de scandales et de secrets, d'élégance totale et d'exils constants.
    Une vie plus grande que la vie, que la romancière restitue pour nous avec la passion intacte de son premier choc esthétique.

  • Léonard de Vinci Nouv.

    Léonard de Vinci

    Jean-Yves Boriaud

    • Perrin
    • 12 Mai 2022

    La seule biographie véritable du maître de la Renaissance.Lorsque l'on aborde la vie de Léonard de Vinci, deux écueils sont à éviter : placer l'artiste au-dessus de la condition humaine et en faire une sorte de génie aussi énigmatique qu'impénétrable ou, au contraire, réduire son existence à quelques épisodes incertains voire fantasmés de sa vie privée - comme sa prétendue sexualité débridée.
    Loin des idées reçues et légendes tenaces, cet ouvrage nous invite à emprunter le véritable parcours de Léonard, du petit village toscan de Vinci dans lequel il naît en 1452, à Amboise, en France, où il s'éteint en 1519. Tout en suivant ses progrès dans les nombreuses disciplines auxquelles il s'essaye (dessin, peinture, bronze, architecture, mathématiques, etc.), nous voyageons au coeur de l'Italie renaissante : nous découvrons l'atelier de Verrocchio, à Florence, dans lequel le jeune peintre fait ses armes ; nous visitons Milan, où il se met au service de la puissante famille Sforza ; à Rome, nous rencontrons les Médicis (le pape Léon X et le duc de Nemours) qui admirent et protègent ce polymathe hors du commun ; enfin, dans la vallée de la Loire, à la cour de François Ier, nous revivons les dernières années du maître.
    S'appuyant principalement sur des sources primaires - notamment les foisonnants Carnets du peintre -, Jean-Yves Boriaud se place ici en historien de l'art et analyse finement les conditions de réalisation des oeuvres magistrales de Léonard (
    Cène, Joconde, Saint Jean-Baptiste, etc.), mais aussi l'histoire de ses nombreuses productions inachevées (cheval des Sforza, portrait d'Isabelle d'Este...). Ainsi, il parvient à nous offrir le premier portrait fidèle et authentique de cette figure emblématique de la Renaissance.

  • Le roi chien

    Hideo Furukawa

    • Editions philippe picquier
    • 3 Février 2022

    Il existe une Iliade japonaise. Elle s'appelle le Heike Monogatari et conte la lutte des clans Minamoto et Taira au XIIe siècle, dont le point culminant fut la bataille navale de Dan no Ura.

    150 ans plus tard, Tomona, fils de pêcheur-plongeur, naît à Dan no Ura. Un jour, l'enfant et son père remontent l'épée sacrée qui avait été perdue lors de cette bataille. L'éclat divin de la lame tue le père et aveugle le fils.

    Tomona part pour la capitale où il devient joueur de biwa. C'est là qu'il croise Inuô, « le Roi Chien », enfant difforme et masqué qui pratique la danse.

    Dans cette suite inventée à l'épopée guerrière des Heike, aux violences et à la douleur endurées par les humains sont intimement tressées la puissance de l'art, de la danse, et ce qui en naît : la beauté.

    Né en 1966 dans la préfecture de Fukushima, Furukawa Hideo a commencé ses études littéraires à l'Université Waseda avant de travailler dans une maison d'édition. Il a reçu plusieurs grands prix littéraires et, en parallèle à l'écriture, il se produit dans des performances scéniques à mi-chemin entre théâtre, poésie et musique rock.
    Du même auteur : Ô chevaux la lumière est pourtant innocente ; Alors Belka, tu n'aboies plus ? ; Soundtrack.

  • Un mal pour un bien

    Danielle Steel

    • Presses de la cité
    • 6 Mai 2021

    Le bonheur surgit parfois là où on ne l'attend pas... Lors d'un stage dans une galerie parisienne, Isabelle McAvoy rencontre un riche Américain plus âgé qu'elle, qui vit reclus dans un château de Normandie. L'été qu'ils y passent a tout d'un rêve. Pourtant, lorsque Isabelle lui annonce sa grossesse, il met fin à leur histoire.
    De retour à New York, la jeune femme se fait une place dans le monde de l'art et se marie en espérant fonder un foyer stable. Mais après une cruelle désillusion, elle se retrouve mère célibataire pour la deuxième fois. Contre toute attente, la vie lui réserve alors une nouvelle surprise et une troisième fille.
    Des années plus tard, ses enfants, toutes très différentes, se sont éloignées et ont trouvé leur voie. Le temps est venu pour Isabelle de se réconcilier avec son passé et les secrets qui y sont enfouis. Mais ce qui devait être une épreuve rapprochera peut-être mère et filles comme jamais...

  • Station Eleven

    Emily St. John Mandel

    • Éditions rivages
    • 30 Août 2016

    Dans un monde où la civilisation s'est effondrée suite à une pandémie foudroyante, une troupe d'acteurs et de musiciens nomadise entre de petites communautés de survivants pour leur jouer du Shakespeare. Un répertoire qui en est venu à représenter l'espoir et l'humanité au milieu de la désolation.
    Le roman évènement de la rentrée littéraire, finaliste du National Book Award aux Etats-Unis, qui fera date dans l'histoire de la littérature d'anticipation.
    500 000 exemplaires vendus en Amérique du Nord, 150 000 dans les îles Britanniques.
    « Profondément mélancolique, mais magnifiquement écrit, et merveilleusement élégiaque. » George R. R. Martin
     « Mandel est capable de faire ressentir l'intense émotion d'existences fauchées par une époque terrible. » The New York Times

  • En 1845, Prosper Mérimée est déterminé à sauver Notre-Dame et décide de miser sur Eugène Viollet-le-Duc, un architecte qui n'a même pas son diplôme des Beaux-Arts. Le salut de la plus importante cathédrale de France repose sur les épaules d'un jeune homme inexpérimenté.

  • Manifesto

    Leonor Recondo (De)

    • Sabine wespieser éditeur
    • 10 Janvier 2019

    « Pour mourir libre, il faut vivre libre. » La vie et la mort s'entrelacent au coeur de ce « Manifesto » pour un père bientôt disparu. Proche de son dernier souffle, le corps de Félix repose sur son lit d'hôpital. À son chevet, sa fille Léonor se souvient de leur pas de deux artistique - les traits dessinés par Félix, peintre et sculpteur, venaient épouser les notes de la jeune apprentie violoniste, au milieu de l'atelier. L'art, la beauté et la quête de lumière pour conjurer les fantômes d'une enfance tôt interrompue. Pendant cette longue veille, l'esprit de Félix s'est échappé vers l'Espagne de ses toutes premières années, avant la guerre civile, avant l'exil. Il y a rejoint l'ombre d'Ernest Hemingway. Aujourd'hui que la différence d'âge est abolie, les deux vieux se racontent les femmes, la guerre, l'oeuvre accomplie, leurs destinées devenues si parallèles par le malheur enduré et la mort omniprésente. Les deux narrations, celle de Léonor et celle de Félix, transfigurent cette nuit de chagrin en un somptueux éloge de l'amour, de la joie partagée et de la force créatrice comme ultime refuge à la violence du monde.

  • Sur l'amour

    Charles Bukowski

    • Au diable vauvert
    • 3 Février 2022

    imaginons qu'une femme rencontre un homme
    parce qu'il écrit d'une certaine façon,
    il se pourrait que la femme lui suggère assez vite
    une autre façon d'écrire.
    mais si l'homme aime la femme en question,
    il continuera d'écrire à sa façon,
    et si l'homme aime le poème
    il continuera d'écrire comme il le doit,
    et si l'homme aime la femme et le poème,
    il sait ce qu'est l'amour
    deux fois plus que n'importe qui.
    je sais ce qu'est l'amour.
    ce poème est là pour le rappeler à ces dames.

    Insolent, franc, brut, parsemé d'humour et de sentiments, un recueil inédit des écrits du poète sur l'amour.

  • Musée animal

    Carlos Fonseca

    • Christian bourgois
    • 10 Février 2022

    À l'aube du nouveau millénaire, le conservateur d'un musée d'histoire naturelle du New Jersey reçoit une invitation d'une célèbre créatrice de mode. Fascinée tout comme lui par les formes cachées du règne animal - le camouflage et le subterfuge, elle lui propose de collaborer à une exposition mystérieuse alors même qu'ils entament une étrange relation.
    Sept ans plus tard, après la mort de la styliste, le conservateur récupère les archives de leur projet inabouti. Au cours d'une longue nuit d'insomnie, il trouve dans ces dossiers une série d'indices sur la véritable histoire de la famille de cette dernière ; un puzzle qui serpente d'Israël à la bohème new-yorkaise des années 1970, en passant par la jungle latino-américaine.
    Polyphonique et kaléidoscopique, Musée animal interroge les frontières instables entre l'art, la science, la politique et la religion.

  • Les femmes artistes sont trop méconnues : voici leur bio, illustrée et pleine d'humour ! Lorsque Michelle se rend au musée lors d'une sortie scolaire, elle est marquée par un fait accablant : très peu d'oeuvres y sont signées par UNE artiste. Les femmes ont-elles moins créé que les hommes ? Pourquoi connaît-on si bien Léonard de Vinci, Picasso et Michel-Ange... et très peu de femmes artistes ? Avec sa soeur Angèle, Michelle décide de mener l'enquête et réparer cette injustice. Apprête-toi à découvrir des oeuvres incroyables et le parcours de ces femmes talentueuses !
    Peinture, sculpture, broderie, photographie, de la Préhistoire jusqu'à notre époque contemporaine... Il y en a pour tous les goûts avec ce panorama documenté et haut en couleurs ! Et grâce aux illustrations BD, les personnages prennent vie pour t'emmener dans leurs ateliers.
    #balancetamuse #ilnyapasquedespeintres #lesfemmesaumusée

  • L'homme de Constantinople

    José Rodrigues dos Santos

    • Hervé chopin éditions
    • 2 Mai 2019

    La vie du mystérieux Arménien qui a régné sur le monde du pétrole et sur celui de l'art.
    Alors que l'Empire ottoman s'effondre et que les Arméniens sont persécutés, la famille du jeune Kaloust se réfugie à Constantinople.
    Le garçon, déjà connu pour son intelligence hors du commun, est émerveillé par la capitale
    du Bosphore et se pose pour la première fois la question qui allait le poursuivre toute sa vie :
    " Qu'est-ce que la beauté ? "
    Il ne sait pas encore qu'il va régner sur le monde naissant du pétrole, devenir l'homme le plus riche et le plus puissant de la planète... et le plus grand collectionneur de tous les temps.
    Inspiré de faits réels, L'Homme de Constantinople relate la vie extraordinaire du mystérieux Arménien, Calouste Gulbenkian, qui a changé le monde - et consacre définitivement J.R. dos Santos comme un auteur majeur des lettres portugaises et l'un des grands écrivains contemporains.

  • Artiste et penseuse féministe, Kate Millett (1934-2017) est une figure majeure de la seconde vague du féminisme aux États-Unis.Ses combats contre le patriarcat, le racisme, la guerre du Vietnam, la violence instituée, l'homophobie, l'enfermement sont liés aux mouvements américains de contestation des années 1960-1970, aux luttes de l'IRA en Irlande, des femmes lors de la révolution iranienne ou de l'antipsychiatrie.

    Parler d'elle, c'est aussi rappeler tout un pan de l'histoire féministe et sociale.

    Marie-Hélène Dumas est traductrice et essayiste. Elle a publié, notamment, Sylvia Pankhurst, féministe, anticolonialiste, révolutionnaire (Libertalia, 2019).

  • Quatre soeurs et les secrets de Paris

    Sophie Rigal-Goulard

    • Rageot editeur
    • 5 Février 2020

    Parisiennes, les quatre soeurs connaissent tous les secrets de la capitale... ou presque. Mais depuis que Lisa participe à un concours lancé par son magazine préféré sur Paris, elles traquent le moindre mystère dans les rues, les musées et sur les ponts. Bientôt, Lou affiche une attitude bizarre. Cacherait-elle quelque chose, ou quelqu'un  ? Quand Laure reçoit d'étranges SMS, le doute n'est plus permis. Paris recèle de multiples secrets, qu'il leur faut vite découvrir !
     
     

empty