• Vaccinez-vous contre la contagion des inepties ! La muraille de Chine est la seule construction humaine visible depuis la Lune. Les vaccins causent l'autisme. Nous n'utilisons que 10 % de notre cerveau. Il y a plus de naissances les nuits de pleine lune... Il n'y a pas de relation directe entre le degré de conviction que nous inspire une croyance et sa véracité. Nous sommes une espèce extraordinairement sociale. Faire confiance à l'autre fut favorable à la survie de nos ancêtres. Le revers est que nous sommes des victimes toutes désignées pour les tricheurs, menteurs, escrocs ou baratineurs. Et les énoncés vrais, prudents, intelligents, instructifs sont perdants face aux balivernes, sympathiques, excitantes, consolatrices. Le combat est inégal. C'est pourquoi nous avons besoin d'une science des balivernes, comme il existe une science des microbes pathogènes. Thomas C. Durand décortique la structure des fariboles pour nous en révéler les mécanismes. Il nous montre comment revigorer nos défenses critiques, sans rejeter complètement nos intuitions. Avec de nombreux exemples puisés dans l'actualité la plus récente et des expériences à faire soi-même. Déculpabilisant et plein d'humour.

  • L'interprétation théorique de l'intermédiation financière est assez récente. Ce n'est qu'à partir du milieu des années cinquante, sous l'impulsion de Gurley et Shaw, que les intermédiaires financiers sont pris en compte dans l'analyse économique. Depuis 1980 l'accent mis par la théorie sur l'imperfection des marchés a conduit à développer les avantages relatifs des intermédiaires financiers en matière d'information. Ce mémoire essaye de dresser un panorama de la nouvelle théorie des intermédiaires financiers qui a émergé lors de la dernière décennie. Celle-ci se scinde en deux branches : l'une étudie les intermédiaires en tant qu'assureurs de liquidité, tandis que l'autre se focalise sur les intermédiaires financiers en tant que producteurs d'informations. En particulier, les intermédiaires fournissent des crédits ou garantissent vis-à-vis du marché des activités, qui en raison d'asymétries d'informations, ne trouveraient en ayant recours au marché qu'un financement difficile. On pourra constater, ainsi, la place prépondérante que revêt l'information dans l'existence et le fonctionnement des intermédiaires financiers.

empty