Entreprise, économie & droit

  • L'interprétation théorique de l'intermédiation financière est assez récente. Ce n'est qu'à partir du milieu des années cinquante, sous l'impulsion de Gurley et Shaw, que les intermédiaires financiers sont pris en compte dans l'analyse économique. Depuis 1980 l'accent mis par la théorie sur l'imperfection des marchés a conduit à développer les avantages relatifs des intermédiaires financiers en matière d'information. Ce mémoire essaye de dresser un panorama de la nouvelle théorie des intermédiaires financiers qui a émergé lors de la dernière décennie. Celle-ci se scinde en deux branches : l'une étudie les intermédiaires en tant qu'assureurs de liquidité, tandis que l'autre se focalise sur les intermédiaires financiers en tant que producteurs d'informations. En particulier, les intermédiaires fournissent des crédits ou garantissent vis-à-vis du marché des activités, qui en raison d'asymétries d'informations, ne trouveraient en ayant recours au marché qu'un financement difficile. On pourra constater, ainsi, la place prépondérante que revêt l'information dans l'existence et le fonctionnement des intermédiaires financiers.

empty