• Paru en 1954
    Cécile a dix-sept ans et passe ses vacances d'été avec son père dans une villa louée au bord de la Méditerranée. Mais l'arrivée d'Anne vient troubler ce délicieux désordre.

  • Émilie et Charlotte sont les meilleures amies du monde. Quand les parents de cette dernière décident de la changer de collège, c'est une vraie catastrophe ! Elles vont alors tout tenter pour se retrouver de nouveau ensemble. Charlotte accumule les bêtises pour se faire renvoyer, tandis qu'Émilie élabore des stratégies compliquées pour que ses parents la changent de collège.

  • En 1979, Honecker, dirigeant de la RDA, et Brejnev, chef de l'U.R.S.S., se donnent un baiser sur la bouche. La photographie de ce "baiser de la fraternité socialiste" fait le tour du monde. En 2016, une artiste d'origine polonaise, Sonia, le reproduit en peinture. Une exposition de ses toiles sur ce motif doit ouvrir ses portes dans une galerie à New York. Or, deux toiles présentent des coulures sur leurs bords que Sonia souhaite effacer avant le vernissage. Elle les embarque dans un Uber. Mais... Patatras ! Elle les y oublie. S'ensuivent des péripéties rocambolesques pour tenter de les retrouver... Or, Uber est un mur infranchissable, inébranlable. Ben Lerner réussit le tour de force de poser des questions politiques à partir d'une histoire presque triviale : un baiser volé.

    Né en 1979 à Topeka dans le Kansas, Ben Lerner enseigne la littérature au Brooklyn College. Il est l'auteur de recueils de poèmes et de deux romans, parus en français chez l'Olivier : Au départ d'Arocha (qui lui a valu aux États-Unis le Believer Book Award) et 10 : 04. En 2017, les éditions Allia ont publié La Haine de la poésie.

  • Mort et déterré

    Jocelyn Boisvert

    • Fleurus
    • 12 Février 2021

    Yan Faucher, 14 ans, a la mort devant lui !Les zombies ne sont définitivement pas ce que vous croyez... Fauché par un poids lourd, mort et enterré mais toujours conscient, Yan croupit au fond de son cercueil sans cesser de cogiter. Le voilà transformé en zombie ! Mais pourquoi ne sombre-t-il pas dans le repos éternel ?Quand, par le plus grand des miracles, il parvient enfin à s'extirper de sa tombe, il n'a qu'un réflexe : retrouver sa famille ! Sauf que cette dernière a bien du mal à se remettre de la mort de Yan... ses parents sont au bord du divorce, son petit frère s'est replié sur lui-même et sa soeur aînée cultive colère et rancoeur. Yan doit à tout prix les aider à retrouver le goût de vivre ! Qui a dit qu'il fallait être vivant pour sauver sa famille ?Les zombies ne sont définitivement pas ce que vous croyez...

  • Elles sont quatre amies de toujours qui vivent à Madrid. Complices et inséparables, elles se connaissent sur le bout des doigts et se racontent tout. Vraiment tout. Surtout leurs histoires de coeur...
    Valeria, 27 ans à peine, commence à s'encrouter avec son compagnon de toujours - elle déprime ; Lola s'est entichée d'un super coup - mais il est fiancé ; Carmen est amoureuse d'un collègue, mais elle n'ose pas se lancer - elle est un peu complexée ; Nerea, la sainte- nitouche du groupe, vient enfin de rencontrer un homme à sa hauteur - mais...
    Tout bouge lorsque Valeria rencontre Victor, un homme ô combien séduisant ; lorsque Lola décide de réagir ; lorsque Carmen parvient à séduire son collègue et découvre que le nouveau petit ami de Nerea n'est autre que... son propre boss - qu'elle déteste ! Leur amitié survivra-t-elle à ce drame ?
    C'est drôle, c'est vif, ca pétille et ca passe aussi vite qu'une soirée entre filles. On s'est à peine embrassées qu'il est déjà l'heure de se quitter. À regret.

  • « J'enfile mes écouteurs et laisse mon esprit voyager au rythme de Could you be loved de Bob Marley. Dans la torpeur qui m'envahit, j'entends le ronronnement monotone de la voix de mon prof, M. Desombres : "Cette peinture d'une délicatesse infinie nous dévoile tout le romantisme lyrique, bien qu'atypique, d'un peintre, qui, des années 1876 à 1879, sans doute, avait le coeur et les pensées tournés vers la volonté de retranscrire des émotions palpitantes..." Je me réveille quatre heures après. Le chef de cabine annonce le début de la descente de notre avion vers l'aéroport de Buenos Aires où il est 11 heures du matin et où la température est de 27 degrés. »
    La suite des aventures de Jade au rythme du tango argentin. Entre la naissance des jumeaux, un mystérieux vol de tableau et les retrouvailles avec Gaspard... le coeur de Jade n'a pas fini de palpiter !

  • En 1994, Christophe Miossec, tout juste trentenaire, est révélé par Les Inrocks et J.-D. Beauvallet avec sa chanson « Non, Non, Non, Non (Je ne suis plus saoul) ». C'est dans un mélange de musique tendance rock acoustique et de chanson française que le public le découvre et l'adopte, le consacrant, aux côtés de Dominique A ou Arthur H, comme un des hauts représentants de la Nouvelle chanson française. Depuis son bout du monde brestois, il chante ce qu'il est et ce qu'il connaît, sur des albums aux titres clairs et crus (Baiser, Boire, À prendre). Il bâtit très vite son écriture au travers des petits riens d'une classe sociale prolétaire et des maux de son quotidien. Progressivement, ses textes directs et sans maniérisme s'universalisent, et il livre en 2018 son onzième opus : Les Rescapés.

    Thierry Jourdain, né à Rouen en 1979, travaille dans le milieu de la culture et de l'organisation d'événements artistiques en Normandie depuis 2004. En 2014, il fonde avec plusieurs amis l'association Equilibre Fragile avec laquelle il crée un micro label K7 puis une revue papier trimestrielle du même nom, consacrée à la musique, la photographie et la littérature. Il est l'auteur de plusieurs livres sur la musique (Elliott Smith, Bruce Springsteen, Dominique A).

  • - 53%

    "Je ne sais rien de mes origines. Je suis né à Paris de mère inconnue et mon père photographiait les héroïnes. Peu avant sa mort, il me confia que je devais mon existence à un baiser de cinéma."
    Photographe de plateau, le père de Gilles Hector a le don de pressentir chez les comédiens leurs moments d'abandon. Il sait saisir sur leurs visages une défaillance, une colère muette, la trace infime d'un incident de tournage. Après sa mort, Gilles hérite de sa sensibilité à la lumière, mais aussi de questions sans réponse. C'est alors qu'il retrouve Mayliss, croisée le jour de la mort de son père deux ans auparavant. Petit à petit, leur relation prend forme et Gilles vit à l'envers de sa vie...

    Éric Fottorino offre à son huitième roman des mots doux, presque fragiles, pour rendre hommage au cinéma, pour raconter un temps où l'amour peut encore apparaître comme un jeu risqué.

  • À l'heure où tant de couples divorcent, et où la quête de plaisir exerce une si grande fascination, peut-on encore croire en un amour épanouissant et durable ? Peut-on encore croire au mariage ? Il est étonnant de constater qu'aimer et être aimé en vérité, de tout son coeur et de tout son corps, demeure une aspiration profondément ancrée chez la plupart des jeunes, même s'ils n'osent pas toujours y croire. C'est d'abord à eux, mais aussi à tous ceux qui les entourent, que François de Muizon s'adresse dans cet ouvrage.L'intuition que le don de soi est un chemin d'accomplissement et de bonheur ne saurait être une simple utopie, une option à la carte. Inscrit comme un secret au plus intime de nos corps d'hommes et de femmes, ce don nous met en contact avec le mystère même de Dieu.

  • Il s'appelle Luke. Elle, c'est Leia. Comme dans Star Wars. Ils sont faits l'un pour l'autre. Sauf que c'est pas un film. C'est la vraie vie.
    Ils se rencontrent à la fac, à un cours de cinéma. Ensemble ils commencent l'écriture d'un scénario, ils apprennent à se connaître, ils tombent amoureux.Introverti et taciturne, Luke tente malgré tout ce qui les sépare de s'ouvrir au monde de Leia, sans jamais trahir le sien. Mais son histoire personnelle et son milieu le rattrapent quand son frère Mark sort de deux ans en prison. Mark, celui qui a fait voler en éclats leur famille... À l'université, Luke sent plus que jamais un fossé entre lui et les autres. Et si son histoire avec Leia n'y résistait pas ?"It's about love" parle de fierté, de vengeance, de la famille... et d'amour. Car à la fin, tout se résume à l'amour.

  • À 15 ans, Lilie Jutras n'a d'yeux que pour Alexis Séguin, le charmant judoka avec qui elle vit sa première relation amoureuse. Entre leur premier baiser, ses premiers beaux-parents et ses premières inquiétudes relationnelles, elle fera tout pour taire la douloureuse impression d'être... inintéressante. Depuis qu'elle a choisi d'enterrer son immense passion pour la musique, la jeune Gaspésienne ne sait plus qui elle est et ce qu'elle deviendra. Un jour à la fois, elle tentera de se trouver une nouvelle raison de se réveiller le matin, de renouer une amitié digne de ce nom avec son voisin Émile, d'identifier un sport dans lequel elle pourra exceller, de jongler avec les horaires de son premier emploi étudiant et, bien sûr, de survivre à ses parents!

  • Joséphine la grenouille est une rêveuse romantique. Coin-Coin, le prince charmant de ses rêves, lui donnera-t-il le baiser qui la transformera en belle princesse ?

  • « Connais-tu quelque chose de plus beau Que deux êtres enlacés A la face du monde Sous le ciel quotidien ? »

  • Le Chant d'un oiseau têtu est celui de l'adolescence en colère ou en nostalgie, ayant un culte pour « l'infini marin », les départs, les vagabondages dans leur référence à l'exil. Martin Zambaux évoque des luttes, une liberté chère à gagner et à défendre chaque jour, des débauches aussi, ce qui n'empêche en rien la présence de la Pureté perdue, qui s'identifie à l'éloge de l'Enfant innocent. Narcissisme et humanité vraie se conjuguent ici, dans des tons nuancés entre la chanson poétique et le poème, non sans de fortes images. « Je suis roi : tout ce que je sens m'appartient », s'écrie le poète. Ce beau cri gourmand porte la marque d'un tempérament et d'un talent, nouveau, généreux - d'ailleurs salué, dans une préface enthousiaste, par Charles Trénet.

  • Le récit poétique d'une vie.

  • Poèmes d'amour et pensées sentimentales.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • André Thérive écrivait un jour que l'on devrait inscrire au programme de nos lycées et facultés les oeuvres de Georges Armand Masson. Ses recueils de pastiches, « Le parfait plagiaire », « À la façon de », « C'est pas beau de copier », fourniraient pour les cours de littérature des exemples de dissection du style. Dans ses « Chorceaux moisis », cette cocasse légende des siècles qui obtint l'an dernier le prix Alphonse Allais, décerné par une compagnie de gens d'esprit, les professeurs d'histoire puiseraient une documentation, sinon orthodoxe, du moins absolument inédite. Tour à tour cruel et tendre, docte ou malicieux, Georges Armand Masson a pastiché ici les vieilles encyclopédies en définissant à sa manière les mots qui composent le langage des amants. Dans ce dictionnaire de l'Amour, qui naît avec le printemps on trouvera toutes les règles, et toutes les ruses de ce jeu, le plus vieux du monde. Vingt-six artistes, autant que de lettres dans l'alphabet, choisis parmi les plus célèbres peintres de la Femme, commentent l'ouvrage de leur crayon.

  • La série événement en ce moment sur Netflix !" Valeria, c'est drôle, c'est vif. Ça pétille et ça passe aussi vite qu'une soirée entre filles. "GalaLa quatrième et dernière saison des aventures de Valeria Si Valeria est amoureuse de Bruno, pourquoi n'arrive-t-elle pas à oublier Victor ?
    Carmen aurait-elle pris du poids pendant son voyage de noces ?
    Lola s'interroge : est-elle vraiment faite pour la vie de couple ?
    Nerea, elle, décide de se reprendre en main.
    Toujours aussi passionnée, Valeria...
    Comme toi !
    Inséparables, Valeria, Carmen, Lola et Nerea ne se cachent rien. Ce qui aidera Valeria à pimenter son dernier roman, auquel elle s'apprête à apporter la touche finale.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Ma vie a changé le jour où je suis partie vivre à Los Angeles. Hébergée par l'énigmatique Simon, j'ai donc fait ma rentrée en première à Albany High ! Et très vite, les choses se sont corsées ! Je suis tombée follement amoureuse du plus beau garçon du lycée, j'ai été aveuglée par la jalousie, j'ai failli perdre ma seule amie à LA et ensuite, j'ai dû résoudre le mystère Sarah Drake. Mais, chut... Je ne vous en dis pas plus, tout est dans mon journal !La note de l'éditeur : Il est rare d'éditer les écrits d'un auteur aussi jeune, 17 ans à peine. Mais la lecture de ce journal pas comme les autres, introspectif et plein de suspens, nous a convaincus de l'urgence de le publier. Et retrouvez Violet sur son blog : www.violetsdiary.com

  • Quels sont les signes qui démontrent qu'on devient peu à peu adulte ? Un permis de conduire et l'indépendance qui vient avec ?
    Une relation amoureuse qui traverse le temps et la distance ? Un premier drame majeur qu'on doit surmonter ? Lilie Jutras
    n'a pas encore seize ans, mais les évènements se bousculent dans sa vie et la poussent à vieillir d'un coup. Son amoureux
    habite maintenant à Montréal où il essaie de s'adapter à son nouveau quotidien ultra-exigeant d'élève-athlète. De son côté,
    Lilie entame sa quatrième secondaire, découvre des nuances insoupçonnées à l'amitié et tente de se relever de la mort d'une des rares personnes sur qui elle croyait pouvoir compter.

    « Parce que l'écriture de Larochelle est d'une grande sensibilité et d'une justesse adroite, cette lecture est un cadeau. » - Les Libraires, au sujet du tome 1

    « [...] un talent indéniable pour décrire les tourments relationnels, ceux qui sont réels et ceux que l'on se crée parfois. L'émotion et l'humour sont encore une fois au rendez-vous. » - Johane Mathieu, MatTV, au sujet du tome 2

empty