• Le dernier enfant

    Philippe Besson

    " Elle le détaille tandis qu'il va prendre sa place : les cheveux en broussaille, le visage encore ensommeillé, il porte juste un caleçon et un tee-shirt informe, marche pieds nus sur le carrelage. Pas à son avantage et pourtant d'une beauté qui continue de l'époustoufler, de la gonfler d'orgueil. Et aussitôt, elle songe, alors qu'elle s'était juré de se l'interdire, qu'elle s'était répété non il ne faut pas y songer, surtout pas, oui voici qu'elle songe, au risque de la souffrance, au risque de ne pas pouvoir réprimer un sanglot : c'est la dernière fois que mon fils apparaît ainsi, c'est le dernier matin. "Un roman tout en nuances, sobre et déchirant, sur le vacillement d'une mère le jour où son dernier enfant quitte la maison. Au fil des heures, chaque petite chose du quotidien se transforme en vertige face à l'horizon inconnu qui s'ouvre devant elle.

  • Le juge Adam s´est introduit de nuit dans la chambre de la jeune Eve. Surpris par le fiancé de celle-ci, il casse une cruche en s´enfuyant par la fenêtre. Le lendemain, la mère de la jeune fille vient porter plainte devant celui qu´elle ignore être le coupable. Tel OEdipe, Adam est ainsi obligé d´instruire son propre procès. Or, ce jour-là justement, un conseiller est venu de la ville pour l´inspecter.

empty