• Pour le centenaire de la canonisation de la Pucelle d'Orléans, le plus grand spécialiste mondial nous raconte Jeanne telle qu'en elle-même, la démultipliant dans toutes les dimensions de son temps. Un antidote aux instrumentalisations.
    Jeanne d'Arc est-elle apparue en son temps comme l'incarnation de la résistance contre l'envahisseur ? A-t-elle été la stratège militaire que la chronique a retenue ? Est-elle morte telle l'image de la sainteté que l'Église a fini par consacrer ? Comment ses contemporains, le roi Charles VII et sa cour qui peinent à la suivre, Henri VI et ses troupes qui la combattent, l'évêque Cauchon qui instruit son procès en hérésie, l'ont-ils perçue ? Comme une folle illuminée, une prophétesse inspirée, une guerrière héroïque ou une figure providentielle ?
    Philippe Contamine revient ici sur l'édification de la légende de la Pucelle d'Orléans. Exhumant archives oubliées et documents inédits, il départage la vérité du mythe et inscrit Jeanne dans son temps, entre les chaos et les fracas de la guerre de Cent ans. Il la restitue à l'univers chevaleresque qui anime l'Europe d'alors. Il en fait la clé d'une fresque culturelle sur la période la plus pré-moderne du Moyen Âge.
    Un tableau vivant, indispensable pour déchiffrer et comprendre l'imaginaire français. Un antidote aux instrumentalisations.

  • De la reine de Castille Isabelle la Catholique, responsable de l expulsion des Juifs d'Espagne en 1492, au pape Pie XII, accusé d'être resté silencieux face à la Shoah, en passant par Christophe Colomb ou Louis XVI, nombre de procès en canonisation n'ont pu aboutir, voire n'ont pu être ouverts, malgré l'enthousiasme de leurs défenseurs.

    Si les saints sont donnés en exemple dans l'Église catholique,on parle peu de ceux qui, souvent pour des raisons politiques, parfois plus intimes, ont échoué sur le fil à décrocher l'auréole ou semblent avoir du mal à l'obtenir. Par ailleurs, certaines histoires sont rocambolesques : Charlemagne a bien été canonisé, mais par un antipape, son culte n'est donc que toléré par l'Église. Quant à sainte Catherine d'Alexandrie, si chère aux chrétiens d 'Orient, ou sainte Philomène, on doute fortement de leur existence. Mais comment s'en sortir quand il y a malgré tout des reliques et des miracles reconnus ? Et que dire de Marcule, martyr d'une secte anticatholique du IVe siècle ayant atterri par erreur sur la liste des saints ? Confrontant avec sérieux et un brin d'impertinence les canonisations aux réalités historiques les plus abruptes, Jérôme Anciberro nous emmène dans un voyage historique au coeur des coulisses peu visitées de l'Église catholique.

  • Toute la vie de saint Dominique Savio : un récit passionnant accompagné de 164 vignettes illustrées pour les enfants.

    Découvrez la vie extraordinaire d'un enfant saint. Tout jeune, Dominique s'applique à suivre l'exemple du Christ, rayonnant la paix et la joie dans sa famille et auprès de ses amis. Il part à Turin pour ses études et y rencontre Don Bosco qui l'encourage sur la voie qu'il a choisie : devenir prêtre. Mais la maladie l'emporte alors qu'il n'a que quinze ans. Il est le saint patron de tous les jeunes du monde.  Collection historique fondée en 1947, "Belles histoires belles vies" présente aux enfants les plus beaux exemples de sainteté du christianisme !

    À partir de 7 ans.

  • Anglais, intellectuel, converti, théologien, évêque, cardinal, Newman a été décrété saint par le pape Benoît XVI. Dans ses sermons au peuple, affleure toute l'exemplarité d'une destinée dévorée par la flamme de l'Esprit. Voici pour la première fois en français la version intégrale de ses sermons.
    La conversion radicale de John Henry Newman, prêtre anglican, à la foi catholique en 1845, est au coeur de ses sermons ici rassemblés. Dans une juste articulation entre foi et raison, ils donnent à voir la figure d'un cardinal, immense théologien et futur Docteur de l'Église, et de ses combats : critique acerbe d'une société de plus en plus sécularisée et matérialiste, discours apologétique à l'égard du catholicisme, mais aussi hymne de louange à la grâce divine. Dans La Puissance de la grâce, un ensemble de sermons prononcés devant des assemblées mixtes, autant que dans ceux prononcés devant l'Université catholique d'Irlande qu'il a créée, et qui forment Le Second printemps, affleure la même fascination pour le Christ, et le même appel à la sainteté adressé à tous. C'est toute l'exemplarité d'une destinée dévorée par la flamme de l'Esprit, le génie d'un homme de coeur et ce qu'il faut bien appeler l'humanisme spirituel de Newman, qui sont ici révélés.

  • Théo

    Dubost/Lalanne

    Tout l'univers des catholiques à la portée de tous Comment sont choisis les saints du calendrier ? Pourquoi y a-t-il quatre évangiles ? Qui est Jésus pour les chrétiens ? Peut-on se dire croyant quand on doute ? Combien y a-t-il de chrétiens dans le monde ? Comment est organisé le Vatican ?...
    Le nouveau Théo donne des réponses fiables à toutes les questions, de la plus simple à la plus profonde, sur la Bible, l'histoire religieuse, l'Église d'aujourd'hui et ce en quoi croient les catholiques.
    Théo s'impose comme l'encyclopédie catholique de référence, en mettant la culture chrétienne à la portée de tous.

    Avec un index interactif et des liens web !

    Au sommaire :
    - Les saints - La Bible - L'histoire de l'Église - La foi catholique - La situation des catholiques dans le monde - L'Église aujourd'hui Tous ces chapitres sont aussi vendus à l'unité en format numérique !

    Le nouveau Théo, c'est :
    - 90 nouveaux contributeurs sous la direction de deux évêques ;
    - 3 000 articles, citations, annuaires et chronologies pour tout connaître et comprendre ;
    - 620 mots de vocabulaire clairement définis ;
    - 170 tableaux, cartes et graphiques pour faciliter la compréhension ;
    - un index de 13 000 mots ;
    - 251 entrées et des renvois simples pour circuler dans l'ouvrage.

  • Élisabeth Catez naît à Bourges en 1880, dans une famille de militaires. Enfant ardente et passionnée, elle mène la vie mondaine des jeunes filles de son milieu, tout en se réservant pour la vie religieuse, choisie en son for intérieur à l'adolescence. Elle entre au carmel de Dijon le 2 août 1901, et s'y épanouit dans le silence de la contemplation, sans cesse attentive aux autres, rayonnant du bonheur d'un total oubli de soi. Après une traversée de la nuit spirituelle, elle fait profession religieuse en 1903, puis rédige le 21 novembre 1904 sa prière " Ô mon Dieu, Trinité que j'adore ", célèbre depuis dans tout le monde chrétien. Elle meurt le 9 novembre 1906, à 26 ans. Béatifiée par Jean-Paul II en 1984, elle est canonisée par le pape François en octobre 2016. L'auteur a rassemblé en vingt-cinq ans une documentation impressionnante qui est à la base de cette biographie, ouvrage de référence sur la carmélite depuis sa sortie. Elle met en relief le passage de la jeune fille à la mystique passionnée du mystère et de la personne du Christ. Dans le dialogue interreligieux contemporain, elle est un témoin extraordinaire de la Trinité. " Une biographie qui d'ores et déjà nous apparaît comme un livre de référence " (KTO) ; " Une passionnante biographie critique " (Famille chrétienne).

  • Jean-Gabriel Perboyre est mort sur une croix le vendredi 11 septembre 1840, en Chine, où il était entré illégalement afin d´y propager sa religion.



    En 1996, le pape Jean-Paul II éleva le "berger lotois" au grade de Saint et Martyr du 11 septembre. La canonisation.



    Pourtant, désormais, chaque 11 septembre, pour éviter de "seulement" commémorer ou évoquer les attentats contre les Twin Towers (tours jumelles de New-York), c'est en 1973 qu'est cherchée une alternative : Salvador Allende.



    Jean-Gabriel Perboyre semble oublié...



    S´il n´existe aucune commune mesure entre la vie de Jean-Gabriel Perboyre et celle des kamikazes du 11 septembre 2001, le hasard des dates devrait nous interroger sur le prosélytisme...



    Les représentations de Jean-Gabriel Perboyre méritent notre attention : livre d´art.



    82 photos en noir et blanc, de vitraux, statues, tableaux, et même une fresque...

    Et "naturellement" quelques informations essentielles, réflexions sur cette "drôle de vie." FAQ http://www.lotois.fr Livre sélectionné par http://www.lire.mobi

  • Qui est mort sur une croix un vendredi, un vendredi 11 septembre ? Non, il ne s´agit pas de Jésus. Mais de Saint Jean-Gabriel Perboyre.

    Même si « de nombreuses coïncidences avec la vie du Christ doivent être signalées... » (http://www.quercy.pro) Le Saint et Martyr du 11 septembre est lotois. En 1996, le pape Jean-Paul II l´a élevé à cette dignité. Le berger du Quercy ayant espéré mourir pour « le Sauveur », sur une croix en Chine, pays alors interdit aux missionnaires, bénéficiait depuis le 10 novembre 1889 du grade de « Bienheureux » (béatifié par le Pape Léon XIII).

    Je me suis installé dans le Lot en 1996. Je pense être le premier laïc à m´intéresser ainsi au parcours de ce presque voisin, né le 5 janvier (il prétendait le 6, jour de l´Épiphanie) 1802, au lieu-dit le Puech, dans la commune de Montgesty, à une vingtaine de kilomètres de Cahors.



    388 pages. 48 photos, de vitraux (certains semblent être "inconnus"), statues... Avec des archives :

    - "Vie abrégée du Vénérable J.-Gabriel Perboyre" livre publié en 1886 - "Gabriel Perboyre, ou l´aventureux pèlerinage" livre publié en 1853 - "Les Deux nouveaux Martyrs : Jean-Gabriel Perboyre, et Pierre-Louis-Marie Chanel..." livre publié en 1890 (uniquement la partie du Saint Lotois) - Lettres de Gabriel Perboyre Regard étonné d´un écrivain lotois sur un "martyr et saint" qui ne semble pas faire l´unanimité au sein de l´Église... ni dans le département... je l´ai découvert "par hasard", lors de mon travail de photographe axé sur les vitraux centenaires... Mais qui est cet homme sur une croix ? « Bienheureux Perboyre. » Le plus souvent les écriteaux, naturellement sur les vitraux mais également sous les statues, n´ont pas été actualisés...



    Je suis parti à la recherche, des vitraux, des écrits. Et il m´a semblé nécessaire, en plus de ma modeste contribution, de présenter la manière dont il fut perçu, de son décès le 11 septembre 1840 à ce jour. Naturellement dans le respect du droit d´auteur... Ces documents, avant d´être édités, avaient reçu l´aval des autorités religieuses. Mon travail fut totalement indépendant. Je voulais comprendre comment un gamin d´ici en arrive à souhaiter mourir sur une croix, au nom de sa foi, sur des « terres infidèles » ?

    La consultation d´une cinquantaine de ses lettres, principalement à ses frères, son oncle et son père apportent un éclairage encore plus précieux.



    Deux siècles plus tard, quels enseignements nous communiquent son expérience ?...



    Stéphane Ternoise Lotois http://www.lotois.fr P.S. : Pour une question de prix de vente de la version en papier, les photos (48) à l´intérieur sont en noir et blanc, ce qui leur va très bien !, le texte constituant l´essentiel du contenu ; un livre de photos d´art en couleur sera publié.



    P.S. 2 : L´église St-Urcisse de Cahors, fermée au public, possède, en plus de statues, un vitrail représentant Jean-Gabriel Perboyre. Aucun de nos grands services (municipaux, départementaux, régionaux) n´avait réussi à identifier le maître-verrier l´ayant réalisé.

    UNE INFORMATION EXCLUSIVE DANS CE LIVRE !

  • Les grands saints et les témoins qui ont marqué l'histoire de la foi Qui est la sainte patronne des pompiers ? Comment sont choisis les saints du calendrier ? Des idées pour donner un prénom chrétien à son enfant ?
    Tiré de l'encyclopédie de référence Théo, ce livre présente tout ce qu'il faut savoir sur les saints et les grands témoins qui ont marqué l'histoire de la foi.

    Avec 1021 biographies de saints de tous les pays et de toutes les époques !

empty