• Une sorte de « Lettre au père » originale où l'auteur évoque les figures paternelles de substitution qu'il s'est choisies et retrouve l'irremplaçable qui l'a marqué, bien qu'il lui ait fait cruellement défaut au quotidien. Est-ce parce que ce drôle de père a su être présent dans les moments décisifs ? Michel Contat se veut lucide sur leur petite histoire au sein de la grande Histoire dans un pays, la Suisse, qui semble vivre à l'écart. Tenant la part égale entre l'humour et la tendresse, le texte offre une évocation de ce personnage hautement romanesque.

  • Issu d'une famille où l'on battait davantage les cartes que les enfants, Philippe Bouvard porte un regard complice - mais nullement dupe - sur une société de plus en plus ludique.
    À travers les codifications perverses du hasard, la psychologie particulière des joueurs, les secrets des marchands d'adrénaline, les différents jeux et les principaux casinos français, l'auteur se propose de partager avec le lecteur un savoir chèrement acquis.
    Conseils, révélations, anecdotes, portraits composent une vaste fresque qui va du chemin de fer, aujourd'hui disparu, aux bandits manchots qui trustent désormais 90 % du chiffre d'affaires des seuls commerces où le client est légalement autorisé à partir avec la caisse.
    Chemin faisant, Philippe Bouvard évoque un phénomène social responsable de maints surendettements ainsi qu'un merveilleux passe-temps qui permet de tout oublier, y compris qu'on n'a pas les moyens de s'y livrer.

empty