• Nord de la France, juin 1888.Léon va bientôt avoir douze ans. Il est fils et petit-fils de mineur. Pour lui, l'avenir est tout tracé : il sera mineur également. Mais Léon va à l'école et, contrairement à ses parents, il sait lire et écrire. Il lit beaucoup d'ailleurs : surtout le journal dans lequel il suit avec passion l'avancée des travaux de la Tour Eiffel. À mesure que l'immense tour s'élève, le rêve de Léon grandit : il veut devenir apprenti dans les ateliers du grand Gustave Eiffel !La famille de Léon, pourtant, est loin de partager son enthousiasme. Plus vite le garçon travaillera à la mine et plus vite il rapportera des sous à la maison.Un jour, son père lui lance un ultimatum : soit il descend à la mine avec lui, soit il vend sa jument Cachou pour qu'elle aille travailler à sa place...Un roman d'amitié et d'aventure au coeur de la Révolution industrielle !

  • Tout pour créer ses savons 100 % naturels !Vous en avez assez d'utiliser des savons du commerce dont vous ignorez la composition et leurs effets potentiels sur la santé ? Amélie Boué, artisane savonnière, vous donne dans cet ouvrage toutes les clés pour fabriquer en toute confiance vos savons naturels et vous propose des recettes de savons destinés aussi bien au corps, au visage qu'aux cheveux.Faire ses savons, c'est bon pour la peau, c'est écolo, c'est économique et c'est ludique !

  • Le 7 février 2009, les flammes ont ravagé le bush australien et causé la mort de 173 personnes. Un des incendies les plus meurtriers de l'histoire de l'Australie.
    Derrière ce géant de flammes et de fumée se dessine bientôt la silhouette d'un monstre à taille humaine, accusé d'avoir délibérément mis le feu avant de contempler, assis sur le toit de sa maison, les eucalyptus brûler à perte de vue. Dans la vallée minière reculée de Latrobe, dominée par les énormes cheminées de la centrale à charbon la plus polluante du monde, Chloe Hooper se lance sur la piste du présumé pyromane, dix ans après les faits.
    Qui devient incendiaire, et pourquoi ? Thriller psychologique documentaire aux allures de chasse à l'homme, L'Incendiaire met à nu les ambiguïtés de la société australienne et aborde de front son rapport à la crise environnementale contemporaine.

  • À l'heure où les produits issus de l'industrie chimique sont montrés du doigt, les alternatives naturelles attirent de plus en plus de consommateurs.Produit naturel aux vertus multiples, le charbon végétal est un carbone activé dont les spécificités découlent d'une méthode de fabrication particulière. Santé, cuisine, maison, beauté... ses qualités dépolluantes en font un allié au quotidien et pour tous !Découvrez les nombreuses utilisations du charbon végétal, pour lutter contre les petits maux divers (anticholestérol, anti-âge, digestion, détox...), pour réaliser des cosmétiques maison et naturels, des recettes de cuisine branchées et inventives et pour purifier votre intérieur !Profitez des qualités insoupçonnées de ce produit miracle, et passez au naturel !

  • Vous n'osez pas faire brûler les encens du commerce dont vous ignorez la composition et la provenance ?Encens en poudre, en cône, en pâte, bâtons de fumigation... Découvrez toutes les clés pour réaliser facilement vos encens maison à base de plantes, de bois et de résines : Les étapes de fabrication et des recettes variées; les ingrédients et leurs propriétés; des senteurs variées à créer selon vos envies et vos besoins.À vous les encens écoresponsables et bienfaisants !

  • Voyagez à travers le temps grâce à ce recueil de contes merveilleusement illustrés. Six histoires remplies d'aventures et de magie pour découvrir des métiers d'autrefois.

  • Baume démaquillant, sérum visage, contour des yeux, baume à lèvres, dentifrice, shampoing, masque, déodorant, barre de massage, gommage, bain moussant, gel douche, savon... Émilie Hébert, spécialiste en aromathérapie, vous propose de réaliser vous-mêmes vos cosmétiques solides !En plus d'être très faciles à réaliser, ils sont : efficaces (car sans eau et très concentrés en principes actifs), écologiques (plus besoin d'emballages, ils sont « zéro déchet »), naturels (ils ne contiennent pas de parabènes, conservateurs ou silicones), économiques (plus concentrés, ils se conservent mieux et durent plus longtemps), pratiques (il suffit d'une petite boîte pour les transporter partout), et esthétiques (ils sont personnalisables et faciles à offrir).40 recettes, avec en plus des infos sur les ingrédients et les ustensiles, des conseils, des astuces, des alternatives, des tableaux pour des recettes sur mesure et des photos en pas à pas !

  • À L'HEURE OÙ LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES commencent sérieusement à faire sentir leurs effets, nous devons nous préparer à une profonde transformation dans la façon dont nous produisons et utilisons l'énergie à travers le monde. Le passage obligé des combustibles fossiles à des sources renouvelables entraînera un changement majeur dans notre façon de vivre. À quoi pourrait ressembler un avenir 100% renouvelable? Quelles technologies joueront un rôle crucial dans notre avenir énergétique? Quels défis allons-nous devoir affronter dans cette transition? Et comment pouvons-nous nous assurer que le nouveau système énergétique soit juste et équitable?
    Dans Un futur renouvelable, Richard Heinberg et David Fridley explorent les défis et les opportunités que présente le passage aux énergies renouvelables. En brossant le portrait de notre système énergétique actuel, les auteurs examinent la question de l'offre et de la demande d'énergie dans des secteurs clés de l'économie: la production d'électricité, les transports, les bâtiments et la fabrication. Leur analyse détaillée permet d'identifier les problèmes cruciaux auxquels nous serons inévitablement confrontés, de l'intermittence des sources de combustible au stockage de l'énergie en passant par la refonte des réseaux de distribution.
    Véritable travail de prospective pour nous aider à préfigurer ce dont demain sera fait, Un futur renouvelable est un ouvrage lucide et nécessaire pour planifier la transition énergétique à venir. Soyons prêts à relever le défi.

  • La chute du mur de Berlin a fait miroiter un monde où tous les murs tomberaient, mais jamais l'humanité n'en a érigés autant qu'aujourd'hui. Dans un reportage de terrain vivant et sensible, Un monde enclavé nous amène à la rencontre des femmes et des hommes qui vivent à l'ombre du béton armé. Du Sahara occidental, à la clôture qui sépare un quartier riche d'un quartier pauvre dans la ville de Montréal, en passant par Ceuta et Melilla, Chypre, le Bangladesh, la Palestine, l'Irlande et le Mexique, Marcello Di Cintio donne à voir l'étendue des ravages causés par la construction d'enclaves.

    Qu'elles soient hérissées de barbelés ou faites de ciment et de pierres, ces barrières échouent généralement dans leurs prétentions sécuritaires, et nourrissent la peur et la haine. Mais paradoxalement, comme le montrent ceux et celles qui ont le courage de les surmonter et l'imagination pour les transformer, les murs inspirent aussi leur propre subversion.

  • Réfléchir sur l´énergie, c´est d´abord se pencher sur une histoire des besoins des hommes : besoin de chauffage, d´éclairage, de force motrice et de mobilité. Ces besoins sont aujourd´hui satisfaits à 80 % par trois grandes énergies fossiles, non renouvelables et polluantes : le pétrole, le charbon et le gaz naturel. Les pollutions qu´elles engendrent attaquent un bien commun à tous les habitants de la planète : notre climat.
    Au travers de 100 mots, cet ouvrage présente les types de ressources énergétiques, explicite les enjeux économiques et géopolitiques liés à l´énergie, analyse les marchés de l´énergie, et identifie les acteurs institutionnels et économiques du secteur. Il permet de mieux mesurer à quel point la gestion du couple énergie/climat est une question stratégique pour notre futur.

  • S' il a jadis fallu l'énergie des esclaves pour labourer la terre, vêtir les empereurs et construire les villes, celle-ci a été remplacée par les énergies fossiles et le moteur à combustion. Les succès du mouvement abolitionniste au XIXe siècle sont d'ailleurs en partie attribuables à deux formidables alliés invisibles: ces «esclaves inanimés» que sont le charbon et le pétrole.

    Mais si naguère il n'y avait que les maîtres qui dépendaient de leurs esclaves, nos sociétés dépendent aujourd'hui plus que jamais de l'or noir. Pour Andrew Nikiforuk, nous sommes en ce sens entrés dans une nouvelle ère de servitude dont il est urgent de se libérer. Nos modes de vie extravagants reposent sur l'accès à une énergie abordable, alors que nos «carburants esclaves» se raréfient et deviennent ainsi de plus en plus dispendieux, sans parler de l'impact écologique qui résulte de leur exploitation intensive. D'une certaine manière, nous agissons comme les propriétaires d'esclaves d'autrefois dans notre manière d'utiliser l'énergie, les ressources. Qu'adviendra-t-il lorsque celles-ci s'épuiseront? Selon l'auteur, nous avons besoin d'un mouvement radical d'émancipation qui sache relever notre défi commun le plus pressant: apprendre à utiliser l'énergie et les ressources dans les limites de la planète et à une échelle véritablement humaine.

    Dressant des parallèles avec certaines civilisations qui ont bâti leur puissance sur l'esclavage à travers l'histoire, Nikiforuk appelle à revoir notre rapport à l'énergie. Montrant que nous n'avons toujours pas appris à utiliser intelligemment celle que nous générons - que ce soit par des muscles humains, des turbines actionnées à la vapeur ou des particules d'atomes -, Nikiforuk nous invite à opérer une véritable révolution conceptuelle.

  • >Votre bien-être est le reflet de votre alimentation !Depuis la nuit des temps, les boissons bienfaisantes font partie de la vie des hommes. De nombreuses boissons ont en effet de véritables propriétés bien-être et peuvent être dégustées pour leurs vertus nutritionnelles et curatives à différents moments de la journée. Découvrez les bienfaits de ces boissons grâce à :
    - 1 livret écrit par une naturopathe expliquant les bénéfices des boissons, les moments de dégustation, les produits phares...
    - 30 fiches recettes avec des photos (golden milk, latte, moon milk, jus, eau détox, infusion, smoothie...) et pour chacune une propriété bienfaisante.

  • Chocs pétroliers, accidents nucléaires, crise climatique, déforestation et désertification : l'actualité ne cesse de mettre en évidence le rôle crucial de l'énergie dans le devenir du monde. Or l'histoire est un puissant moyen d'explorer ces crises en les replaçant dans la longue durée des sociétés humaines. S'il est vrai que le feu de bois des systèmes énergétiques anciens diffère techniquement du « feu » nucléaire, les moyens de convertir l'énergie brute en énergie utile aux hommes ont toujours rencontré des limites physiques (épuisement des ressources, saturation des sites hydrauliques par les moulins...), sociales (bois pour les riches, charbon pour les pauvres, comme dans l'Angleterre du XVIIIe siècle), économiques et géopolitiques (énergie rare dans les pays du Sud, essence à volonté à la pompe et électricité presse-bouton dans les pays sur-développés). Les défis énergétiques ne datent pas d'hier, mais ils mettent aujourd'hui en question, pour la première fois, la survie de la planète. Partout les systèmes énergétiques approchent de situations critiques, entraînant avec eux la dramatique accélération du réchauffement climatique. Les sociétés humaines auront-elles le temps d'entreprendre le changement qu'impose le chaos annoncé ?

    Création Studio Flammarion Graphisme et photo : Atelier Michel Bouvet © Flammarion Craig McPherson, New York, February, Night (détail), 1989, huile sur toile, 287 x 1082 mm, Collection of The American Express Company

  • L'inscription du Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais au patrimoine mondial de l'humanité en 2011 a fait de la mine un lieu de mémoire universel et des gueules noires les héros et martyrs d'un monde disparu. Pourtant, l'activité minière, quasiment révolue dans la Vieille Europe et les pays de la première industrialisation, est aujourd'hui en pleine expansion dans la plupart des pays émergents, au point de constituer l'une des activités économiques essentielles de la Chine, du Brésil, de l'Afrique australe et de l'Inde. Érigeant en mythe un monde ouvrier fier de ses valeurs de courage, de solidarité et de puissance virile, Zola a définitivement lié dans notre imaginaire la mine au danger et à la catastrophe. Mais le vieux Maheux de Germinal concède aussi : « Du charbon, j'en ai dans la carcasse de quoi me chauffer jusqu'à la fin de mes jours ». Loin du spectacle de la mort collective, en effet, le travail à la mine est générateur de maladie et d'agonie silencieuse : silicose, ankylostomiase, sidérose et cancers dessinent les contours d'une catastrophe de masse, bien plus meurtrière, vécue à l'échelle individuelle par ceux qui perdent leur vie à la gagner depuis deux siècles. C'est l'histoire, longtemps occultée, que ce livre raconte. Réunissant les contributions de chercheurs internationaux, dont certains pour la première fois en français, il offre une réflexion à la croisée de l'histoire du travail, de la santé, des mobilisations sociales et des politiques publiques. Voyage dans les maux de la mine de charbon, de cuivre ou d'uranium, de la France au Chili, du Japon à l'Afrique du Sud, de l'Allemagne à la Chine, de l'Ecosse à l'Espagne, de la Belgique aux États-Unis, ce livre apporte un regard historique neuf sur une question d'une sinistre actualité dans notre monde globalisé.

  • L'énergie est devenue une question vitale pour les sociétés, le citoyen, l'humanité tout entière. Sujet scientifique, économique, politique et écologique majeur, elle suscite des débats, parfois violents, sur les choix à faire aujourd'hui et leurs conséquences pour l'avenir des hommes et de la planète. Mais, alors que se tient le grand débat national sur la transition énergétique, comment se forger une opinion objective sans connaître les données scientifiques les plus complètes sur les potentiels et les limites de chaque source d'énergie ? Ce livre les met enfin à la disposition du public. L'énergie, qu'est-ce que c'est ? Quelles sont les grandes lois physiques qui la gouvernent ? Comment la produire, la transporter, la stocker ? Le solaire, la biomasse, l'éolien, l'hydraulique sont-ils des solutions alternatives suffisantes ? Et quelle part leur réserver à l'avenir ? Les nombreux articles de ce livre (près de 130) proposent au citoyen des outils pour se faire une opinion face à ces questions. Physiciens, chimistes, biologistes, géophysiciens, environnementalistes, géographes, économistes, y précisent, chiffres et schémas à l'appui, la place respective des énergies fossiles, du nucléaire et des énergies renouvelables. Au-delà, ils expliquent quelles sont les perspectives offertes par la science sur le mix énergétique, le problème du stockage, l'amélioration de nos usages de l'énergie, ses impacts environnementaux et sanitaires.

  • « Les énergies renouvelables ne peuvent rien contre le changement climatique », « Les énergies renouvelables, c'est le retour à la bougie », « Les éoliennes sont bruyantes et défigurent le paysage », « Les agrocarburants vont causer des famines », « Les énergies renouvelables sont aléatoires » ... L'auteur nous permet de mieux cerner les contraintes scientifiques, mais aussi les enjeux économiques et environnementaux de ces énergies (re)mises au goût du jour.

  • Première source d'énergie après la Seconde Guerre mondiale jusqu'à la fin des années 50, le charbon est la clé de voûte des relations économiques et diplomatiques entre les États-Unis et l'Europe de l'Ouest. Indispensable à la reconstruction, nécessaire à la stabilisation en Europe, il offre la possibilité aux États-Unis, de par leur influence politique et économique, de structurer un marché. Après 1945, ce marché charbonnier fut tout à la fois à l'image du « monde libre », l'expression du nouvel ordre économique international et de l'intégration européenne. À l'European Coal Organisation (ECO), créée par les Anglais et les Américains en 1945, succéda la Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier (CECA) en 1952, alors presque copie conforme. L'Europe si diverse dans ses politiques économiques oscilla face à cette puissance selon les circonstances. En 1958, la grave crise charbonnière met en valeur une mutation de source d'énergie retardée depuis la Libération, et actualise une autre Communauté Européenne.

  • Au tournant du millénaire, le déclin du charbon européen se confirme sauf nouveau rebondissement des équilibres énergétiques. Le traité CECA est arrivé à expiration en 2002. Après d'autres, les mines françaises ont fermé en 2003 (Provence) et 2004 (Lorraine). Ce moment clôt une riche histoire de près de trois siècles, à laquelle s'intéresse la première partie de ce livre. La reconversion des régions charbonnières abordée dans la seconde partie de l'ouvrage modifie la géographie du continent. Les grands bassins européens, qui ont dessiné la carte des foyers de peuplement aux XIXe et XXe siècles, sont aujourd'hui des pôles de dispersion démographique. La reconversion des paysages doit prendre en compte les transformations sociales et mentales en préservant et valorisant des éléments de l'héritage antérieur. Finalement, il en va de ce patrimoine d'industrie comme des autres, il ne vivra que si le collectif de ceux qui en sont les producteurs et les héritiers, le décide.

  • Les dernières mines françaises de charbon ferment en 1990 dans le Nord-Pas-de-Calais, en 2004 en Lorraine. C'est la fin de la « civilisation du charbon », aux rudes effets économiques et sociaux. Au même moment, émerge pourtant une réflexion innovante qui ambitionne d'inventer le futur des anciens bassins charbonniers. Alors que, pendant plus de 200 ans, le charbon a été la principale source d'énergie et le puissant moteur de la croissance économique à travers le monde, la désindustrialisation progressive des bassins houillers constitue un choc pour les populations comme pour les territoires, souvent traumatisés. Alors même que l'État (central et/ou local), le « marché » et les différents acteurs de la société peinent à retrouver un équilibre leur permettant de jouer pleinement leur rôle. Des initiatives, à toutes les échelles, surgissent et renouvellent le rapport des hommes à leur territoire. Reprenant à leur compte le concept de « rési­lience » popularisé par Boris Cyrulnik, une trentaine de chercheurs en sciences sociales (historiens, géographes, économistes, aménageurs, sociologues, anthropologues, archivistes...) relèvent le défi et font de ces territoires de la mine un terrain d'analyses et d'expériences. Selon les cas, ils examinent les pratiques à l'oeuvre dans le passé, dressent le bilan des actions publiques et privées menées avant comme après la fermeture des puits, comparent les situations d'un pays, d'un continent à l'autre, proposant autant de pistes pour l'avenir.

  • Le charbon est une source d'énergie qui a permis la Révolution industrielle qu'a connue l'Europe au xixe siècle. Il reste encore la plus grande ressource pour l'avenir. Il a fallu des millions d'années pour le former. On le trouve sous différentes formes et il a différentes origines, mais toutes sont liées à l'accumulation de végétaux sur de très longues périodes. Dans ce petit livre, les auteurs présentent les diverses facettes du charbon, à la fois décrié et omniprésent dans notre quotidien.

  • Durant les 3e et 4e législatures de la iiie République (1881-89), les parlementaires du Nord ont formé un groupe cohérent mais singulier. Bien plus riches que leurs collègues extra-départementaux, ils ont continué d'appartenir aux clans économiques qui ont accaparé le pouvoir local depuis la fin du xviiie siècle, associant endogamie et subtiles stratégies matrimoniales. Ainsi surgissent de l'ombre l'agglomération lilloise et le sucre, le littoral dunkerquois et la noblesse d'extraction récente, Roubaix-Tourcoing et le textile, le Cambrésis-Valenciennois où la fortune foncière se lie au notariat et à l'industrie minière. Beaucoup d'élus sont demeurés muets et peu actifs. Les plus dynamiques, souvent juristes, se sont recrutés surtout dans les rangs de la Droite et du Centre-gauche et ont privilégié la tribune au travail en commission. Les conservateurs ont été pugnaces dans le débat militaire et scolaire. Républicains et conservateurs du Nord se sont opposés dans le débat constitutionnel et clérical. Mais tous ont mêlé leurs voix sur les questions économiques, défendant ensemble les théories protectionnistes, le travail national et les économies budgétaires. L'ouvrage, synthèse d'une thèse de doctorat soutenue en 2004, contient de nombreux documents généalogiques, tableaux de synthèse et matériaux d'histoire parlementaire pour une meilleure connaissance de cette décennie fertile en crises qui scandent la période comme autant de respirations nécessaires, impétueuses et incontrôlables - la crise boulangiste n'en constituant pas la moindre.

  • Le privilège des moribonds

    Serge Massart

    • Bookelis
    • 20 Septembre 2017

    Jeune ingénieur promotion 1975, Alain Fabre vient de s'installer avec sa femme Chantal, tous deux originaires de la région toulousaine, dans un petit village du Nord où il a été embauché dans une centrale de production d'électricité.
    Malgré les difficultés que Chantal éprouve à s'acclimater à la région Alain est heureux dans sa nouvelle vie et les succès rencontrés dans ses premiers mois de travail lui permettent d'envisager son avenir avec confiance. Mais il est brusquement mis en cause, gravement, dans la mort d'un ouvrier et menacé de tout perdre...
    Pour Alain il ne s'agira pas simplement de se sortir d'un mauvais pas, il a rendez-vous avec son destin.

  • Qui est Madame Patterson ? Pourquoi survit-elle à tous les naufrages ? Les hommes peuvent-ils se réconcilier avec le monde de la féerie ?
    Théâtres de cendres est un recueil sombre entre fantastique et fantasy, de Karim Berrouka, auteur des Ballons dirigeables rêvent-ils de poupées gonflables ?

  • Edouard

    Serge Massart

    Pendant l'hiver 1962-1963, le plus long et le plus froid que le Nord ait connu au 20° siècle, les mineurs de charbon entament une des plus grandes grèves de leur histoire. C'est alors que vont se nouer les destins d'Edouard et Léonard Becque, fils d'Abel, piqueur à la fosse 6 de Bois-les-Mines, et d'Alna, mère dépressive devenue alcoolique. Un roman qui parle vrai. Dur; parfois désespéré, mais plein d'admiration pour ceux de la Mine et de tendresse pour deux enfants victimes de la fatalité.

empty