• Ce livre est né d'un colloque international sur les élections européennes de juin 1984, colloque organisé conjointement-sous la direction de Monica Chariotpar l'Université de Paris III et l'Association française de science politique. La question posée à tous les contributeurs était de savoir si la seconde élection au suffrage universel direct de l'Assemblée des Communautés Européennes serait l'occasion d'une élection européenne ou la juxtaposition de dix élections nationales. L'étude de la campagne - à travers les médias, celle de l'électorat - saisi par les sondages et celle des résultats - en voix et sièges, devaient permettre de préciser et la question et les réponse.

  • Pourquoi des syndicalismes si différents en Grande-Bretagne, en France et en Allemagne dès la fin du XIXe siècle ? Pour répondre à cette question on compare ici le Trade unionism, le syndicalisme révolutionnaire et le mouvement ouvrier allemand de façon très concrète. D'une part, on examine le s d'organisation ouvrières dans des secteurs industriels ou des territoires déterminés (les mineurs, les dockers, le bâtiment, les grandes villes, etc.). D'autre part, on analyse, d'un point de vue toujours comparatif, des productions symboliques (le Premier mai, les discours) ou des formes d'organisation (mutuelles et coopératives, patronat). Chacun des chapitres à été préparé par les meilleurs spécialistes du sujet donné dans les trois pays, parfois étendu à la Belgique et à l'Italie. Plusieurs réunions ont permis de définir une problématique commune. Enfin, les différents tex te sont été discutés à l'occasion d'un colloque international financé par la Commission européenne. On présente ici la version revue et corrigée de ces textes, assortis d'une bibliographie générale. Ont contribué à l 'ouvrage John Barzman, John Belchem, Peter Berkowitz, Manfred Bock, Friedhelm Boll, Rémy Cazals, Jean-Claude Daumas, Jacques Delors, Gita Deneckere, Marie-Geneviève Dezès, Karl Ditt, Michel Dreyfus, Marlene Ellerkamp, Allan Fowler, Marie-Louise Goergen, Rebecca Gumbrell, Karl H. Pohl, Odette Hardy, Richard Hyman, Sandrine Kott, Giuseppe M. Longoni, John Lovell, Kenneth Lunn, Inge Marssolek, Arthur McIvor, Joël Michel, Eric Nijhof, Norbert Olszak, Michel Pigenet Antoine Prost, Vincent Robert, Michael Schneider, Peter Scholliers, Stéphane Sirot, Danielle Tartakowsky, Klaus Tenfelde, Thomas Welskopp, Noël Whiteside, Chris Wrigley.

  • L'historiographie du Concile Vatican II accorde une place limitée au monde des religieux. Ce constat a guidé le projet du colloque international réuni à Rome en 2014 à l'initiative du LARHRA pour proposer une approche globale et évaluer les variables liées à la diversité des familles religieuses, des contextes sociaux ou ecclésiaux et des réalités nationales ou transnationales. En se centrant sur l'Europe occidentale et l'Amérique du Nord et en croisant les études de cas, il a permis de mieux saisir la place de l'événement conciliaire dans les dynamiques de changement à l'oeuvre dans les décennies 1950, 1960 et 1970.

empty