• « Dis-lui qu'un jour je lui arracherai le coeur. »
    C'est le serment d'un hors-la-loi de dix-sept ans nommé Bane. Né de la trahison, son nom est une malédiction parmi les guerriers rigantes. Ceux-ci admirent ses talents de combattant, mais craignent la violence de son coeur. Car il a juré de tuer ce père qui n'a pas voulu le reconnaître...
    Mais son désir de vengeance le conduit loin de ses montagnes natales, vers la grande cité de Roc. Symbole d'éternité et de sainteté, elle cache pourtant la corruption derrière les murs de ses palais flamboyants. Les Prêtres Pourpres y font régner la terreur, persécutant et exécutant les adeptes du Culte de l'Arbre, qui pratiquent une philosophie d'amour et d'harmonie, guidés par la mystérieuse Dame au Voile.
    Le chagrin et la mort d'un être aimé conduiront Bane dans l'arène ; il y apprendra le métier de gladiateur afin de devenir le meilleur guerrier de tous les temps. Lorsque son passé le rattrapera, il deviendra le seul espoir d'un peuple condamné et s'opposera à la destruction de tout ce qui lui importe encore. Mais pouvait-on attendre autre chose du fils de Connavar, le légendaire Démone-Lame ?

  • Huit cents ans ont passé depuis que le roi Connavar des Rigantes et son fils bâtard, Bane, ont défait l'armée de la cité de Roc. À présent, les Rigantes ont perdu leur liberté et leur culture, face à l'envahisseur varlishe, pour lesquelles tant des leurs avaient sacrifié leur vie. Ils vivent dans la crainte, en peuple conquis.
    Il ne subsiste qu'une femme qui suit les anciennes voies de la tradition, l'Étrange du Bois de l'Arbre à Souhaits, et elle seule connaît la nature du mal qui sera bientôt libéré. Pourtant, selon elle, l'espoir repose sur deux hommes: un guerrier aux allures de géant, descendant des Rigantes, hanté par son échec à sauver son meilleur ami ; et un jeune dont les talents meurtriers lui vaudront la rancune des brutaux Varlishes.
    L'un des deux deviendra le Coeur de Corbeau, un chef hors-la-loi dont les exploits inspireront les Rigantes. L'autre devra forger une légende... et allumer les feux de la révolte !

  • Pas tous des anges, certes. Mais tous des hommes habités par la fureur de vivre, le dédain des normes, la passion du risque. Héros de l'action clandestine: révolutionnaires d'Irlande et combattants de la Résistance. Vainqueurs du désert et trafiquants d'armes. Inspirateurs de coups d'Etat et princes de la pègre, gardiens des fumeries d'opium de Hambourg. Aviateurs excentriques semant la panique au carnaval de Casablanca. Cosaques exterminateurs et bourreaux des sables rejetés par la vie dans un restaurant parisien. Pénitents noirs en cagoule dans un bordel de Guatemala Ciudad. De Vladivostock (qui veut ignorer la mort du régime tzariste) à Londres bombardé par les V-1 et les V-2, de la cour du Négus aux caves de Hambourg en passant par le désert des Danakils, c'est une plongée prodigieuse dans les coulisses des reportages et aventures de Kessel.

    Témoin parmi les hommes s'il en fut, Joseph Kessel (1898-1979) a traversé le XXe siècle - dont il a beaucoup connu - au pas de charge. Curieux de tout ce qui touche à l'humain, il en a exploré bien des facettes dont ses romans (l'Equipage, Belle de jour, Le Lion, pour ne citer que les plus connus) autant que ses reportages nous ont donné des photographies inoubliables. Elles ont valu à ce combattant des deux guerres mondiales (il fut, avec son neveu Maurice Druon, l'auteur du ""Chant des partisans"") une notoriété internationale. Elu à l'Académie française en 1962, il a laissé une OEuvre abondante mais d'autant plus précieuse qu'il voulait que la littérature fut une fête à laquelle tout le monde était invité.


  • Les Rigantes sont un peuple conquis.

    Le terrible Moïdart règne d'une main de fer sur le pays ; il n'y a que dans les terres du Nord que les clans profitent encore d'un semblant de liberté. Car dans les montagnes de Druagh se trouve la forteresse du chef rebelle, Coeur de Corbeau. Jour après jour, celui-ci attend que l'armée varlishe, sous la férule du Cavalier de l'Orage, le propre fils du Moïdart, vienne l'attaquer. L'issue semble inévitable...
    Or, ni le Coeur de Corbeau ni le Cavalier de l'Orage ne se doutent que la sauvegarde du monde repose en fait entre leurs mains. Mais si ces deux hommes sont destinés à devenir des héros, l'un des deux est malheureusement condamné, car un secret perdu dans la nuit des temps est revenu hanter ces guerriers : ils doivent affronter la vengeance d'un mal ancestral, assoiffé de sang...

  • Marco Ferri, hooligan devenu policier pour combattre la Fureur qui gronde en lui, entre dans l'équipe de Mastino, adepte des solutions expéditives et ultra-violentes, et bientôt responsable d'une unité antiterroriste. Dantini, le mentor bien-aimé de Marco, est assassiné. Tout a été préparé pour que le meurtre soit imputé à Guido, un jeune anarchiste qui doit mourir en même temps que sa cible, mais le garçon survit. Il est pris en charge par Lupo, le chef des Affaires internes, qui pressent derrière le crime la main d'un vieil ennemi, le Commandant.
    Sous les ordres de celui-ci, Mastino met en scène un énorme attentat islamiste.
    Entre ces hommes et leurs jeux de pouvoirs circulent Daria, la brillante assistante de Lupo, et Alissa, impitoyable tueuse marquée d'une fêlure d'enfance qui fera tout basculer...
    Corruption généralisée et individus intègres, manipulations géopolitiques et guerres de civilisations : voici, dans une Italie crépusculaire et un Belleville de légende, une plongée dans les coulisses du monde contemporain comme nous y a habitués l'auteur de Romanzo criminale.

    Où tout l'enjeu sera de donner une forme à cet inégalable outil de gouvernement : la peur.


    Giancarlo De Cataldo, magistrat à la cour de Rome, est l'un des écrivains de roman noir les plus importants d'Italie, devenu aussi une grande signature de la presse et un homme de télévision apprécié.
    Il est l'auteur de Romanzo criminale, La saison des massacres, La forme de la peur, Le Père et l'étranger et Les Traîtres.

  • - 50%

    Découvrez tous les bienfaits de l'auriculothérapie.
    Reconnue par l'Organisation mondiale de la santé, l'auriculothérapie est une méthode permettant de soulager les maux du quotidien grâce à des points de pression sur l'oreille. En effet, chaque point du pavillon de l'oreille est en correspondance avec une partie spécifique du corps. En utilisant les propriétés réflexes auriculaires, il est ainsi possible d'être en meilleure santé durablement, de façon efficace et peu onéreuse.L'auteur, après avoir travaillé plusieurs années avec son père Paul Nogier, à qui l'on doit la découverte de l'auriculothérapie, vous livre tout ce qu'il faut savoir sur cette méthode passionnante et les clés pour l'utiliser chez soi très simplement. Maux de ventre, troubles du sommeil, migraines : apprenez à vous soigner en toute sécurité pour un bien-être quotidien décuplé.
    Bénéficiez d'une guérison douce et naturelle !

  • Cet essai s'adresse à toute personne, civile ou militaire, désirant comprendre les circonstances entourant la commission des crimes de guerre. Il décrit le cadre général dans lequel le combattant évolue durant un conflit armé et décortique les facteurs pouvant le pousser à commettre ou non l'irréparable. Si la guerre est brutale et criminogène, des causes internes et externes au combattant influencent en effet son comportement. Un bref aperçu historique des violations les plus graves du droit des conflits armés éclairera ainsi le lecteur sur leur dure réalité. Qui sont ces combattants ? Des hommes ordinaires ? À quelle discipline sont-ils soumis ? L'obéissance aux ordres connaît-elle des limites ? Quels sont les principaux facteurs fauteurs de crimes de guerre ? Jugement ou impunité ? Comment ont été sanctionnés les crimes de guerre et les crimes contre l'humanité dès la seconde moitié du xxe siècle ? Quelle est l'origine des principaux tribunaux pénaux internationaux et ont-ils un avenir ? Autant de questions auxquelles le présent ouvrage tente d'apporter des réponses claires et pragmatiques.

  • Les boucaniers Nouv.

    Les boucaniers

    Paul Duplessis

    Paul Duplessis écrit l'histoire des Boucaniers, redoutables combattants et grands flibustiers.

    Installés à Saint-Domingue et sur l'île de la Tortue, abandonnées par les Espagnols, pour y chasser le boeuf et le cochon sauvages, ils renforcent par leur présence la politique coloniale de la France.
    Arrêté par les hommes du roi, Louis de Morvan s'évade de sa prison normande à l'aide de son oncle Legoff, boucanier de passage en France pour se faire nommer commandant de la flibusterie antillaise.

    Embarquant alors pour Saint-Domingue, Louis découvre toutes les aventures et les rebondissements de la vie de boucanier...

  • C'est par le regard et les paroles d'Apollinaire qu'Annette Becker nous fait traverser la Première Guerre mondiale. Elle suit le poète pas à pas, depuis son engagement à l'été 1914 à sa mort de la grippe espagnole le 9 novembre 1918, et nous donne à voir à la fois le combattant ordinaire et l'artiste nourrissant son oeuvre de son expérience du feu. Avec lui, nous partageons l'ennui militaire, la peur en première ligne, le désarroi après sa blessure à la tête en 1916.

    À ses côtés, on croise, entre autres, Picasso et Cendrars, Duchamp, Breton, Éluard, mais aussi des engagés volontaires et des embusqués, des anonymes qui ont partagé son quotidien dans les tranchées.



    /> « Annette Becker retrace avec vivacité les années 1914-1918 du poète si fier d'être devenu soldat. Un ouvrage passionnant. » Canard enchaîné

    « Apollinaire aimait l'audace. Cette biographie n'en manque pas. » L'Histoire

    La première édition de cet ouvrage a paru sous le titre Apollinaire, une biographie de guerre.

  • Associé depuis la plus haute Antiquité à la pratique guerrière, le mercenariat serait le « deuxième plus vieux métier du monde ». Durant toute l'époque moderne, Jean Bart ou encore les gardes suisses s'illustrèrent au service des rois de France. Or avec la Révolution française et l'institution de la conscription, les combattants non nationaux sont perçus comme des hommes sans foi ni loi qui se vendent au plus offrant. Appât du gain certes, mais également engagement idéologique et soif d'aventure, telles sont les principales motivations de ces hommes éparpillés à travers le monde, dont certains sont entrés dans la légende, à l'image de Garibaldi.
    Le XXe siècle est marqué par une continuité de l'engagement mercenaire avec la constitution de légions étrangères, de la Première à la Seconde Guerre mondiale en passant par la guerre d'Espagne.
    Les conflits de décolonisation voient ensuite la recrudescence de ces « Affreux ». Figure emblématique de cette époque, le nom de Bob Denard résonne alors de l'Afrique à l'Asie.
    Décriés à l'ère de la « Nation en armes », destinés aux opérations militaires parallèles au XXe siècle, les mercenaires ont connu une nouvelle mutation au XXIe siècle avec la prolifération des sociétés militaires privées, telle la sulfureuse Blackwater en Irak. Et aujourd'hui plus que jamais depuis 1789, ils peuvent proclamer : « Le monde est notre patrie », leur devise.

  • Rigante ; l'intégrale Nouv.

    Rigante ; l'intégrale

    David Gemmell

    Découvrez les Intégrales Bragelonne !
    Des séries complètes en numérique pour une durée limitée !
    Cette édition exclusive numérique contient les ouvrages suivants :
    1. L'Épée de l'Orage
    2. Le Faucon de Minuit
    3. Le Coeur de Corbeau
    4. Le Cavalier de l'Orage
    « On a envie de croire que tout cela fut vrai, tant c'est fort et beau. » - Lanfeust Mag
    « L'une des plus grandes réussites romanesques du genre. » - Nicolas Lefort, Le Monde des livres
    Il se nomme Connavar et bientôt, les récits de ses exploits se répandront comme un feu de prairie. Il a juré de protéger son peuple et rien ni personne ne pourra se mettre en travers de son chemin.
    Or, une prophétie a prédit qu'une armée sans pitié traverserait un jour la mer et détruirait tout sur son passage. Connavar devra alors atteindre l'ennemi au coeur s'il veut sauver les siens. En chemin, il reçoit un don : une épée magique. Ainsi obtient-il un nom qui frappera de terreur ses alliés comme ses adversaires. Un nom proclamant une destinée glorieuse et amère: Démone-Lame.

    Entrez dans l'univers de Connavar dans une incroyable épopée, écrite par l'un des plus grands de la fantasy moderne : David Gemmell !

  • Si l'on sait que, de 1848 à 1851, la « journée insurrectionnelle » est autant valorisée que stigmatisée, les participants aux barricades parisiennes sont encore mal connus. L'approche socio-biographique éclaire ce que participer veut dire et représente aux yeux des protagonistes des journées révolutionnaires. La révolution de 1848 est un moment d'entrée en politique de milieux sociaux relégués jusque-là à la marge de l'espace public. La répression des journées de juin définit le processus inverse de leur sortie de la participation citoyenne. Aussi, cette étude souligne ce que fut l'apprentissage de l'illégitimité de la culture des armes du « citoyen-combattant ». Cette perte de légitimité, à l'origine de la condamnation de toute forme de lutte armée dans l'espace public républicain, s'inscrit dans un temps long du désarmement de la société civile en France. Elle en est une des étapes capitales Ce livre apporte une nouvelle compréhension des « milieux populaires » des années charnières du xixe siècle, à partir d'un vaste corpus de requêtes envoyées par la suite aux autorités. Il suggère une nouvelle voie pour l'étude des milieux sociaux peu habitués à écrire sur eux-mêmes.

  • Cette nouvelle édition présente cinq journaux remarquables d'habitants du Nord, combattants et civils, rédigés entre 1914 et 1918 dans les tranchées et dans la région occupée. Ils restituent, cent ans après la Grande Guerre et la disparition complète d'une génération, des situations d'hommes et de femmes qui ont vécu la résolution, la souffrance, l'humiliation, en restant conscients du prix de leur abnégation : le sacrifice pour la France. Les diaristes pratiquent une forme de résistance de tous les instants, y compris tenir un journal : résister, c'est tout faire pour gagner la guerre contre les Allemands. Les soldats nous renseignent, à tous les niveaux spatiotemporels, sur les combats, l'occupation, l'évacuation, tandis que les diaristes civils, - deux institutrices et un commerçant -, se font les mémorialistes d'une précision implacable de leur région à l'heure allemande, enchevêtrée dans leur chronologie affective personnelle. La lecture de ces journaux nous apprend que le corps, l'âme, le paysage, sont vulnérables, au sens étymologique. Elle nous permet de voir comment les blessures et les dévastations extraordinaires dues à la Grande Guerre ont été vécues, perçues et représentées, « distillées », comme disait le géographe écrivain Julien Gracq en inventant les belles notions « d'esprit de l'histoire » et de « paysage-histoire ».

  • La guerre... De la sueur, des larmes et du sang. Pas d'apologie de boucheries sans fin, ni de pleurs sur la misère du monde mais un regard poétique sur des événements tragiques de notre histoire passée, présente et à venir. Un hommage à la condition humaine en temps de guerre.

  • Les débats autour des frondeurs du PS ou l'exclusion de J.-M. Le Pen du FN montrent que l'indiscipline partisane est aujourd'hui fréquemment mise au coeur de l'actualité politique. Exemplaires, ces cas rappellent que les partis politiques ne sont pas seulement des organisations auxquelles on adhère, mais aussi des institutions qui requièrent certaines attitudes de leurs membres, leur enjoignent une discipline et peuvent, le cas échéant, les sanctionner. Bien qu'abordées dès les premiers travaux sur les partis politiques, l'(in)discipline et les multiples voies qu'elle emprunte restent mal connues. Cet ouvrage analyse (in)disciplines et sanctions ordinaires, statutaires ou plus diffuses, comme des entrées pour questionner le lien partisan. Pluridisciplinaire et comparatiste, il comble une lacune dans l'étude des phénomènes partisans et propose des clefs de compréhension de questions d'actualité récurrentes.

empty